bannière du haut du forum

Partagez

Hundekampf

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Sujet: Hundekampf

Ven 8 Déc - 21:21

avatar
KCT-023
N : 52 Or 540
dossier de personnage
Métier: Boutiquier
Classe: Guerrier
http://bariande.forumactif.org/t245-kct-023
Voir le profil de l'utilisateur



Hundekampf


Avec : Sahronglaag

La situation se retrouvait être plutôt critique. Cela s’apparentait à du chantage, masi les moyens que j’avais de négocier étaient plutôt faibles. Le passeur refusait tout simplement de nous faire traverser le cours d’eau. Evidement, dès qu’il avait vu que nous n’étions pas véritablement à même de faire la traversée par un autre moyen à cause du peu d’informations dont nous disposions pour trouver un  autre passage, ce dernier avait décider de nous imposer un prix tout simplement impossible à rassembler avec nos moyens actuels. Un tel abus devrait normalement être répréhensible, mais il semblait qu’il était parfaitement en accord avec la juridiction locale, adaptant ses prix à la situation. Et ce n’était même pas qu’il avait à se justifier, car c’était bel et bien ce qu’il avait dit. Nous ne connaissions pas la région, donc il en profitait pour gagner plus.

Dans d’autres circonstances, j’aurais apprécier lui démontrer l’efficacité de mes propulseurs en bondissant au dessus, ou en m’élevant juste au dessus de l’eau, mais actuellement ce n’était pas possible à cause du manque de puissance assez critique. Nous étions dans l’impasse, à moins que l’on trouve un autre moyen… Et ce dernier nous avait été présenté en même temps que la somme trop importante, comme quoi il y avait toujours un moyen de s’arranger…

Pour tout dire, l’individu semblait être assez préocupé, et sa subite montée de prix était un prétexte pour nous demander de faire une autre tâche. Cela était simple : Récupérer son chien. Je n’étais pas spécialement une bonne amatrice des canidés, ayant une odeur qui leur était probablement désagréable, mais si c’était le moyen que nous avions… J’avais donc acceptée, en assumant pouvoir me débrouiller seule. L’objectif était donc de retrouver l’animal et de rapidement passer de l’autre côté de la rivière. Mais forcément, les choses ne sont pas aussi simples que je ne pouvais l’espérer…

La bête n’était en fait pas totalement la sienne. Enfin, l’histoire était un peu complexe. Au début elle appartenait à un autre, mais qui l’avait perdu, puis retrouvé, égaré, changé de main, vendu etc… Bref, une créature qui avait une liste de propriétaire aussi longue qu’un livre de droit civique. Elle n’était surement pas très légale, d’autant que son pédigrée laissait à désirer, mais c’était, selon ses termes, ‘’la plus forte des créatures que l’on pouvait trouver !’’. Donc je recherchais l’équivalent d’un Doberman à la robe charbonnée.

Et toute la difficulté résidait dans le fait que les nouveaux propriétaires de la créature se trouvaient être une bande à la légalité douteuse. Des hommes peu recommandables qui, derrières la façade d’une auberge bien animée, pratiquaient des combats d’animaux. Coqs, chiens, chats… Tout ce qui pouvait se confronter et saigner. Autrement dit, entrer dans l’endroit, récupérer la créature et la ramener à l’individu… Même si je supposais qu’il y avait bien d’autres problèmes à venir… Ils ne rendraient surement pas la créature, et même si j’utilisais les plus doux termes, ce serait avec les poings que la négoce devrait se faire, surtout lorsque la violence et l’alcool se liaient dans un tel lieu de dépravation…

J’étais donc à trentaine de mètre du bâtiment. Pour le moment, je constatais la présence de la bâtisse et de deux hommes s’occupant d’éloigner les quelques milices qui pouvaient venir. L’un d’entre eu me fixait d’un air relativement agressif, comme si, à l’instar d’un bœuf, il allait humer l’air. L’endroit restait en tout cas dos à une montagne. Je présumais donc que les combats se faisaient plus profondément dans les boyaux d’une mine ou d’une grotte, et que le bâtiment de bois n’était que la façade de toute cette histoire. Restait à savoir comment j’allais préparer mes manières de… Négocier…


Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Hundekampf

Sam 9 Déc - 15:10

avatar
"Rin" Sahronglaag
N : 24 Or 117
dossier de personnage
Métier: Sbire
Classe: Sans classe
http://bariande.forumactif.org/t221-rin-sahronglaag
Voir le profil de l'utilisateur


Hundekampf
feat. KCT-023



Entrée en douceur

Balder m'avait parlé de la culture Gothrégalienne, qui semblait bien plus me correspondre qu'a lui et m'avait même conseillé de me faire mon propre avis sur cette dernière. Il m'avait guidé jusqu'à la lisière de la forêt où il vivait et m'avait indiqué la direction de la ville en me souhaitant bonne chance. Etant donné sa nature de mage, il ne pouvait pas s'approcher des communautés sans risquer gros mais ça ne le dérangeait pas tellement, lui vivait paisiblement avec son choix et ne causait de tord a personne. Mais moi je n'avais pas réellement de problème, hormis ma personnalité mais cela pouvait peut-être passer.

Suivant ses conseils, j'avais amorcé mon voyage vers la capitale, histoire de me faire une idée des habitants mais Balder ne m'avait donné qu'une direction, pas de durée, il était du coup difficile d'estimer quand j'allais trouver cette capitale. Mais je ne me laissais pas décourager, pour être honnête je n'y pensais même pas. Je me contentais d'avancer gaiement dans la direction qu'il m'avait indiquée en me disant que j'arriverais bien quand j'arriverais.

Les territoires que j'avais traversé jusqu'à maintenant avaient été de neige et de glace, mais plus je progressais dans ce pays, plus je me disais que cela devait être le cas partout, qu'il ne s'agissait pas seulement de la région où j'avais atterris : tout le pays semblait être gelé. En avançant vers la ville, j'étais tombée sur une rivière qui courrait vers le sud. Je me disais qu'en la remontant, je trouverais certainement des habitations et des gens pour me rediriger au besoin. Là où il y a de l'eau, il y a de la vie après tout, c'est aussi vrais dans le désert que dans la toundra, ou c'est ce que je pensais du moins.

Quelques heures de marche plus tard, j'apercevais ce qui ressemblait à une auberge de passage. Bruyante et violente, comme je les aime, au moins ça me donnerait une idée sur la peuplade du coin. J'ouvrais violemment les portes, avant de me poser fièrement et de beugler quelques provocations.

"Qui a les couilles de se battre avec moi ?! Promis j'irais doucement !"

L'attention du pub se tourna naturellement vers moi. Ma tenue extravagante, mon entrée en scène et ma provocation ne pouvait qu'y aider. La subtilité ne faisant pas partie de mes vertu, probablement que les choses allaient être amené à dégénérer.



Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Hundekampf

Sam 9 Déc - 22:55

avatar
KCT-023
N : 52 Or 540
dossier de personnage
Métier: Boutiquier
Classe: Guerrier
http://bariande.forumactif.org/t245-kct-023
Voir le profil de l'utilisateur



Hundekampf


Avec : Sahronglaag

Je restais pour le moment à distance modérée de l’entrée de la batisse. J’essayais de jauger le nombre de personne qu’il pourrait y avoir à l’intérieur. Probablement trop étant donné les circonstances. Je soupçonnais que les gardes à l’extérieur, armé d’armes rudimentaires, ne soient que l’avant-garde de tout ce que l’on pourrait trouver après. Toutefois, dans une telle configuration, je soupçonnais qu’entre l’auberge et le lieu présumé des combats d’animaux se trouvait une distance suffisante pour permettre de gérer les deux conflits de manière indépendante, si tenté qu’aucun individu ne s’occupe d’aller sonner l’alerte. Bref, il faudrait que je me montre vigilante à chaque instant, mais si possible, je préférais éviter de déclencher une série de combat qui serait surement dommageable…

Toutefois, il semblait que la subtilité allait pouvoir être oubliée. Passant au milieu des deux gardes comme si elle avait totalement oubliée l’existence de ces derniers, une individu au visage enregistré se présenta, cherchant immédiatement querelle en ouvrant de manière agressive les portes du domaine, et en indiquant directement ses intentions de vouloir se battre. Si j’avais demandée une diversion, je n’aurais pas trouvée mieux que Sahronglaag. Néanmoins, cela n’était pas une chose prévue, et son imprévisibilité m’empêchais de savoir si elle serait avec ou contre moi. Probablement les deux, et qu’avec un peu de stratégie, je pourrais faire en sorte d’éviter de devoir la confronter, et m’assurer que ses envies belliqueuses se chargent de nettoyer quelques individus. Sans même le savoir, elle allait m’être au moins utile !

Alors que les deux gardes se tournaient du coup vers elle en s’apprêtant à la neutraliser, je m’approchais de l’un d’eux, avant de lui asséner un puissant coup à l’arrière de la nuque, ce qui, sous l’effet de surprise, l’envoya faire un somme. J’aurais put être plus expéditive, néanmoins hormis leurs activités illégales je n’avais pas d’intérêt à les tuer. Cela risquant d’attirer bien plus d’attention sur moi que nécessaire. Je m’approchai en tout cas bien rapidement du second, qui eu la possibilité de me voir venir, mais au dernier moment comme j’avais accélérée mes mouvements. Mon poing s’encastra au niveau de son menton, avant que je ne commence à l’étouffer à l’aide de mon coude, pour lui faire perdre connaissance. Au moins, ces deux là ne risqueraient plus d’être une menace.

Toutefois à l’intérieur, les choses avaient dégénérée suite à l’arrivée de la perturbatrice. L’alcool aidant, l’agressivité de tous s’était développée, et il avait fallut d’une braise pour tout faire enflammer. Ainsi, ce n’était pas que contre elle qu’ils se battaient, car c’était une bagarre généralisée que l’on pouvait apercevoir à travers les carreaux gelés de la bâtisse. J’apercevais à l’intérieur le visage de la blonde, occupée pour le moment à se défouler d’une manière primitive. Bref, comme elle captait l’attention, j’en profitais pour entrer, la porte étant déjà grande ouverte, avant de me diriger rapidement vers le comptoir, pour assommer l’aubergiste qui tentait de se protéger en se cachant. J’étais sûre qu’il n’était pas qu’un simple client au moins, et au besoin, je pourrais le faire parler. Dans tous les cas, je me réfugiais derrière le comptoir, me dissimulant pour éviter les coups, le temps que l’endroit se vide un peu. Lorsqu’il ne resterait presque plus personne, j’irais accorder toutes mes félicitations au vainqueur, avant de passer à la prochaine étape de ce plan improvisé…


Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Hundekampf

Dim 10 Déc - 19:15

avatar
"Rin" Sahronglaag
N : 24 Or 117
dossier de personnage
Métier: Sbire
Classe: Sans classe
http://bariande.forumactif.org/t221-rin-sahronglaag
Voir le profil de l'utilisateur


Hundekampf
feat. KCT-023



Dénouement diplomatique

Le climat bruyant de la taverne s'accentua suite à mes provocations, que certains ivrognes entendirent et une bagarre générale éclata sans trop de cérémonie. Je n'étais même pas particulièrement visée, les clients se contentaient juste de frapper ce qui leur passait sous la main pour se défouler et j'en fis autant. Je choppais un poivrot par le col avant de lui asséner un uppercut, je donnais un coup de pied dans le ventre d'un client qui était derrière moi. Je ne faisais pas très attention de qui je frappais et de où je le faisais. Un videur, relativement jeune, tenta de calmer mes ardeurs avec des paroles censées.

"Allons madame, calmez vous, ces gens ne vous ont rien fait. Vous pourriez blesser quelqu'un. Je vous en prie calm ..."

Sans plus de cérémonie, je lui callais un coup de poing dans le nez, ce qui le fit tomber au sol, avant de retourner me battre. Dix - quinze minutes passèrent dans le chaos le plus total avant que le calme ne regagne le hall. Je me retrouvais a tenir le dernier client a peu prêt en état de combattre par le col, je lui assenais un coup dans le ventre avant de le jeter au sol, légèrement haletante.

"Que des gros poivrots, pas un seul défis. Pourtant on m'avait dit que la baston ça faisait partie de votre culture. A croire que vous ne valez pas plus que des sacs de sable."

En me retournant pour constater la scène, je pouvais remarquer que le barman avait disparut, probablement par la porte qui était derrière le comptoir. On pouvait d'ailleurs entendre pas mal de mouvement derrière cette dernière. Certainement qu'il s'était barricadé là où il gardait ses richesses, avec ses meilleurs gardes.

"On dirait que la pièce va continuée sur une autre scène, pas que son butin m'intéresse mais ses gardes oui."

Après avoir repris mon souffle, je m'approchais donc du comptoir, pour y remarquer le barman assommé en compagnie d'une tête connue et métallique. Je m'étonnais de la voir là, après tout, l'alcool n'est pas un vice très courant chez les bots.

"Cassette ? Qu'est ce que tu fous là ? Tu veux aussi profité de la "culture Gothrégalienne" ? Pour l'instant je suis plutôt déçue de leurs performances."




Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Hundekampf

Dim 10 Déc - 23:52

avatar
KCT-023
N : 52 Or 540
dossier de personnage
Métier: Boutiquier
Classe: Guerrier
http://bariande.forumactif.org/t245-kct-023
Voir le profil de l'utilisateur



Hundekampf


Avec : Sahronglaag

Je restais pour le moment silencieuse, dissimulée derrière le comptoir de cet établissement aux agissements douteux. Il fallait bien que je demeure discrète, afin d’éviter toute confrontation inutile. Je restait bien évidement en alerte, au cas où ma position serait compromise, mais ce ne fut pas le cas, les rare personnes s’approchant du comptoir finissant bien rapidement par se faire assommer sous une pluie de coup. C’était bien à mon avantage, et je devais juste espérer que personnes qui gagneraient cet affrontement serait suffisamment malmenée pour que quelques attaques suffisent. J’avais eu l’avantage de la surprise pour le moment, profitant des vulnérabilités qu’ils laissaient, mais en confrontation frontale, la chose était plus difficile, et surtout plus longue, alors que l’entreprise que je faisais avait besoin d’être dynamique.

Toutefois, après plusieurs minutes de combat intense, il semblait qu’une voix particulière s’élevait par-dessus les gémissements des personnes trop mal en point pour parler. Elle correspondait à l’emprunte vocale de celle qui avait été ma première personne mémorisée sur ce nouveau monde. Cela complexifiait les choses, étant donné qu’elle ne pouvait pas être ignorée, mais avec un peu de préparation, je pouvais lui indiquer d’autres cibles que moi. Et puis sinon, je profiterais des conflits qu’elle venait de provoquer pour la mettre hors d’état de nuire.

Elle réussit néanmoins à me repérer rapidement une fois qu’elle eu passée le comptoir. Inutile de penser donc à une attaque surprise. Je me redressais donc, découverte, avant de me tourner vers elle. Oui c’était bien moi, et je pouvais être tout aussi curieuse sur sa présence en cet établissement, et les raisons qui l’avait amenée à défier ouvertement tout un commerce. Mais ce n’était pas une chose qui m’apporterait ce que je désirais actuellement. Non, mon objectif était autre actuellement.

‘’La chose est relativement simple. Derrière cette porte se trouve vraisemblablement d’autres personnes qui ont comme loisir le combat d’animaux. Et il se trouve qu’une des bêtes qu’ils utilisent appartient à une personne qui m’a demandée de lui ramener, moyennant service. L’endroit est, paraît-il, bien gardé par les hommes qui tiennent cet endroit, mais ce sont peut-être les créatures enfermées qui pourraient être les plus dangereuses.’’


Je laissais une petite pause se faire, pour qu’elle assimile (elle n’avait pas montrée les plus hautes capacités intellectuelles jusqu’à maintenant), avant de reprendre :

‘’Mon objectif est de récupérer la bête qui a été prise. Le vôtre, si je présume avec vos dires, est de chercher des opposants à qui vous pourriez exprimer vos plus simples manières. Ils ne divergent pas, étant donné que ces individus ne me laisseront pas récupérer la créature. Je vous propose de coopérer sur cette opération, qu’en pensez-vous ?’’


Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Hundekampf

Lun 11 Déc - 18:50

avatar
"Rin" Sahronglaag
N : 24 Or 117
dossier de personnage
Métier: Sbire
Classe: Sans classe
http://bariande.forumactif.org/t221-rin-sahronglaag
Voir le profil de l'utilisateur


Hundekampf
feat. KCT-023



Les mauvais flics

Je croisais les bras en écoutant Cassette me raconter les raisons de sa présence. De ce qu'elle disait, les gens d'ici organisaient des combats d'animaux et quelqu'un lui avait demandé d'en récupérer un contre un service. Elle disait l'endroit bien gardé mais que le danger le plus marqué pourrait venir de créatures enfermées ici, ce qui me plaisait déjà plus que ses combines. Mon dernier affrontement avec la machine remontait à peine à une semaine, peut-être deux. Ce n'était pas très intéressant de remettre ça aussi tôt. Moi même je n'avais pas récupérer beaucoup de mes pouvoirs mais ils devraient suffire pour s'occuper de quelques gardes.

"Meh, pas comme si tes problèmes me concernaient. Moi je suis venus pour ce que valaient les Gothregaliens, on m'avait dit que leur culture était forte, qu'ils se battaient souvent, mais je suis dois dire que je suis plutôt déçus pour l'instant. Enfin, j'imagine que si tu ne me gêne pas, on pourra y trouver notre compte. Mais n'oublie pas à qui tu as affaire. Je pourrais très bien te frapper si l'envie m'en prend."

Je retournais en arrière, fouiller les quelques gardes qui gardaient l'entrée. Je trouvais sur eux un set de deux épées courtes qui ferraient parfaitement l'affaire pour jouer avec les sbires à venir. Après les avoir agrippé de tel façon que leurs lames longent mes avant bras, je retournais au coté de la machine.

"Je passe devant. Fais ce qui te chante."

Je m'approchais donc de la porte, arma un puissant coup de pieds et l'abattit de toutes mes forces sur cette dernière, forçant ainsi son ouverture. Amusée, je ne pus retenir un petit "POLICE !" en enfonçant la porte en bois. Plusieurs gardes étaient postés dans la pièce suivante, attendant visiblement l'intrusion évidente. La danse allait être amusante et peut-être même intéressante, puisqu'ils semblaient être plus coriace que les gardes de l'entrée.





Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Hundekampf

Mar 12 Déc - 0:53

avatar
KCT-023
N : 52 Or 540
dossier de personnage
Métier: Boutiquier
Classe: Guerrier
http://bariande.forumactif.org/t245-kct-023
Voir le profil de l'utilisateur



Hundekampf


Avec : Sahronglaag

Comme je pouvais l’anticiper, Sahronglaag suivait uniquement sa mentalité. La seule chose qui l’intéressait était un combat, de pouvoir dépenser de la plus brute des manières ses piques d’énergies. Elle semblait être déçue des locaux, mais c’était plutôt avec cette chance outrageante qu’elle avait eu, en n’étant pas le centre d’attention sur le combat précédant. Mais comme elle le disait, pour le moment, nous avions un terrain d’entente, car il y avait toujours un troisième parti qui prendrait les coups à ma place, mais il faudrait toujours que je me méfie d’elle au besoin, même si, sur un coup sans préparation, ce serait surement elle qui y perdrait des plumes, étant donné qu’elle venait de combattre et que j’étais plus résistante naturellement.

Dans tous les cas, aucune stratégie ne pouvait être mise avec elle, car sitôt qu’elle annonçait ceci, elle enfonçait la porte d’un grand coup de pied, en criant… Police ? Pour qui se prenait-elle ? J’avais vraiment de quoi me désespérer de devoir la compter dans mes alliées potentielles, mais j’imaginais que j’allais prendre ceci sur moi, comme beaucoup de chose en fait. Face à nous, dans la pièce qui suivait, suffisament longue en s’enfonçant dans une caverne d’où on pouvait voir quelques lumières, quelques feux et beaucoup d’agitation, il y avait au moins plusieurs individus, armés et préparés à nous recevoir.

Et c’est d’ailleurs cette réception qu’il fallait faire attention. J’avais immédiatement repérée un archer, bien à l’abri, qui décocha un trait en direction de l'humaine, plus exposée ! Bon sang, à force d’être aussi inconsciente, elle allait se faire abattre d’une telle manière ? Heureusement que j’étais plus vigilante, et je la poussais rapidement, la déviant du tir, au risque de le recevoir malheureusement. Mais mon blindage devrait me permettre de mieux encaisser !

Le choc fut tout de même sévère, et m’envoya en arrière, me faisant perdre l’équilibre. La flèche avait heurtée mon front, mais avec un angle sans conséquence, comme je m’étais un peu protégée contre. Toutefois ma masse fit que j’allais me retrouver au sol… Mais c’était le meilleur des cas, car l’arrière de ma tête heurta violemment le bar derrière moi, me sonnant quelque peu. Il fallut quelque temps pour reprendre un peu conscience, à peine quelques secondes, mais de manière incompréhensible, le choc venait de lancer une mélodie des plus étranges :

Musique

Je ne comprenais pas. Certes, cette musique était dans ma base de données, comme une immense partie de l’internet, mais… Pourquoi s’était-elle lancée ? Je supposais que le choc venait de provoquer un dysfonctionnement léger. Il faudrait que je me reboot par la suite pour l’enlever… J’allais devoir faire avec pour le moment, la discrétion n’étant pas au programme de toute façon… Je me relevai rapidement, avant d’avancer dans la mélée, esquivant un coup de masse qui m’était destiné, avant de sauter de toute ma masse sur un adversaire, le plaquant au sol, pour ensuite lui donner un coup violent au niveau du front, cherchant à le neutraliser avant de provoquer trop de dommages sur lui. Toutefois, je dû bondir en arrière pour esquiver un autre coup.

Le combat ne faisait que débuter, mais il y avait… Au bas mot cinq opposants, dont un archer et un à terre. A voir comment la dénommée Sahronglaag se débrouillait actuellement. Dans tous les cas, les gens semblaient être un peu surprit des vibes que j’envoyais actuellement. Si j’avais sût plus tôt, j’aurais améliorée les basses.


Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Hundekampf

Mar 12 Déc - 23:00

avatar
"Rin" Sahronglaag
N : 24 Or 117
dossier de personnage
Métier: Sbire
Classe: Sans classe
http://bariande.forumactif.org/t221-rin-sahronglaag
Voir le profil de l'utilisateur


Hundekampf
feat. KCT-023



Violente valse

L'intrusion fut rapidement suivie d'une réaction de la part des gardes qui s'étaient retranchés dans la pièce. Plusieurs individus se ruèrent sur nous pour bloquer dans l'encadrement de la porte mais ils ne tenaient pas très longtemps face à nos deux forces. Mais une fois la première ligne dispersée, un homme armé d'un arc se révéla en nous braquant. Cassette s'interposa et reçus une flèche dans sa tête métallique, m'offrant une fenêtre pour lancer l'une de mes épées courtes sur l'archer, qui se planta allègrement en plein torse et le fit basculer en arrière. Je me préparais à affronter la poignée de garde qui restait, quand un choc assez bruyant se fondit dans une étrange mélodie.

Les airs de la mélodie me firent penser au disco qui pouvait passer dans l'ancien monde. Quelques questions concernant le pourquoi du comment me traversèrent l'esprit, avant d'être effacés au profit d'une envie de bouger et de danser. Le combat allait vraiment devenir une danse sous cette étrange musique.

Les sbires qui nous attaquaient eux avaient l'air bien plus surpris que nous ne l'avions été de ce changement d'atmosphère, ce qui me laissait au moins le temps de profiter de la confusion pour attaquer. Après avoir collé un coup de poing dans le nez d'un d'entre eux, je me glissais derrière lui et glissais la lame de mon épée dans sa ceinture et d'un coup sec, son pantalon lui tomba aux chevilles, le laissant bien embarrassé alors que je le poussais pour le faire tomber. Un autre profita de l'occasion pour tenter de m'abattre sa lame sur le visage, lame que je bloquais avec celle de mon épée avant d'empoigné sa main armée et de lui assez un coup de boule dans le nez qui le fit reculer, suivit d'un violent coup de pieds dans les parties, qui le mit au sol dans un couinement de douleurs.

Lorsque les ennemis m'en laissaient le temps, je me surprenais à faire quelques pas de danse, entrainée par la musique improvisée que jouait le radio cassette ambulant. Etant mariée a une sirène et idole, je ne pouvais qu'avoir une affinité avec la musique. Nos adversaires pour leurs parts ne comprenaient pas vraiment ce qui se passait, entre le fait que certains d'entre eux se faisaient maitriser par une jeune femme, et l'étrange tas de ferraille sur pates qui jouait des mélodies païenne, c'était compréhensible.



Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Hundekampf

Mer 13 Déc - 12:48

avatar
KCT-023
N : 52 Or 540
dossier de personnage
Métier: Boutiquier
Classe: Guerrier
http://bariande.forumactif.org/t245-kct-023
Voir le profil de l'utilisateur



Hundekampf


Avec : Sahronglaag

Musique actuelle

Les échos d’une violence infinie me venait en tête alors que je voyais l’un des hommes s’effondrer juste à portée de moi, empalé en plein milieu du torse. Ses chances de survie après une telle blessure et dans un tel contexte étaient proches de zéro, d’autant que nous n’allions pas laisser à ses camarades la possibilité de traiter au plus vite l’immense blessure qu’il venait de recevoir. Sahronglaag ne semblait avoir cure de conserver ou non la vie des autres. A vrai dire, j’étais totalement indépendante à ce niveau là, pouvant prendre le choix d’en prendre ou non, mais j’essayais, par habitude, de juste neutraliser les menaces. Un mort apportant bien souvent un lot de complications administratives.

Mais étrangement, je n’avais aucune envie de la sermonner, ou de lui dire que cela correspondait à un acte terrible dans les circonstances que nous entreprenions. Mais il semblait que mes seules préoccupations actuelles étaient de savoir si j’étais en mesure de vaincre ses adversaires sans perdre le combo que j’étais en train d’entreprendre. Je voyais mes capteurs s’affoler à la vue, en haut à droite de mon champ de vision, d’un compteur de coup qui se multipliait à chaque fois que je portais un nouveau coup sur l’un de mes opposants.

Les choses n’étaient pas dans un état normal. Le choc que j’avais reçue avait non seulement détraqué mes processeurs audio, émettant cette étrange musique inadaptée à la situation, mais aussi mon traitement de décision. Il semblait que mes capacités de réflexion étaient perturbées, et qu’actuellement il n’était pas possible de préparer de nouveau des choses. C’était uniquement sur le moment que je réussissais à agir, me rendant plus imprévisible, moins planificatrice, mais aussi plus vulnérable aux coups qui arriveraient dans ma direction. Mais tant que je ne perdais pas ce combo, tout m’allait. C’était juste un mode difficile.

Je voyais en tout cas plusieurs adversaires arriver dans ma direction, les armes toujours dégainées et une folle envie de danser, tout du moins je présumais d’eux ! Ils étaient en tout cas enragés par la fièvre du samedi soir ! Partagée entre l’envie de succomber à ce groove étrange et mitigée à l’idée de perdre le combo qui envahissait mon regard et mon esprit, j’essayais de joindre les deux, enchainant des pas en diagonales en jouant des coudes, tapant leurs nuques légèrement pour les déséquilibrer, avançant un peu plus au milieu du couloir :

Image :
 

Mais bien rapidement, un projectile, que je soupçonnais d’être une bouteille d’alcool à moitié vide me heurta en pleine tête, me faisant voir rouge, et humidifiant ce qui me servait de capilarité, masi surtout… Surtout ! Ils venaient de couper le combo que j’entretenais depuis tout à l’heure ! Dire que le rang S approchait à grand pas ! La musique se coupa en même temps que j’allumais toutes les lumières que je possédais (une manière d’exprimer ma frustration). Mes cheveux, sous l’électricité que je dégageais, vinrent se déplacer pour former une masse non réglementaire au dessus de ma tête, telle une afro. Et le premier cri que je poussai fut le début d’une nouvelle piste qu’avait provoqué le coup :

Musique

Rien n’était encore joué, mais il allait payer, pour tous, pour le combo, pour le rang que je venais de perdre. Il allait être projeter telle une boule de disco, mais ce serait sous mes pas qu’il finirait. Sa dernière valse allait s’envoyer sous un tango déchainé !


Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Hundekampf

Mer 20 Déc - 5:22

avatar
"Rin" Sahronglaag
N : 24 Or 117
dossier de personnage
Métier: Sbire
Classe: Sans classe
http://bariande.forumactif.org/t221-rin-sahronglaag
Voir le profil de l'utilisateur


Hundekampf
feat. KCT-023



Boxe douloureuse

Le défilé musical continua, aussi improbable soit-il, alors que je voyais la radio cassette se comporté de manière étrangement ... humaine, un peu comme si elle se laissait emporter par la musique. Surement s'agissait-il du même bug qui la faisait jouer cette musique, moi je n'avais pas a m'en plaindre, c'était assez amusant de se laisser aller a la danse en combattant. De manière général, cela donnait me donnait plus de peps même si je ne cherchais pas spécifiquement à danser.

Les sbires étaient de plus en plus intimidés par le spectacle inhabituel sous leurs yeux et pars le fait qu'ils se faisaient latter en rythme. Je jonglais avec la lame qui me restait, l'utilisant majoritairement pour parer celles de mes ennemis tandis que le reste de mon corps s'occupait de la contre attaque. Un des gardes réussis a bien se coordonner avec l'un de ses collègues pour assurer un coup sur mon angle mort alors que ma lame était occupée, me forçant ainsi a déployer mes écailles sur ma main nue et a attraper nonchalamment son arme, a sa grande surprise.

Je jetais l'épée courte sur le coté, avant de compléter mon attirail : mon autre mains, rapidement suivit de mes jambes se recouvrèrent d'écailles dorée, me protégeant jusqu'aux coudes et jusqu'aux genoux. La danse qui suivit fut moins gracieuse, plus violente et douloureuse. Pendant ce temps, je voyais la machine recevoir une bouteille à la tête, ce qui la mit dans tous ses états. J'eu un petit moment de vide quand je la vit avec une coupe afro, moment qu'un des gardes utilisa pour me donner un violent coup dans la mâchoire. Je me redressais avec le sourire aux lèvres avant de me replonger dans notre danse.

Je prenais appuis sur le genou d'un garde pour lui asséner un coup du mien dans le menton, en retombant je fis une balayette pour mettre au sol l'un de ceux qui se tenait derrière moi. En me redressant je bloquais une lame qui visait ma tête, faisant crisser le métal contre mes écailles. Je saisis sa lame avant d'enfoncer mon coude libre dans les côtes de mon adversaire en glissant mon pied entre ses jambes pour le faire basculer. Je bloquais un autre coup de mon avant bras, asséna un coup a l'estomac de mon adversaire avant de saisir sa tête entre mes mains crochues et de lui asséner un violent coup de boule, qui me déstabilisa quelque peu mais qui l'envoya au tapis.



Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Hundekampf

Jeu 21 Déc - 14:47

avatar
KCT-023
N : 52 Or 540
dossier de personnage
Métier: Boutiquier
Classe: Guerrier
http://bariande.forumactif.org/t245-kct-023
Voir le profil de l'utilisateur



Hundekampf


Avec : Sahronglaag

Musique actuelle

Mes capteurs s’affolaient d’une manière terrible. Il était certainement envisageable que le choc avait provoqué une sorte de bug dans mes capacités de raisonnement, en plus de lancer une musique enregistrée… Après, à savoir pourquoi ce fut celle-ci qui s’exécuta… Je pouvais peut-être retrouver les fonctions aléatoires qui avaient lancées ceci, mais pour tout dire ce n’était pas la principale de mes préocupations actuelles. Là, j’étais au milieu d’un combat, autant contre cette partie dissidente de mon être qui négligeait tant, que contre ceux qui s’attaquaient à mon corps pour tenter de me neutraliser.

Et le plus dangereux était les seconds. Plus nombreux, plus armés… Mais moins imprévisibles. L’un d’eux tenta de me charger d’une manière frontale, pensant profiter de la confusion que j’éprouvais pour me frapper. C’était surement le cas que j’avais le plus identifié, et que je savais contrer avec le plus d’aisance ! Il une fois qu’il était suffisamment proche, et qu’il commençait à descende son coup de gourdin, je m’approchai subitement de lui, collant un peu mon corps contre lui pour le surprendre, avant de lui décocher un puissant uppercut au niveau de la mâchoire, le faisant reculer de quelques pas, pour continuer tout de suite sur un double coup de pied sauté au sol ! Même si j’avais négligé ma réception, tombant ensuite lourdement au sol, lui chuta inconscient au sol, près de ses camarades. Il était hors combat, et ça, c’était une bonne nouvelle !

Mais alors que je me relevai, l’un de ces individus parvint à me saisir par derrière, au niveau des épaules, pour me maitriser ! Un autre s’avançait pour redonner ce même genre de coup. L’attaque pouvait être dangereuse si je n’esquivais pas, et dans ces conditions, un tel choc pourrait être dangereux ! Il fallait que je réagisse vite ! Ma main descendit d’un trait vers mon adversaire, avant que je sorte l’une des petites lames que je conservais dans ma main, pour lui enfoncer dans la cuisse, le faisant crier, mais surtout le surprenant. Profitant de cet instant de faiblesse, je réussi à reprendre le dessus, et je me retournais, pour le placer sur la trajectoire du coup, ce qui eu l’effet escompté, à savoir retourner la force de l’adversaire contre lui-même.

Toutefois, un nouveau coup, donné par une troisième personne réussit à me mettre à terre, avant que lui-même se prépare à m’achever. Mais il semblait que dans cette folie qui m’embrassait, chaque nouvelle musique qui se lançait me donnait de nouvelles forces, et un nouveau tempo :

Musique

Me relevant d’un bond, je faisant quelques petits pas agiles pour reculer en l’invitant à poursuivre son attaque. Probablement qu’il risquait de se sentir un peu vexé, mais ce n’était guère mon problème. Je constatais juste que les forces qu’ils possédaient, scindées entre la blonde et moi, diminuaient.

Spoiler:
 

Il réagit rapidement, avançant rapidement, une dague à la main, pour tenter de me l’enfoncer dans mon corps. Grave erreur ! Alors qu’il était en train d’avancer, je me saisis de sa main, avant de faire quelques pas avec lui. Il serait donc mon cavalier ? Je m’étonnais moi-même, mais je le forçais un peu, me penchant en arrière pendant qu’il ne savait pas où donner de la tête, perdu face à un style de combat peu orthodoxe. Je profitais de ce petit passage pour saisir une fleur qu’il y avait sur un comptoir proche, et lui mettre entre ses lèvres, pour rendre ce passage plus… Coloré !


Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Hundekampf

Ven 22 Déc - 21:57

avatar
"Rin" Sahronglaag
N : 24 Or 117
dossier de personnage
Métier: Sbire
Classe: Sans classe
http://bariande.forumactif.org/t221-rin-sahronglaag
Voir le profil de l'utilisateur


Hundekampf
feat. KCT-023



Samedi soir

La danse a laquelle je me livrais pouvais être faites sur n'importe quelle musique, ce qui faisais que je ne faisais plus vraiment attention a l'étrange comportement de Cassette, bien que la mélodie restait agréable je me dédiais plus a la danse de mes poings. Pour l'instant, je pouvais surtout voir que les forces ennemies diminuaient a vus d'œil, dispersées par une machine et une dragonne. Ceux qui restaient ne faisaient pas vraiment les fiers et si mes forces commençaient à être sérieusement drainées par ce long échange ininterrompu, l'excitation compensait en partie.

L'un des gardes me chargea en tentant d'abattre son épée au niveau de mon épaule. Si je voulais intercepter son coup en attrapant sa main, la fatigue fit que lorsque ma main intercepta sa lame elle était presque déjà contre ma jugulaire. Je pus tout de même lui asséner un coup de coude écailleux au niveau des cotes. J'étais presque a bout de souffle mais deux autres gardes me chargèrent, me forçant à réagir en attrapant leurs gorges avec mes mains griffues. Je n'avais plus vraiment la force de les étrangler, mais les écailles et les griffes qui ornaient mes mains rendaient la chose bien douloureuse. L'un d'entre eux arriva à se dégager de ma prise en me bousculant, me faisant vaciller. Mais avant qu'il ne m'attaque, je glissais son compagnon entre lui et moi, et le pressais de toutes mes forces contre lui pour le faire tomber en arrière. Je pris ensuite celui que j'avais étranglé à bout de bras, le soulevait en l'air avant de le lancer sur celui qui s'était dégagé.

Voyant qu'il n'y avait plus de menace, je ma laissais tomber sur le dos, épuisée mais satisfaite. Quelques minutes passèrent pendant lesquelles je récupérais les quelques forces que j'avais perdue. Je remarquais que Cassette était toujours bugée, ce qui me fit remarquer qu'elle avait commencé à dérailler après un coup à l'arrière de la tête. En me redressant, je me dirigeais vers la machine, la saisie par une épaule avant de lui donner un coup de poing écailleux sur le haut de sa "nuque". Je ne savais pas vraiment si ça allait arranger les choses, mais il valait mieux tenter.

"Ça va mieux ? Tu veux que je frappe plus haut ?"



Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Hundekampf

Sam 23 Déc - 14:46

avatar
KCT-023
N : 52 Or 540
dossier de personnage
Métier: Boutiquier
Classe: Guerrier
http://bariande.forumactif.org/t245-kct-023
Voir le profil de l'utilisateur



Hundekampf


Avec : Sahronglaag

Musique

J’illuminais mes yeux pour que toute la lumière de l’endroit soit ridicule en comparaison du duo que nous formions actuellement. Lui, moi, la scène, la danse et la musique. Est-ce qu’il pouvait y avoir quelque chose de plus intéressant que ceci ? Pas dans l’immédiat, pas dans cet univers ou dans les autres. Le temps, immuable, devait se stopper le temps de ces quelques pas. Les dieux eux-mêmes devraient prendre place pour observer un spectacle d’une beauté incroyable. Au fait, ne me demandez pas pourquoi je connais ces pas de danse. L’on ne sait jamais quand ont pourrait en avoir besoin.

La musique n’était peut-être pas la plus adaptée actuellement, mais le rythme entrainant n’allait pas le faire résister ! Je commençais rapidement à le faire tourner, telle une poupée malléable, alors qu’il semblait être perdu entre la confusion qu’il éprouvait actuellement d’être dans une telle situation, les envies de me frapper et celles de m’embrasser. J’étais un peu près certaine concernant ce dernier point. Dans une telle situation, me résister risquait d’être une tâche trop difficile. D’autant que j’imposais les pas, menant cette cohésion d’une main experte, comme si j’avais depuis toujours été programmée pour ceci. Ceux qui n’avaient qu’une seule fonction, qu’un seul talent devaient être jaloux, à n’en pas douter, mais au moins profiteraient-ils du spectacle, d’une véritable démonstration !

Après l’avoir fait tourné, je me penchais au dessus de lui, lui faisant presque toucher le sol, sentant une part de crainte dans ses yeux, avant de procéder à une part plus rapide. Il ne semblait pas être coopératif, alors je le redressais rapidement, me saisissant ensuite de lui par l’arrière, et de procéder à un nouveau pas de danse des plus populaires, mais pourtant si peu utilisé :

Spoiler:
 

Une fois mon partenaire assommé, je me redressais en me frotant les mains, en cherchant le suivant. Un nouveau cavalier, non loin, comprit rapidement que ce serait son tour ! Il tentait pourtant de m’esquiver, mais je réussis à l’attraper au vent, avant de le serrer contre mon corps robotique. Probablement que c’était sa première fois. Je serais une bonne enseignante ! J’approchais ma tête de lui le dévorant d’un regard, avant de lui mettre un grand coup de front sur le sien ! Le résultat, la musique changea :

Musique

La nouvelle mélopée engloutit littéralement la précédente, mais… Non, elle ne me plaisait pas. Non adaptée à la situation. Je reculais du coup ma tête, avant de lui redonner un coup de ma tête, pour changer l’air :

Musique

Non, non, non ! C’était pire ! Encore moins adapté au romantisme passif agressif que j’essayais d’installer dans cette situation. La séduction ne pourrait se faire sur de telles fréquences. Un nouveau coup :

Musique

Là oui ! Ça allait mieux ! Festif, convivial ! Cela serait plus agréable pour n’importe quelle personne ! Même si c’était un peu tard, l’homme que je tenais venait d’être assommé par les coups successifs du métal sur son front. Ils n’étaient pas assez résistant pour des bandits… Vraisemblablement, ils s’apparentaient plus à des parieurs qu’à des bandits corrompus jusqu’à la moelle. J’imaginais que dans tous les cas, c’était réglé, car je ne voyais plus grand monde debout, juste quelques gémissements maladifs, quelques complaintes.

Toutefois, je reçu un coup à l’arrière de la nuque. Je ne l’avais pas vraiment vu venir, ce qui me propulsa en avant, mais ce fut surtout un écran bleu mental auquel j’eu droit ! Le système effectuait un reboot d’urgence. A peine quelques secondes plus tard, je reprenais quelques esprits de lucidité, contemplant la scène alors que le silence régnait maintenant sur l’endroit. Des gens assommés, du sang, et derrière moi la dénommée Sahronglaag. Je lui posais la question la plus simple :

‘’Qu’est-ce qu’il s’est passé ici ? Les dernières minutes n’ont put être enregistrées.’’

Je regardais les corps, avant de poser mon regard sur le couloir. Visiblement, le combat s’était déroulé et j’avais dût recevoir un mauvais coup. Un peu tôt pour faire des analyses. Je devrais faire plus attention à l’avenir. Je la regardais de nouveau, avant de dire :

‘’Bon. Passons à la suite. Je vois deux couloirs. Je prends celui de gauche. Si tu trouves quelque chose, tu as toutes les libertés de te servir, mais tu en seras responsable. Je dois toujours trouver la créature.’’



Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Hundekampf

Mar 26 Déc - 3:54

avatar
"Rin" Sahronglaag
N : 24 Or 117
dossier de personnage
Métier: Sbire
Classe: Sans classe
http://bariande.forumactif.org/t221-rin-sahronglaag
Voir le profil de l'utilisateur


Hundekampf
feat. KCT-023



Décuvage

Le coup que j'avais donné à Cassette semblait l'avoir prise par surprise, puisqu'elle bascula en avant. J'aurais compris qu'un humain s'évanouisse quelques instants après ce genre de coups mais je ne pensais pas qu'il en serait autant pour une boite de conserve. Peut-être que l'architecture était similaire, l'ordinateur principal semblait être dans la tête, le réacteur dans le torse, sur ses points là il n'y avait pas de différences avec un corps de sang et de chair, même si pour ce qui est des "auxiliaires", elle était mieux fournie que la plupart, comme moi je l'étais en quelque sorte.

Elle ne resta au que le temps de quelques secondes, avant de se ressaisir comme si de rien n'était et ne se souvenant pas de son comportement. La mémoire des ordinateurs n'était pas aussi volatile dans mes souvenirs. Elle s'empressa de me questionner sur les dernières minutes et c'est avec un sourire narquois et moqueur que je m'exécutais.

"Oh, trois fois rien, on a juste tabassé du thug en rythme, pendant que tu passais du disco, sans oublier les quelques pas de danse que tu as ajouté. Bravo la machine, tu auras eu le mérite de me faire rire de ton ridicule, haha !"


Le fait que j'avais moi même participé à cette folie dans les premiers instants ne me traversais absolument pas l'esprit. Cassette n'attendait presque pas que j'ai finis pour enchainer sur le fait qu'elle devait continuer sa mission en me donnant "l'autorisation" de me servir sur ce que je trouverais ici. Je répondais nonchalamment en m'engageant dans le couloir de droite en boitant légèrement.

"Comme si j'avais besoin de ton autorisation pour me servir. On demande l'autorisation pour respirer ? Alors pourquoi je me préoccuperais de ton avis ? Haha !"

Au bout du couloir je trouvais une porte fermée, de laquelle émanait une multitude d'odeurs alléchantes qui enflammèrent mes papilles et mon estomac. Sans grande cérémonie, j'enfonçais la porte pour me retrouver face a la cuisine et aux stocks de viandes séchées, fumées ou encore crues. Il y avait plusieurs types de saucisses, des pâtés et moult pièces de viandes, dont certaines de créatures exotiques. Un vrais paradis pour un prédateur carnivore a l'appétit d'un trou noir.



Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Hundekampf

Mer 27 Déc - 20:31

avatar
KCT-023
N : 52 Or 540
dossier de personnage
Métier: Boutiquier
Classe: Guerrier
http://bariande.forumactif.org/t245-kct-023
Voir le profil de l'utilisateur



Hundekampf


Avec : Sahronglaag

Sceptique ? Oui, je l’étais. Choquée ? Non. Enfin, surprise plutôt. Peu étaient ceux qui pouvaient me dire ceci et arriver à me faire douter. J’avais été prit, un instant, d’une perte de donnée. A en voir les résultats, je supposais qu’un coup avait réussi à faire ceci. L’affrontement avait dût être intense, mais ni moi ni elle ne souffrions de lésions graves. Quelques coups et autres cabosses. Donc tout allait pour le mieux, non ? Il n’en restait pas moins que la possibilité de m’être donnée en ridicule et en spectacle n’était pas une chose que j’appréciais grandement. Fort heureusement, a part sa parole, il n’y aurait de preuve faut de moyen technologique. Je restais donc muette concernant ceci, en laissant ce sujet partir comme s’il n’avait jamais été présent. C’était sans aucun doute la meilleure chose à faire.

Ignorant la remarque qu’elle lançait, comme quoi elle comptait bien se débrouiller pour ravager l’endroit, je commençais à avancer vers l’un des couloirs. Je suivais la direction la plus logique concernant l’arène creusée dans le sol, pour trouver de nombreuses cages. Là dedans, de nombreuses créatures, principalement des loups, des chiens et des coqs, souffraient de leurs blessures et de sous-nutrition. Même s’ils étaient libérés, ils ne survivraient pas longtemps tant ils étaient affaiblis. Un tel spectacle pouvait émouvoir, mais je n’oubliais pas ma seule et unique tâche. Je cherchais donc un chien, qui pouvait ressembler à la description… Mais surtout, il fallait que je trouve le plus fort d’entre eux…

Toutefois, une cage bien plus grosse que les autres attira mon attention. Presque dans le coin, j’entendais des grognements en sortir. La porte semblait avoir été réparée à de multiples reprises, tant la créature à l’intérieur était grande. Avançant de quelques pas, je fus accueillit par de très nombreux aboiements, trop pour un seul chien en vérité, j’en recevais plusieurs chaque seconde… Et la surprise fut de taille… La bête n’était pas qu’un chien ordinaire…

C’était… un cerbère… Cet homme m’avait demandé de ramener un cerbère ! C’était bien plus dangereux que prévu, et dompter la bête risquait d’être une partie bien plus délicate… Ou plutôt une cerbère en réalité… A cause de l’inscription sur un petit panneau non loin de l’entrée :

‘’Pupuce…’’
Commençai-je à voix basse, avant de rester muette tant je recevais des milliers d’aboiements. J’allais devoir trouver un moyen de la calmer ou de l’épuiser pour la ramener… Manque de chance, il n’y avait pas vraiment de fusil tranquillisant, de somnifère ou même de filet. L’endroit était pauvre… Et j’allais devoir improviser… Ou tout du moins, ce serait ce qui se serait passé, si la blonde ne s’en était pas mêlée…


Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Hundekampf

Dim 31 Déc - 3:44

avatar
"Rin" Sahronglaag
N : 24 Or 117
dossier de personnage
Métier: Sbire
Classe: Sans classe
http://bariande.forumactif.org/t221-rin-sahronglaag
Voir le profil de l'utilisateur


Hundekampf
feat. KCT-023



Sortie endiablée

Un combat d'une rare violence pris place dans cette cuisine. Le sang vola, la chair se déchira sous les assauts du barbare qui avait envahie ce sanctuaire où les plats qui allait satisfaire la faim de bien des hommes étaient préparés. Le carnage perdura pendant de très longues minutes où personne ne s'interposa pour sauver les produits du terroir qui se faisait violenter. L'estomac d'un dragon peut être un profond gouffre, en particulier après avoir fait de l'exercice comme avoir danser pendant des dizaines de minutes sans marquer un seul temps de pause.

Ce massacre du bon goût aura au moins eu l'avantage de me faire reprendre des forces, bien plus vite que n'aurait put le faire un être humain ordinaire, mais également au prix de bien plus de nourriture. Après avoir régénéré une bonne partie de mon énergie, je pris une chaine de saucisse et un gigot avant de quitter la pièce, sans dédier un seul regard au désastre que j'avais laissé dans la cuisine maintenant vide et détruite.

Une saucisse en bouche, je m'engageais dans le couloir où je pensais que Cassette avait été, plus par curiosité que par envie d'aider. Sa quête ne me concernait pas, je n'avais pas de compte à lui rendre, mais j'avais envie de voir la créature qu'elle était venue chercher. En passant l'arcade de la porte, je vis donc une pièce plus grande que celles que j'avais traversé jusque là. Dans cette dernière, il y avait de grandes cages dont une semblait occupée et particulièrement active. Il y avait devant elle Cassette, qui ne semblait pas faire grand chose d'autre que de réfléchir. En y prêtant plus attention, je vis donc qu'elle s'était arrêtée devant la cage d'un grand cerbère, qui ne manqua pas de remarquer la nourriture que je transportais. Un léger moment de blanc passa, alors que je comprenais la volonté derrière les regards des trois têtes canines et quand je commençais à prendre la fuite, un violent bruit de métal abasourdis la salle alors que la porte de la cage volait en éclat, marquant ainsi le début d'une longue et épique course poursuite.




Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Hundekampf

Dim 31 Déc - 16:21

avatar
KCT-023
N : 52 Or 540
dossier de personnage
Métier: Boutiquier
Classe: Guerrier
http://bariande.forumactif.org/t245-kct-023
Voir le profil de l'utilisateur



Hundekampf


Avec : Sahronglaag

Un arrêt sur image.

C’était bel et bien ce qui se passait actuellement au travers de mes capteurs. L’arrivée de Sahronglaag, toute innocente, les restes d’un carnage sur les réserves de ces hommes dans les mains… L’état assez préoccupant, affamée de la bête… Les barreaux de sa cage relativement fragile… Tout cela n’était que les pièces de ce qui allait se passer, et qui risquait de me faire balloter sur plusieurs centaines de mètres tant la bête était surpuissante, à cause de son appétit trop important. J’avais beau ne pas être si fragile, je n’étais qu’une plume en comparaison de la force qu’elle dégageait.

Et pourtant, j’étais simplement en train de songer. Trouver le moyen de faire en sorte que cette imposante bête puisse me suivre sans encombre. Je préférais une minute de réflexion à une décision hâtive et mal orchestrée. Cela pouvait simplement amener à une série d’échec trop importante. Mais non, forcément, il avait fallut que les choses se précipitent. L’instinct de la bête lui fit dégager une force trop grande, et mes capteurs se figèrent, virant au blanc et noir alors que la bête explosait la porte d’un coup de patte en avançant, ses trois paires de naseaux reniflant la présence immédiate de viande rouge et saignante à proximité…

Cette histoire… Ne faisait que continuer.

Image (bonus) :
 

*****

‘’Pupuce, au pied !’’

C’était avec quelques pas ralenti que le cerbère, ou plutôt la, avançait tranquillement vers l’homme qui m’avait demandé de la ramener… Combien de temps avions eu le droit à cette course poursuite ? Trop, c’était sûr. J’avais beau m’être accrochée sur le dos de la bête, j’étais complètement secouée, ravagée par cet effort. Mes moteurs étaient actuellement à la limite de ce qu’ils pouvaient faire… Et pour tout dire, je crois que c’était peut-être un peu trop improbable comme journée pour que je puisse en faire un compte rendu… Il… Il y avait eu juste eu trop de chose. Dans tous les cas, je soupirais, lassée par ceci, avant que l’homme ne me fasse un signe satisfait, comme quoi il respecterait sa part du marché. J’avais encore le temps pour l’utiliser, et je n’allais pas m’en gener…

Toutefois, pour le moment, j’ignorais où se trouvais la blonde. Je suppose qu’elle avait dût réussir à s’enfuir, alors qu’elle était poursuivie par la bête. Ou alors nous lui étions simplement passées par-dessus, et elle devait être inconsciente, à moitiée enfoncée dans la neige. Quelle idée aussi que de ramener de la viande devant une créature affamée… Il était sûr qu’elle méritait des baffes, mais ce n’était pas ma priorité… Je me contentais juste de déscendre, et de prendre la direction de l’auberge. J’avais besoin de calmer un peu les efforts que je pouvais faire, mes gyroscopes s’étant décalibrés pendant cette course effrénée…

Une journée… Quelle journée plutôt !


Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Hundekampf

Dim 31 Déc - 22:40

avatar
"Rin" Sahronglaag
N : 24 Or 117
dossier de personnage
Métier: Sbire
Classe: Sans classe
http://bariande.forumactif.org/t221-rin-sahronglaag
Voir le profil de l'utilisateur


Hundekampf
feat. KCT-023



Conclusion

La créature n'eue aucun mal a faire voler en éclat sa cage, tout comme le bâtiment qui était censé la confiner. Rien ne pouvait arrêter la charge de l'animal affamé qui avait été retenu contre son grés et pour qui les portes de la liberté venaient de s'ouvrir. Présentant que quelque chose de la sorte allait arriver, j'entamais une course endiablée, forte des nouvelles forces que mon festin m'avait octroyé, le poids de mes combats n'était plus mais il ne manquerait pas d'être remplacé par celui de la course-poursuite a venir. Le cerbère était déchainé et la nourriture que je transportais ne faisait rien pour le calmer. Je serais mon butin contre moi pendant ma fuite a grande enjambées, qui furent a peine suffisantes pour garder un minimum de distance avec le cerbère. Cassette elle s'était agrippée au dos de l'animal mais ne semblait avoir aucun contrôle sur ce dernier.

*****

La course continua pendant de longue minutes de chaos, avant que je n'arrive a semer le démon, ou plutôt que ce dernier ne me piétine et continue sa route sans faire attention a ma pitance ou ma personne. C'est donc un peu étourdie que je me relevais, voyant que la nourriture que je transportais était majoritairement sauvée je m'empressais de dévorer ce qui était encore mangeable pour récupérer un maximum de force. Un bouquant assez soutenue attira mon attention, un peu plus loin, et en m'y dirigeant je vis Cassette discuter avec un étrange homme, le cerbère calme a ses cotés. Adossée a un arbre, retiré de la scène, quelques questions me traversèrent l'esprit : qui pouvait élever un cerbère, qu'est ce qui avait été promis en échange du retour de la créature ou encore pourquoi ne s'en était-il pas occupé lui même s'il était capable de dompter cette créature. J'écartais ces questions de mon esprit en me disant que je ne gagnerais rien de bien important a répondre a ces questions. Silencieusement, je retournais m'enfoncer dans la nature, en me disant que j'avais passée une excellente journée, intense et chaotique, comme je les aime.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Sauter vers: