bannière du haut du forum

Partagez

Escorte de bonne taille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Sujet: Escorte de bonne taille

Ven 17 Nov - 14:29

avatar
Orina Nishiie
N : 23 Or 733
dossier de personnage
Métier: Initiée
Classe: Mage
http://bariande.forumactif.org/t212-orina-nishiie
Voir le profil de l'utilisateur


Escorte de bonne taille
feat. Aki Nishiie



Une annonce

Vraiment, je… Je n’étais pas très à l’aise. Toutes ces batisses, ces toits, ces murs… E-et même ces routes… Nous étions… Enfin arrivée à une ville, mais ce n’était pas une chose de tout repos, b-bien au contraire… Même si les gens ne semblaient pas vraiment porter attention à n-nous, j’essayais de ne pas t-trop me découvrir, me cachant l-le plus possible dans l’ombre d-de celle qui m’accompagnait, madame Aki… Nous nous étions séparées de Madame Carmina i-il n’y avait qu’une seule petite heure, mais pour trouver u-une foule qui parcourait les rues…

E-en fait… L’endroit n’était pas si habité que ça… E-en vérité, cela ressemblait plus à u-un grand village, surmonté d’une très grande bâtisse, qui était l-la demeure du d-dirigeant d-de toute la nation de Gothregal. J-je ne savais pas vraiment son nom, m-mais pour posséder u-une si grande demeure, i-il devait être très important… O-ou très grand. L-l’idée que l-le chef d’une nation aussi rude par son climat puisse être un véritable géant m-m’impressionnait beaucoup, e-et j’essayais de me rassurer en pensant que c’était ridicule… Mais a-au final, ça ne l’était pas tant que ça, n-non ? C-ceux qui dirigeaient é-étaient e-en quelque sorte des f-figures… Ou l-les plus forts… Je crois ?

B-bref, même s-si j’avais v-vraiment p-peur de me retrouver seule face à lui, n-nous nous étions décidées, avec Madame Aki, d’aller le voir. E-en effet… I-il devait probablement savoir b-beaucoup de chose concernant ce qui nous arrivait, et par rapport à ce monde de manière générale… En tout cas, beaucoup plus que nous… N-nous avions besoin d’aide, c-c’était une chose que l’on ne pouvait nier… Et j-j’espérai q-que le fait que nous étions envoyées par u-une déesse p-pouvait nous aider, a-au moins un peu… Mais j’avais l-le mauvais pressentiment que cela… R-risquait de nous amener face à d-de nombreux dangers…

D-dans tous les cas… Il n’était pas disponible avant a-au moins plusieurs jours, ce qui allait nous retarder… P-pire encore, n-nous n’avions plus u-une pièce sur nous, et il se faisait t-tout de même un peu tard… P-pour trouver un endroit où dormir, l-la tâche allait être difficile… D’autant que je me montrais un p-peu trop peureuse concernant les auberges, avec ce qu’il s’était passé peu après notre arrivée dans cette nation… Je frissonnais rien qu’à l’idée de me retrouver dans une telle situation de nouveau… Même si j’avais tout de même un peu froid, le climat de Gothregal n’étant pas du tout accueillant…

Mais en cherchant p-parmi les annonces qu’il y avait, u-une capta l’attention de madame Aki… I-il s’agissait d’escorter u-un couple de marchand vers u-un village qui se trouvait à quelques journées de marches. Ils semblaient être bien équipés, bien habitués, et relativement prudent… D-d’autant que même si je n’avais pas vraiment la notion de l’argent, l-la somme qu’il y avait… Devait être bonne, j-je crois… Je n’étais pas vraiment sûre à ce propos… Toujours était-il que nous comptions nous charger de ceci, après tout, dormir sur les routes était ce que nous avions le plus fait jusqu’à maintenant…

C-c’était vers la sortie o-ouest de la ville q-qu’une personne attendait, assis sur un tonneau… Il portait une barbe p-plutôt développée, tout comme des traits q-qui semblaient le vieillir… Il était en train d-de frotter une pierre à un couteau, comme s’il était en train de l’aiguiser… Et pour compléter ça, il fumait presque t-trop vite u-une pipe, faisant u-un véritable petit incendie au sein de cet outil dont l’utilité m’échappait…

Mais ce qui me choquait le plus envers lui, c’était sa taille… On dirait qu’il… Faisait la mienne, comme si… Il avait conservé une taille d’enfant ?
© Aki Nishiie
Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Escorte de bonne taille

Sam 18 Nov - 16:11

avatar
Aki Nishiie
N : 21 Or 1896
dossier de personnage
Métier: Guérisseuse Novice
Classe: Sans classe
http://bariande.forumactif.org/t180-aki-nishiie
Voir le profil de l'utilisateur



Escorte de bonne taille



feat.Orina Nishiie


Par rapport à tous ce que les deux jeunes femmes avaient pus voir depuis leur arrivée dans la nation de Gothregal, cette ville était très habitée, à croire qu'elle regroupait à elle seule 90% des habitants du coin. Comment un tel état avait pus se défendre contre ses voisins, c'était une autre histoire, mais l'affluence de personnes dans toutes les directions ne mettait aucune des deux voyageuses à l'aise. La rouquine n'avait plus l'habitude de voir une telle quantité de gens réunis au même endroit, et à vrai dire, cela lui faisait presque froid dans le dos. Tout ce temps ils avaient voyagé avec le jeune mage du nom de Carmina, bien que la première rencontre entre cette dernière et la guérisseuse n'ait pas été à proprement parler amicale dû à son inquiétude pour Orina, même s'il s'était avéré à plusieurs reprises que l'homonculus était beaucoup plus à même de se défendre toute seule que ce que l'on aurait pus penser d'une enfant de son âge.

Elles avaient toute deux tenté de prendre contact avec le jarl de la ville qui dirigeait le pays également, espérant qu'il pourrait leur venir en aide, pauvres comme elles étaient, espérant également que leur statut de Héraut pourrait porter à leur crédit. Mais plusieurs fois déjà la Nishiie s'était retrouvée à se poser une question simple  comment pouvaient-ils le prouver ? Si elle avait fait si vite confiance à Carmina c'était uniquement parce qu'elle lui avait raconté son entrevue avec la dame, mais dans une si grande ville, quelle était la probabilité pour qu'un manant qui ait déjà entendus raconter cette histoire par un véritable Héraut la rejoue en s'en donnant comme le personnage principal ? Énorme, et c'était sans doute déjà arrivé, quoique … d'après les quelques informations que l'on pouvait glaner durant un tel voyage, il semblait que cette déesse qui avait demandé leur aide n'était pas exactement la plus à même d'être vénéré dans cet endroit.

Elles étaient en effet passées devant un temple aux allures sinistres devant lequel passait un homme vêtus d'une longue robe violette et noire. Plusieurs Gothregaliens étaient agenouillés devant l'autel, priant avec ferveur, les yeux empreints d'une terreur que l'on ne devrait jamais retrouver dans l'âme de ceux qui croient, selon la Druidesse en tout cas. Elles avaient poursuivis leur chemin mais dans l'esprit de la guérisseuse était apparue l'idée de se renseigner dès que possible sur les légendes et les dieux locaux, cela ne pourrait leur faire que du bien.

Finalement, constatant la profondeur de leurs poches vides, les deux compagnes de voyage avait décidées de répondre à l'annonce d'un couple de marchand qui avait besoin d'une escorte. Le peu de puissance qu'elles avaient difficilement réussis à récupérer ne serait sans doute pas suffisant en cas de grosses attaques, mais avec un peu de chance, personne ne s'en prendrait au convoi et elles s'en tireraient à bon compte avec les poches un peu plus pleines. La chasseuse savait qu'il s'agissait d'une forme d'arnaque puisqu'elle était consciente que dans leur état, elles n'étaient pas capable de défendre grand monde, mais elle décida de faire comme si elle ne s'en était tout simplement pas rendus compte et n'en parla absolument pas à sa protégée (elle persistait à l'appeler ainsi dans son esprit bien que cela n'ait désormais plus aucun sens).

Lorsqu'elles se présentèrent sur les lieux du rendez-vous, une réalité frappante s'imposa à elles : la personne qui semblait être leur employeur était petit. Vraiment petit. Il ne dépasserait clairement pas Orina s'il lui prenait l'envie de se lever. Mais aucun doute possible pourtant, sa barbe et ses quelques rides prouvaient qu'il s'agissait d'un adulte. Était-ce une malformation ou quelque chose qui l'avait empêché de grandir ? Difficile de trouver une réponse à cette question. Quoi qu'il en soit, il ne valait mieux pas laisser paraître leur trouble, cela pourrait se révéler vexant.

-Ahum … bonjour ! Nous venons pour l'annonce …  le convoi … C'est bien vous le marchand ? Ou est votre femme ? Enfin … je ne voulais pas paraître indiscrète, excusez-moi.

C'était la curiosité qui avait poussé l'amie des animaux à poser une telle question. Comment était-il possible que dans un monde aussi cruel, un homme aussi désavantagé par la nature ai pus trouver une compagne ?






Dernière édition par Aki Nishiie le Sam 18 Nov - 18:51, édité 2 fois


Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Escorte de bonne taille

Sam 18 Nov - 16:52

avatar
Orina Nishiie
N : 23 Or 733
dossier de personnage
Métier: Initiée
Classe: Mage
http://bariande.forumactif.org/t212-orina-nishiie
Voir le profil de l'utilisateur


Escorte de bonne taille
feat. Aki Nishiie



Oldfrid

Même si le monsieur ne semblait pas être une très grande personne, l-les traits qu’ils portaient affichaient la différence d’âge qu’il devait avoir avec moi… Au moins p-plusieurs dizaines d’années j-je dirais, au minimum… Un âge que je n’atteindrais probablement pas, m-même si… Si j’étais immortelle… Je ne savais que trop bien que tous les dangers qui é-étaient omniprésents en ce monde, et mon incapacité à les repérer me couterait un jour la vie… A se demander… Comment j’avais fait pour l’être encore après tout ce qui avait put se passer… J’ignorais tout de la vie que j’avais put mener auparavant, mais… Je ne m’illusionnais pas. J’avais surement été mise en danger à de trop grandes reprises… Comme si… J’apportais la malchance avec moi…

Mais malgré ça… L’homme… Je n’arrivais pas à me sentir à l’aise en sa présence… En fait, personne n’avait ce don pour le moment que j-je ne sois pas à cran juste à côté de lui… C’était la lame c-courte qu’il frottait en permanence qui était la source de mes plus grandes angoisses… Sur ce que cette arme pourrait faire si… Si elle était maniée avec de mauvaises intentions… En vérité, je n’étais pas différente à l’origine de cette lame… Aiguisée pour mieux trancher… Mais les choses… Avaient été bouleversées. Hasard ou destin… Je l’ignorais…

Dans tous les cas… Madame Aki semblait être surprise, o-ou un peu troublée, concernant la personne qui était là… La personne qui semblait être le marchand leva lentement la tête, arrêtant les mouvements qu’il faisait avec sa lame, pour nous regarder un long moment, comme s’il nous jugeait directement… C’était assez angoissant et malaisant d-de se retrouver ainsi, ne pouvant rien faire, j-juste dans l’attente de quelques mots… Finalement, il commença à parler, marmonant dans sa barbe :

‘’Vous avez par l’air d’être des mercenaires… Et encore moins des chasseurs de mythes…’’


Il tourna un peu sa tête, tout en descendant d’un bon de son tonneau, montrant bien qu’il avait un peu près la même taille que moi, par contre, i-il devait au moins avoir trois fois ma carrure… Il rangea le couteau qu’il avait à sa ceinture, avant de se rapprocher de nous :

‘’Oldfrid, fils d’Olgar. Z’êtes donc toutes les deux intéressées par l’annonce ? Ma foi, c’pas que j’veux vous dénigrer, j’ai bien besoin d’aide ces temps-ci, mais vous semblez être bien frêles toutes les deux, plutôt du genre à s’cacher lorsque l’orage se pointe. Z’êtes sûres que vous êtes en mesure d’protéger un chariot ? J’suis sûr qu’vous pouvez m’improviser une petite démonstration d’vos talent !’’
© Aki Nishiie
Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Escorte de bonne taille

Sam 18 Nov - 18:51

avatar
Aki Nishiie
N : 21 Or 1896
dossier de personnage
Métier: Guérisseuse Novice
Classe: Sans classe
http://bariande.forumactif.org/t180-aki-nishiie
Voir le profil de l'utilisateur



Escorte de bonne taille



feat.Orina Nishiie


L'homme ne mit pas longtemps à se rendre compte qu'il ne se trouvait pas face à ce qu'on prenait communément pour des combattantes, il allait falloir la jouer fine si elle voulait pouvoir accomplir ce travail. Plutôt impressionné par l'aspect déterminé et assuré de leur commanditaire, la rouquine n'osa pas bouger de trop, de peur qu'il prenne cela comme une agression. Le dénommé Olfrid alla même jusqu'à leur demander une démonstration de leurs … talents. Les talents d'Aki étaient plutôt variables et en l'absence de ses pouvoirs elle ne pouvait utiliser que ses compétences au combat rapproché et celles d'herboristerie qui ne la fuyait pas quand elle tentait de s'en souvenir. Elle tenta cependant de sourire d'un air décontracté, ce qui ne devait pas être très convaincant.

-Aki Nishiie, Druidesse de mon état, et voici Orina, une mage pyromancienne Nous ne sommes pas à proprement parler ce que vous pouvez appeler des mercenaires, non, mais les apparences ne devraient pas vous induire en erreur ! Dans ce pays, vous savez bien que les muscles ne font pas tout … surtout lorsque l'on est une femme.

Elle espérait que son bluff marcherait, s'appuyant sur ce qu'elle avait pus entendre quant aux superstitions sur la magie qu'entretenaient les hommes du coin. Elle espérait également qu'Orina ne serait pas trop désarçonnée par sa démonstration, mais il fallait être efficaces et convaincre leur employeur, sinon elles dormiraient dehors. Elle posa sa main sur son bras et respira à plusieurs reprises le plus profondément possible, tentant de nouer avec le Fluide, son pouvoir qui circulait dans ses veines. Il était loin, difficilement atteignable et l'unique fait de le chercher lui provoqua une douleur considérable dans les muscles, qu'elle tenta de cacher.

Coupe.

Ce n'était pas impressionnant du tout, mais la légère focalisation qu'elle avait réussis à engendrer entailla légèrement la peau de son bras, laissant passer quelques perles de sang.

-Comme vous le voyez, je peux maîtriser les énergies corporelles de mes ennemis, mais aussi de mes alliés pour les soigner.

Elle ferma de nouveau les yeux. Sa blessure était terriblement superficielle, elle aurait dû s'être guérie automatiquement, mais non. Son Fluide protecteur fut extrêmement difficile à localiser, et encore plus à focaliser sur son entaille pourtant si banale. Le goût du sang envahissait sa bouche lorsqu'elle réussit enfin à refermer la minuscule plaie. Elle ne pourrait clairement pas recommencer cet exploit si elle ne voulait pas s'évanouir et garder une contenance restait difficile.

-En revanche pour ma compagne, il sera plus compliqué de vous montrer l'étendue de ses pouvoirs, ils ne sont pas fait pour se faire dans une ville construite en bois … La magie du feu aime les espaces dégagés. Mais n'ayez crainte, elle n'endommagera pas votre convoi si on nous attaque.

Elle avait réfléchis à l'éventualité de donner son statut d'Héraut, mais si cet homme était un peu renseigné, il saurait que ceux-ci avaient perdus leurs pouvoirs et qu'elles étaient beaucoup plus faibles que ce qu'elles voulaient faire croire.

Respirant profondément, elle soutint le regard de l'homme de petite taille tout en essayant de ne pas le dominer par sa taille (elle qui était petite, quelle étrange situation). Elle voulait manger et dormir au chaud, elle n'en pouvait plus. Ils étaient en pleine saison froide, et pluvieuse qui plus est, la neige recouvrait tout sans arrêt et il était quasiment impossible de compter le nombre de personnes qui seraient retrouvées gelées sous la glace lorsque le dégel arriverait. Ceux qui n'avaient pas pus s'offrir le confort rassurant d'une auberge le mauvais jour. Elle ne voulait pas en faire partie avec son ancienne fille adoptive, surtout pas.




Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Escorte de bonne taille

Sam 18 Nov - 22:10

avatar
Orina Nishiie
N : 23 Or 733
dossier de personnage
Métier: Initiée
Classe: Mage
http://bariande.forumactif.org/t212-orina-nishiie
Voir le profil de l'utilisateur


Escorte de bonne taille
feat. Aki Nishiie



Un rire toussé

L’homme continuait de fumer sa pipe tout en continuant de nous inspecter. Il était v-vraiment un peu dérangeant, quand bien même je n’avais pas à lever le regard p-pour le regarder… Et pourtant, j-je me sentais dominée, comme s-s’il avait le pouvoir d’être en mesure de me briser e-en deux d’un simple mouvement… J’exagérais s-surement, mais j’avais cette impression de n-ne pas être grand-chose, d-de n’être qu’une plume à côté de lui…

Mais madame A-Aki s’occupa de négocier avec lui… Elle avait déjà bien plus l’habitude, et… Je risquais de bafouiller, de balbutier le moindre de mes mots… Parler avec des inconnus n’était pas une chose que je maitrisais, bien au contraire… Elle commençait à nous présenter, parlant de nos pouvoirs, comme quoi nous manions la magie… Et il ne f-fallait pas être le plus clairvoyant pour v-voir que le monsieur semblait être partagé en une surprise naturelle, et une grande méfiance, comme si ce que nous faisions était contre-nature.

Pour une démonstration… je n’étais pas très confiante. J’avais déjà beaucoup de mal à faire sortir une braise… Alors en plus sous une pression folle… J’avais peur de décevoir, vraiment, de faire tomber tous les efforts qui se faisaient, d’autant que m-madame Aki s’entailla le bras, me surprenant, réussissant presque à me faire paniquer, avant qu’elle ne commence à se soigner, tout en présentant du coup ses pouvoirs que… Et bien, c’était presque aussi pour moi une découverte… Mais elle réussit en plus habillement à éviter que je ne sois amenée à faire une démonstration… Mes pouvoirs risquant de détruire plus que le nécessaire… Je ne pouvais pas enflammer mon bras pour faire ceci… Mais c’était surtout la réaction d-du marchand que j’attendais… Cruellement…

‘’Et bien… J’vous dit honnêtement que je suis pas l’premier partisan d’vos rituels et d’vos incantations. J’préfère largement un gaillard bien bâti avec une hache entre les mains qu’un arcaniste un peu trop étrange, mais j’imagine que j’peux m’en accoutumer pour l’voyage. Dans tous les cas, on saura bien si on arrive là-bas, hein ? Si l’on s’en sort entier avec tout l’convoi, j’ferais en sorte que vous soyez rémunérées pour chaque goutte de sueur ! Si on n’arrive pas… Bah, les deniers s’ront pas nos plus grands soucis.’’

Il s’amusait un peu, rigolant un peu avant de tousser un peu de fumer qu’il avait encore dans la bouche à cause de la pipe qu’il fumait. Se frottant les mains, il commença à marcher vers le bâtiment proche, avant de dire d’une voix forte :

‘’Ma biscotte, on a deux d’moiselles qui nous accompagnent. On va pouvoir partir, et vite cette fois ! C’qu’on transporte ferais mieux d’arriver vite, auquel cas c’t’affaire risque d’prendre l’eau !’’

Il se tourna finalement vers nous, pour demander :

‘’Des questions du coup ?’’

© Aki Nishiie
Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Escorte de bonne taille

Sam 18 Nov - 22:58

avatar
Aki Nishiie
N : 21 Or 1896
dossier de personnage
Métier: Guérisseuse Novice
Classe: Sans classe
http://bariande.forumactif.org/t180-aki-nishiie
Voir le profil de l'utilisateur



Escorte de bonne taille



feat.Orina Nishiie


Cela avait marché ! Aki avait du mal à y croire mais même s'il était bougon à l'idée d'avoir des mages comme « mercenaires » de remplacement, le bizarre petit homme accepta et se permit même une blague sur leur éventuelle survie. La Druidesse sourit d'un air tendus, principalement parce qu'il n'avait pas aussi tort qu'il le pensait, ce qui rendait sa blague nettement moins drôle. Il appela ensuite sa femme (ma biscotte, en voilà un de surnom qui valait le détour) qui arriva en s'essuyant les mains sur son tablier brun. Ils semblaient être pleins de suie, que faisait-elle dans le chariot dont elle venait d'émerger ? Quoi qu'il en soit, elle avait visiblement la taille de son mari, peut-être à peine plus grande, toute aussi trapue, un marteau qui faisait quasiment sa taille pendant à sa ceinture. Elle ne semblait cependant avoir aucune difficulté à marcher avec. Tentant de ne pas montrer de nouveau sa surprise, la guérisseuse lui adressa un signe de tête poli pour la saluer, signe à laquelle la naine (ce que les deux compagnes ne savait pas) répondit d'un claquement de lèvre agacé.

-C'est quoi ces deux gringalettes que tu nous as trouvés ? C'est ça notre escorte ? J'nous défendrais mieux qu'elle moi ! Celles là j'leur fait même pas porter une caisse !

Sans doute habitué au mécontentement de sa femme, le marchand laissa couler et la leur présenta comme Brandha, fille de Darthral, un nom tout aussi atypique que le sien au final. En tout cas, il ne venait aucune question à l'esprit de l'amie des animaux qui se contenta donc de hausser les épaules. Visiblement satisfait que l'affaire se soit conclue vite, leur employeur ramassa une caisse qui se trouvait sur le sol et s'approcha de la Nishiie. Ne comprenant pas immédiatement ce qu'il se passait, elle se pencha et reçut le poids de plein fouet, la faisant trébucher et déclenchant un « Ha ! Qu'est c'que j'disais ! » de la part de la marchande.

-Oh Brandha, elles vont faire de leur mieux si elles veulent mériter leur paye, n'est-ce pas les filles ? Vous allez nous aider à charger tout ça, on a plus assez de temps pour s'en occuper et que vous nous regardiez bosser.

Sans protester même s'il s'agissait visiblement d'une sorte d'injustice, vus qu'il ne s'agissait pas du travail pour lequel elles étaient payés, la rouquine se mit à la tâche en serrant les dents. Très vite ses bras et son dos se mirent à la tirer terriblement mais la pile sur le sol réduisait de minutes en minutes tandis que le chariot semblait presque s'enfoncer dans le sol, les essieux des roues manquant de céder. Une deuxième charrette arriva, puis une troisième et ils eurent finalement finis. Il fallut ensuite tendre des bâches au dessus du convoi (c'était la saison des pluies après tout, et il ne s'agissait pas que l'humidité gâte les provisions) ce qui prit une bonne demi-heure où tendre les cordes acheva les douleurs terribles des deux « assistantes ».

Enfin, leur commanditaire leur autorisa de s'asseoir à l'arrière d'un des véhicules pendant qu'ils harnachaient les chevaux, des palefrois placides gris pommelés, de magnifiques bêtes, remarqua la soigneuse. On leur réserva une couchette chacune dans un quatrième chariot qu'il partagerait avec leurs deux supérieurs. Le tout semblait assez simple, mais suffisant pour être protégé du vent et de la neige qui les auraient balayés nuit et jour si elles s'étaient établies dans la rue. Qui plus est, elles pourraient manger tous les jours à leur faim. Évidemment, les sommes qu'elles ingurgiteraient seraient déduites de leur petites fortunes finales, mais tant pis, manger quelque chose de tangible tous les jours semblait une perspective si alléchante qu'il ne vint même pas à l'idée de la chasseuse de protester. Finalement, l'après midi était assez avancée lorsqu'ils partirent, les deux jeunes femmes installées dans leur wagon/logement qui servait accessoirement de rangement (autant dire qu'il n'y avait que peu de places). Il aurait évidemment été préférable qu'elles disposent de montures pour faire des rondes, mais ce n'était pas un luxe qu'elles avaient pus se permettre, même si cela avait de nouveau déclenché des grognements exaspérés de la part de la partie féminine de ceux qui les commandaient.




Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Escorte de bonne taille

Dim 19 Nov - 0:35

avatar
Orina Nishiie
N : 23 Or 733
dossier de personnage
Métier: Initiée
Classe: Mage
http://bariande.forumactif.org/t212-orina-nishiie
Voir le profil de l'utilisateur


Escorte de bonne taille
feat. Aki Nishiie



Nuit troublée

Il semblait bien q-que l-la négociation, si l’on pouvait parler de ceci, avait fonctionnée. Le marchand était d-d’accord pour nous engager pour protéger l-le convoi jusqu’à sa destination, même s’il disait que c’était plus parce qu’il était pressé… S’il avait eu le temps, je ne doute pas qu’il aurait cherché à obtenir des personnes plus performantes… Ou au moins qui correspondaient à ce qu’il cherchait le plus, car… Vraiment, nous n’avions pas une grande allure, ni même beaucoup de prestance, et c’était sur cette petite démonstration que nous étions jugées…

Une dame sortit rapidement du chariot. Elle semblait être l-la femme du marchand, e-en tout cas, c’était ce qu’il y avait de plus probable… Et elle faisait la même taille que lui ! Cela n-ne manquait pas de me surprendre, mais j-je préférais éviter toute remarque ou tout signe, a-afin de ne pas faire flancher ceci… Mais c-contrairement à son mari, elle s-semblait être plus dure, plus réticente, critiquant immédiatement le manque de constitution que nous affichions… Et j’étais obligée de lui donner raison… J’étais bien incapable de porter la moindre caisse, même la plus légère… Je ne savais pas si c’était le cas de madame Aki ou non, mais… Je ne souhaitais pas contester…

M-mais avant que nous puissions nous installer, le couple commença rapidement à nous donner une tâche supplémentaire… A savoir participer au chargement de ceci… J’étais un peu surprise d’une telle opération, ne l’ayant pas vu venir, mais… J-j’essayais de participer moi aussi, sans grand succès… Les caisses pesant facilement mon poids pour les plus légères, et en l’absence de pouvoir, je ne pouvais pas essayée de me débrouiller pour compenser… Sur ce point… Je ne pouvais presque rien transporter, e-et cela m’attristait de voir que j’étais toujours aussi peu utile…

D’autant que plusieurs chariots arrivaient, en continuant de se suivre et d’être chargés… Un convoi de quatre caravanes… Qui allait parcourir les terres gelés… J’espérais que nous ne soyons pas confrontées à de mauvaises surprises, mais la malchance que j’attirais me faisait croire le contraire… Qu’est-ce qui pourrais arriver ? Des dragons ? D-des géants ? U-une grande tempête de glace ? P-peut-être un dragon géant, q-qui amènerait dans ses ailes l-le blizzard… Brrr… J’en tremblais rien qu’à y penser… Et me forçais à secouer la tête pour ne pas me perdre…

Nous n’avions que peu roulées au final cette journée, étant donné qu’il avait fallut tout charger… Si la majeure partie du temps, le convoi était dirigé par le couple de nain, la nuit, ils nous rejoignaient à l’arrière, là où nous étions à l’abri du froid… C’était là où nous tous étions sensées nous reposer, mais… La proximité avec ces autres personnes… Les événements qui s’enchainaient et se multipliaient… Et le poids que ma conscience m’infligeait… Cela faisait en sorte que mes yeux n’arrivèrent pas à se fermer… Et que je me mette juste à la sortie de la bâche, m’addossant contre le cheval assoupi, enroulée dans une peau de bête pour essayer de conserver de la chaleur…

De nombreuses questions se posaient actuellement… Mais est-ce que la nuit saurait y répondre ?
© Aki Nishiie
Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Escorte de bonne taille

Dim 19 Nov - 11:43

avatar
Aki Nishiie
N : 21 Or 1896
dossier de personnage
Métier: Guérisseuse Novice
Classe: Sans classe
http://bariande.forumactif.org/t180-aki-nishiie
Voir le profil de l'utilisateur



Escorte de bonne taille



feat.Orina Nishiie


La première après-midi se passa sans encombre et il fut temps de dormir pour tout le monde … même s'il fallait bien sûr que les deux gardes du corps montent la garde. Aki prit le premier tour, espérant que Orina se sentirait un peu mieux après avoir dormis, elle semblait particulièrement troublée, un état d'esprit qui n'avait pas l'air de vouloir la quitter depuis l'horrible nuit à l'auberge où elle avait dû défendre leurs vies au péril de son innocence. Assise à l'extérieur de la charrette, la Druidesse tendait l'oreille attentivement. Monter la garde était pour beaucoup un travail ennuyeux mais elle avait depuis toujours développé des techniques qui lui permettaient de ne pas s'endormir en poste. La plupart du temps, elle tentait d'atteindre un état de méditation, même si cela excluait ses yeux de la veille, son ouïe devenait beaucoup plus fines et, n'étant pas handicapée par l'obscurité, lui permettait de détecter beaucoup plus facilement le moindre danger. Mais ce n'était plus une chose aussi aisée depuis qu'elle avait perdus ses pouvoirs.

Respirant profondément, elle essaya de se détendre, laissant son souffle circuler dans tout son corps, suivant le même chemin que le Fluide, ce Fluide si difficile à maîtriser. L'état de paix qu'elle recherchait s'en allait et revenait comme s'il ne pouvait rester trop longtemps dans ce corps si faible. Exaspérée, elle abandonna cette entreprise au bout d'une heure, recourant à des méthodes plus archaïques pour rester concentrée. Tenter de percevoir chaque bruit environnant, chaque ombre mouvante et de déterminer son origine, ce n'était pas chose facile, mais un craquement la tira soudain de sa contemplation. Surprise elle se retourna pour voir Orina sortir du chariot et gagner l'endroit où les montures dormaient paisiblement. Elle ne l'avait sans doute pas remarquée.

L'homonculus alla se blottir contre le ventre d'un des équidés qui montait et s'abaissait régulièrement, souffle apaisant de l'animal qui ne sent aucun danger, chaleur environnante d'une bête faisant plus de deux fois sa taille. N'osant la déranger, la Druidesse regarda pendant quelques secondes celle qui avait été sa fille avant de la rejoindre, se montrant clairement pour ne pas lui faire peur. Elle s'assit à ses côtés, assez loin cependant pour ne pas envahir son espace personnel.

-Tu n'arrives pas à dormir ? Nous avons beaucoup travaillé pourtant, tu devrais profiter de cette nuit. Enfin je suppose que tu ne le fais pas exprès n'est-ce pas ?

Elle lui sourit doucement. Cette discussion au clair de lune lui remémorait des souvenirs qui lui serraient le cœur.

-Tu sais, ton père et moi on sortait souvent la nuit pour discuter. Nous vivions à la capitale, mais la nuit tout devenait calme à nouveau, doux et reposant. C'est un peu comme ça que nous sommes tombés amoureux. Enfin bon, tout cela ne doit pas être très intéressant pour toi.

La vie n'était pas forcément toujours facile à l'époque, mais il tenait une petite boutique d'alchimie, elle a très vite bien fonctionné et avec mon boulot de guérisseuse, nous avons pus nous acheter une maison … enfin c'était même un manoir ! Avec un jardin, une salle d'eau, un laboratoire pour ton père et moi … Et nous voilà à la rue maintenant toutes les deux, à accomplir des petits boulots pour pouvoir dormir et manger normalement.

Elle eut un rire aigre, étouffé par quelques larmes. Le souvenir douloureux de cette époque déchirait ses entrailles sitôt qu'elle ne s'en défiait pas. Seule une activité constante et des pensées focalisées lui permettait d'échapper à sa nostalgie.

-Pour défendre tout ça, on a dû faire des choses horribles tous les deux. On a tués des gens qui nous ont fait du mal, à lui, à toi ou à moi. On ne laissait personne se mettre en travers de notre bonheur. Je ne sais pas si nous avons toujours eu raison. Je ne sais pas s'il n'y a pas eu des fois où une autre solution aurait été possible. Je l'ai longtemps regretté. Je comptais les gens que j'aurais pus sauver, ceux que j'avais pensé être capable de ramener sur le droit chemin …

Mais je me suis trompée, Orina, terriblement trompée. Ce n'était pas à moi de porter la culpabilité de tout ça. Si j'avais dû en venir à ce que j'avais fait, c'était uniquement parce que nous étions en danger, d'une manière ou d'une autre. Ils avaient fait leurs choix de vie, conscients des risques et je n'en était pas la responsable. En revanche j'étais responsable de nous. J'étais la plus forte de notre petite famille, la seule capable de tenir tête à bien des dangers, bien que cela ne m'enchantait guère. Ces personnes qui sont mortes par ma main, sont mortes parce qu'elles avaient décidés d'emprunter une mauvaise voie, une voie que je n'approuvais pas, et ont décidé de s'en prendre à nous. La faute leur revenait, aucun de nous n'était coupable d'avoir voulus préserver nos propres vies. Pour ceux que l'on aime, on est parfois obligé de faire des choses qui nous semblent contre nature ou immorale, mais nous ne devons pas nous morfondre de la pureté que nous y avons perdus, nous devons nous réjouir de pouvoir encore serrer dans nos bras ceux que nous avons préservés. C'est un sacrifice terrible, mais nécessaire. Bien des gens en passent par là et ça ne nous rends pas moins bons.

Elle se tourna vers celle qu'elle avait toujours protégée.

-Si je n'avais pas pris ces décisions, tu ne serais pas là et tu ne brillerais pas dans ma vie. Cela, je n'aurais jamais pus me le pardonner.




Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Escorte de bonne taille

Dim 19 Nov - 15:21

avatar
Orina Nishiie
N : 23 Or 733
dossier de personnage
Métier: Initiée
Classe: Mage
http://bariande.forumactif.org/t212-orina-nishiie
Voir le profil de l'utilisateur


Escorte de bonne taille
feat. Aki Nishiie



Confessions

Même en étant enroulée dans ce qui était sensé me tenir au chaud… J’éprouvais tout de même cette sensation d’être un peu congelée… Je sentais que mes cheveux en étaient devenus un peu sec e-et cassant, comme s’ils avaient été réduits à l’état de glace… Mais c’était toutes les extrémités de mon corps qui étaient soumises au froid de la région, ce qui faisait que j’essayais vraiment de me recroquevillée, pour tenter d’être le moins exposée aux vents qui pouvaient descendre un peu plus encore l-la température… La bête endormie ne semblait pas trouver d’inconvénient à ce que je sois à ses côtés, et sentir contre mon corps les lourds b-battements de son cœur n’était pas une chose qui m’effrayait… Peut-être… Est-ce que j’avais u-un peu plus mes aises avec les animaux dont je savais l’inoffensivité ? Remarque… Un cheval se défendant pouvait être très dangereux…

Mais alors que je commençais à fermer u-un peu les yeux, pour oublier le froid, une voix non loin m-me les fit rouvrir bien rapidement, un peu surprise, mais pas au point de la panique. Cette voix… Je l’entendais depuis plusieurs semaines maintenant… C’était celle de Madame Aki. Bien rapidement, la question concernant le fait qu’elle ne dormait pas germa dans mon esprit, mais il semblait être évident qu’elle surveillait le coin pour protéger le convoi… Et dire que je ne l’avais même pas vu… Je manquais décidément vraiment de prudence… Mais heureusement, elle ne voulait pas me faire de mal, j’en avais la certitude maintenant.

‘’N-non, je n’y arrives pas… La présence d-de nos hôtes… M-me met un peu… Mal à l’aise…’’
Disais-je d’une petite voix, toute timide, en regardant le sol, la neige et les empruntes qui s’effaçaient lentement, avant de relever mon regard, alors qu’elle commençait à parler sur un sujet que… Je devinais nostalgique. Elle parlait de temps révolus maintenant, mais qui semblaient être calme et reposant… Vivre dans une capitale, avoir un toit où l’on savait que l’on pourrait dormir le soir, de savoir qu’un bon repas chaud serait juste à faire… C’était ce que l’on pouvait appeler une vie un peu aisée, avec tout un laboratoire et plein d’autres choses, mais… J’admettais que cela semblait être une chose… Enviable… Une chose que je n’avais jamais connue, ou dont je ne m’en souvenais pas… Je continuais un peu de culpabiliser sur ce manque de mémoire qui m’affectais…

Mais… Elle continuait, sur un sujet plus difficile après avoir eu un petit rire, lui rappelant que ceci était fini… Elle disait… Qu’elle avait dût commettre de nombreuses choses, qu’elle qualifiait d’horrible… Pour le bonheur que nous avions ne soit pas mit à mal par la volonté d’autrui… Etrangement, je repensais au discours qu’avait tenu madame Rin… Ses paroles me revenant en tête…

« Seul celui qui sera incontestablement le plus puissant pourra préserver son ‘’monde’’ et le protéger des autres. »

Et même si contrairement à elle, madame Aki ne faisait ça que pour nous défendre, petit foyer que nous formions… Cela avait bien été elle… La plus forte… Qui se devait de combattre. Mais ce n’était par parce qu’elle le souhaitait, non… C’était parce que cela semblait être un devoir… J’apprenais en ce moment qu’elle… Qu’elle avait connue de sombres jours, de sombres actions pour sauver des gens, pour me sauver, et qu’à côté de ça… Je semblais si impuissante d’avoir otée la vie de quelqu’un qui voulait faire du mal à tout ces gens… Une mauvaise voie et une décision, voilà ce qui semblait être suffisant pour qu’une confrontation ne débute, se terminant trop souvent par la plus ultime des solutions… Et à qui la faute ? A celui qui commettait cet acte, où à celui qui s’écartait de la voie ?

Avais-je tort de croire que les gens puissent s’entendre ? J’étais probablement une utopiste, ne connaissant rien de la société… Je n’arrivais même pas à parler convenablement à une personne sans être ridicule… Mais je voulais y croire, croire que l’on pouvait agir autrement… Que la raison pourrait surpasser la puissance… Alors que moi-même… J’étais une arme… Quelque chose qui n’avait que pour but de menacer, d’être dissuasif ou pire, d’être utilisée…

‘’Je… Je vois…’’ Dis-je finalement, d’une faible voix toujours, en étant encore perdue entre mes pensées, son discours et la fatigue… Je ne savais pas vraiment quoi répondre, ne sachant même pas comment je pouvais c-considérer une telle… Confession ? Je cherchais de nouveau trop complexe… Je voulais juste parler… Juste dire des choses… Juste dire… Ce que je ressentais... Concernant ce qui s’était passé…

‘’Je ne sais pas… Comment je suis sensée agir… Ma nature, ce pourquoi j’ai été créée… Fait q-que je ne devrais pas avoir t-tout ces remords, e-et pourtant… Je… Je ne veux pas le faire… T… Faire du mal à quelqu’un… P-pourtant… Je s-sais bien que… Que dans certaines situations… Il n-n’y a d’autres choix… Lorsque l’on chasse… Ce sont des créatures, d-des êtres vivants aussi… Mais… Même si cela m’attriste… C’est dans la nature… C-certains animaux doivent le faire s’ils veulent survivre…’’

Je baissais de nouveau les yeux, avant de dire, presque en soufflant…

‘’Et… C’est pour cela que nous devons l-le faire… P-parfois… Pour survivre… N-nous ne nous nourrissons pas d’eux… M-mais pourtant… C-cela semble être u-une fatalité… Quelque chose qui doit arriver… Car nous avons d-des conflits… Les animaux en ont aussi, p-pour d’autres raisons.’’

Je la regardais maintenant dans les yeux, en sentant u-une profonde tristesse m’envahir…

‘’Si… Si c’est dans l’ordre des choses… Si l’on doit le f-faire lorsque l’on est obligé… P-pourquoi est-ce que… que je n’arrive pas à m-me dire que c’était l-la chose que je devais faire ? J-je n’y arrive pas… Il n’y avait pas d’autres solutions… Mais elle ne pouvait pas… Elle ne devait pas faire c-ce qu’elle voulait… Car… Je ne voulais pas… Qu’elle vous fasse du mal… A tous ces gens… Mais surtout à vous…’’

© Aki Nishiie
Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Escorte de bonne taille

Lun 20 Nov - 11:56

avatar
Aki Nishiie
N : 21 Or 1896
dossier de personnage
Métier: Guérisseuse Novice
Classe: Sans classe
http://bariande.forumactif.org/t180-aki-nishiie
Voir le profil de l'utilisateur



Escorte de bonne taille



feat.Orina Nishiie


Grelottant dans le manteau de fourrure qu’elles avaient achetés ensemble, la rouquine se tassa un peu plus contre le ventre brûlant de l’animal. Eux aussi devaient avoir froid, mais leur graisse et leurs poils les protègaient sans doute, au moins un peu. La raison pour laquelle Orina était ici était visiblement que dormir à côté des deux nains la mettait mal à l’aise, il n’y avait bien sûr rien d’étonnant à cela, les gens qu’elle ne connaissait que peu l’ayant toujours plus ou moins dérangé et c’était sans parler de dormir dans la même pièce qu’eux. La Druidesse hocha donc la tête d’un air compréhensif, en réalité cela ne lui plaisait pas vraiment non plus. La jeune fille l’écouta durant toute sa tirade sans dire un mot. Était-elle ennuyée ou intéressée ? Polie ou naturelle ? Difficile de le déterminer, en tout cas sa réponse ne fut pas beaucoup plus optimiste qu’avant, même si elle avait visiblement saisis ce que Aki essayait de lui dire.

Elle compara le soucis moral qu’elle rencontrait avec le fait de tuer des animaux pour se nourrir et par extension, que les animaux en faisait de même. Pour la guérisseuse qui avait suivis un enseignement druidique plutôt ambivalent à ce sujet, il était toujours très complexe d’exposer son point de vue, même si l’homonculus ne parlait pas vraiment de la chasse humaine. La complexité de cette discussion était palpable, comment convaincre une éternelle coupable qu’elle ne l’était pas et ne l’avait jamais été, pour aucun des actes qu’elle se repprochait, qui plus est alors qu’il s’agissait de sa nature de ne pas s’en soucier. Rien ne semblait aller dans la bonne direction et les fils s’entremêlaient étroitement pour donner un noeud indéfectible.

-Il est normal que tu ne ressentes de la culpabilité, tout le monde en ressentirais, tous ceux qui ont le coeur assez bon et pur pour se rendre compte qu’il s’agit d’un sacrifice, même si c’était la chose à faire. Tu continue à penser que tu n’est qu’une machine construite par d’autres j’ai l’impression. C’était peut-être la cas au départ, je ne sais que peu de choses sur le mode de création qui t’a mis au monde, mais il est clair que tu as dépassé tout ce qu’on pouvait attendre d’une telle invention. Tu es plus humaine que bien des gens que j’ai rencontré, pourtant nés d’un père et d’une mère comme moi. Alors tu te sens coupable de quelque chose que tu pense être naturel, mais tu te trompe. Ta culpabilité est naturelle, cela ne veut pas dire que tu dois la laisser diriger tes pensées. De nombreuses personnes en deuil se mettent à se trouver des torts pour toute les raisons possibles, même s’il n’y en a strictement aucune. C’est naturel, c’est normal, mais c’est faux. Avec le temps elles finissent par comprendre que tout cela n’était qu’une vision de leur esprit qui voulait absolument trouver un coupable alors qu’il n’y en a jamais aucun qui soit suffisant pour justifier la mort de quelqu’un. Un jour, je l’espère, tu verras aussi que ce poids ne te reviens pas. Je suis heureuse que tu ai fait ce que tu as fait, même si je suis terriblement triste de t’en voir aussi affectée. J’aurais aimé que ce genre d'évènement reste à jamais dans ton passé et que tu vive une vie normale, comme tous les enfants devraient avoir. Mais tu es si forte et si courageuse, tu t’es battue pour protéger la vie des innocents et maintenant, comme toutes les justicières, tu en souffres. Je ne peux pas l’empêcher. Mais je peux te remercier de m’avoir sauvée ce jour là. Nous regagnerons notre vie, nous retrouverons ce qui nous manque et ce jour là, tu sauras que c’était le bon choix, même si c’est dur aujourd’hui.

Elle passa sa main dans les cheveux de la petite mage en les lui ébouriffant légèrement, arborant ce sourire attendris que seule une mère peut avoir envers sa fille.




Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Escorte de bonne taille

Lun 20 Nov - 12:51

avatar
Orina Nishiie
N : 23 Or 733
dossier de personnage
Métier: Initiée
Classe: Mage
http://bariande.forumactif.org/t212-orina-nishiie
Voir le profil de l'utilisateur


Escorte de bonne taille
feat. Aki Nishiie



Les larmes

Je me sentais… Vraiment mal… Ce n’était pas l-le froid qui était gênant, ou son contact… Ce n’était même pas physique e-en fait… Ce… C’était ce poids que je p-portais, que je devais tirer d-derrière moi…Cette… Culpabilité que j’avais, et qui resterais là à jamais… Je ne pouvais pas oublier, je ne pouvais plus… Et il n’y aurait d’autres amnésies pour me guérir temporairement de ceci… Si ce fait me mettait aussi mal… Je n’osais imaginer… Ce qu’il se passerait lorsque je retrouverais la mémoire, et que… Je serais alors confrontée d’un seul coup à tous les actes que j’avais put faire… J-je… Je ne pouvais qu’espérer que… Que ce que j’avais fait… Avait été la première fois… Et qu’elle serait la dernière…

Mais la druidesse… elle m’expliquait que… Que la culpailité… Les remords… Les regrets… Chaque personne en ressentait, notamment après un tel acte… Et que malgré toute la force qu’elle pouvait avoir, toute l’omniprésence qu’elle avait dans mon esprit, je devais l’outrepasser, je devais la vaincre… Evidement… C-cela était un conseil, mais j-je ne savais pas si… J’en étais capable… J’étais encore traumatisée par ce que j’avais fait à mes créateurs… Bien que… Qu’il semblait que j’étais un peu moins sensible sur c-ce sujet…

Comme elle l’avait dit avant… Ce n’était pas de ma faute si… S’ils avaient choisis de s’orienter dans cette mauvaise voie, qu’ils avaient choisis de procéder à cette expérience… Cette mage… Elle devait être stoppée, je le savais… Mais la chose que je m’accablais… Le mal qui me torturait… Etait de ne pas avoir trouvée une autre solution… De n’avoir effectuée que ceci… Peut-être q-que… Que je cherchais à trop bien faire… Que je cherchais… A toujours trouver la meilleure solution… Mais dans la précipitation… Lorsque une seule seconde pouvait être fatale… Pouvais-je la trouver ? Pouvais-je l’envisager ? Tout me portait à croire que non…

Ce n’était peut-être pas la meilleure chose à faire…

Ce n’était peut-être même pas la chose à faire…

Mais c’était la chose que j’avais faite, et je devais assumer ceci… Il n’y avait pas de r-retour en arrière possible, pas plus qu’il n’y avait de rachat possible… J’avais tuée… Et ceci resterait. Ceci me marquerait, longtemps, pendant toute ma vie surement… Mais ce qu’elle disait… Ce que madame Aki disait… C’était que… Un jour… Je n’en souffrirais plus… Que je m’accablais en ressassant ceci… Je savais que… Que je devais faire abstraction de ceci, et avancer… Mais…

‘’Je… Je ne veux pas que… Que cela devienne… Naturel… Je ne veux pas… Pouvoir le faire s-sans en assumer les conséquences…’’


Je restais un peu silencieuse, alors qu’elle avait passée sa main dans mes cheveux, pendant que je baissais la tête, restant comme une statue... Comme si… La neige allait… Me transmettre son savoir…

‘’Je ne veux pas être c-cette arme pour quoi j’ai été conçue… Je ne veux pas l’être… Ce… Cela me pèse, b-beaucoup… C-comme si… Je ne pouvais pas être a-autre chose, être d-différente… Être ce que je souhaite être… J’essaye t-toujours de… De trouver la meilleure m-manière de faire les choses… D-de ne pas céder à la facilité, à… Cette facilité…’’

C-cette fois… J’osais la regarder, droit dans ses yeux, alors que s-sous les émotions qui jaillissaient en moi, mon œil devenait plus visible, p-plus lumineux…

‘’Je ne veux pas… Q-que mes pouvoirs… Que mes capacités… Qu’elles fassent du mal aux autres… C’est déjà a-arrivée, p-par accident… Je… Je ne me maitrisais pas… Mais c’était la première f-fois que… Je le faisais v-volontairement… Même si c’était p-pour sauver des vies…’’

Mon cœur s’accélérait en m-même temps que mes yeux s’humidifiaient…

‘’Et même si j-j’ai le contrôle de mes pouvoirs… J-je ne sais pas si… Si je conserverais le contrôle de moi-même… De ce que je dois faire… J’aimerais aider… Sauver et protéger des vies… Mais je ne sais pas si en fin de compte… C’est quelque chose que je peux faire…’’

Ça y-y était… Je pleurais… Quelques larmes tombaient s-sur ce qui nous enroulait… Encore elles étaient petites… Mais pourtant, elles n’annonçaient que le début de la tempête…

‘’Je… J’apprécie t-toute la confiance que vous avez en moi… Toute la sympathie q-que vous pouvez avoir… Mais je doute… Je doute toujours que je puisse mériter ceci… Alors que je sais que… Que ce n’est pas une question de mérite ou autre chose… Mais j’ai toujours cette crainte… D’usurper la place d’une autre personne… D-d’abuser de votre confiance… Tant qu’il y aura cette part… Cette incertitude, aussi minime puisses-t-elle être…’’

Des flots, des pleurs que j’essayais d’étouffer, vainement… J’étais trop à fleur de peau pour y arriver…

‘’J’ai peur… P-peur de ce qui pourrait arriver… Peur de ce que j-je pourrais apprendre en retrouvant la mémoire… Peur… De vous avoir mentis… de vous avoir donnée de faux espoirs… De ne pas être à ma place… J’ai peur que… Si je n’étais pas la bonne personne… Que vous… Partiez…’’

Mes yeux se fermaient, maintenant noyés sous le chagrin…

‘’J’ai peur… D’être de nouveau seule…’’
© Aki Nishiie
Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Escorte de bonne taille

Lun 20 Nov - 14:10

avatar
Aki Nishiie
N : 21 Or 1896
dossier de personnage
Métier: Guérisseuse Novice
Classe: Sans classe
http://bariande.forumactif.org/t180-aki-nishiie
Voir le profil de l'utilisateur



Escorte de bonne taille



feat.Orina Nishiie


Cette détresse, la peur de ne pas y arriver, la peur de tout perdre. Tout cela Aki pouvait le comprendre, elle l’avait déjà tant ressentis et elle le ressentais encore aujourd’hui, alors que pourtant elle essayait de rassurer l’homonculus. Celle-ci commença à se défendre de ce qu’elle était, à dire qu’elle ne voulait pas devenir ce pour quoi elle avait été construite et comment ne pas sentir son coeur résonner en même temps que ces paroles quand une petite fille pleine de bonté vous disait ne pas vouloir tuer des gens mais aider, sauver des gens. Combien de fois la rouquine avait-elle émit le même souhait ? Lorsqu’elle était enfant et qu’elle se retrouvait seule dans son lit, lorsqu’elle suivait son entraînement avec Shi, lorsqu’elle se battait pour ceux qu’elle aimait dans leur précédent monde. Finalement, avait-elle réussi ? Elle avait finit par comprendre qu’elle était trop puissante pour fermer les yeux sur ceux qui devaient être éliminés, mais elle n’avait pas pour autant abandonner ce qu’elle voulait faire par dessus tout : aider, sauver, venir en aide. Et elle l’avait fait. Tous les jours. Toutes les nuits. Tout le temps. On la connaissait pour ça. Elle avait donné tout ce qu’elle avait pus, même si ses pouvoirs étaient violents et brutaux.

-Alors tu n’as qu’à faire ce que tu as envie de faire Orina. Personne n’a le droit de décider à ta place. Si tu veux aider les gens, je sais que tu le feras, que tu es assez forte pour le faire. Si tu le souhaites, je t’apprendrai de nouveau ce que je t’ai appris à l’époque et plus encore, je t’apprendrais à soigner quand mes connaissances reviendront, si seulement elles reviennent. Je t’aiderais, mais même si je ne le fais pas, je sais que tu en es capable.

Mais le trouble qui habitait la jeune mage était plus profond encore. Elle avait peur que l’absence de ses souvenirs induisent la soigneuse et elle-même en erreur, qu’elle ne soit en fait pas Orina, ou en tout cas pas la Orina que la Nishiie connaissait. Elle avait peur d’avoir prétendus tout ce temps quelque chose de complètement faux. Elle s'inquiétait même que l’amie des animaux s’en aille en apprenant la vérité si elle était aussi cruelle. Interloquée, celle-ci ne sut quoi répondre pendant quelques secondes.

-C’est normal que tu ai peur … Tu n’as que mes propos sur lesquels te baser, tes doutes sont compréhensibles. Dans mon coeur, je suis persuadée que tu es la fille que j’ai aimée de tout mon coeur et que j’aime encore aujourd’hui avec la même ferveur, mais même si ce n’était pas le cas, ne pense pas que je t’abandonnerais. Même si nous nous étions trompés toutes les deux et que tu sois quelqu’un de complètement différent ou que mes souvenirs soient faux et qu’elle n’ait jamais existé … Je ne t’abandonnerais pas. Ce n’est pas le souvenir que j’ai de toi que j’aime, c’est la personne que j’ai en face de moi aujourd’hui aussi. S’il s’agissait de deux personnes complètement différentes, cela ne m’empêcherait pas de continuer à avoir les mêmes sentiments. Tout ce que nous avons vécus depuis ce jour à Doliene, ce n’est pas un mensonge, et nous le savons toutes les deux. Tout ce que nous avons fait et ce dont nous avons parlé, tout cela … même si un jour il s’avère que c’est basé sur un mensonge involontaire … ça ne disparaîtra pas. Si tu le souhaites, nous resterons ensemble, autant de temps qu’il le faudra, toujours même. Tu es une personne absolument magnifique Orina, tu es gentille, drôle, pleine de coeur, pas seulement parce que je te connais depuis longtemps mais aussi parce que la jeune fille que j’ai rencontré ici est comme ça.

Que dire de plus ? Tout était là. Elle pensait savoir qu’il s’agissait bien d’elle, mais cela ne changerait rien. Rien du tout. Elle n’avait pas voyagé avec Orina en dépit de la perte de ses souvenirs, elle avait voyagé avec elle pour tout ce qui faisait qu’elle l’aimait, avec ou sans sa mémoire.





Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Escorte de bonne taille

Lun 20 Nov - 16:38

avatar
Orina Nishiie
N : 23 Or 733
dossier de personnage
Métier: Initiée
Classe: Mage
http://bariande.forumactif.org/t212-orina-nishiie
Voir le profil de l'utilisateur


Escorte de bonne taille
feat. Aki Nishiie



Poudreuse

Musique

Mentalement… J’avais toujours eu cette impression de me noyée… De ne jamais pouvoir effleurer la surface du gouffre dans lequel j’étais… Condamnée à éternellement apercevoir les rayons du soleil, s-sans jamais pouvoir faire autre chose que de sombrer d-dans les abysses… J’essayais, de tout mon corps, par moment, de sortir de là, de connaître la surface, tandis qu’à d’autres moments… Je souhaitais juste sombrer, arrêter de lutter, et disparaître… Et dans un cas comme dans l’autre, je ne bougeais pas, coincée e-entre ces deux flots, entre deux vagues… Sentant une douce chaleur devant moi, et la fraicheur des abysses sur mon dos, comme si j’étais celle qui devait faire le lien entre ces deux forces, comme si… Je devais être coincée là…

Comme si… Je me retenais ici. Les efforts q-que je faisais n’avaient jamasi réussis à me sortir d’ici, car intérieurement… J’éprouvais trop de peine. N’avais-je jamais constatée cette ancre qui me liait aux tréfonds ? N’avais-je jamais remarquée la bouée qui me tirait vers les sommets ? Et j’étais incapable de bougée, tractée par ces forces qui se défiaient mutuellement, me déchirant… Et c’était ce que j’étais… Déchirée… Entre mes tristesses, mes regrets, et l’espoir d’une vie meilleure… Passer d’un côté où de l’autre ne se ferait pas sans réussir à couper l’un des liens… Et même en ce moment…

Je ne pouvais que me laisser tenir, ne rien faire d’autre que de garder les yeux fermés, sans jamais respirer… Ne rien faire qu’attendre le moment où j’aurais les moyens d’agir… Car je le savais… Je ne pouvais pas. Pas encore. Je ne pouvais pas agir sur le monde, je ne pouvais pas agir sur moi-même… C’était encore une fois un miracle que je sois toujours en vie, après m’être retrouvée ici… Mais ce miracle… Avait un nom… Madame Aki…

Elle m’avait remerciée de lui avoir sauvée la vie… Mais combien de fois n’aurais-je plus été de ce monde sans elle ? Morte de faim, d’épuisement ou du froid… Capturée par ses mages, par des bandits… Ou même dans cette auberge… Sans elle… Je n’aurais jamais eu le courage d’y mettre les pieds, et je serais surement sous plusieurs centimètres de neige, incapable de bouger ou de réfléchir, simplement inerte…

Elle souhaitait… M’aider… M’aider à faire ce qui me tenais à cœur… C’était ce… Ce que je voulais, un peu, mais… Même si c’était une chose que j’appréciais… D’aider les gens… Je… Je ne m’en sentais pas capable… Pas dans l’immédiat… Je hochais tout de même la tête pour lui répondre, lentement, en utilisant mes mains p-pour tenter de sécher mes larmes… Qui étaient vraiment de trop, c-comme toujours… Je… Je voulais ne plus avoir à pleurer… Mais je me doutais qu’une telle chose serait impossible, étant trop sensible pour ne pas passer une journée sans larmes… Je crois ? J-j’aurais probablement du mal à a-apprendre comment elle effectuait ses sorts, é-étant donné que… Et bien, je ne détectais pas la moindre présence de circuit magique dans son corps… Il semblait que c’était une particularité de mon monde…

Mais… Ce… Ce n’était pas ça qui me surprit le plus… C’était que… Qu’elle comprenait… Je savais qu’elle était persuadée que je sois celle qui lui é-était liée, qu’elle disait avoir aimée de t-tout son cœur… Cela me mettait toujours un peu mal à l’aise, de ne p-pas savoir pourquoi je recevais tout ceci… Mais elle disait que… Qu’elle ne m’abandonnerait pas ! Que peut-être je n’étais pas… ‘’La bonne Orina’’… Mais que même dans ce cas… Elle ne m’abandonnerait pas… Car ce n’était un souvenir, une image pour qui elle éprouvait de l’affection… M-mais… B-bien moi ?! C-cela me mettait encore plus mal à l’aise, gênée, m-mais pas pour les mêmes raisons q-que je pouvais l’être avec les gens…

Finalement, m-mes larmes s’étaient arrêtées, a-alors qu’elle avait terminée ce qu’elle disait. Je… J’étais stupéfaite… P-persuadée jusqu’à maintenant que… Qu’elle ne m’appréciait q-que pour l’image que je pouvais lui renvoyer… Je… J’avais même craint une grande colère de sa part s-si elle apprenait que je n’étais pas celle qu’elle espérait… Presque comme si cela avait été une trahison… Avais-je été si défaitiste ? Craignant en permanence la pire chose possible ? C’était dans mon caractère… D’être si craintive… De trop voir ceci… Mais je lui faisais confiance…

Ce fut avec un sourire timide que je posais ma tête contre elle. Je n’étais pas… Une grande spécialiste des contacts physiques… Essayant de restreindre au maximum ceci, comme si… Et bien, c’était trop tôt… Je ne m’en plaignais pas, mais il y avait toujours eu un léger inconfort… Qui disparaitrait, un jour ? Je l’espérais, dans tous les cas, je ne comptais pas bouger ma tête, ni même avoir qu’un instant l’idée de l’enlever. Je… Je voulais juste… Faire ceci… A cet instant… Pendant que mes lèvres ne prononcèrent qu’un seul mot :

‘’Merci…’’

Je fermais les yeux, en apaisant ma respiration et les battements de mon cœur. Il y avait un peu de fatigue, certes… Mais… I-il y avait plus que ça… Plus qu’une simple camaraderie… Je l’appréciais beaucoup, je ne pouvais en aucun cas le nier… Et ce fut lentement que je tendais ma main à l’extérieur, tout en disant d’une voix faible :

‘’Regardez…’’

Mon sourire s’agrandit un petit peu, alors que quelques tâches blanches se déposaient sur la paume de ma main ouverte, et que je ne termine ceci sur ce qui semblait évident :

‘’Il neige…’’

J’eu un petit souffle, avant de parler, concernant cet état de fait, comme si j’avais été entièrement apaisée par la confiance qu’elle me portait, par ce qu’elle venait d’annoncer, qu’elle… Serait là…

‘’J’ai toujours trouvée la neige… Belle. Lumineuse, comme si c’était de la poussière de la lune… Et des étoiles… Comme si elle était mystique… Je sais bien qu’il s’agit d’eau glacée, sous une certaine forme, mais…’’ Je laissais une petite pause se faire, avant de reprendre : ‘’Mais j’ai envie d’y croire… Envie de rêver que c’est vrai… Peut-être que ça le deviendra, un jour…’’
© Aki Nishiie
Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Escorte de bonne taille

Jeu 23 Nov - 16:10

avatar
Aki Nishiie
N : 21 Or 1896
dossier de personnage
Métier: Guérisseuse Novice
Classe: Sans classe
http://bariande.forumactif.org/t180-aki-nishiie
Voir le profil de l'utilisateur



Escorte de bonne taille



feat.Orina Nishiie


Orina posa sa tête contre Aki, un geste si simple et qui pourtant ne s’était pas reproduit depuis que les deux femmes s’étaient retrouvées à Bariande. Emue, la Druidesse n’osa pas bouger pendant un long moment, de peur sans doute de briser cet instant, qu’un mouvement trop brusque fasse réaliser à l’homonculus qu’elle venait là de faire quelque chose qui était complètement en dehors de ses normes de proximité habituelle (si on excluait bien entendu le terrible soir où la Nishiie l’avait prise dans ses bras pour la rassurer). Cependant, le temps passant, la petite fille ne semblait pas vouloir bouger et la guérisseuse se rassurait petit à petit. Elle remercia même l’amie des animaux qui n’avait pas l’impression de mériter une telle gratitude, même si elle pouvait aisément la comprendre. Soudainement, la neige qui s’était faite discrète jusqu’ici recommença à bruiner doucement sur les deux comparses.

D’abord disparates, discrets, presqu’invisibles, les flocons se ressérèrent de plus en plus jusqu’à ce que l’on ait presque l’impression qu’un voile blanc enveloppait le monde. Réjouie comme une enfant (ce qui était parfois difficile à croire), l’homonculus révéla ses sentiments à ce propos, quelques mots qui émurent la guérisseuse.

-Il me semble que l’on m’a déjà dit que la magie réside dans ce que les gens veulent bien croire. Si pour toi ces flocons représentent cela, je veux bien y croire aussi, ça me semble beaucoup plus beau que toutes ces histoires d’eau glacée. Comme ça, tant que nous ne sommes que toutes les deux, ils le seront.

Elle sourit doucement et ne parla pendant plusieurs minutes, laissant sa protégée s’exprimait si elle le désirait. Au bout d’un long moment, elle regarda la lune, ou plutôt l’endroit où elle aurait dû se trouver. Impossible de savoir quelle heure il était par ce temps, les nuages gourds de flocons se pavanant devant l’astre nocturne.

La rouquine ne se sentait pas le coeur d’aller se coucher en laissant Orina là, elle décida donc de continuer à la serrer dans ses bras jusqu’à ce que la nuit passe. La journée de demain ne serait pas forcément facile après une nuit blanche, mais elle serait toujours plus agréable que si elle avait laissé son ancienne fille adoptive seule avec le froid et ses souvenirs mornes.

-Dans mon monde, il y avait une déesse de la neige. C’était une déesse mineure et personne ne savait si elle existait vraiment au final, ce n’était pas comme les grandes déesses dont on avait des preuves de l’existence très souvent, elle était plus une légende qu’on racontait aux enfants qu’une entité religieuse. On l’appelait Nalli, la déesse flocon. C’était une toute petite fée, de la taille de ma main, un peu comme …

Un peu comme la fée qui avait été son amie dans l’autre monde. Mais est-ce que ressasser ce genre de souvenirs ne risquait pas de la faire se sentir encore plus coupable ? Mieux valait ne pas prendre le risque.

-Comme un tout petit bébé chat qui viens juste de naître, pas plus grosse. C’était une déesse farceuse et maladroite qui s’amusait à fermer les portes en accumulant des tas devant elles et à lancer des boules de neiges quand on avait le dos tourné. La neige était sa propre création, de la poussière de fée. Quand j’étais toute petite, je pensais qu’en mangeant de la neige magique, je finirais par savoir voler. Et tu sais quoi ? Quelles qu’aient été les circonstances qui m’ont permis d’y arriver, j’ai volé, plusieurs fois. Alors au final, pourquoi est-ce qu’il n’y aurait pas quelque chose de magique dans la neige, hm ?





Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Escorte de bonne taille

Jeu 23 Nov - 20:05

avatar
Orina Nishiie
N : 23 Or 733
dossier de personnage
Métier: Initiée
Classe: Mage
http://bariande.forumactif.org/t212-orina-nishiie
Voir le profil de l'utilisateur


Escorte de bonne taille
feat. Aki Nishiie



Histoire de fée

J’avais beau avoir été créée par des mages assidus, je ne connaissais que l’ensemble de leur savoir, ce q-qui était loin d’être la totalité d-du savoir magique… De m-mémoire, les thaumaturges ne sont pas très… Sociables avec leurs semblables, et cela avait été pour cette raison q-que j’avais été s-si optimisée… Afin d’être en partie cette instrument d-de force, et de terreur… Un rôle que je détestais, mais j’étais toujours en train de m-me poser cette question… Que se serait-il passé si cet incendie ne s’était pas déclaré ? Quelle aurait été ma vie ? Aurais-je rencontrée Aki ? P-probablement que non…

Je ne pouvais pas dire si cela aurait été m-mieux ou non... Etant donné que m-ma situation actuelle était très floue, c-comme ma mémoire… Mais j’avais le sentiment que cela n’aurait p-pas été une vie que j’aurais appréciée… Dans tous les cas, ce n’était pas le moment de penser à ça, car a-actuellement… C’était les flocons glacés qui tombaient qui captaient mon attention, tout comme le fait… De me sentir étrangement bien… Comme si toute la nuit… Devait se terminer ainsi. Je perdais petit à petit le décompte d-des secondes, des minutes et des heures, pendant qu’une conversation entrecoupée de silence commençait à s’installer, mais sans a-aucune contrainte… Comme si cela était u-un véritable instant de repos… Et de rêverie…

La magie… Pouvait-elle exister à travers ces flocons ? Théoriquement… Oui. Chaque endroit disposait d-d’une petite énergie qui était drainée dans mon c-corps, afin d’assurer u-un apport constant… Mais la question… Dépassait ces simples théories sur c-comment cet art fonctionnait… Est-ce qu’il y avait une plus grande symbolique ? Est-ce que… Le fait de croire en une chose pouvait l-la rendre réelle ? Peut-être est-ce que c’était une erreur de le faire, de se t-tromper volontairement… Mais je… Je voulais me laisser bercer d-de ces douces illusions… Oublier quelques instants durant, cette réalité un peu terne, pour laisser place aux enchantements…

Madame Aki poursuivait… Expliquant l’une d-des théories sur le sujet… Qu’il y avait dans son monde… Où la neige t-tenait son origine d’une déesse, u-un peu petite e-et dont l’existence était discutable… Mais comme si cela était un conte… Il s’agissait d’une petite fée… Espiègle, qui ne cherchait qu’à s’amuser… Et en même temps, elle me confiait qu’elle souhaitait voler en mangeant de la neige. Je l’avais déjà fait, d-dans mon monde, mais à part l-la sensation d’avoir de l’eau froide en bouche, je n’avais j-jamais pensée pouvoir voler ainsi… Et est-ce que la petite fée aurait à voir avec ceci ?

‘’Surement, il doit y avoir… Un peu de sa bénédiction dedans…’’
J’avais commencée cette phrase en conservant les yeux fermés, un sourire sur les lèvres, en étant détendue, avant de reprendre : ‘’Dans mon monde… Les fées sont d-des extensions de la p-planète, q-qui a… Comme une conscience… Elles sont souvent p-présentes d-dans les légendes e-et les grandes histoires… Mais e-elles p-peuvent être dangereuses… Il y a même une histoire… Où certaines mangent des gens…’’

Je tremblais un peu à cette idée… Avant de me rattraper :

‘’Mais… J-j’aimerais bien en r-rencontrer une… P-pour tout dire… Il n’y a pas b-beaucoup de créatures magiques a-avec lesquelles je ne crains rien… E-et encore plus petite que moi. J-j’imagine q-que d’être aussi petite d-doit donner u-un autre point de vue… Tout comme être tout grand ? J-je crois…’’

Je soufflais un petit peu, avant de poser une question, par c-curiosité :

‘’Et… C comment êtes-vous… Parvenue à voler ?’’

© Aki Nishiie
Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Escorte de bonne taille

Mer 29 Nov - 1:57

avatar
Aki Nishiie
N : 21 Or 1896
dossier de personnage
Métier: Guérisseuse Novice
Classe: Sans classe
http://bariande.forumactif.org/t180-aki-nishiie
Voir le profil de l'utilisateur



Escorte de bonne taille



feat.Orina Nishiie


L’air froid glaçait les os des deux jeunes femmes qui ne rentraient pourtant pas à l’intérieur pour se protéger de quelque manière que ce soit. Serrées l’une contre l’autre et blottie contre le ventre de l’équidé, elles attendaient patiemment que les premiers rayons du soleil viennent se poser sur leurs doigts quasiment incapables de bouger désormais tout en papotant toujours de la neige et de sa potentielle magie. Orina semblait ne pas trop savoir si elle devait y croire ou non, racontant à Aki les légendes féériques de son monde, bien moins positives que celles de la rouquine par ailleurs. Des fées mangeuses d’hommes ! Ce n’était assurément pas quelque chose qui pouvait faire rêver quelqu’un. Malgré ces histoires peu ragoûtantes, l’homonculus semblait décidée à croiser un jour l’une de ces petites créatures. Y en avait-il sur Bariande ? La Nishiie n’en avait absolument pas entendu parler, mais d’un autre côté, elle avait du mal à appréhender ce monde, elle était persuadée qu’il restait encore de nombreuses inconnues à trouver.

Soufflant nerveusement sur ses doigts alors qu’il commençaient dangereusement à bleuir, elle retira son bras gauche de la manche de son manteau de fourrure pour le coincer sous son aisselle en grimaçant sous le contact glacial. Malgré la sensation désagréable dans un premier lieu, elle se sentit vite mieux sans avoir à exposer au moins l’une de ses deux mains au vent gelé qui circulait tout autour. Finalement, sa protégée lui demanda comment elle avait pus voler. Comme pour bien des choses, de nombreux souvenirs étaient liés à cette question. Une promesse en particulier.

- Oh ! C’est vrai que je ne t’ai jamais vraiment parlé de mes pouvoirs précisément. Je suis une Druidesse, ça il me semble te l’avoir déjà dit, mais en plus de ce que j’ai montré à notre employeur, j’ai … enfin j’avais, la capacité de me transformer. Pas en n’importe quoi, juste en un animal dont j’ai déjà récupéré l’essence. Et … eh bien, j’ai récupéré l’essence d’un dragon lorsque j’étais dans mon monde. A l’endroit où nous étions avant, j’avais réussis à devenir si forte que mes ailes étaient capables de me soulever … Il y avait une promesse que je t’avais faite à l’époque mais que je n’avais pas pus tenir, c’est de t’emmener avec moi un jour. Si je réussis à récupérer assez de pouvoir ici … je l’exaucerais si tu le souhaites toujours !

La constance de la mage sur ce point était loin d’être une certitude. Premièrement, elle n’était plus sa fille et elles se connaissaient beaucoup moins bien qu’à l’époque … enfin, Orina connaissait la soigneuse moins bien qu’à l’époque. Qui plus est, elle serait probablement effrayée à l’idée même de la voir se transformer en dragon, sans parler de le voir réellement ou pire encore de monter sur son dos ! Mais si le procédé suivait le même chemin qu’il l’avait fait dans leur ancien monde, elles auraient le temps de faire bien d’autres choses avant de pouvoir en arriver à là, la fille aux cheveux roses serait alors plus encline à accepter cela … voir même peut-être à s’en réjouir !

Si le soleil ne daignait pas encore se montrer, le ciel noir commençait doucement à devenir grisâtre, annonciateur d’une aube salvatrice. Serrant plus fort contre elle la petite fille du bras qui était toujours à l’extérieur, la guérisseuse déposa un baiser sur ses cheveux.

- Mais nous n’en sommes pas encore là. Nous allons finir ce travail, gagner de l’argent et attendre notre rendez-vous avec le chef de ce pays. Ensuite nous trouverons un endroit où vivre, un endroit où nous serons en sécurité et où nous pourrons mener notre vie en paix sans nous soucier des autres.




Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Escorte de bonne taille

Mer 29 Nov - 15:10

avatar
Orina Nishiie
N : 23 Or 733
dossier de personnage
Métier: Initiée
Classe: Mage
http://bariande.forumactif.org/t212-orina-nishiie
Voir le profil de l'utilisateur


Escorte de bonne taille
feat. Aki Nishiie



S'envoler

Il continuait de faire froid… L-les températures devaient être a-au moins négatives, et habituellement, j-j’aurais claquée d-des dents jusqu’à n-ne plus sentir u-une seule des extrémités de mon corps… E-et pourtant, je n-n’avais pas si f-froid que ceci… C-comme si l-le moment qu’il y avait s-suffisait à oublier l-la glaciation polaire q-que nous subissions dans cette région. Gothregal était b-bel et bien la nation du froid e-et de la glace, mais… Même ces éléments n-ne pouvaient m’empêcher d-de ressentir c-cette chaleur au fond de moi… Elle n’avait pas d’origine magique, m-mais avait au moins toute la p-puissance nécessaire… Elle était bien plus présente q-que les capacités que p-pouvaient offrir mon œil…

Je n’avais p-pourtant pas le moindre nom à p-poser sur cette énergie… J-juste… Une forme de satisfaction… Comme si… J’étais heureuse de cet instant, au point d-d’en oublier le climat pourtant d-difficile de la région… C’était peut-être la première fois que je ressentais ceci… Enfin, dans m-mes souvenirs… Dans tous les cas, le plus longtemps il pourrait exister, p-plus longtemps je pourrais me sentir… Bien…

Madame Aki me confiait ensuite u-une autre partie de ses pouvoirs, q-qu’elle n’avait pas encore retrouvée… Elle disait pouvoir se transformer e-en une créature dont elle avait récupérée… L’essence ? Je n-ne savais pas de quoi elle parlait actuellement, de ce qu’était l-l’essence d’une créature, m-mais toujours était-il qu’elle… Qu’elle disait pouvoir se transformer… En u-un dragon ? U-une très grande créature, j-je n’en doutais pas, e-et je devais avouer être très surprise d-d’entendre ceci, d’apprendre qu’elle pouvait faire u-une telle chose… Mais en même temps… Cela m-me rendait un peu curieuse.

Et e-elle me précisait q-qu’en plus… Elle pouvait voler c-comme ces créatures, a-avec ces aîles qui étaient en mesure d-de la soulever s-sans difficulté. J-j’essayais de visualiser j-jusqu’à qu’elle taille elle devait faire, m-mais elle était s-surement p-plus grande que tout ceq-que j’étais en train d’imaginer. T-toujours était-il qu’elle… Qu’elle me disait que… Qu’elle m’avait fait la promesse q-que j-j’irais voler avec elle. J-je commençais à m’imaginer sur le dos d-d’un dragon i-immense… Et cela me fit frisonner, u-un peu effrayée par cette idée, et pourtant…

‘’Je… Je ne sais pas… Ça doit être très effrayant… M-mais… J’imagine que l-le moment venu… L’on p-pourra… Essayer ?’’

J-je disais cela d-d’une voix un peu mitigée, e-en même temps… J’avais envie de l-lui faire plaisir, e-et de l‘autre… E-et bien cela me faisait u-un peu peur, l-le risque de tomber… Mais s-si cela arriverait, e-elle me rattraperait, j-je ne devais pas être terrorisée par ceci… E-et puis… Ce ne serait p-pas demain que cela arriverait, j-je crois…

Elle conclut néanmoins sur le fait que… Et bien… N-nous n’étions pas encore à n-nous demander quand le faire… Déjà, n-nous aviosn nos objectifs proches… Terminer l’escorte d-de ce marchand, obtenir l-l’audience que nous avions demandée… Et t-trouver un endroit sûr où nous pourrions commencer à retrouver n-notre puissance... Cela semblait tout de même beaucoup, e-et seule… Je n’aurais jamais eu le courage de faire ceci… Je manquais de… D’initiative…

‘’O-oui, c’est sûr… J’espère q-que tout ceci a-arrivera vite !’’

E-en tout cas, sur ces mots, j-je baillais u-un peu… La nuit n’avait pas été si reposante, b-bien qu’elle ait été calme et tranquille… Tandis que dans quelques dizaines d-de minutes, l-le soleil arriverait, avec le départ… J-j’entendais d-dans le chariot l-le couple c-commencer à s-se réveiller, à agir u-un petit peu… nous partirions bientôt, c-c’était sûr…
© Aki Nishiie
Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Escorte de bonne taille

Jeu 30 Nov - 22:04

avatar
Aki Nishiie
N : 21 Or 1896
dossier de personnage
Métier: Guérisseuse Novice
Classe: Sans classe
http://bariande.forumactif.org/t180-aki-nishiie
Voir le profil de l'utilisateur



Escorte de bonne taille



feat.Orina Nishiie


La nuit achevait son cours, tout comme leur discussion. Elles avaient pus partager un moment intime et apprendre à se connaître un peu mieux, même si elles étaient fatiguées, Aki était persuadée qu’il s’agissait d’une bonne chose. Quelques bruits commencèrent à s’élever de la caravane, un chuchotement et le craquement du bois. Imprégnant une légère secousse à l’épaule d’Orina, la Druidesse se releva.

- Allez, il va falloir retourner au travail !

Leur employeur émergea, le visage encore fripé par le sommeil. Il contempla un instant les deux jeunes femmes, sans doute étonné qu’elles soient toutes les deux ici, mais ne posa aucune question, se contentant de retourner à l’intérieur après un léger de signe de tête les invitant à le suivre, ce que la guérisseuse fit aussitôt. Il leur tendit à chacun une miche de pain sans mot dire avant d’aller s’asseoir sur sa couche où un grand parchemin s’étirait, bardé de chiffres et de données en tout genre. La matronne, quant à elle, sortait pour préparer les chevaux, elle dévisagea également leurs deux “mercenaires” avec un air circonspect.

- Vous avez pas l’air fraîches toutes les deux ! Reposez vous un peu, le temps qu’on prépare tout. Pendant le trajet j’en veux au moins une sur les deux qui ait les yeux ouverts, c’est compris ?

La chasseuse hocha la tête avant de se rendre au niveau de sa couchette dans laquelle elle se lova paresseusement avec un soupir de soulagement. Fermer les yeux, même pendant 10 minutes, lui semblait une perspective plus que engageante. Suite à cela, ils reprirent la route qui se passa globalement paisiblement sans nouvelle discussion sous la neige. Leurs employeurs se détendirent peu à peu, même s’ils continuèrent toujours à douter des capacités de combattantes des deux compagnes de voyage.

Finalement, de retour à Lerry, elles reçurent un paiement plus que convenable étant donné leur participation très maigre à la sécurité du convoi. La rouquine empocha sa part du butin avec le sentiment d’abuser complètement de la confiance de ces deux marchands qui avaient choisis de croire en deux femmes très clairement démunies. Malgré tout, le son tintant des pièces dans la bourse la rassura très rapidement : elles pourraient manger et dormir, peut-être pas éternellement, mais au moins un peu, le temps de trouver un autre boulot et de devenir de nouveau un peu plus fortes. Elles avaient eu beaucoup de chance de ne pas se faire attaquer en tout cas. Une fois de retour dans la rue principale bondée de la capitale de la glace, Aki jeta un coup d’oeil heureux à Orina.

- Je sais que ce n’est pas très raisonnable mais … Que dirais-tu de dormir dans une auberge avec des lits qui ne sont pas pleins de punaises et de manger un repas chaud et pas seulement un bouillon au goût de fond de tiroir ? Quelque chose comme un ragoût avec des légumes et des tas de choses beaucoup trop chères ? Et il faudrait que l’auberge est un matelas moelleux et des draps doux, pour fêter notre premier travail accomplis, qu’en penses tu ?

Une fois que sa protégée eut acceptée, elle se mirent donc toutes deux en quête de cette perle rare.




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Big boss de bonne taille
» Comment mettre son avatar à la bonne taille ?
» VOICI UNE TRES BONNE OPPORTUNITE POUR MARC , MALICE ET JOEL COMME INVESTISSEURS
» Bonne Année
» Bonne Année 2011

Sauter vers: