bannière du haut du forum

Partagez

Une nuit en enfer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Sujet: Une nuit en enfer

Jeu 4 Jan - 18:33

avatar
Orina Nishiie
N : 23 Or 733
dossier de personnage
Métier: Initiée
Classe: Mage
http://bariande.forumactif.org/t212-orina-nishiie
Voir le profil de l'utilisateur


Une nuit en enfer
feat. Ai Kyouki



Un lieu fort en magie

Je pensais que mes yeux… Etaient fermés… J’y pensais s-si fortement que… Je pouvais tout croire, q-qu’ils le seraient, encore… Mais ils ne l’étaient pas… Ils l’étaient, grandement, fortement… N’osant percevoir c-ce qu’il y avait devant moi… U-un paysage… Dévasté… Des volcans, d-de la lave, p-partout ! D-des roches tombaient à intervalle régulier, m-m’effrayant la plupart du temps p-par les bruits immense qu’elles provoquaient… Que… Que se passait-il ? O-où étais-je ?! Ce… Ce n’était p-pas le… Les territoires f-froids de Gothregal… A v-vrai dire, je… Je doutais même d-de la réalité de cet e-endroit, t-tant qu’il semblait être… Irréel…

Je… Je voyais flotter des… Des espèces de grands esprits blancs, q-qui passaient p-presque au travers d-d’une roche sanguine, q-qui s’enflammait… Je… J’étais comme perdue, dans un endroit qui… Qui n’était pas l-le mien… A-avais-je encore changée de monde ? E… Etais-je de nouveau perdue ? J-j’en avais v-vraiment peur… Mais… M-mais je… Je sentais q-qu’il y avait d-dans l’air u-une concentration a-anormale en énergie… C-comme si la magie é-était beaucoup trop grande d-dans cet endroit… Ce… C’était étrange… P-presque étouffant en fait… Je… Je n’étais pas habituée à être a-autant exposée, e-et j’avais l’impression q-que tout mon corps était c-comme… E-en proie à une hypersensibilité… U-une simple source de chaleur r-réussissait à me faire frissonner… J’en étais presque f-fiévreuse… Mais… Je… J’avais l’impression a-aussi que mes pouvoirs étaient… P-plus fort…

Je ne comprenais pas… Est-ce que… Que c’était un rêve ? C-c’était possible… M-mais il paraissait p-presque tangible… J’étais v-vraiment perturbée… Je ne comprenais pas ce que c’était… M-mais… Qu’importe ce qu’était cet endroit, je… Je devais trouver un endroit o-où je serais en sécurité, l-les fantômes b-blancs ne m’inspiraient pas… V-vraiment confiance… E-et j’avais raison de me méfier, c-car dès lors q-qu’un d’eux s’approcha, j-je vis que l’un d’entre eux me lança u-une boule enflamée ! H-heureusement, j’eu le temps de courir p-pour me mettre à l’abri… M-mais cela me confortait sur l’idée q-que cet endroit… Etait j-juste dangereux…

J’avançais en tout cas un p-peu inquiète, à travers u-une sorte de chemin… Je n’étais pas rassurée du tout, au p-point que je gardais toujours s-sur moi ma barrière d’activée… P-pour me protéger, dans le doute… Si une chose arrivait… J-je serais au moins protégée, un peu… Mais même si il avait ceci, j-j’essayais de chercher du regard m-madame Aki, p-pour savoir si elle était là… J’espérais qu’elle était à l’abri… Vraiment… Mais au détour d’un chemin, j-je vis une personne, i-inconsciente, c-ce n’était pas madame Aki, m-mais… E-elle était dans le coma ! J-je m’approchai rapidement, avant de la toucher, p-pour la secouer un peu, en disant :

‘’M-madame, madame ! R-réveillez-vous, j-je… Je vous en prie… Réveillez-vous !’’

Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Une nuit en enfer

Sam 13 Jan - 11:43

avatar
Ai Kyouki
N : 2 Or 407
dossier de personnage
Métier: Vagabond
Classe: Sans classe
http://bariande.forumactif.org/t261-ai-kyouki
Voir le profil de l'utilisateur

Une nuit en enfer
feat. Orina



Réveil démoniaque


Une petite voix raisonnait... L'esprit embrumé, un mal de crâne affreux tambourinant dans sa tête comme lors de ses quatre ans lorsqu'elle avait abusé des boisons alcoolisés démoniaques que son père avait commandé, Ai avait l'impression d'entendre sa petite sœur l'appeler de l'autre côté d'une épaisse nappe de brouillard qui lui faisait face.

-Grande sœur... Grande sœur, réveille-toi... Je vous en prie... Réveillez-vous !

La demi-démone avait l'impression d'être une sorte de délire coincé entre rêve et réalité... Jamais sa petite sœur ne l'avait vouvoyée après tout et aux dernières nouvelles, elle se trouvait dans un autre monde peuplé de dryade suffoquante, d'une nécromancienne habillée de blanc parce que, ici-bas, les choses ne sont pas de la bonne couleur et de tout plein d'autre bestioles bizarres... Non, quelque chose clochait et Ai s'en rendait un peu plus compte à chaques minutes qui passaient, à mesure qu'elle revenait à elle. Bientôt, la silhouette de sa sœur disparue dans le brouillard de son inconscience et elle finissait par ouvrir un œil... Puis le second...

Sa vision était floue... La mage ne se sentait pas bien, comme si elle était ivre. Le visage d'une petite demoiselle, à peine plus grande que sa sœur restait au pays à aux longs cheveux roux essayait de la réveiller. Le mal de crâne étant toujours là, Ai posait sa main sur son visage en essayant de se redresser, laissant tomber son chapeau en chemin alors qu'elle ronchonnait à demi voix.

Jetant un coup d'œil perdu autour d'elle, Ai ne percutait pas encore sur le paysage infernal dans lequel elle se trouvait, tranchant radicalement avec celui de Dolienne où l'avait laissé la dryade après leur périple. Non, à cet instant elle cherchait surtout le plumage familier de son fidèle phœnix mais seul des ombres spectrales semblaient parcourir le ciel flamboyant de cet endroit tendit que les cris de rapace étaient remplacé par le rugissement furieux des volcans qui parsemaient la zone. Serrant les dents à cause de la douleur, la mage reportait son attention sur la petite fille qui semblait être encore plus perdu qu'elle et dit :

-Shemeré zageoir skeuvi etes ?

Laissant un blanc s'installer, Ai portait ses mains à sa bouche et constaté alors, avec surprise, que des crocs avaient poussés et qui, vu qu'elle n'y était pas habituée, l'empêchait de parler normalement si elle ne faisait pas plus d'effort pour articuler. Ce n'était d'ailleurs pas le seul changement notable, la peau pâle de la demi-démone était également plus foncé qu'à son habitude, tirant sur le gris plus que sur le beige et ses pupilles avaient également doublés de taille, trônant maintenant au milieu d'orbites noires comme la nuit. Une apparence beaucoup plus proche de sa nature démoniaque qu'à l'ordinaire.

-Meche kaiwech pacheuh ?!

Sursautant en constatant ses changements étranges, Ai ce redressait d'un bond en ce regardant sous tous les angles humainement possibles, surprise et effrayés, elle commençait à paniquer en prenant le temps de regarder dans sa culotte voir si d'autre chose étrange était à constater, mais fort heureusement tout était à sa place normal... Elle en profitait également à poser ses mains sur sa poitrine, constatant également, avec un petit soupire déçu, que ça aussi, c'était comme d'habitude... Tâchant de reprendre son calme, Ai fit l'effort de bien articuler ses prochains mots à l'intention de la jeune fille qui observait la scène.

-Qu'est-ce qui ce passe ? On est où ? Pourquoi j'ai les dents de mon père ?!

Regardant la petite à la chevelure de feu, elle se rendait aussi compte qu'en elle brulait une puissance bien supérieur à ce qui devait l'être à l'heure actuelle...

©? Aki Nishiie
Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Une nuit en enfer

Sam 13 Jan - 14:20

avatar
Orina Nishiie
N : 23 Or 733
dossier de personnage
Métier: Initiée
Classe: Mage
http://bariande.forumactif.org/t212-orina-nishiie
Voir le profil de l'utilisateur


Une nuit en enfer
feat. Ai Kyouki



Une vampire ?

Je… J’avais peur… P-peur que cette dame… Ne s-se réveille pas… P-par réflexe, e-et pour tenter d’effacer m-mes craintes, j-j’avais prit son pouls, afin de m’assurer q-que ce n’était pas trop tard… Elle était juste i-inconsciente… M-mais pour combien de temps ? C-cet endroit d-dangereux p-pouvait aussi exercer u-une pression constante s-sur les gens, e-et peut-être que j’en étais é-épargnée à c-cause de ma nature… P-pourtant, je sentais e-en elle u-une énergie c-commune… D-de la magie, d-du mana… Pas le même q-que celui qui m-m’habitait, mais… Quelque c-chose qui la reliait au domaine des arcanes ! E-elle devait elle aussi savoir f-faire de la magie, m-mais… Je… L’important était d-déjà d-de lui faire reprendre connaissance !

A f-force d’acharnement, je… Je réussi à l-lui faire ouvrir d-difficilement les yeux… Elle… Elle semblait être d-de prime abord p-perdue, s-souffrant d-de bien des maux d’un réveil pénible… E-et de l’incompréhension d’être d-dans un tel endroit… je… Je comprenais ça, mais… M-même si cet endroit m’effrayait g-grandement, j’allais t-tout faire pour rentrer, m-même si j-je ne comprenais toujours pas c-comment j-j’étais arrivée ici, dans u-un endroit aussi… Différent de ce que j-j’avais eu l’habitude j-jusqu’à maintenant…

T-toutefois, j-je remarquais q-que… Que ses traits… E-étaient p-plus prononcés q-qu’à l’accoutumée… S-ses dents, par exemple, e-et ses pupilles… J-je pensais r-rapidement à un vampire, e-et commençait u-un peu à regretter l-le fait de l’avoir réveillée… J’avais p-peut-être… F-fait une grosse erreur, m-mais… Je v-voulais croire que non, q-que je me trompais, e-et que c’était forcément autre chose, d-d’autant que m-même si elle é-était confuse, elle commençait à vouloir parler…

Enfin… Elle tenta… L-les mots qu’elles prononcèrent f-furent… I-incompréhensible, p-peut-être dans une langue d-différente ? Je ne le savais pas, m-mais j-j’essayais de s-supposer, d-dans ma langue, ce qu’elle aurait prononcée dans une telle situation… Où suis-je ? Q-qui êtes vous ? Hum… J’aimerai savoir qui vous êtes ? P-peut-être, i-il y avait des ressemblances d-dans la prononciation, m-mais… Je restais m-muette, ne p-pouvant pas affirmer quelque chose, e-et surtout, u-un peu trop intimidée p-par la possible vampire q-qui se réveillait, f-face à moi, d-d’autant qu’en plus, sa peau était d’une couleur d-différente, e-et ses yeux… U-un peu effrayants… Elle commença à réaliser c-ceci… Mais qu’est-ce qu’il se passe ? Je crois… En fait, j-je n’en savais toujours rien, et elle avait p-peut-être dit qu’elle allait me dévorer d-dans les prochaines secondes. M-même effrayée, je me tenais p-prête à m-me défendre, r-reculant de quelques pas, p-pendant qu’elle constatait d-des modifications sur son corps, q-qui… N’étaient pas naturelles… Après sa p-petite inspection, elle s’adressa à moi, d-dans une langue q-que je comprenais, m-mais… Comment répondre…

‘’Je… Je ne sais p-pas… J-je vous ai trouvée i-inconsciente, p-peu après m-mon réveil i-ici… C-cet endroit… Il est t-totalement différent de l-là où j’étais a-avant… M-mais i-il est saturé e-en magie… C-c’est p-peut-être ça q-qui… Qui vous a donnée c… Ces dents…’’

Je baissais la tête, avant d-d’inspirer, p-pour me présenter :

‘’Je… Je m’appelle Orina, e-et vous ?’’


Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Une nuit en enfer

Sam 13 Jan - 15:16

avatar
Ai Kyouki
N : 2 Or 407
dossier de personnage
Métier: Vagabond
Classe: Sans classe
http://bariande.forumactif.org/t261-ai-kyouki
Voir le profil de l'utilisateur

Une nuit en enfer
feat. Orina



Une fillette?


Mâchant l'air dans l'espoir de comprendre comment fonctionnait cette dentition qui lui était étrangère, cherchant à voir de quel façon elle devait ouvrir et fermer la bouche pour éviter de se mordre par accident ou d'avoir l'air une idiote complète quand elle fermait la bouche, elle écoutait la petite demoiselle en récupérant son chapeau laissé sur le sol pour le remettre à sa place.

Pas très rassuré par l'apparence peu commune de son interlocutrice, ce qui était plus que compréhensible pour le coup, la jolie demoiselle aux cheveux de feu dû prendre son courage à deux mains pour essayer de répondre à notre héroïne du dimanche tout en en profitant pour se présenter sous le doux nom d'Orina. Portant ses yeux rouge sur fond noir sur la petite, Ai ne put s'empêcher de sourire devant le comportement intimidé de la fillette qui tranchait complètement avec le tempérament beaucoup plus social et rentre dedans de sa petite sœur. Posant sa main sur son cœur et son autre main sur sa hanche, notre amie essayait de répondre à la question de sa petite interlocutrice en tâchant de bien articuler avec des mouvements de mâchoire exagérés.

-Enchanté Orina, je m'appelle Aiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiie ! Poussant subitement un cri de douleur en posant ses deux mains sur sa bouche, les larmes aux yeux, Ai s’accroupit en laissant sa langue enflé sortir en reprenant la parole. Mais fé pas frai ! Sha fait sufer mal de se morfe avec ses fents ! Coffent fait fafa, férieux ?!

Laissant s'écouler quelques minutes, le temps que la douleur ne disparaisse, Ai finit par finir sa phrase qui, au final, ce finissait par un « Ai » dans tous les cas. Ce petit soucis linguistique étant terminé, la raison de leur présence dans cet endroit semblait être LE mystère à résoudre à ce moment précis... Notre aventurière qui rêvait d'aventure et de mystère depuis son enfance se voyait être plus que servis depuis quelques jours pour son grand... Plaisir ? Réfléchissant un moment sur les réponses donnés par la donzelle, sa main posé sur son menton, elle comprenait mieux pourquoi elle se sentait aussi mal depuis qu'elle était réveillée...

Une saturation magique pouvait effectivement réveiller les gênes démoniaques du paternel d'Ai et expliquerait même le sentiment d'ivresse qu'elle ressentait actuellement vu qu'elle n'était pas habituée à déborder ainsi d'énergie. Il lui semblait bien avoir lu quelque part qu'une surcharge en magie pouvait faire perdre la tête aux utilisateurs de magie et cela devait être d'autant plus vrai pour les créatures d'origines magiques comme les démons... Poussant un soupire devant cette optique de devoir rester prudente et concentrer, Ai avait également l'impression qu'elle allait devoir prendre les choses en main pour les faire sortir elle et Orina de ce coin étrange.

-Bien... Orina, je vais te ramener chez toi, d'accord ? Reste près de moi, je suis une magicienne et une aventurière aguerris, je nous sortirais facilement de là, ne t'inquiète pas !

Qu'est-ce qu'il ne faut pas entendre... Euh, pardon... Donc oui, notre « « héroïne » » ce permit un petit mensonge à la petite (alors que celle-ci avait deux ou trois fois sa puissance, m'enfin passons...) dans l'espoir de la rassurer alors qu'elle ne savait pas du tout quoi faire ou encore où aller pour sortir de cet enfer de flammes et de lave... Essayant de ne pas montrer son hésitation ou son stress de finir ses jours ici, Ai scrutait l'horizon d'un air déterminé -mais pommé- jusqu'à finir par pointer une direction complètement au hasard.

-Mes sens super aiguisé d'aventurière expérimentée m'indique que la sortie est par là !

M'ouais... Je vais commencer à me chercher un nouveau perso' à commenter moi... Sinon, décidé à ne rien laissze paraître, Ai commençait à marcher dans la direction indiquée...

-J'imagine que tu ne te souviens pas non plus comment tu es arrivé ici toi non plus... ? Peut-être que nous sommes tombés dans un trou et que l'on est au centre de la Terre là... Il paraît qu'il y a des serpents géants et des dragons au centre de la Terre... Je n'ai jamais vu de dragon, ce serait classe !

©? Aki Nishiie
Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Une nuit en enfer

Sam 13 Jan - 16:21

avatar
Orina Nishiie
N : 23 Or 733
dossier de personnage
Métier: Initiée
Classe: Mage
http://bariande.forumactif.org/t212-orina-nishiie
Voir le profil de l'utilisateur


Une nuit en enfer
feat. Ai Kyouki



Démon de lave

La dame face à m-moi semblait être perplexe p-par rapport à sa nouvelle d-dentition, qui semblait l-la déranger p-plus que nécessaire… P… Pourquoi en avait-elle u-une aussi prononcée ? D-d’après ce qu’elle avait dit, c-cela venait d-du fait que c’était d-dans ses gênes, u-une nature r-refoulée… Q-qui s’était éveillée à c-cause de la présence abondante d-de magie dans les environs… M-mais pourtant, d-de mémoire, les vampires… Conservaient en tout instant les traits q-qui les caractérisaient… Alors comment faisait-elle p-pour… Ne pas les avoir en permanence ? C-ces gênes étaient-ils héréditaires ? Etait-elle d-donc… Une demie-vampire ? J-je n’en savais rien, et j-je voulais être prudente, à c-cause de mon manque d’information s-sur elle…

D-dans tous les cas, e-elle semblait être b-bien plus expressive q-que moi, c-car dès qu’elle en eu la possibilité, après s’être u-un peu habituée à s-ses crocs, elle se présenta, a-avant de se m-mordre elle-même, m-me faisant reculer s-sous la surprise, a-avant que je ne me r-rapproche p-pour m’enquérir de s-son état :

‘’V-Vous allez bien ?!’’

M-mis i-il semblait q-que cela a-allait… E-elle disait t-tout de même avoir m-mal, m-mais… Il semblait q-qu’elle n’avait rien d-de mal… I-il fallut t-tout de même attendre u-un peu a-avant qu’elle n-ne puisse se présenter, s-sous le nom de Ai… C-comme quoi, le cri d-de douleur q-qu’elle avait eu n’avait pas été s-si loin de la vérité, m-mais qui aurait p-put savoir q-qu’elle s-s’appellait vraiment ainsi… D-dans tous l-les cas, elle semblait être déterminée à vouloir s-sortir d’ici, e-et… A me sortir d’ici. S-sans doute voulait-elle me protéger à c-cause de mon âge apparent, t-toutefois… Elle se trompait u-un peu sur moi, o-ou plutôt que je ne lui avais pas tout dit… M-mais elle disait être une magicienne expérimentée, cela m-me rassurait au moins u-un peu, d’être avec u-une personne qui savait ce qu’elle faisait, contrairement à m-moi qui p-paniquait q-que trop souvent… J-je la suivais e-en tout cas dans la direction qu’elle prenait, après avoir observée l’horizon un cours instant. Surement avait-elle ressentie quelque chose, car rapidement elle sût où se diriger… J-j’imaginais que c’était u-un talent qu’elle avait maitrisée après beaucoup d-d’apprentissage…

Et pendant q-que nous commencions à marcher, elle c-commençait à ouvrir l-la discussion… C-comme quoi nous étions p-peut-être au centre de ce monde, m-mais que… Nous étions u-un peu perdue, et que nous risquions peut-être de rencontrer d-des créatures i-immenses et dangereuses… J’avouais q-que cela n’était pas pour me rassurer, m-mais… Il fallait que je sois courageuse !

‘’Je ne sais pas… Mes derniers souvenirs étaient que je m’étais endormie, à Gothregal, sans rien de différent… Cet endroit… I-il possède u-une trop grande concentration en magie… P-peut-être sommes-nous d-dans l’un des axes d-de circulation d-du mana de la planète, m-mais… Tout est si… Etrange…’’

J’essayais d’y réfléchir, sans parvenir à quelque chose de concret… Toutefois e-en avançant, je sentis c-comme une aura… Prononcée en magie… Je me tournais dans la direction, a-avant de… Commencer à observer… J’essayais d-d’identifier ce que c’était… Q-quelque chose q-qui semblait bouillonner sous la lave e-en ébulition… Une créature… Immense… Qui allait se réveiller…

‘’M-madame Ai… je crois que… Que quelque chose, d-dans la lave… Est en train d’arriver, q-quelque chose de… d-de grand… Très grand…’’

Et c-cela ne manqua pas… D-dans les secondes qui suivirent, u-une forme redoutable c-commença à émerger, d-dangereuse, et surpuissante… Trop p-pour nous ! N-nous avions encore le temps de nous mettre à l'abri, p-pour ne pas être repérée ! J-je saisis a-alors l-les habits d-de la dame, p-pour lui implorer :

‘’C-courrons !’’

Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Une nuit en enfer

Mar 16 Jan - 10:18

avatar
Ai Kyouki
N : 2 Or 407
dossier de personnage
Métier: Vagabond
Classe: Sans classe
http://bariande.forumactif.org/t261-ai-kyouki
Voir le profil de l'utilisateur

Une nuit en enfer
feat. Orina



Tout feu, tout flamme


« Cherche Narrateur à la voix grave, sérieux et professionnel ainsi que sensuel -pour le travail- »... Hmm, ça me correspond complètement ça, comment je fais pour postuler ?

… Comment ? C'est mon tour ? Mince...
*Tousse* Reprenons.

La petite demoiselle à la chevelure de feu s'inquiéta rapidement de la morsure imprévu de sa guide improvisée, de toute évidence de nature très positive et agréable, malgré une timidité palpable, Orina ne semblait pas être d'une grande menace aux yeux de notre aventurière qui sourie à la jeune fille pour lui faire comprendre que ça allait, ce genre d'accident étant finalement assez fréquent pour elle.

Prenant la route, dans une direction prise au hasard rappelons-le, les deux demoiselles essayaient de faire la discussion afin de passer le temps, de dissiper le malaise et le stress et, pourquoi pas, de faire un peu connaissance. Orina allait même de ses petites théories sur l'endroit où elles ce trouvaient, pariant davantage sur un axe de circulation du mana planétaire plutôt que sur le fait qu'elles étaient au centre du monde. Avec ses connaissances limités, Ai décrochait bien vite de l'explication de la petite qui semblait être bien mieux informé qu'elle sur ce genre de choses, mais afin de ne pas passer pour une inculte et perdre toute crédibilité, elle préférait oser la tête en faisant mine de comprendre l'histoire d'Orina.

Autour d'elles, le paysage ne changeait guère au grand drame de la mage démoniaque qui espérait croiser un escalier, un panneau ou l'ébauche d'une sortie à force de marche, mais sans aucun succès malheureusement... Pire que ça, la demoiselle que notre aventurière escorté vint même faire remarquer à notre amie que quelque chose venait de les prendre en chasse. Une grosse énorme, à la puissance et à la cruauté colossale : des bulles ! Ni une, ni deux, Ai s'interposait entre les vilaines bubulles et la fillette, posant sa main sur son chapeau alors qu'une lueur écarlate éclairé son regard dissimulé sous l'ombre de son couvre chef.

-Ne t'inquiète pas, je m'en occupe ! Que la réalité s'enflamme...

Un cercle magique ce dessinait au pied de l'aventurière qui commençait à dégager une aura maléfique, profitant de l'affusion de mana du lieu pour faire appel à ses pouvoirs démoniques alors qu'une gigantesque main de lave en fusion sortie des tréfonds de l'océan de magma qui entourait le duo.

-... Que les rêves ce brisent...

Poursuivant son incantation, Ai ne pouvait qu'admiré la créature apparaître, gigantesque et impitoyable, prête à écraser de ses mains toutes formes de vie qui se dressait devant elle. Prise d'un éclair de lucidité, Orina attrapé les vêtements de la mage qui se rendait compte du truc qu'elle voulait affronter fièrement, perdant ainsi totalement sa motivation et sa concentration au profit d'un cri de détresse lorsqu'elle attrapait la rouquine par la main, prenant la fuite avant que la créature ne commence à les courser.

Les minutes passèrent, slalomant entre les fleuves de lave et les rochers rougeoyants, suivi de près par la créature de magma qui les rattraper sans grande peine grâce à sa taille et au manque complet d'endurance de l'apprenti mage qui était déjà en âge après cette petite course. Évidemment, il n'en fallut pas beaucoup plus pour qu'elle ne dérape sur un tas de cailloux, la fatigue ne lui permettant pas de se rattraper à temps, Ai qui tenait toujours la main de la fillette, en profitait donc pour tomber dans une crevasse avec un petit cri de cartoon, l'envoyant au niveau inférieur de cet enfer.

©? Aki Nishiie
Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Une nuit en enfer

Mer 17 Jan - 15:08

avatar
Orina Nishiie
N : 23 Or 733
dossier de personnage
Métier: Initiée
Classe: Mage
http://bariande.forumactif.org/t212-orina-nishiie
Voir le profil de l'utilisateur


Une nuit en enfer
feat. Ai Kyouki



Chute libre !

M-Madame Ai s-semblait a-avoir grandement confiance en elle, car alors que la créature commençait à surgir de la lave, e-elle commençait à préparer un sortillège. A-avait-elle la puissance nécessaire p-pour apaiser cette créature, o-ou la neutraliser ?! P-pas même dans mes rêves, j-je ne pouvais, a-alors que j’étais peut-être de la race qui… Avait le plus grand potentiel m-magique… Enfin, d-dans mon univers ! P-peut-être qu’elle… Qu’elle me surpassait en tout point… Même si ce n’était p-pas la priorité, p-puisque nous devions fuir t-toutes les deux, je… J’étais intriguée p-par ses capacités…

T-toutefois, l-lorsque la créature sortit entièrement de la lave, m-madame Ai… C-commença à paniquer ! E-elle avait sous-estimée cette créature, e-et maintenant, nous… Nous devions fuir, l-loin, vite, avant de… D’être d-dévorée par ce monstre, qui rapidement nous a-avait reperée… N-non non ! Ce… ce ne pouvait pas être p-pire ! A-aucune d’entre nous ne pouvait le vaincre, e-et la seule solution que nous avions était de courir j-jusqu’à trouver un endroit o-où il ne pourrait pas nous suivre, mais… I-il semblait s-si gros q-que même sous u-une montagne, i-il pourrait nous atteindre… E-existait-il seulement un endroit que nous pourrions atteindre p-pour nous enfuir ? J-je ne savais pas, e-et dans le doûte, j-je commençais à courir !

M-mais… Aucune de nous deux n’était u-une grande athlète, e-et en à peine quelques minutes, n-nous n’étions déjà qu’à une faible vitesse, luttant p-pour survivre s-sans pouvoir nous surpasser… M-mais ça, c-ce fut j-jusqu’à ce m-madame Ai ne trébuche s-sur une pierre u-un peu trop proméinente, p-pour que nous tombions d-dans une fosse t-toutes les deux é-étant donné que je la tenais ! F-forcément, j-je commençais à p-paniquer, c-car en plus de tomber d-dans un endroit que nous ne connaissions pas, il… I-il y avait déjà l-la question de la chute ! M-mais… P-peut-être que je pouvais être u-utile, dans cette situation… J’avais p-peut-être un sortillège…

‘’prædictas Fatales flammae
Imple hebdomadam mea
Mea decedere terra
Et sustulit me spiritus est’’


Je fermais les yeux, alors q-qu’une partie de mon mana s’embrassait au niveau de mon œil l-l’enflamant grandement avant q-que je prononce l-les mots qui libéreraient cette énergie p-pour nous sauver, e-enfin… Je l’espérais…

‘’ignis iam ascendimus !’’


Les flammes quittèrent alors mon œil, p-pour former u-une aura orangée a-autour de moi, et d-des petites braises s’accumulaient sous mes pieds, a-avant que je ne saisise de mes deux bras m-madame Ai, p-pour commencer à ralentir n-notre chute, j-jusqu’à ce que nous arrivions près du sol, o-où je nous posais en douceur… j’étais u-un peu essouflée, autant par la course que par ceci, et je tombais à genoux, à côté d’elle…

‘’E…Est-ce que… V-vous allez bien ?’’
J’essayais tant bien que mal de reprendre u-un peu mon souffle, m-mais… C’était d-difficile… ‘’J… J’ai eu peur de cette chose… E-et nous sommes vraiment perdues… J-je ne pense pas que nous pourrions remonter d’ici… I-il y a peut-être u-un passage, m-mais… Je ne sais m-même pas si j’ai l-la force p-pour… Continuer…’’

Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Une nuit en enfer

Ven 19 Jan - 15:00

avatar
Ai Kyouki
N : 2 Or 407
dossier de personnage
Métier: Vagabond
Classe: Sans classe
http://bariande.forumactif.org/t261-ai-kyouki
Voir le profil de l'utilisateur

Une nuit en enfer
feat. Orina



Vingt mille lieux sous la terre


Dans un cri terrorisé, notre demi-démone et sa jeune acolyte rencontré quelques heures plus tôt était en train de tomber sous la surface ardente de l'étrange monde dans lequel elles c'étaient rencontrés. Attrapant la jeune fille à la chevelure de feu pour la serrer dans ses bras, voyant déjà des flashs de son passé défiler devant ses yeux embués de larmes, Ai poursuivait son cri tandis qu'Orina essayait de reprendre la situation en main.

Dans une incantation provenant d'une langue inconnue à notre démone, qui n'était pas spécialement concentré sur la situation de toute façon, l'un des yeux vermeilles de la petite demoiselle s'enflammait subitement en même temps que son mana semblait se concentrer dans son petit corps frêle. Montrant qui était la véritable mage dans ce duo insolite, Orina invoquait un étrange sortilège qui permit aux deux jeunes demoiselles d'atterrir en contre-bas de la crevasse sans bobos.

La joue contre le sol de pierre brûlant, pleurant à chaudes larmes pendant que son chapeau de sorcière tombait lentement, rejoignant le crâne de sa porteuse, Ai n'avait jamais été aussi heureuse de retrouver le plancher des vaches qu'en cet instant précis, laissant sa jeune sauveuse tombée genoux au sol, complètement épuisé par la série d'événements qui venaient de se produire. Après avoir fini de remercier le sol rocheux de ne pas avoir été uniquement composé de lave en fusion, Ai se relevait pour aller rejoindre la jeune fille qui lui avait sauvé la vie, fouillant rapidement dans ses sacoches pour en sortir une petite bouteille de verre d'eau de source, qu'elle avait préparé au vue des trajets qui se présentaient devant elle, qu'elle tendait alors à Orina en lui souriant.

-Tiens bois ça Orina-chan, tu nous a sauvé, merci beaucoup.

Laissant le temps à la jeune demoiselle de récupérer son souffle, la demi-démone regardait le plafond tremblant sous les pas lourd du golem de l'espèce de caverne dans lequel elles ce trouvaient d'un air inquiet.

-Tu es impressionnante n'empêche, réussir à amortir notre chute de la sorte... Tu es une mage toi aussi ?

Scrutant la zone de ses yeux noirs démoniaque, elle remarquait facilement une rivière de lave qui s'écoulait à une dizaine de mètres d'elles, sûrement à l'origine de la cavité qui abritait actuellement nos héroïnes, qui poursuivait son chemin plus loin, éclairant par la même toute la zone d'une lueur crépusculaire. Pressé de quitter cet endroit qu'elle craignait instable à cause du colosse du dessus, la brunette présentait son dos à la fillette, lui faisant signe d'un mouvement de tête de grimper en lui adressant un sourire rassurant.

-Aller, ne restons pas planter là. Grimpe, je vais nous faire avancer un peu.

Note:
 

©? Aki Nishiie
Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Une nuit en enfer

Ven 19 Jan - 15:42

avatar
Orina Nishiie
N : 23 Or 733
dossier de personnage
Métier: Initiée
Classe: Mage
http://bariande.forumactif.org/t212-orina-nishiie
Voir le profil de l'utilisateur


Une nuit en enfer
feat. Ai Kyouki



A travers les artères du monde

Mes jambes se posaient sur le sol, a-avec une certaine appréhension… je… Je ne connaissais pas du tout la stabilité de cet endroit, et peut-être qu’en arrivant i-ici, nous… Nous tomberions de plus belle, mais cette fois-ci sans autre endroit pour nous poser… Dans cette situation… Je devrais forcer p-pour essayer de nous faire reprendre de l’altitude, ou nous tomberions dans la lave… Mais heureusement, l-l’endroit, bien qu’infernal, calcinant, é-était solide, et… J’étais bien contente que nous ayons échappée à cette créature, m-même si ce n’était peut-être que temporaire… Nous… Nous n’étions qu’au début de cet enfer, et… Et j’espérais vraiment que nous puissions trouver une solution simple… Mais j’avais d’autres priorités p-pour le moment, et la première c-concernait madame Ai, q-qui se réconfortait d’avoir retrouvée l-la terre ferme... Et une fois qu’elle était un p-peu réconfortée de ceci, elle s’approcha d-de moi, en m-me donnant à… A boire ?

Je regardais u-un peu incrédule l-la bouteille, c-comme si… C’était s-si impossible que cela soit juste d-de l’eau, mais… J’avouais que j’avais assez soif… Que cette chaleur ambiante me déshydratait à grand vitesse… J-j’hochais la tête en sa direction, pour la remercier d-de ceci, avant de commencer à boire, en m’asseyant s-sur cette terre embrasée… Cela… C’était très raffraichissant, et je me sentais u-un peu mieux, même si j’avais e-encore un peu de mal à f-faire retomber le nombre de mes respirations et les battements de mon cœur, d-d’autant que mes jambes… Demeuraient encore trop fragiles… Je nous obligeais à f-faire une pause… Mais… Alors que des vibrations se répercutaient dans tout l’endroit, sous les pas de la créature, elle me demandait si j’étais u-une mage…

‘’O-oui, je… J’en suis une… E-enfin, je sais faire de la magie, u-un peu… P-pour tout vous dire, je… Je suis une homonculus. Une… Une création, d’une famille de mage, c-conçue pour porter u-un objet mystique e-et magique.’’

Je… Je ne disais pas quel o-objet il s’agissait, m-mais… C’était bien évidement m-mon œil, q-qui… Qui était à l’origine de la v-vie que l’on m’avait donné, e-et qui était la cause de toutes mes capacités, e-et de bien des problèmes que j’avais d-dût affronter… Mais m-maintenant que j’avais t-trouvée une méthode pour ne plus avoir à c-craindre ceci, e-en ayant t-toujours u-une partie de ma p-pupille gauche en proie a d-de petites flammes magiques… Ce… Cela fonctionnait, mieux q-qu’avant, quand je le comprimais p-pour ne pas être face aux conséquences d-de mes pouvoirs…

Mais alors que j-je me demandais q-quand est-ce que nous pourrions repartir, avec m-mon manque de force, elle… Elle me proposa d-de monter s-sur son dos, p-pour que nous puissions nous mettre dans un endroit p-plus sûr, p-pour que nous puissions trouver une manière de quitter cet endroit… M-même si je n’aimais pas être s-si dépendante des autres, l-la possibilité de m-me retrouver de nouveau face à cette créature n-ne me faisait pas contester, e-et nous avancions, m-même si je voyais bien q-que ce n’était pas q-quelque chose où elle était très à l’aise, et en quelques minutes, elle fut obligée de me reposer, a-alors q-que nous nous étions enfoncée dans une caverne, éclairée p-par un petit fleuve de lave… P-pour la suite, j’allais essayer de flotter à l’aide de mon sortilège… Cela nous arrangerait surement toutes les deux, t-toutefois, j’apercevais à plusieurs dizaines de mètres u-une petite troupe de créature, u-un peu étrange, humanoïde m-mais toute petite, au teint orangée, mais pas vraiment b-belle… P… Peut-être des gobelins ? C’était la première fois que j’en voyais, et eux… Ne nous avait pas vu !

‘’M… Madame Ai, il… Il y a des… Des créatures là-bas… D… Doit-on trouver un autre chemin ?’’


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une nuit en enfer
» Event #1.1 - Une Nuit en Enfer [SUJET]
» [Flashback Tokiwa: Episode 3] Une nuit en enfer...
» Chine: Amérique, va en enfer
» La nuit du renouveau.

Sauter vers: