bannière du haut du forum

Partagez

Au cœur du blizzard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Sujet: Au cœur du blizzard

Mer 13 Déc - 23:27

avatar
Orina Nishiie
N : 46 Or 1997
dossier de personnage
Métier: Initiée
Classe: Mage
http://bariande.forumactif.org/t212-orina-nishiie
Voir le profil de l'utilisateur


Au cœur du blizzard
feat. Aki Nishiie



Dans le palais

Ce fut toute tremblottante que je soufflais un peu, laissant a-apparaitre un peu cet air qui sortait de ma bouche. M-même si nous étions toutes les deux à l’intérieur, je… Je devais a-admettre qu’il ne faisait pas vraiment c-chaud ici… Mais aussi p-parce que pour chauffer t-tout l’endroit, il aurait f-fallut… D-des m-milliers d’arbres, chaque jour. A-au final… Peut-être valait-il mieux avoir f-froid que de provoquer u-une véritable déforestation… J-j’imagine que madame Aki, à côté de moi, serait d’accord, m-mais je n-ne lui demandais p-pas vraiment, trop… Tendue ?

T-tendue, oui… C’était l’autre raison qui avait provoquée ce souffle… J-j’étais vraiment sous tension, m-mal à l’aise à l’idée q-que… N-nous allions être face à cette personne, f-face au jarl de ce pays, de cette ville, d-de tous ces gens. J’avais envie de… De me cacher, d-d’être muette et toute p-petite, mais… J-je savais que… Que je risquais g-grandement d’être amenée à parler… Et j-je… J’avais beau essayée de p-préparer u-un peu ce que je pourrais dire face à la cour… J-je me retrouvais u-un peu tétanisée… Ayant tout oubliée à peine nous avions fait quelques pas à l’intérieur d-de l’enceinte. J-je voulais me baffer pour cette erreur, m-mais… M-mes bras, n-ne voulaient pas bouger… E-et puis… Je ne devait pas être la seule à être sous pression…

Madame Aki… Elle devait l-la subir… Au moins autant que moi. Elle était vu comme une adulte, e-et donc forcément, les gens… La considéreraient en tant que tel, et r-risquaient de n’avoir aucune bienveillance à son égard… J-je ne disais pas que j’appréciais la place que j’avais actuellement, à subir ceci, m-mais… Je ne l’enviais pas… Et je… je devais essayer de… De la soulager un peu, m-même si déjà, je n’arrivais même pas à me rassurer moi-même…

Nous étions toutes les deux assises sur un banc d-de bois. Le sol en pierre et les draps tendus aux couleurs de la nation indiquaient bien dans quel endroit n-nous nous trouvions… Quel autre endroit que le palais ? Nous n’étions vraiment qu’à u-un simple couloir de… De la salle o-où le dirigeant se trouvait, là où… I-il s’occupait de recevoir t-toutes les audiences… N-nous n’étions que deux noms sur une journée bien remplie… Q-qu’uen dizaine de minute, m-mais ce laps de temps… P-pouvait faire changer t-toute notre vie ! J-je ne m’étais jamais sentie aussi tendue… Enfin je crois… Mais… Je devais être forte ! J-je posais m-ma main sur m-madame Aki, a-avant d’essayer d-de me forcer à s-sourire :

‘’Ce… Ça v-va aller, non ? Il… S’il ne portait pas d’intérêt à n-nous… N-nous ne serions m-même pas rentrée ici… Je crois ? J-j’espère q-qu’il… Qu’il ne sera pas… Sévère, o-ou méchant…’’

En fait… j-je ne savais pas q-qui j’essayais de rassurer avec ces paroles… M-madame Aki.. Ou moi-même ?
© Aki Nishiie
Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Au cœur du blizzard

Jeu 14 Déc - 3:37

avatar
Aki Nishiie
N : 61 Or 1138
dossier de personnage
Métier: Guérisseuse
Classe: Soigneur
http://bariande.forumactif.org/t180-aki-nishiie
Voir le profil de l'utilisateur



Au coeur du Blizzard



feat.La plus merveilleuse des petites filles


Qu’est ce qui leur avait pris ? Qu’espéraient-elles obtenir du jarl de Lerry pour deux pauvres hères dans leur genre ? Le plus probable était qu’elles seraient toutes les deux rapatriés dehors sitôt qu’il aurait entendus leur demande. Mais il fallait ne pas y penser, faire abstraction de cette possibilité, essayer d’imaginer un scénario plus engageant, un scénario où le jarl trouverait son intérêt à venir en aide à deux Hérauts. Une question se posait d’ailleurs : comment allait-il faire pour les croire ? Complexe énigme qui se trouvait face à elles comme elles ne possédaient aucun signe distinctif, contrairement au monde précédent où elles s’étaient retrouvées. Qu’est ce qui les différenciait réellement des autres ? Respirant profondément, la rouquine prit la main de son ancienne fille adoptive et la serra dans la sienne.

- Ne t’en fais pas, il n’y a aucune raison pour qu’il ne nous offre pas son aide. Nous venons d’un autre monde après tout, nous pourrions lui rendre service et il sera assez intelligent pour s’en rendre compte.

Elle sourit à la petite fille aux cheveux roses qui était assise à ses côtés. Elle n’avait rien regagné depuis tout ce temps à part elle. Ni Mizu, ni Mune, ni Tanith. Cette enfant était son seul grappin, sa seule accroche, celle qui faisait flamber son coeur et qui la pousserait à se battre, à retourner ce monde entier s’il le fallait.

- Il voudra peut-être nous impressionner et prendre un air fort, les hommes font souvent ça quand ils ont peur qu’on les croit faible. Ne te laisse pas avoir, d’accord ? Nous savons toutes les deux que de toutes les personnes sur ce monde, c’est toi la plus forte.

Après lui avoir fait un clin d’oeil elle se prit à détailler la pièce. Bloc après bloc, planche après planche. L’intérieur était plutôt sobre, à la mode Gothregalienne qu’elles avaient pus observer. Quelques bannières étaient pendues ça et là, représentant le symbole de Lerry qui était souvent associé à la nation toute entière. Finalement, cet homme n’était pas leur dernière chance non plus. Il n’était que jarl d’une ville, la personne la plus influente bien sûr, mais d’autres jarls pourraient les aider si lui refusait. Oui, c’était ainsi qu’il fallait voir la chose.  

- Quoi qu’il se passe, nous resterons ensemble. Et nous trouverons un moyen de construire une vie ici. Même s’il faut visiter tous les jarls de ce foutus pays ou construire une ferme de  nos propres mains. Tout ce que nous essayons d’obtenir ici, c’est un moyen plus facile et plus rapide d’y arriver, d’accord ? Ce n’est pas grave si ça ne marche pas. On trouvera une solution de toute manière.

En son for intérieur, Aki priait la Dame. Elle lui priait de lui rendre sa force, de lui rendre son courage, de lui rendre ses pouvoirs, de lui rendre les flammes dans ses yeux, le Fluide dans son corps … Mizu. Mizu lui manquait terriblement. Elle voulait sentir ses poils doux contre son front, son museau froid contre son nez, elle voulait entendre sa voix vibrante, terrible, rassurante. Aki n’était pas une adulte. Elle n’en avait jamais été une. C’était Mizu l’adulte, c’était Mizu la maman, Mizu la grande soeur. La Druidesse, elle, avait toujours vécus à ses dépends, comptant sur elle quand tout allait de travers. Même quand elle avait adopté Orina, Mune et la renarde veillaient souvent sur l’homonculus quand la soigneuse partait en voyage. Désormais elle ne pouvait plus se reposer là dessus. Désormais, c’était elle qui devait être forte.

Mizu, Mune, vous me manquez tant ...




Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Au cœur du blizzard

Sam 16 Déc - 1:50

avatar
PNJ staff
N : 1 Or 504
http://bariande.forumactif.org
Voir le profil de l'utilisateur
Header

Au coeur du blizzard




Voilà maintenant quelques heures que le jarl écoutait les doléances du peuple. Vargfur aimait son peuple mais il devait avouer que ces séances de réclamation pouvait être parfois assomante. D'autant plus quand il attentait un évènement en particulier !  Il allait enfin recevoir la visite de soi-disant hérauts ! Il avait fait mander le plus grand prêtre de la capitale pour cet évènement.

Il venait tout juste d'en terminer avec un fermier qui était venu se plaindre du manque de sécurité aux alentours de la capitale. Manque de sécurité dont profitait allégrement les tepels, ils pouvaient venir se nourrir directement dans les champs des fermiers sans craindre de répresailles de leurs parts. Tout le monde savait à quel point un tepel seul pouvait-être dangereux alors plusieurs, aucun fermier ne s'y risquerait !

Le brave nordique ordonna aux gardes de faire rentrer les hérauts. Alors que la jeune femme et l'enfant entraient dans la pièce, Varfgur lança un regard en direction du prêtre qui lui hocha la tête en retour.

Salutations hérauts ! Quelles sont les raisons qui vous poussent à demander une audience avec le jarl de Lerry ? Tonna-t-il de l'autre bout de la salle.

Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Au cœur du blizzard

Sam 16 Déc - 15:13

avatar
Orina Nishiie
N : 46 Or 1997
dossier de personnage
Métier: Initiée
Classe: Mage
http://bariande.forumactif.org/t212-orina-nishiie
Voir le profil de l'utilisateur


Au cœur du blizzard
feat. Aki Nishiie



Le souffle coupé

Mmon corps était extrêmement tendu… A vrai dire, j-je ne savais même pas si je serais en mesure de d-dire quelque chose lorsque le moment viendrait. Je commençais à me morfondre sur place, à ne pas être en mesure de d-dire quelque chose. J’allais… Fondre sur p-place… Ma respiration était d-déjà hésitante, et… Nous n’étions même pas devant l-la personne que nous devions voir… Alors lorsque le moment fatidique arriverait… Et il se rapprochait… Rapidement… Trop même !

L’ouverture de la porte m-menant au couloir me fit sursauter, presque bondir. I-il y avait la précédente personne, un homme d’âge moyen, qui repartait a-accompagné par un garde p-par sécurité. I-il y en avait un aussi dans notre pièce, qui n’avait pas stoppé de conserver un regard sur nous, pour éviter que nous commencions à faire la moindre folie… Il y avait u-une certaine forme de méfiance, s-sur les personnes qui n’étaient pas familières à cet endroit… Ou est-ce que c’était de la prudence ? D-de prévoir ce qui pourrait arriver ? I-il était probable q-que la prochaine salle soit remplie d-de protecteur et de gardiens… Et sur un mot, i-ils pourraient… Se jeter sur nous…

Mais cette personne… Si elle venait de finir… Cela voulait dire que… C’était… N-notre tour ? M-mes ongles p-pouvaient se ronger d-d’eux même tellement je… J’étais tendue, m-mais je devais me forcer ! J-je prenais u-une grande inspiration en me levant, a-avant d’avancer d’un pas alors q-qu’un homme nous invitait à le suivre pour parcourir le couloir qui nous mènerait au suzerain de ces terres… Je posais mon regard s-sur madame Aki, p-pour que nous puissions y aller… Ensemble… Seule, je… je ne pouvais pas. J-je n’en avais pas la force… Mais je ne voulais pas laisser madame Aki affronter toutes ces personnes… Je voulais être à côté d’elle, même si c-ce serait dur… Ce… Ce serait ensemble que… Q-que nous devions le faire !

Le couloir s-semblait être d-d’une effroyable éternité… C-comme si à chaque instant, tous les doutes que j’avais put avoir se mélangeaient pour m-me hurler de faire marche arrière… Je… J’avais l’impression que… Qu’il s’agissait de mes derniers pas… Qu’après… Il n’y aurait rien d’autre qu’un gouffre terrible… Un p-précipice dans lequel nous devions nous jeter p-pour parvenir à… N-nos fins…

Et lorsque les portes s’ouvrirent, j-je pus constater la grandeur d-de la salle… T-toute décorée, toute lumineuse, mais surtout… Pleine de gens ! S-sous les peaux de bêtes q-qui servaient de capes, des gens s’étaient regroupés p-pour nous regarder… I-il semblait q-que c’était habituel, o-ou que… L-les gens étaient attirés… Curieux p-par notre statut et notre requête… C-cela rajoutait u-une pression s-supplémentaire… Mais c’était… U-un peu tard p-pour y penser, c-car l’homme q-qui était assis s-sur un grand siège… Nous parlait ! I-il était d-déjà surelevé p-par sa position e-et son stature, m-mais en plus… I-il… I-il était bien p-plus grand q-que nous ! I-il dominait p-presque t-tout le monde par sa taille et son allure…

Je… J’étais paralysée, t-terrifiée, j-je ne savais p-pas où poser m-mon regard. J-j’avais l’impression d’être une bête q-qui était chassée. J-je n’arrivais m-même plus à r-respirer c-correctement… Je… La seule chose que je pouvais f-faire, c’était de m-me cramponner à s-sa manche… A celle de… M-madame Aki…
© Aki Nishiie
Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Au cœur du blizzard

Jeu 21 Déc - 23:12

avatar
Aki Nishiie
N : 61 Or 1138
dossier de personnage
Métier: Guérisseuse
Classe: Soigneur
http://bariande.forumactif.org/t180-aki-nishiie
Voir le profil de l'utilisateur



Au coeur du Blizzard



feat.La plus merveilleuse des petites filles


Un homme sortit de la pièce et la rouquine sentit sa fille se tendre encore plus. Elle avait bien évidemment deviné qu’il s’agissait de leur tour et l’angoisse se faisait de plus en plus palpable. La jeune femme serra la petite main qu’elle avait attrapé plus tôt dans la sienne et s’avança dans la grande salle bien meublée. Un regard au jarl lui fit comprendre aussitôt comment un peuple aussi rude et dur pouvait accepter qu’on le dirige ; il y avait dans cet homme tout ce qu’on attendait à voir chez quelqu’un qui menait de telles personnes. Sa voix tonitruante semblait presque faire trembler le bois lorsqu’il parla, leur souhaitant la bienvenue et leur demandant ce pour quoi elles étaient ici.

Soudainement, la gorge de la Druidesse se serra et elle bafouilla quelques syllabes avant de respirer profondément. Espérant de tout son coeur que tout cela allait marcher, elle avait l’impression, à présent qu’elles étaient face à cette situation, qu’il était complètement stupide et prétentieux de leur part de demander une telle faveur à un homme aussi important alors qu’elles n’étaient rien pour ce monde au final.

- Je … Nous … Nous sommes vraiment désolé de vous déranger, je suppose que vous devez avoir de nombreuses choses importantes à faire et nous vous remercions vraiment d’accepter de nous recevoir.

Gardant une habitude de son pays d’origine, la chasseuse s’inclina du plus bas qu’elle pouvait avant de poursuivre.

- Mon amie et moi-même sommes arrivées récemment en ce … monde. Cela vous paraîtra peut-être étrange, nous ne savons pas à quel point vous êtes renseignés sur ce sujet, mais nous venons de très loin et le fonctionnement de cet endroit nous est tout sauf familier.

Trébuchant sur la moitié des mots, elle tentait avant tout de ne pas offenser son interlocuteur, ce qui n’était pas forcément la plus facile des entreprises, en tout cas selon ce qu’elle pouvait savoir de ce peuple fier et brave.

- Etant donné ces circonstances … spéciales, nous n’avons pas d’argent, pas d’endroit où vivre ni aucun moyen connus de gagner notre vie. Nous avons survécus jusqu’ici comme nous le pouvions mais nous ne savons pas si cette situation pourra durer … Nous espérions donc que vous auriez une solution à nous proposer pour vivre, ou ne serait-ce que pour trouver un travail qui nous permette de le faire … Je suppose qu’il est présomptueux de penser que vous avez du temps à perdre avec des demandes de ce genre, mais je vous promet en échange que vous n’entendrez jamais parler de nous semant le trouble dans votre pays.

Décidément, plus elle y réfléchissait, plus elle avait l’impression que tout cela n’avait aucune chance d’aboutir, combien de personnes dans ce pays devait avoir du mal à joindre les deux bouts, pourquoi leur accorder une faveur à elles, alors que d’autres seraient sans doute plus dignes de confiance ? Se mordant les lèvres, l’archère attendait donc impatiemment une réaction du jarl.





Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Au cœur du blizzard

Dim 31 Déc - 16:34

avatar
PNJ staff
N : 1 Or 504
http://bariande.forumactif.org
Voir le profil de l'utilisateur
Header

Au coeur du blizzard




Les deux hérauts étaient une petite fille et une jeune femme. Cela surprit le jarl, une enfant héraut ? Quel triste destinée, la Dame devait être un démon pour infliger ça à un être aussi innocent ! La fillette dont il ignorait encore le nom avait l'air d'avoir peur, elle s'accrochait à la manche de la femme rousse à ses côtés.
Quel idiot! Fatigué des précédentes doléances il avait omis de leur demander leur nom...

Veuillez excusez mon accueil cavalier. Comment vous appelle-t-on mes dames?

Il attendit une éventuelle réponse avant de poursuivre sur la raison de leur venu.

Mmh... Je comprends votre situation dame Nishiie. Vous comprendrez qu'il m'est difficile de vous logez gracieusement malgré votre statut de héraut à toutes les deux. Cependant, si vous acceptez de vous plier à nos lois tant que vous resterez parmi nous, je peux éventuellement vous offrir un travail dans la mesure du possible et de vos compétences. Quelles sont-elles par ailleurs?
Dans tout les cas, vous ne pourrez commencez avant demain, il faut également vous faire préparer une petite chaumière pour que vous puissiez y vivre avec orina. Le temps que votre logis soit prêt je vous invite à dormir dans ma demeure, nous avons une chambre d'invité. Qu'en dîtes-vous?


Vargfur savait qu'il avait tout a gagné s'il parvenait à rallier des hérauts à sa nation. Quelque chose se préparait chez les dieux et les hérauts en étaient surement la clé.




Dernière édition par PNJ staff le Lun 8 Jan - 22:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Au cœur du blizzard

Lun 1 Jan - 14:09

avatar
Orina Nishiie
N : 46 Or 1997
dossier de personnage
Métier: Initiée
Classe: Mage
http://bariande.forumactif.org/t212-orina-nishiie
Voir le profil de l'utilisateur


Au cœur du blizzard
feat. Aki Nishiie



Un nom

E…Evidement que c’était difficile… S-s’exprimer devant tant de personnes, d-de monde… M-même s’il s’agissait d’un petit comité… M-mais i-il s’agissait surtout de… De la p-pression que nous a-avions… Cette discussion p-pouvait bien c-changer toute notre vie s-si nous parvenions à un accord, e-encore fallait-il q-que nous puissions c-commencer… N-nous… Nous n’avions presque rien… A p-peine de quoi survivre seules, e-et… Je savais que… Que j’étais u-un fardeau p-par moment, ne trouvant p-pas vraiment les moyens p-pour se débrouiller seule… C’était m-ma triste condition, i-il était vrai… M-mais… Je ne voulais pas… Me laisser abattre ! M-même s’il y avait peu de chance q-que nous puissions y parvenir… N-nous… Nous ne pouvions pas abandonner !

M-mais même pour m-madame Aki… Ce… C-ce n’était pas simple… Je… Je le voyais bien… Elle… Elle avait du… Mal à o-ouvrir le dialogue… M-même pour elle… M-mais elle avait d-du courage… P-plus encore que moi, c-car elle était en mesure de surmonter ceci… Et e-elle… Elle expliquait n-notre situation, c-comme quoi… Nous… Nous étions arrivées dans ce monde… E-et que… Nous avions besoin d’aide… C-c’était… Osé de penser q-que nous avions une chance, m-mais… I-il fallait l-la saisir…

Mais m-même si cette histoire paraissait i-incroyable, i-invraissemblable… L-la personne, se mit à r-réfléchir, avant de p-poser u-une question, d-demandant n-nos noms… Je… Je sentis b-bien rapidement des regards s-se poser s-sur moi, q-qui n’avait d-dit u-un mot d-depuis que j’étais entrée d-dans cette pièce… Il… I-il allait f-falloir que je réponde… M-mais à q-quel prix ? J-je ne savais m-même pas s-si j’en aurais la force… JE… Je tentais de prendre u-une grande inspiration, entrecoupée p-par mes craintes, a-avant de commencer, à v-voix trop basse pour être entendue…

‘’O… Orina…’’


Mais ce n’était pas assez fort, j-je le savais… R-relevant un peu la tête, j-je… Je tremblais, m-mais je le dit p-plus fort, avec p-plus de vigueur :

‘’Je… J-je m’appelle… O-Orina !’’


P-puis, je retournais à m-ma stupeur, t-trop dissimulée pour être d’une véritable aide… Le messieurs… L-l’homme… I-il répondit toutefois à n-nôtre demande… E-enfin, en partie… I-il… I-il n-nous proposait de… De nous proposer u-un travail ? E-et d-de nous loger en conséquence ? J-je ne savais pas… C-cela semblait être…En f-fait, ce que nous demandions, e-et même plus, m-même si je ne savais pas vraiment q-quel genre de travail j-je pourrais accomplir… Et s-si déjà, m-madame Aki m’autoriserai à en faire un… M-mais m-même si elle tentait de m’en empêcher, je… Je ne pourrais pas demeurer inactive… J’hochais un peu la tête envers madame Aki… L-la laissant… P-prendre à elle seule toute la décision…
© Aki Nishiie
Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Au cœur du blizzard

Jeu 4 Jan - 19:14

avatar
Aki Nishiie
N : 61 Or 1138
dossier de personnage
Métier: Guérisseuse
Classe: Soigneur
http://bariande.forumactif.org/t180-aki-nishiie
Voir le profil de l'utilisateur



Au coeur du Blizzard



feat.La plus merveilleuse des petites filles


La première réaction du jarl à leur demande fut de s'enquérir de leurs noms, ce qui semblait effectivement une chose à savoir. La rouquine répondit prestement, bientôt suivie par un premier essai timide de sa compagne qui poursuivit plus fort et d’une voix plus déterminée. Lui adressant un grand sourire, la chasseuse contenait son trac en se concentrant sur ce genre de détail.

Suite à ce court échange, le dirigeant réfléchit pendant quelques secondes avant de leur exposer une solution qui semblait en tout point idéale à l’archère. Elle ne put s’empêcher de sourire, ne pouvant dissimuler sa joie.

- Je travaillerais avec plaisir ! Je ne suis pas du genre à rechigner à la tâche ! Bien que mes capacités se soient affaiblies dernièrement, je suis une guérisseuse de profession et je suis également capable de pratiquer des rudiments d’alchimie ainsi que de m’occuper de bien des créatures vivantes. Je ferais en revanche une bien piètre guerrière je pense ! Et j’accepte avec plaisir votre offre de séjourner ici pour cette nuit. Vous êtes très généreux.

Elle s’inclina de nouveau puis se redressa pour lui adresser une requête, espérant que celle-ci ne serait pas déraisonnable.

- Mais comme vous pouvez le voir, Orina est encore jeune, je ne suis pas sûre qu’il soit adéquat pour elle de travailler … Acceptez-vous tout de même cet arrangement ? Je mettrais les bouchées doubles s’il le faut pour le compenser.

Loin de la déranger, l’idée de passer ses journées à guérir des gens ou à s’occuper d’animaux lui donnerait probablement l’occasion de reforger ses pouvoirs peu à peu et de devenir plus puissante tout en aidant les gens autour d’elle, bref, quelque chose qu’elle appréciait plus que tout !





Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Au cœur du blizzard

Lun 8 Jan - 21:54

avatar
PNJ staff
N : 1 Or 504
http://bariande.forumactif.org
Voir le profil de l'utilisateur
Header

Au coeur du blizzard




Il semblait y avoir un malentendu ... Aki Nishiie paraissait satisfaite de cette arrangement mais faire travailler Orina lui déplaisait. Qui avait parler de faire travailler une enfant ? Lui ?

Ahah ! Veuillez m'excusez mesdames, je me suis mal fait comprendre et vous m'en voyait désolé. Orina n'aura pas à travailler, ce n'est encore qu'une enfant voyons !

Il espérait avoir dissipé le malentendu et s'aprétait à poursuivre

Vous dîtes être guérisseuse ? Bien des soldats et des villageois nécessitent régulièrement des soins et nous manquons parfois d'aide. Qu'en dites vous ? Pour ce qui est de la chaumière, voilà quelque temps qu'elle est abandonné, mais elle sera prête pour demain soyez en sûre !
Si vous voulez bien m'excusez, je dois encore m'occuper de certaines choses. Loktyr vous conduira jusqu'à votre chambre pour ce soir. Nous nous reverrons demain lors de votre installation.


Le jarl appela son valet Loktyr et lui demanda de montrer le chemin de leur chambre aux dames Nishiie. Il avait hâte d'être à demain pour en savoir plus sur ces hérauts. Il estimait que c'en était assez pour la femme et l'enfant aujourd'hui et il devait s'entretenir avec le prêtre qu'il avait fait venir.



Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Au cœur du blizzard

Mar 9 Jan - 13:46

avatar
Orina Nishiie
N : 46 Or 1997
dossier de personnage
Métier: Initiée
Classe: Mage
http://bariande.forumactif.org/t212-orina-nishiie
Voir le profil de l'utilisateur


Au cœur du blizzard
feat. Aki Nishiie



Chambre d'hôte

La discussion c-continuait… Madame Aki s-s’occupait de répondre au dirigeant d-de tout le pays, t-tandis que je n’avais été q-qu’en mesure de dire mon n-nom, d’une voix p-presque trop etouffée p-pour être véritablement a-audible… Elle comptait f-faire fructifier ses capacités d-de guérisseuse… Je… Je les avaient vu, u-un petit peu, m-mais je ne l’avais j-jamais vraiment vu faire u-un grand usage… P-probablement à cause de… De la perte de puissance q-que nous avions toutes les deux eu en arrivant e-en ce monde… E-et de plus… N-nous allions dormir d-dans ce château c-cette nuit ! J-j’étais intimidée, c’était sûr, e-et je ne savais pas v-vraiment comment p-prendre la chose… M-mais avant m-même que j-je ne dise q-quelque chose… M… Madame Aki demanda à c-ce que je n’ai p-pas besoin d-de travailler ! J-j’étais surprise, évidement, m-mais… Aussi u-un peu confuse… Je… je ne voulais pas être e-encore une fois s-surprotégée… Je voulais aider… J-je voulais juste… Aider…

Mais je n’eu pas la volonté de contester, b-baissant juste la tête a-alors que cela semblait ê-être une évidence q-que je ne travaillerai pas… Je… Je pouvais comprendre… M-mais je refusais d-de demeurer t-toujours ainsi… J’avias d-déjà un moyen d-d’aider, d-de rapporter u-un peu d’argent… Je… J’allais essayer d-d’en trouver d’autres…

Toutefois… J-je ne présentais pas l’idée… J-j’essayais de remercier l-le jarl de sa patience, a-avant q-que nous soyons e-emmenées à un autre endroit du palais. Je… J’étais heureuse q-que nous puissions avoir… Ceci… M-mais en même temps… Je… J’étais u-un peu contrariée par cette d-dernière nouvelle… M-même si je ne l-le laissais pas paraître… Par contre, l-lorsque nous arrivâmes dans la chambre q-qui nous avait été g-gracieusement p-prêtée… J-je ne pus m’empêcher d-d’être impressionnée :

‘’C… C’est une comme d-dans des histoires…’’


C-cela semblait être tout droit être u-une chambre de princesse… J-je crois ? I-il y avait des lits p-préparés, m-mais surtout u-une petite fenêtre d-de laquelle o-on voyait t-toute la ville. I-immédiatement… Je… Je cherchais à t-trouver l’auberge o-où nous étions, a-ainsi que la maison de Noor… L-l’endroit semblait être grand… B-bien plus que j’avais p-put explorer j-jusqu’à maintenant… E-et j’essayais déjà d-de trouver l-la maison q-que nous aurions, a-avant de m’asseoir sur le lit…

‘’T… Tout s’est bien passé d-donc… Je… Je travaillerai t-tout de même, p-pour que nous p-puissions… V-vivre mieux… M-même s-si… si ce n’est q-que quelques heures p-par semaine… Je… J’enseigne d-des choses à des gens, d-de grandes familles je crois…’’

Je tombais u-un peu en arrière… Avant de dire, d’une petite voix…

‘’Ce… C’était s-si tendu… Je… J’avais peur, m-mais… I-il n’est pas méchant… Impressionnant… Ça oui !’’

© Aki Nishiie
Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Au cœur du blizzard

Mer 10 Jan - 18:28

avatar
Aki Nishiie
N : 61 Or 1138
dossier de personnage
Métier: Guérisseuse
Classe: Soigneur
http://bariande.forumactif.org/t180-aki-nishiie
Voir le profil de l'utilisateur



Au coeur du Blizzard



feat.La plus merveilleuse des petites filles


Visiblement, il y avait eu un quiproquo durant cette conversation. Si Aki, loin d’être connaisseuse de ce que l’on pensait du travail des enfants ici, avait eu peur que l’on force son ancienne fille adoptive a travailler, il s’agissait de l’exact contraire. Vargfur n’avait pas pensé une seule seconde à faire travailler Orina et était même plutôt surpris que la Nishiie est pensé qu’il ait pus s’imaginer cela. Quant au travail qu’il proposait à la guérisseuse, il lui convenait parfaitement, s’occuper des guerriers et des villageois qui avait besoin de quelqu’un lui permettrait de récupérer petit à petit ses compétences.

Finalement, un valet du coin les accompagna jusqu’à leur chambre qui était effectivement plutôt cossue, même si les références d’Orina étaient sans doute exagérée étant donné qu’elle ne connaissait que le confort plus que relatif que les deux jeunes femmes avaient depuis leur arrivée sur Bariande et que ce coin tranquille et sobre devait lui paraître le plus grand des luxe. Dans son ancienne vie, elle avait pourtant connus la vie dans un manoir et tout le confort qui allait avec, lorsqu’elles vivaient toutes deux avec Tantih et les revenus de sa boutique.

La rouquine, ravie également de son côté, se laissa tomber sur un des deux lits en poussant un soupir de soulagement. Le matelas n’était pas tout à fait moelleux, mais ça restait mieux que toutes les auberges qu’elles avaient pus connaître. Qui plus est, une pensée qui l’obsédait à présent était qu’elles n’auraient plus à s’inquiéter de pouvoir manger tous les jours ni de savoir où dormir. Elles auraient un chez-elles. Malgré tout, l’homonculus semblait vouloir travailler, considérant qu’il s’agissait aussi de son “devoir” ou quelque chose dans ce genre. Se redressant de quelques centimètres, celle qui voulait pouvoir se prétendre sa mère réfléchit à ce qu’elle pouvait bien lui répondre.

- Je ne peux pas te forcer à te ranger à mon avis. Nous pourrions très bien vivre sans ça et tu reste une enfant, malgré toute la maturité que tu possède. Mais si tu souhaites faire ça et que tu n’as pas besoin de te forcer, que tu as l’impression que ça te sert à quelque chose pour toi, et pas seulement pour l’argent, c’est peut-être quelque chose de bien. Fais juste attention aux gens chez qui tu te rends, qu’ils ne se jouent pas de toi.

Ses sourcils étaient légèrement froncés mais sa réflexion fut interrompue par le valet qui entrait à nouveau en portant un repas frugal mais consistant. L’archère remercia l’importun d’un sourire et se saisit du plateau qu’elle posa sur la petite table qui se trouvait entre leur lit pour commencer à manger sa part

- Impressionnant, c’est sûr qu’il l’est, mais il m’est d’avis que cet homme mérite la place qu’il a. En tout cas, il a trouvé une solution à nos problème et nous en avions bien besoin ! Nous ferions mieux de dormir dès que possible, je ne sais pas de quoi sera fait demain, mais si nous récupérons la maison il faudra surement faire un grand ménage et je devrais peut-être commencer à travailler.

Une fois qu’elle eut terminé son repas, la chasseuse s’allongea, les bras croisés derrière la tête.

- Tu pense que tu pourrais me donner l’adresse des gens chez qui tu te rends ? C’est peut-être stupide mais ça me rassurerait un peu.
Spoiler:
 





Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Au cœur du blizzard

Mer 10 Jan - 20:47

avatar
Orina Nishiie
N : 46 Or 1997
dossier de personnage
Métier: Initiée
Classe: Mage
http://bariande.forumactif.org/t212-orina-nishiie
Voir le profil de l'utilisateur


Au cœur du blizzard
feat. Aki Nishiie



Au sommeil

M… Madame Aki ne semblait p-pas prendre avec la p-plus grande des joies l-l’autonomie q-que je voulais afficher… L-le fait que je souhaitais aider, p-participer, à ma manière, à nos besoins… Je… Je pouvais comprendre, q-qu’elle souhaitait me protéger m-même si parfois, les raisons qui la poussait à a-autant s’investir étaient floues… Mais… Je voulais vraiment l-le faire, m-même si t-tout semblait faire penser q-que je n’en serais p-pas capable… Je… J’étais faible physiquement, q-que peu renseignée s-sur les coutumes de ce monde, m-maladroite, empotée… J-j’avais surement tous les défauts de ce monde, m-mais… J’étais volontaire, e-et m-même avec tout ça… J’étais u-un peu près bonne pour l-la magie o-où les études, à cause de ma nature… C-ce serait des c-choses q-que l’on ne pouvait pas me retirer, m-même si… Aller vers les gens n-n’était pas ce qui m-me faisait briller, b-bien au contraire…

Elle me conseillait t-toutefois de faire attention a-aux gens chez qui j’allais… En effet, j-je… J’avais toujours u-une grande appréhension l-lorsque j’étais a-au pas de la porte désignée, m-me demandant ce qui allait bien p-pouvoir se passer… D’autant qu’encore une fois, je… J’étais vraiment vulnérable, m-mais… Mais si cela pouvait n-nous aider, j-je… J’étais prête à le faire ! P-pour le moment, j-je n’avais pas eu de problème a-avec la famille chez qui j-je me rendais p-pour donner quelques leçons…

M-mais alors que j-je souhaitais répondre, e-en hochant la tête, l-la porte s’ouvrit p-par la personne q-qui nous avait amenée i-ici, et qui tenait d-dans ses mains u-un plat, n-nous le donnant e-en nous invitant à l-le manger. Je… J’étais surprise, d-d’avoir en plus de la chambre u-un repas, q-qui était b-bien plus que suffisant p-pour nous deux ! C-cela allait changer d-des fois o-où nous avions dût jeuner, m-mais… J’avais u-un peu l’impression de n-ne pas mériter c-ce repas… N-nous… Nous n’avions rien fait, s-si ce n’était abuser d-de la générosité de cette personne… M-mais il était un peu trop tard pour refuser…

J-je commençais ainsi à manger, avant d’écouter m-madame Aki, qui donnait son avis s-sur cette personne, s-sur le jarl… E-en effet… I-il avait trouvé une solution, e-et j’acquiesçai sur le fait q-qu’il allait f-falloir que nous dormions tôt… Je rajoutais p-par ailleurs :

‘’Il… Il a comme une aura… Je crois… Il.. Il doit être très r-respecté d-des habitants p-pour faire ceci s-sans hésitation…’’


Je terminai en tout cas pas r-repas, prenant l-le soin de ne rien laisser… Ce n’était pas tous les jours q-que nous pouvions tant manger… Une fois ceci fait, j-je m’asseyais sur le lit, avant de répondre à la question d-de madame Aki s-sur les personnes c-chez qui je me rendais :

‘’C… C’est la famille Ua Brian. I-ils semblent être i-important dans la capitale. N-nous sommes passées devant s-sur le chemin, c-c’est la deuxième s-sur la gauche, après l-le petit puits, avec la s-statue de sanglier…’’


En disant ceci, j-je terminai p-par un petit bâillement, q-que j’essayais d’étouffer, avant de rougir b-bêtement…  Pour finir p-par me mettre sous les draps, avant d-de dire à m-madame Aki :

‘’Je v-vais dormir u-un peu… B-bonne nuit !’’

S-sur ce, m-mes yeux se fermaient… Demain… Serait u-une grande journée !
© Aki Nishiie
Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Au cœur du blizzard

Jeu 11 Jan - 10:32

avatar
Aki Nishiie
N : 61 Or 1138
dossier de personnage
Métier: Guérisseuse
Classe: Soigneur
http://bariande.forumactif.org/t180-aki-nishiie
Voir le profil de l'utilisateur



Au coeur du Blizzard



feat.La plus merveilleuse des petites filles


La jeune femme hocha la tête avec satisfaction en recevant la réponse d’Orina. Au moins, elle pourrait toujours faire quelque chose si jamais sa protégée ne revenait pas … Enfin quelque chose, c’était bien mignon, mais quoi ? Aux dernières nouvelles, l’homonculus progressait aussi vite que la rouquine, si ce n’était plus encore ! Alors si elle n’avait pas de solution, comment Aki pourrait-elle en avoir une ? Cette vie dangereuse ne lui convenait définitivement pas, mais comment pouvait-elles faire autrement tant qu’elles n’avaient pas regagnés leurs pouvoirs ? Au moins désormais, la Druidesse s’était assurée du fait que le sien remontait doucement, testant tous les jours des mots de pouvoirs sur son propre bras.

Lorsque la petite fille parla d’aller se coucher et souhaita bonne nuit à celle qui avait un jour été sa mère, cette dernière espéra encore une fois, comme des milliers d’autres fois avant, pouvoir fermer les yeux et retrouver son ancienne vie, avec son fiancé, son manoir, ses pouvoirs … sa fille.

- Bonne nuit ma chérie.

Si le surnom affectueux avait franchit ses lèvres sans même qu’elle ne s’en rende compte, Orina dormait peut-être déjà assez profondément pour ne pas l’entendre.

*
**

Le lendemain matin la trouva épuisée, alors qu’une brume saumâtre recouvrait la ville. C’est un coup sonore et répété qui la tira du sommeil, la pressant à s’habiller pour pouvoir ouvrir la porte où l’attendait un valet qui disait devoir les emmener jusqu’à la petite maison qui leur avait été alloué. Une fois que la soigneuse se fut assurée que la mage de feu était prête à sortir également, elle emboîta le pas à leur guide en lui adressant un sourire radieux. Enfin, elles allaient avoir leur propre maison !

Celle-ci se trouvait dans un petit quartier résidentiel modeste et son apparence ne payait pas de mine, ni sa taille, mais c’était largement suffisant. A l’intérieur, un ménage sommaire avait déjà été fait et l’ameublement minimum avait été apporté. A chaque bout de la pièce unique se trouvait un sommier munis d’une paillasse et d’une peau, un foyer agrémenté d’un pot en fonte terni pouvait servir d’éclairage et une table et une commode trouvaient leur place dans des angles.

- C’est parfait ! Nous serons vraiment bien ici !

La jeune femme resta cependant plantée là, n’osant presque pas bouger de peur qu’on lui dise soudainement qu’on l’avait mené en bateau tout ce temps et qu’elle n’avait en réalité pas accès à cette chaumière, de peur qu’on la rejette de nouveau dans le froid.

”la maison”:
 





Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Au cœur du blizzard

Jeu 11 Jan - 16:59

avatar
PNJ staff
N : 1 Or 504
http://bariande.forumactif.org
Voir le profil de l'utilisateur
Header

Au coeur du blizzard




Il était temps, le jour s'était levé depuis un moment déjà et le jarl devait se rendre chez les Dames Nishiie d'en le but d'en apprendre plus sur les hérauts et ce qui se tramait sur le plan divin.

Le jarl sortit de son palais, accompagné d'un garde ainsi que son valet, Loktyr. Parfois sortir avec une garde rapproché et son valet l'harassait, il aurait aimé se balader dans Lerry en toute tranquillité, en étant libre mais depuis qu'il était jarl s'était impossible. Son garde et son valet étaient des signes de son statut, de son importance mais tout le monde dans la capitale savait qu'il n'en avait pas besoin. Il était une figure charismatique de Gothregal.

Vargfur était enfin arrivé devant la maison de la guérisseuse. Il frappa à la porte et attendit quelques secondes avant que la porte ne s'ouvre, laissant apparaître Aki Nishiie.

Bonjour Dame Nishiie, puis-je entrer ?

Après avoir reçu l'approbation de la jeune femme, le jarl entra tout en faisant signe au garde et à Loktyr de rester dehors puis se dirigea vers l'une des deux chaises et s'assit avant de lancer un sourire à Orina en guise de bonjour puis lança un regard vers Aki.

Nul besoin de cérémonie ici, nous sommes en privé, si vous le voulez bien, appelons nous par nos prénoms. Comme vous devez surement vous en doutez,votre position en tant que héraut est délicate. Pour diverses raison, notamment le fait que les dieux sombres ont le monopole de tout Bariande. Votre nature divine provenant de la Dame, je vous conseille de ne dévoiler à personne votre statut de héraut. Pour votre bien et celui de tout les peuples de Bariande. Si vous le permettez j'aimerai en apprendre plus sur les raisons qui vous ont amené sur notre terre, pourquoi la Dame vous a fait venir ? D'où venez vous d'ailleurs ?

Vargfur commençait fort la discussion mais le sujet était sérieux, les autres royaumes devaient déjà essayer de tirer parti des hérauts. La course contre l'information avez sonné depuis longtemps déjà.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Au cœur du blizzard

Jeu 11 Jan - 23:47

avatar
Orina Nishiie
N : 46 Or 1997
dossier de personnage
Métier: Initiée
Classe: Mage
http://bariande.forumactif.org/t212-orina-nishiie
Voir le profil de l'utilisateur


Au cœur du blizzard
feat. Aki Nishiie



Nouvelle demeure

Le réveil é-était un peu difficile… Q… Que dire ? Le confort q-qui était d-disponible dans ce l-lit était v-vraiment peu habituel, s-si bien que j’avais e-eu un peu de mal à m-m’endormir, m-même si je m’étais forcée à f-fermer les yeux… Je voulais u-un peu profiter de… De la douceur q-qu’il y avait. J’y étais s-si peu habituée q-qu’au final… Cela m’avait un peu dérangée, m-mais une fois au petit matin, j-j’étais toute barbouillée tant je m’étais assoupie… Et… Et cela… Me permettait de réfléchir…

‘’Ma chérie…’’

Je… je ne cherchais plus forcément à c-comprendre toute l’affection q-que pouvait porter m-madame Aki à mon égard… Je… J’avais toujours cette impression, aussi p-perturbante p-pouvait-elle être, q-que je ne méritais p-pas vraiment tout ce qu’elle faisait pour moi… Je… Je pouvais très bien être j-juste… Une méprise… Etre une image d-de la personne qu’elle pensait q-que j’étais… Même si, c-ces derniers temps, ces pensées me hantaient m-moins que cela avait put l’être p-précédemment… Comment dire… P-peut être que… Cela n’avait p-put forcément u-une grande importance... Je ne savais c-comment l’expliquer, m-mais… Ce que nous v-vivions là, depuis n-notre rencontre… Ce… Sur Bariande… C’était réel… M-même si cela p-pouvait se baser s-sur une telle illusion…

Ce f-fut en tout cas d-des coups sur la portes q-qui me réveillèrent en sursaut, n-ne sachant p-pas vraiment p-pourquoi n-nous étions réveillées a-ainsi, avant q-que ce ne s-soit le v-valet q-qui nous avait amené i-ici q-qui entra, nous invitant promptement à l-le suivre, p-pour que nous partions rapidement à l-la maison qui a-allait nous être c-confiée. C-cette dernière s-se trouvait au m-milieu de la ville, à q-quelques minutes d-de la grande p-place o-où circulaient les gens. C-cela était u-un quartier p-plein de maison, q-qui semblait être d’apparence u-un peu tranquille. E-en passant, j-j’entendis q-quelques enfants jouer, d-des bambins c-crier e-encore enveloppés p-par d’épais d-draps et des animaux a-aboyant à l-la petite communauté…

Et ainsi, c-ce fut u-une petite maison qui n-nous fut proposée. Je… je restais surprise par l’endroit… La maison… Elle… Elle était b-bien là… Ce… Cela me faisait t-tout drôle d-de penser q-que ce soir… Ce… Ce serait l’endroit o-où nous dormirons… Et demain aussi… A… A penser que cet endroit p-pourrait être… Vraiment… Notre maison !

L-la visite ne dura p-pas longtemps, m-mais… C-c’était s-suffisant, l-largement suffisant, b-bien plus que nécessaire p-pour nous d-deux ! D-déjà q-que je n’étais p-pas très grande, a-alors… L-l’on pourrait y-y mettre b-beaucoup d-des ‘’comme-moi’’ à l’intérieur… Enfin, m-même si j-je pensais b-bien que l-l’on ne devait p-pas trouver b-beaucoup d’homonculus e-en ce monde… J-je crois ? Je n’en savais r-rien e-en fait… I-il y avait b-bien une nation c-contrôlée p-par des mages… Ce n’était pas impossible q-qu’ils puissent avoir réalisés… Ceci…

Mais peu de temps après, à l-la fin même de la v-visite, p-plusieurs coups se firent e-entendre au niveau de la p-porte. D-de la visite, déjà ? J-j’étais un peu surprise, m-mais… je reconnue rapidement l-la voix d-du Jarl, q-qui nous offrait ceci, o-ou au moins le droit d-de pouvoir vivre ici. J-je lui ouvris rapidement l-la porte, avant q-qu’il ne puisse rentrer, laissant l-les personnes qui l’accompagnaient dehors. Il… Souhaitait-il n-nous parler seul à seul ? Il semblait b-bien, car i-il… Il présenta r-rapidement p-plusieurs questions, sur… Sur notre statut t-tout particulier…

Je restais e-en tout cas silencieuse, c-comprenant bien ceci, mais… C-cela me mettait mal à l’aise… E-enfin, d’en apprendre p-plus sur comment nous étions perçues… Il… Il y avait d-des dieux malveillants ? Q-qui dirigeaient Bariande ? Je… Je n’avais pas envie de… D-de trouver des ennemis, m-mais… C’était sans doute e-eux qui tenaient captif la dame… J-je répondis en t-tout cas, d-d’une petite voix :

‘’La… la dame… Elle nous a fait venir i-ici pour la délivrer, p-pour la libérer… Est-ce que… Que ce sont ces dieux q-qui la détiennent ?’’
© Aki Nishiie
Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Au cœur du blizzard

Ven 12 Jan - 11:29

avatar
Aki Nishiie
N : 61 Or 1138
dossier de personnage
Métier: Guérisseuse
Classe: Soigneur
http://bariande.forumactif.org/t180-aki-nishiie
Voir le profil de l'utilisateur



Au coeur du Blizzard



feat.La plus merveilleuse des petites filles


Quelques minutes à peine après que le valet soit partis et que les deux femmes se soient retrouvées seules dans leur petite maison, de nouveaux coups furent frappés à la porte. Il s’agissait cette fois du jarl en personne que la rouquine accueillit avec des yeux ronds. Il était vrai qu’il avait prévenus qu’il souhaitait s’entretenir avec elles, mais la chasseuse ne s’attendait pas  ce qu’il leur rende visite comme un voisin courtois. Lorsqu’il lui demanda l’autorisation pour entrer, la jeune femme hocha vigoureusement la tête et s'effaça aussitôt, clairement intimidée par la carrure de colosse de son interlocuteur. En plus de ses manières tout à fait courtoises pour un Gothregalien, il leur proposa d’user de prénoms pour se nommer, un nouveau comportement qui n’avait rien de formel. Aki était prête à accepter cela, mais elle peinait à se souvenir du patronyme de l’intéressé. Wolfhead était son nom de famille, c’était certains, mais qu’est-ce qui le précédait … ?

Quoi qu’il en soit, le dirigeant de Lerry commença son monologue, parlant tout d’abord de la prudence qu’il fallait adopter quant à l’information sur leur nature. Visiblement, d’autres dieux, des dieux “sombres” faisaient la loi sur ce monde, et ils ne devaient pas beaucoup aimer la dame blanche. Avec angoisse, l’archère repensa aux personnes qui savaient qui elle était : Relhan, le paysan qui les avait accueillis, Carmina, Niasci et d’autres encore qu’elle avait croisé et auxquels elle avait révélé sa faiblesse. Elle acquiesça cependant, préférant passer sous silence le fait qu’elle avait déjà gaffé plusieurs fois par le passé.

Ce fut Orina qui répondit à la première question, soit la raison de leur présence ici, tout en en retournant une nouvelle au nordique qui lui faisait face. Il était vrai que cette déesse était leur piste principale pour retrouver les souvenirs de l’homonculus et que de savoir où elle était retenue serait sans doute d’une grande aide pour la retrouver elle … si tant que que Wolfhead soit au courant.

- Nous venons d’un autre monde, je suppose que vous le savez déjà. Orina a perdus ses souvenirs mais je peux vous dire que ce monde avait subis un phénomène similaire, des personnes étaient … transportées … de chez elle jusqu’à ce monde par des dieux, moi et Orina en faisions partie. Nous avons déjà perdus nos pouvoirs une fois mais nous avions reconstruit quelque chose là-bas. Maintenant il nous faut reconstruire quelque chose ici … Nous vous remercions encore de votre gentillesse par ailleurs, c’est un premier pas vers une nouvelle vie pour nous !

La rousse adressa un grand sourire à son bienfaiteur qu’elle se prenait à respecter plus que l’ancien dirigeant de son monde.

- Nous ne sommes en revanche pas beaucoup plus renseignées que vous sur notre situation, tout ce que nous savons, c’est ce que la dame nous a dit et les quelques informations que nous avons eu de la part d’autres Hérauts. Mais si vous avez d’autres questions dont je possède la réponse, j’y répondrais avec plaisir.





Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Au cœur du blizzard

Dim 14 Jan - 18:28

avatar
PNJ staff
N : 1 Or 504
http://bariande.forumactif.org
Voir le profil de l'utilisateur
Header

Au coeur du blizzard




Les deux hérauts ne semblait pas savoir grand chose sur les raisons de leur arrivée ici si ce n'est pour libérer la Dame. C'était un bien maigre indice mais Vargfur devrait apparemment s'en contenter. Il espérait secrètement que la jeune femme et l'enfant choisiraient le côté de la Dame le moment venu mais il ne pouvait les y obliger. Il fallait qu'elles s’accommodent de la vie à Gothregal pour avoir envie de défendre ce monde contre les dieux sombres, tout particulièrement Nott.

Après un court instant, le jarl répondit aux deux étrangères qui étaient maintenant des gothregaliennes à part entière.

Mmph. D'après les légendes, Orina, la Dame et les trois dieux lumineux auraient été emprisonnés par les dieux sombres juste avant le commencement de notre ère.

Il se retourna vers la nouvelle guérisseuse avant de continuer.

Aki, vous êtes les bienvenues à Lerry tant que vous respectez nos us et coutumes. Si vous souhaitez en apprendre plus sur notre peuple, vous pouvez vous rendre à ma bibliothèque sans problème. Je vous conseille également de ne pas révéler votre nature à qui que se soit. Les dieux peuvent être capricieux et je ne tolérerait pas que mon peuple soit mit en danger par la générosité dont j'ai fait preuve aujourd'hui avec vous. Au final, ce que je vous demande c'est d'agir en tant que citoyens de Lerry, ni plus ni moins.

Le jarl se leva de sa chaise et marcha en direction de la porte. avant d'ouvrir la porte pour sortir, il se retourna.

Aki, la guérisseuse Jahil vous attend cette après midi pour l'aider dans son travail, vous serez pour l'instant son apprentie. Plus tard, si tout se passe bien, vous pourrez être autonome mais pour l'instant nous préférons nous assurez que vous êtes suffisamment capable. Si vous n'avez pas de question,
je vous souhaite une bonne journée et au revoir.




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Blizzard chie dans le paté, et tente de le filer à bouffer !
» Finis le Lan chez Blizzard
» Une nuit dans le blizzard. Cauchemard ou début d'un rêve ? [Médée]
» Grand Nord - Blizzard [X]
» Quand le blizzard souffle, les hommes courbent l'échine [pv: Diarmaid Delwyn]

Sauter vers: