bannière du haut du forum

Partagez

Une nuit en enfer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Sujet: Une nuit en enfer

Jeu 4 Jan - 18:33

avatar
Orina Nishiie
N : 44 Or 1947
dossier de personnage
Métier: Initiée
Classe: Mage
http://bariande.forumactif.org/t212-orina-nishiie
Voir le profil de l'utilisateur


Une nuit en enfer
feat. Ai Kyouki



Un lieu fort en magie

Je pensais que mes yeux… Etaient fermés… J’y pensais s-si fortement que… Je pouvais tout croire, q-qu’ils le seraient, encore… Mais ils ne l’étaient pas… Ils l’étaient, grandement, fortement… N’osant percevoir c-ce qu’il y avait devant moi… U-un paysage… Dévasté… Des volcans, d-de la lave, p-partout ! D-des roches tombaient à intervalle régulier, m-m’effrayant la plupart du temps p-par les bruits immense qu’elles provoquaient… Que… Que se passait-il ? O-où étais-je ?! Ce… Ce n’était p-pas le… Les territoires f-froids de Gothregal… A v-vrai dire, je… Je doutais même d-de la réalité de cet e-endroit, t-tant qu’il semblait être… Irréel…

Je… Je voyais flotter des… Des espèces de grands esprits blancs, q-qui passaient p-presque au travers d-d’une roche sanguine, q-qui s’enflammait… Je… J’étais comme perdue, dans un endroit qui… Qui n’était pas l-le mien… A-avais-je encore changée de monde ? E… Etais-je de nouveau perdue ? J-j’en avais v-vraiment peur… Mais… M-mais je… Je sentais q-qu’il y avait d-dans l’air u-une concentration a-anormale en énergie… C-comme si la magie é-était beaucoup trop grande d-dans cet endroit… Ce… C’était étrange… P-presque étouffant en fait… Je… Je n’étais pas habituée à être a-autant exposée, e-et j’avais l’impression q-que tout mon corps était c-comme… E-en proie à une hypersensibilité… U-une simple source de chaleur r-réussissait à me faire frissonner… J’en étais presque f-fiévreuse… Mais… Je… J’avais l’impression a-aussi que mes pouvoirs étaient… P-plus fort…

Je ne comprenais pas… Est-ce que… Que c’était un rêve ? C-c’était possible… M-mais il paraissait p-presque tangible… J’étais v-vraiment perturbée… Je ne comprenais pas ce que c’était… M-mais… Qu’importe ce qu’était cet endroit, je… Je devais trouver un endroit o-où je serais en sécurité, l-les fantômes b-blancs ne m’inspiraient pas… V-vraiment confiance… E-et j’avais raison de me méfier, c-car dès lors q-qu’un d’eux s’approcha, j-je vis que l’un d’entre eux me lança u-une boule enflamée ! H-heureusement, j’eu le temps de courir p-pour me mettre à l’abri… M-mais cela me confortait sur l’idée q-que cet endroit… Etait j-juste dangereux…

J’avançais en tout cas un p-peu inquiète, à travers u-une sorte de chemin… Je n’étais pas rassurée du tout, au p-point que je gardais toujours s-sur moi ma barrière d’activée… P-pour me protéger, dans le doute… Si une chose arrivait… J-je serais au moins protégée, un peu… Mais même si il avait ceci, j-j’essayais de chercher du regard m-madame Aki, p-pour savoir si elle était là… J’espérais qu’elle était à l’abri… Vraiment… Mais au détour d’un chemin, j-je vis une personne, i-inconsciente, c-ce n’était pas madame Aki, m-mais… E-elle était dans le coma ! J-je m’approchai rapidement, avant de la toucher, p-pour la secouer un peu, en disant :

‘’M-madame, madame ! R-réveillez-vous, j-je… Je vous en prie… Réveillez-vous !’’

Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Une nuit en enfer

Sam 13 Jan - 11:43

avatar
Ai Kyouki
N : 16 Or 982
dossier de personnage
Métier: Vagabond
Classe: Sans classe
http://bariande.forumactif.org/t261-ai-kyouki
Voir le profil de l'utilisateur

Une nuit en enfer
feat. Orina



Réveil démoniaque


Une petite voix raisonnait... L'esprit embrumé, un mal de crâne affreux tambourinant dans sa tête comme lors de ses quatre ans lorsqu'elle avait abusé des boisons alcoolisés démoniaques que son père avait commandé, Ai avait l'impression d'entendre sa petite sœur l'appeler de l'autre côté d'une épaisse nappe de brouillard qui lui faisait face.

-Grande sœur... Grande sœur, réveille-toi... Je vous en prie... Réveillez-vous !

La demi-démone avait l'impression d'être une sorte de délire coincé entre rêve et réalité... Jamais sa petite sœur ne l'avait vouvoyée après tout et aux dernières nouvelles, elle se trouvait dans un autre monde peuplé de dryade suffoquante, d'une nécromancienne habillée de blanc parce que, ici-bas, les choses ne sont pas de la bonne couleur et de tout plein d'autre bestioles bizarres... Non, quelque chose clochait et Ai s'en rendait un peu plus compte à chaques minutes qui passaient, à mesure qu'elle revenait à elle. Bientôt, la silhouette de sa sœur disparue dans le brouillard de son inconscience et elle finissait par ouvrir un œil... Puis le second...

Sa vision était floue... La mage ne se sentait pas bien, comme si elle était ivre. Le visage d'une petite demoiselle, à peine plus grande que sa sœur restait au pays à aux longs cheveux roux essayait de la réveiller. Le mal de crâne étant toujours là, Ai posait sa main sur son visage en essayant de se redresser, laissant tomber son chapeau en chemin alors qu'elle ronchonnait à demi voix.

Jetant un coup d'œil perdu autour d'elle, Ai ne percutait pas encore sur le paysage infernal dans lequel elle se trouvait, tranchant radicalement avec celui de Dolienne où l'avait laissé la dryade après leur périple. Non, à cet instant elle cherchait surtout le plumage familier de son fidèle phœnix mais seul des ombres spectrales semblaient parcourir le ciel flamboyant de cet endroit tendit que les cris de rapace étaient remplacé par le rugissement furieux des volcans qui parsemaient la zone. Serrant les dents à cause de la douleur, la mage reportait son attention sur la petite fille qui semblait être encore plus perdu qu'elle et dit :

-Shemeré zageoir skeuvi etes ?

Laissant un blanc s'installer, Ai portait ses mains à sa bouche et constaté alors, avec surprise, que des crocs avaient poussés et qui, vu qu'elle n'y était pas habituée, l'empêchait de parler normalement si elle ne faisait pas plus d'effort pour articuler. Ce n'était d'ailleurs pas le seul changement notable, la peau pâle de la demi-démone était également plus foncé qu'à son habitude, tirant sur le gris plus que sur le beige et ses pupilles avaient également doublés de taille, trônant maintenant au milieu d'orbites noires comme la nuit. Une apparence beaucoup plus proche de sa nature démoniaque qu'à l'ordinaire.

-Meche kaiwech pacheuh ?!

Sursautant en constatant ses changements étranges, Ai ce redressait d'un bond en ce regardant sous tous les angles humainement possibles, surprise et effrayés, elle commençait à paniquer en prenant le temps de regarder dans sa culotte voir si d'autre chose étrange était à constater, mais fort heureusement tout était à sa place normal... Elle en profitait également à poser ses mains sur sa poitrine, constatant également, avec un petit soupire déçu, que ça aussi, c'était comme d'habitude... Tâchant de reprendre son calme, Ai fit l'effort de bien articuler ses prochains mots à l'intention de la jeune fille qui observait la scène.

-Qu'est-ce qui ce passe ? On est où ? Pourquoi j'ai les dents de mon père ?!

Regardant la petite à la chevelure de feu, elle se rendait aussi compte qu'en elle brulait une puissance bien supérieur à ce qui devait l'être à l'heure actuelle...

©? Aki Nishiie
Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Une nuit en enfer

Sam 13 Jan - 14:20

avatar
Orina Nishiie
N : 44 Or 1947
dossier de personnage
Métier: Initiée
Classe: Mage
http://bariande.forumactif.org/t212-orina-nishiie
Voir le profil de l'utilisateur


Une nuit en enfer
feat. Ai Kyouki



Une vampire ?

Je… J’avais peur… P-peur que cette dame… Ne s-se réveille pas… P-par réflexe, e-et pour tenter d’effacer m-mes craintes, j-j’avais prit son pouls, afin de m’assurer q-que ce n’était pas trop tard… Elle était juste i-inconsciente… M-mais pour combien de temps ? C-cet endroit d-dangereux p-pouvait aussi exercer u-une pression constante s-sur les gens, e-et peut-être que j’en étais é-épargnée à c-cause de ma nature… P-pourtant, je sentais e-en elle u-une énergie c-commune… D-de la magie, d-du mana… Pas le même q-que celui qui m-m’habitait, mais… Quelque c-chose qui la reliait au domaine des arcanes ! E-elle devait elle aussi savoir f-faire de la magie, m-mais… Je… L’important était d-déjà d-de lui faire reprendre connaissance !

A f-force d’acharnement, je… Je réussi à l-lui faire ouvrir d-difficilement les yeux… Elle… Elle semblait être d-de prime abord p-perdue, s-souffrant d-de bien des maux d’un réveil pénible… E-et de l’incompréhension d’être d-dans un tel endroit… je… Je comprenais ça, mais… M-même si cet endroit m’effrayait g-grandement, j’allais t-tout faire pour rentrer, m-même si j-je ne comprenais toujours pas c-comment j-j’étais arrivée ici, dans u-un endroit aussi… Différent de ce que j-j’avais eu l’habitude j-jusqu’à maintenant…

T-toutefois, j-je remarquais q-que… Que ses traits… E-étaient p-plus prononcés q-qu’à l’accoutumée… S-ses dents, par exemple, e-et ses pupilles… J-je pensais r-rapidement à un vampire, e-et commençait u-un peu à regretter l-le fait de l’avoir réveillée… J’avais p-peut-être… F-fait une grosse erreur, m-mais… Je v-voulais croire que non, q-que je me trompais, e-et que c’était forcément autre chose, d-d’autant que m-même si elle é-était confuse, elle commençait à vouloir parler…

Enfin… Elle tenta… L-les mots qu’elles prononcèrent f-furent… I-incompréhensible, p-peut-être dans une langue d-différente ? Je ne le savais pas, m-mais j-j’essayais de s-supposer, d-dans ma langue, ce qu’elle aurait prononcée dans une telle situation… Où suis-je ? Q-qui êtes vous ? Hum… J’aimerai savoir qui vous êtes ? P-peut-être, i-il y avait des ressemblances d-dans la prononciation, m-mais… Je restais m-muette, ne p-pouvant pas affirmer quelque chose, e-et surtout, u-un peu trop intimidée p-par la possible vampire q-qui se réveillait, f-face à moi, d-d’autant qu’en plus, sa peau était d’une couleur d-différente, e-et ses yeux… U-un peu effrayants… Elle commença à réaliser c-ceci… Mais qu’est-ce qu’il se passe ? Je crois… En fait, j-je n’en savais toujours rien, et elle avait p-peut-être dit qu’elle allait me dévorer d-dans les prochaines secondes. M-même effrayée, je me tenais p-prête à m-me défendre, r-reculant de quelques pas, p-pendant qu’elle constatait d-des modifications sur son corps, q-qui… N’étaient pas naturelles… Après sa p-petite inspection, elle s’adressa à moi, d-dans une langue q-que je comprenais, m-mais… Comment répondre…

‘’Je… Je ne sais p-pas… J-je vous ai trouvée i-inconsciente, p-peu après m-mon réveil i-ici… C-cet endroit… Il est t-totalement différent de l-là où j’étais a-avant… M-mais i-il est saturé e-en magie… C-c’est p-peut-être ça q-qui… Qui vous a donnée c… Ces dents…’’

Je baissais la tête, avant d-d’inspirer, p-pour me présenter :

‘’Je… Je m’appelle Orina, e-et vous ?’’


Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Une nuit en enfer

Sam 13 Jan - 15:16

avatar
Ai Kyouki
N : 16 Or 982
dossier de personnage
Métier: Vagabond
Classe: Sans classe
http://bariande.forumactif.org/t261-ai-kyouki
Voir le profil de l'utilisateur

Une nuit en enfer
feat. Orina



Une fillette?


Mâchant l'air dans l'espoir de comprendre comment fonctionnait cette dentition qui lui était étrangère, cherchant à voir de quel façon elle devait ouvrir et fermer la bouche pour éviter de se mordre par accident ou d'avoir l'air une idiote complète quand elle fermait la bouche, elle écoutait la petite demoiselle en récupérant son chapeau laissé sur le sol pour le remettre à sa place.

Pas très rassuré par l'apparence peu commune de son interlocutrice, ce qui était plus que compréhensible pour le coup, la jolie demoiselle aux cheveux de feu dû prendre son courage à deux mains pour essayer de répondre à notre héroïne du dimanche tout en en profitant pour se présenter sous le doux nom d'Orina. Portant ses yeux rouge sur fond noir sur la petite, Ai ne put s'empêcher de sourire devant le comportement intimidé de la fillette qui tranchait complètement avec le tempérament beaucoup plus social et rentre dedans de sa petite sœur. Posant sa main sur son cœur et son autre main sur sa hanche, notre amie essayait de répondre à la question de sa petite interlocutrice en tâchant de bien articuler avec des mouvements de mâchoire exagérés.

-Enchanté Orina, je m'appelle Aiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiie ! Poussant subitement un cri de douleur en posant ses deux mains sur sa bouche, les larmes aux yeux, Ai s’accroupit en laissant sa langue enflé sortir en reprenant la parole. Mais fé pas frai ! Sha fait sufer mal de se morfe avec ses fents ! Coffent fait fafa, férieux ?!

Laissant s'écouler quelques minutes, le temps que la douleur ne disparaisse, Ai finit par finir sa phrase qui, au final, ce finissait par un « Ai » dans tous les cas. Ce petit soucis linguistique étant terminé, la raison de leur présence dans cet endroit semblait être LE mystère à résoudre à ce moment précis... Notre aventurière qui rêvait d'aventure et de mystère depuis son enfance se voyait être plus que servis depuis quelques jours pour son grand... Plaisir ? Réfléchissant un moment sur les réponses donnés par la donzelle, sa main posé sur son menton, elle comprenait mieux pourquoi elle se sentait aussi mal depuis qu'elle était réveillée...

Une saturation magique pouvait effectivement réveiller les gênes démoniaques du paternel d'Ai et expliquerait même le sentiment d'ivresse qu'elle ressentait actuellement vu qu'elle n'était pas habituée à déborder ainsi d'énergie. Il lui semblait bien avoir lu quelque part qu'une surcharge en magie pouvait faire perdre la tête aux utilisateurs de magie et cela devait être d'autant plus vrai pour les créatures d'origines magiques comme les démons... Poussant un soupire devant cette optique de devoir rester prudente et concentrer, Ai avait également l'impression qu'elle allait devoir prendre les choses en main pour les faire sortir elle et Orina de ce coin étrange.

-Bien... Orina, je vais te ramener chez toi, d'accord ? Reste près de moi, je suis une magicienne et une aventurière aguerris, je nous sortirais facilement de là, ne t'inquiète pas !

Qu'est-ce qu'il ne faut pas entendre... Euh, pardon... Donc oui, notre « « héroïne » » ce permit un petit mensonge à la petite (alors que celle-ci avait deux ou trois fois sa puissance, m'enfin passons...) dans l'espoir de la rassurer alors qu'elle ne savait pas du tout quoi faire ou encore où aller pour sortir de cet enfer de flammes et de lave... Essayant de ne pas montrer son hésitation ou son stress de finir ses jours ici, Ai scrutait l'horizon d'un air déterminé -mais pommé- jusqu'à finir par pointer une direction complètement au hasard.

-Mes sens super aiguisé d'aventurière expérimentée m'indique que la sortie est par là !

M'ouais... Je vais commencer à me chercher un nouveau perso' à commenter moi... Sinon, décidé à ne rien laissze paraître, Ai commençait à marcher dans la direction indiquée...

-J'imagine que tu ne te souviens pas non plus comment tu es arrivé ici toi non plus... ? Peut-être que nous sommes tombés dans un trou et que l'on est au centre de la Terre là... Il paraît qu'il y a des serpents géants et des dragons au centre de la Terre... Je n'ai jamais vu de dragon, ce serait classe !

©? Aki Nishiie
Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Une nuit en enfer

Sam 13 Jan - 16:21

avatar
Orina Nishiie
N : 44 Or 1947
dossier de personnage
Métier: Initiée
Classe: Mage
http://bariande.forumactif.org/t212-orina-nishiie
Voir le profil de l'utilisateur


Une nuit en enfer
feat. Ai Kyouki



Démon de lave

La dame face à m-moi semblait être perplexe p-par rapport à sa nouvelle d-dentition, qui semblait l-la déranger p-plus que nécessaire… P… Pourquoi en avait-elle u-une aussi prononcée ? D-d’après ce qu’elle avait dit, c-cela venait d-du fait que c’était d-dans ses gênes, u-une nature r-refoulée… Q-qui s’était éveillée à c-cause de la présence abondante d-de magie dans les environs… M-mais pourtant, d-de mémoire, les vampires… Conservaient en tout instant les traits q-qui les caractérisaient… Alors comment faisait-elle p-pour… Ne pas les avoir en permanence ? C-ces gênes étaient-ils héréditaires ? Etait-elle d-donc… Une demie-vampire ? J-je n’en savais rien, et j-je voulais être prudente, à c-cause de mon manque d’information s-sur elle…

D-dans tous les cas, e-elle semblait être b-bien plus expressive q-que moi, c-car dès qu’elle en eu la possibilité, après s’être u-un peu habituée à s-ses crocs, elle se présenta, a-avant de se m-mordre elle-même, m-me faisant reculer s-sous la surprise, a-avant que je ne me r-rapproche p-pour m’enquérir de s-son état :

‘’V-Vous allez bien ?!’’

M-mis i-il semblait q-que cela a-allait… E-elle disait t-tout de même avoir m-mal, m-mais… Il semblait q-qu’elle n’avait rien d-de mal… I-il fallut t-tout de même attendre u-un peu a-avant qu’elle n-ne puisse se présenter, s-sous le nom de Ai… C-comme quoi, le cri d-de douleur q-qu’elle avait eu n’avait pas été s-si loin de la vérité, m-mais qui aurait p-put savoir q-qu’elle s-s’appellait vraiment ainsi… D-dans tous l-les cas, elle semblait être déterminée à vouloir s-sortir d’ici, e-et… A me sortir d’ici. S-sans doute voulait-elle me protéger à c-cause de mon âge apparent, t-toutefois… Elle se trompait u-un peu sur moi, o-ou plutôt que je ne lui avais pas tout dit… M-mais elle disait être une magicienne expérimentée, cela m-me rassurait au moins u-un peu, d’être avec u-une personne qui savait ce qu’elle faisait, contrairement à m-moi qui p-paniquait q-que trop souvent… J-je la suivais e-en tout cas dans la direction qu’elle prenait, après avoir observée l’horizon un cours instant. Surement avait-elle ressentie quelque chose, car rapidement elle sût où se diriger… J-j’imaginais que c’était u-un talent qu’elle avait maitrisée après beaucoup d-d’apprentissage…

Et pendant q-que nous commencions à marcher, elle c-commençait à ouvrir l-la discussion… C-comme quoi nous étions p-peut-être au centre de ce monde, m-mais que… Nous étions u-un peu perdue, et que nous risquions peut-être de rencontrer d-des créatures i-immenses et dangereuses… J’avouais q-que cela n’était pas pour me rassurer, m-mais… Il fallait que je sois courageuse !

‘’Je ne sais pas… Mes derniers souvenirs étaient que je m’étais endormie, à Gothregal, sans rien de différent… Cet endroit… I-il possède u-une trop grande concentration en magie… P-peut-être sommes-nous d-dans l’un des axes d-de circulation d-du mana de la planète, m-mais… Tout est si… Etrange…’’

J’essayais d’y réfléchir, sans parvenir à quelque chose de concret… Toutefois e-en avançant, je sentis c-comme une aura… Prononcée en magie… Je me tournais dans la direction, a-avant de… Commencer à observer… J’essayais d-d’identifier ce que c’était… Q-quelque chose q-qui semblait bouillonner sous la lave e-en ébulition… Une créature… Immense… Qui allait se réveiller…

‘’M-madame Ai… je crois que… Que quelque chose, d-dans la lave… Est en train d’arriver, q-quelque chose de… d-de grand… Très grand…’’

Et c-cela ne manqua pas… D-dans les secondes qui suivirent, u-une forme redoutable c-commença à émerger, d-dangereuse, et surpuissante… Trop p-pour nous ! N-nous avions encore le temps de nous mettre à l'abri, p-pour ne pas être repérée ! J-je saisis a-alors l-les habits d-de la dame, p-pour lui implorer :

‘’C-courrons !’’

Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Une nuit en enfer

Mar 16 Jan - 10:18

avatar
Ai Kyouki
N : 16 Or 982
dossier de personnage
Métier: Vagabond
Classe: Sans classe
http://bariande.forumactif.org/t261-ai-kyouki
Voir le profil de l'utilisateur

Une nuit en enfer
feat. Orina



Tout feu, tout flamme


« Cherche Narrateur à la voix grave, sérieux et professionnel ainsi que sensuel -pour le travail- »... Hmm, ça me correspond complètement ça, comment je fais pour postuler ?

… Comment ? C'est mon tour ? Mince...
*Tousse* Reprenons.

La petite demoiselle à la chevelure de feu s'inquiéta rapidement de la morsure imprévu de sa guide improvisée, de toute évidence de nature très positive et agréable, malgré une timidité palpable, Orina ne semblait pas être d'une grande menace aux yeux de notre aventurière qui sourie à la jeune fille pour lui faire comprendre que ça allait, ce genre d'accident étant finalement assez fréquent pour elle.

Prenant la route, dans une direction prise au hasard rappelons-le, les deux demoiselles essayaient de faire la discussion afin de passer le temps, de dissiper le malaise et le stress et, pourquoi pas, de faire un peu connaissance. Orina allait même de ses petites théories sur l'endroit où elles ce trouvaient, pariant davantage sur un axe de circulation du mana planétaire plutôt que sur le fait qu'elles étaient au centre du monde. Avec ses connaissances limités, Ai décrochait bien vite de l'explication de la petite qui semblait être bien mieux informé qu'elle sur ce genre de choses, mais afin de ne pas passer pour une inculte et perdre toute crédibilité, elle préférait oser la tête en faisant mine de comprendre l'histoire d'Orina.

Autour d'elles, le paysage ne changeait guère au grand drame de la mage démoniaque qui espérait croiser un escalier, un panneau ou l'ébauche d'une sortie à force de marche, mais sans aucun succès malheureusement... Pire que ça, la demoiselle que notre aventurière escorté vint même faire remarquer à notre amie que quelque chose venait de les prendre en chasse. Une grosse énorme, à la puissance et à la cruauté colossale : des bulles ! Ni une, ni deux, Ai s'interposait entre les vilaines bubulles et la fillette, posant sa main sur son chapeau alors qu'une lueur écarlate éclairé son regard dissimulé sous l'ombre de son couvre chef.

-Ne t'inquiète pas, je m'en occupe ! Que la réalité s'enflamme...

Un cercle magique ce dessinait au pied de l'aventurière qui commençait à dégager une aura maléfique, profitant de l'affusion de mana du lieu pour faire appel à ses pouvoirs démoniques alors qu'une gigantesque main de lave en fusion sortie des tréfonds de l'océan de magma qui entourait le duo.

-... Que les rêves ce brisent...

Poursuivant son incantation, Ai ne pouvait qu'admiré la créature apparaître, gigantesque et impitoyable, prête à écraser de ses mains toutes formes de vie qui se dressait devant elle. Prise d'un éclair de lucidité, Orina attrapé les vêtements de la mage qui se rendait compte du truc qu'elle voulait affronter fièrement, perdant ainsi totalement sa motivation et sa concentration au profit d'un cri de détresse lorsqu'elle attrapait la rouquine par la main, prenant la fuite avant que la créature ne commence à les courser.

Les minutes passèrent, slalomant entre les fleuves de lave et les rochers rougeoyants, suivi de près par la créature de magma qui les rattraper sans grande peine grâce à sa taille et au manque complet d'endurance de l'apprenti mage qui était déjà en âge après cette petite course. Évidemment, il n'en fallut pas beaucoup plus pour qu'elle ne dérape sur un tas de cailloux, la fatigue ne lui permettant pas de se rattraper à temps, Ai qui tenait toujours la main de la fillette, en profitait donc pour tomber dans une crevasse avec un petit cri de cartoon, l'envoyant au niveau inférieur de cet enfer.

©? Aki Nishiie
Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Une nuit en enfer

Mer 17 Jan - 15:08

avatar
Orina Nishiie
N : 44 Or 1947
dossier de personnage
Métier: Initiée
Classe: Mage
http://bariande.forumactif.org/t212-orina-nishiie
Voir le profil de l'utilisateur


Une nuit en enfer
feat. Ai Kyouki



Chute libre !

M-Madame Ai s-semblait a-avoir grandement confiance en elle, car alors que la créature commençait à surgir de la lave, e-elle commençait à préparer un sortillège. A-avait-elle la puissance nécessaire p-pour apaiser cette créature, o-ou la neutraliser ?! P-pas même dans mes rêves, j-je ne pouvais, a-alors que j’étais peut-être de la race qui… Avait le plus grand potentiel m-magique… Enfin, d-dans mon univers ! P-peut-être qu’elle… Qu’elle me surpassait en tout point… Même si ce n’était p-pas la priorité, p-puisque nous devions fuir t-toutes les deux, je… J’étais intriguée p-par ses capacités…

T-toutefois, l-lorsque la créature sortit entièrement de la lave, m-madame Ai… C-commença à paniquer ! E-elle avait sous-estimée cette créature, e-et maintenant, nous… Nous devions fuir, l-loin, vite, avant de… D’être d-dévorée par ce monstre, qui rapidement nous a-avait reperée… N-non non ! Ce… ce ne pouvait pas être p-pire ! A-aucune d’entre nous ne pouvait le vaincre, e-et la seule solution que nous avions était de courir j-jusqu’à trouver un endroit o-où il ne pourrait pas nous suivre, mais… I-il semblait s-si gros q-que même sous u-une montagne, i-il pourrait nous atteindre… E-existait-il seulement un endroit que nous pourrions atteindre p-pour nous enfuir ? J-je ne savais pas, e-et dans le doûte, j-je commençais à courir !

M-mais… Aucune de nous deux n’était u-une grande athlète, e-et en à peine quelques minutes, n-nous n’étions déjà qu’à une faible vitesse, luttant p-pour survivre s-sans pouvoir nous surpasser… M-mais ça, c-ce fut j-jusqu’à ce m-madame Ai ne trébuche s-sur une pierre u-un peu trop proméinente, p-pour que nous tombions d-dans une fosse t-toutes les deux é-étant donné que je la tenais ! F-forcément, j-je commençais à p-paniquer, c-car en plus de tomber d-dans un endroit que nous ne connaissions pas, il… I-il y avait déjà l-la question de la chute ! M-mais… P-peut-être que je pouvais être u-utile, dans cette situation… J’avais p-peut-être un sortillège…

‘’prædictas Fatales flammae
Imple hebdomadam mea
Mea decedere terra
Et sustulit me spiritus est’’


Je fermais les yeux, alors q-qu’une partie de mon mana s’embrassait au niveau de mon œil l-l’enflamant grandement avant q-que je prononce l-les mots qui libéreraient cette énergie p-pour nous sauver, e-enfin… Je l’espérais…

‘’ignis iam ascendimus !’’


Les flammes quittèrent alors mon œil, p-pour former u-une aura orangée a-autour de moi, et d-des petites braises s’accumulaient sous mes pieds, a-avant que je ne saisise de mes deux bras m-madame Ai, p-pour commencer à ralentir n-notre chute, j-jusqu’à ce que nous arrivions près du sol, o-où je nous posais en douceur… j’étais u-un peu essouflée, autant par la course que par ceci, et je tombais à genoux, à côté d’elle…

‘’E…Est-ce que… V-vous allez bien ?’’
J’essayais tant bien que mal de reprendre u-un peu mon souffle, m-mais… C’était d-difficile… ‘’J… J’ai eu peur de cette chose… E-et nous sommes vraiment perdues… J-je ne pense pas que nous pourrions remonter d’ici… I-il y a peut-être u-un passage, m-mais… Je ne sais m-même pas si j’ai l-la force p-pour… Continuer…’’

Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Une nuit en enfer

Ven 19 Jan - 15:00

avatar
Ai Kyouki
N : 16 Or 982
dossier de personnage
Métier: Vagabond
Classe: Sans classe
http://bariande.forumactif.org/t261-ai-kyouki
Voir le profil de l'utilisateur

Une nuit en enfer
feat. Orina



Vingt mille lieux sous la terre


Dans un cri terrorisé, notre demi-démone et sa jeune acolyte rencontré quelques heures plus tôt était en train de tomber sous la surface ardente de l'étrange monde dans lequel elles c'étaient rencontrés. Attrapant la jeune fille à la chevelure de feu pour la serrer dans ses bras, voyant déjà des flashs de son passé défiler devant ses yeux embués de larmes, Ai poursuivait son cri tandis qu'Orina essayait de reprendre la situation en main.

Dans une incantation provenant d'une langue inconnue à notre démone, qui n'était pas spécialement concentré sur la situation de toute façon, l'un des yeux vermeilles de la petite demoiselle s'enflammait subitement en même temps que son mana semblait se concentrer dans son petit corps frêle. Montrant qui était la véritable mage dans ce duo insolite, Orina invoquait un étrange sortilège qui permit aux deux jeunes demoiselles d'atterrir en contre-bas de la crevasse sans bobos.

La joue contre le sol de pierre brûlant, pleurant à chaudes larmes pendant que son chapeau de sorcière tombait lentement, rejoignant le crâne de sa porteuse, Ai n'avait jamais été aussi heureuse de retrouver le plancher des vaches qu'en cet instant précis, laissant sa jeune sauveuse tombée genoux au sol, complètement épuisé par la série d'événements qui venaient de se produire. Après avoir fini de remercier le sol rocheux de ne pas avoir été uniquement composé de lave en fusion, Ai se relevait pour aller rejoindre la jeune fille qui lui avait sauvé la vie, fouillant rapidement dans ses sacoches pour en sortir une petite bouteille de verre d'eau de source, qu'elle avait préparé au vue des trajets qui se présentaient devant elle, qu'elle tendait alors à Orina en lui souriant.

-Tiens bois ça Orina-chan, tu nous a sauvé, merci beaucoup.

Laissant le temps à la jeune demoiselle de récupérer son souffle, la demi-démone regardait le plafond tremblant sous les pas lourd du golem de l'espèce de caverne dans lequel elles ce trouvaient d'un air inquiet.

-Tu es impressionnante n'empêche, réussir à amortir notre chute de la sorte... Tu es une mage toi aussi ?

Scrutant la zone de ses yeux noirs démoniaque, elle remarquait facilement une rivière de lave qui s'écoulait à une dizaine de mètres d'elles, sûrement à l'origine de la cavité qui abritait actuellement nos héroïnes, qui poursuivait son chemin plus loin, éclairant par la même toute la zone d'une lueur crépusculaire. Pressé de quitter cet endroit qu'elle craignait instable à cause du colosse du dessus, la brunette présentait son dos à la fillette, lui faisant signe d'un mouvement de tête de grimper en lui adressant un sourire rassurant.

-Aller, ne restons pas planter là. Grimpe, je vais nous faire avancer un peu.

Note:
 

©? Aki Nishiie
Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Une nuit en enfer

Ven 19 Jan - 15:42

avatar
Orina Nishiie
N : 44 Or 1947
dossier de personnage
Métier: Initiée
Classe: Mage
http://bariande.forumactif.org/t212-orina-nishiie
Voir le profil de l'utilisateur


Une nuit en enfer
feat. Ai Kyouki



A travers les artères du monde

Mes jambes se posaient sur le sol, a-avec une certaine appréhension… je… Je ne connaissais pas du tout la stabilité de cet endroit, et peut-être qu’en arrivant i-ici, nous… Nous tomberions de plus belle, mais cette fois-ci sans autre endroit pour nous poser… Dans cette situation… Je devrais forcer p-pour essayer de nous faire reprendre de l’altitude, ou nous tomberions dans la lave… Mais heureusement, l-l’endroit, bien qu’infernal, calcinant, é-était solide, et… J’étais bien contente que nous ayons échappée à cette créature, m-même si ce n’était peut-être que temporaire… Nous… Nous n’étions qu’au début de cet enfer, et… Et j’espérais vraiment que nous puissions trouver une solution simple… Mais j’avais d’autres priorités p-pour le moment, et la première c-concernait madame Ai, q-qui se réconfortait d’avoir retrouvée l-la terre ferme... Et une fois qu’elle était un p-peu réconfortée de ceci, elle s’approcha d-de moi, en m-me donnant à… A boire ?

Je regardais u-un peu incrédule l-la bouteille, c-comme si… C’était s-si impossible que cela soit juste d-de l’eau, mais… J’avouais que j’avais assez soif… Que cette chaleur ambiante me déshydratait à grand vitesse… J-j’hochais la tête en sa direction, pour la remercier d-de ceci, avant de commencer à boire, en m’asseyant s-sur cette terre embrasée… Cela… C’était très raffraichissant, et je me sentais u-un peu mieux, même si j’avais e-encore un peu de mal à f-faire retomber le nombre de mes respirations et les battements de mon cœur, d-d’autant que mes jambes… Demeuraient encore trop fragiles… Je nous obligeais à f-faire une pause… Mais… Alors que des vibrations se répercutaient dans tout l’endroit, sous les pas de la créature, elle me demandait si j’étais u-une mage…

‘’O-oui, je… J’en suis une… E-enfin, je sais faire de la magie, u-un peu… P-pour tout vous dire, je… Je suis une homonculus. Une… Une création, d’une famille de mage, c-conçue pour porter u-un objet mystique e-et magique.’’

Je… Je ne disais pas quel o-objet il s’agissait, m-mais… C’était bien évidement m-mon œil, q-qui… Qui était à l’origine de la v-vie que l’on m’avait donné, e-et qui était la cause de toutes mes capacités, e-et de bien des problèmes que j’avais d-dût affronter… Mais m-maintenant que j’avais t-trouvée une méthode pour ne plus avoir à c-craindre ceci, e-en ayant t-toujours u-une partie de ma p-pupille gauche en proie a d-de petites flammes magiques… Ce… Cela fonctionnait, mieux q-qu’avant, quand je le comprimais p-pour ne pas être face aux conséquences d-de mes pouvoirs…

Mais alors que j-je me demandais q-quand est-ce que nous pourrions repartir, avec m-mon manque de force, elle… Elle me proposa d-de monter s-sur son dos, p-pour que nous puissions nous mettre dans un endroit p-plus sûr, p-pour que nous puissions trouver une manière de quitter cet endroit… M-même si je n’aimais pas être s-si dépendante des autres, l-la possibilité de m-me retrouver de nouveau face à cette créature n-ne me faisait pas contester, e-et nous avancions, m-même si je voyais bien q-que ce n’était pas q-quelque chose où elle était très à l’aise, et en quelques minutes, elle fut obligée de me reposer, a-alors q-que nous nous étions enfoncée dans une caverne, éclairée p-par un petit fleuve de lave… P-pour la suite, j’allais essayer de flotter à l’aide de mon sortilège… Cela nous arrangerait surement toutes les deux, t-toutefois, j’apercevais à plusieurs dizaines de mètres u-une petite troupe de créature, u-un peu étrange, humanoïde m-mais toute petite, au teint orangée, mais pas vraiment b-belle… P… Peut-être des gobelins ? C’était la première fois que j’en voyais, et eux… Ne nous avait pas vu !

‘’M… Madame Ai, il… Il y a des… Des créatures là-bas… D… Doit-on trouver un autre chemin ?’’


Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Une nuit en enfer

Mer 24 Jan - 16:23

avatar
Ai Kyouki
N : 16 Or 982
dossier de personnage
Métier: Vagabond
Classe: Sans classe
http://bariande.forumactif.org/t261-ai-kyouki
Voir le profil de l'utilisateur

Une nuit en enfer
feat. Orina



Face à un VÉRITABLE danger !


Orina semblait vraiment avoir puisé dans ses réserves pour sauver la peau de l'aventurière du dimanche ainsi que la sienne et c'était avec plaisir qu'elle acceptait la généreuse offrande liquide offerte par la mage démoniaque. Profitant de ses quelques instants de répits, la jeune demoiselle à la magie impressionnante répondit aux interrogations de l'inconnue, allant même jusqu'à dévoiler ses origines peu communes à l'apprentie magicienne qui n'avait entendu les termes utilisés par Orina que dans de rares ouvrages ou légendes.

Ainsi dont, cette jeune personne n'était autre qu'un homoculus, une création de l'homme afin de servir ses intérêts aussi funestes pouvaient-ils être. Créature des mythes, dans le monde d'Orina cela voulait également dire qu'ils étaient gardiens d'un artefact magique, descriptions qui embrasaient forcement la curiosité de la demoiselle qui devait déjà se préoccuper du problème géant qu'elles avaient au-dessus de la tête avant de laisser libre cours à ses interrogations qui venaient de germer par millier dans son esprit.

Enfin, chaque chose en son temps... Dans un premier temps, Ai ce hâtait, avoir la petite fille sur son dos, d'évacuer les lieux avant que les choses ne se compliquent davantage. Malheureusement, la demoiselle au chapeau n'avait guère beaucoup plus d'endurance que sa protégé et il ne fallut qu'une poignée de minutes avant qu'elle ne s'écroule à son tour sur le sol brûlant. Essoufflé à son tour, Ai reposait Orina qui semblait avoir récupéré une partie de ses forces, mais qui avait cependant envie de gâcher un peu l'ambiance en faisant remarquer à son amie qu'elles n'étaient pas seules dans la petite caverne où elles ce trouvaient maintenant.

A plusieurs dizaines de pas d'elles se trouvait en effet un groupe de créature aux traits humanoïdes, mais version moche. Genre les spécimens qu'on préfère cacher dans un tiroir lors d'une visite protocolaire, vous voyez l'idée ? Bref, donc Ai regarda dans la direction indiquée par la petite magicienne à la chevelure de feu qui pointait ce qui semblait être un groupe de Gobelins et qui n'avaient pas encore remarqué leurs présences, soulignant le fait qu'elles devraient trouver un autre chemin plutôt que de chercher les embrouilles. La mage à moitié transformé en démon réfléchis un instant, dans son monde ce genre de créature étaient assez commune et loin d'être une véritable menace du moment qu'ils restaient en petit groupe et désorganisé... Ici, ils devaient être cinq ou six, peut être un peu plus mais rien de bien insurmontable cependant et c'était ce qu'il faisait hésiter Ai.

Son sang de démon en ébullition à cause de la surcharge de mana qui régnait en maître ici bas, Ai se voyait mal tournait les talons devant ce genre de créatures inférieures... Elle jetait cependant un œil autour d'elle, scrutant la caverne à la recherche d'autres chemins, mais mis à part celui d'où elle venait et celui qui poursuivait le chemin plus loin en compagnie de la rivière de lave, l'endroit était loin d'être un moulin... Un sourire carnassier ce dessinait sur les lèvres de la jeune femme à la peau grise alors qu'elle se relevait doucement, fixant ces créatures de ses yeux luisants d'une lueurs funestes. Faisant voler sa cape d'un geste ample, tendant devant elle sa main droite.

-Pourquoi fuir Orina-chan ? Je vais les réduire en cendre, ça ira très bien ! Prenant une respiration profonde, Ai reprit finalement avec une voix grave semblant venir d'un autre monde. Que tremble les douze Royaumes que les dieux nous aient offerts...

Sous les pieds de la mage noir ce dessinait un cercle magique ornait d'un pentacle en son cœur alors qu'elle tenait le bord de son chapeau avec sa main libre.

-Sous nos pas lourd, nous vous ferons goûter au doux chant des enfers.

Un second cercle magique vint se rajouter au-dessus de celui qui venait d'apparaître, couvert de rune démoniaque tandis que la mana de l'endroit se concentrait autour d'Ai et de son sortilège.

-Car c'est un monde de ténèbres qui vous attend, malgré vos milles et une prières. Zaan do Dhaos tahrodiis leth khar !

Une sphère de lumière rouge sang dans la main tendue vers les créatures, Ai la levait en direction du ciel, libérant un flash de lumière puis plusieurs sphères noirs apparus aux hasards dans la pièce avant d'exploser sous le regard ahurie d'une Ai qui tombait genoux à terre à son tour tandis que les petites créatures, prisent par surprise, prenaient peurs devant ses attaques aléatoires, fuyant en direction de plusieurs trous donnant sûrement sur des galeries annexes impraticables pour des humains.

-Euh... C'était pas tout à fait ça de prévu, mais bon...

Rejoignant Orina sur le fait d'en avoir trop fait, Ai s'écroulait, elle, complètement après ce petit effort qu'elle venait de produire...

©? Aki Nishiie
Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Une nuit en enfer

Jeu 25 Jan - 18:01

avatar
Orina Nishiie
N : 44 Or 1947
dossier de personnage
Métier: Initiée
Classe: Mage
http://bariande.forumactif.org/t212-orina-nishiie
Voir le profil de l'utilisateur


Une nuit en enfer
feat. Ai Kyouki



Piège de roc

J’observais avec u-une certaine inquiétude l-la petite troupe d’humanoïde q-qui se trouvait l-là… Des gobelins… I-ils ne semblaient p-pas être très méchants, e-enfin… S-si, un peu… I-ils parlaient dans un langage q-qui ressemblait plus à d-des grognements, d-des syllabes que je ne comprenais p-pas vraiment, e-et dès que l’un s’emporta, i-il eu le droit à u-un grand coup s-sur le crane, c-ce qui déclencha u-une petite bagarre… Ils… Ils ne devaient p-pas être t-très appliqués à p-patrouiller, et p-peut-être un peu bête… Mais i-ils restaient dangereux… D-donc… Je préférais l-les éviter d-du mieux que je pouvais… P-par excès d-de prudence… O-ou par volonté d-de ne pas vraiment e-engager u-un combat…

Mais… Madame Ai… A-avait une autre i-idée derrière la tête… Et alors que j-j’étais à me demander s-si nous pourrions peut-être trouver l-les contourner, e-elle se leva d-d’une manière très… J-je n’avais p-pas vraiment le terme, m-mais avec d-de la prestance, p-pour affirmer a-avec t-toute sa force qu’elle ne fuirait p-pas, et qu’elle se confronterait aux créatures, d-déclenchant c-chez moi un mot entre surprise et panique :

‘’Q-quoi ?!’’

Je… Je n’étais pas vraiment rassurée, a-alors qu’elle… Elle était décidée, commençant à f-faire apparaître autour d-d’elle de nombreux cercles magiques p-plein d’énergie et de mana… Je les ressentais… M-ma magie, elle… N’était pas aussi v-voyante, et pour tout dire, p-presque aucun de mes sorts n’en faisait apparaître, c-car ils étaient contenus d-dans mon œil m-même… C’était lorsque je participais à d-d’autres choses, t-tels des rituels, que je d-devais en faire apparaître, o-ou quelques sorts u-un peu plus complexes, que je n’étais p-pas du tout en mesure d’utiliser dans l’immédiat… M-mais… Est-ce que j’allais en avoir besoin ? L-le sortilège qu’elle avait s’utilisait, j-jusqu’à ce q-qu’une sphère rouge n-ne parte vers le haut de la caverne, e-et que plusieurs sphères n-n’arrivent de toute part, f-faisant exploser p-plusieurs endroits, ce qui fit fuir l-les gobelins… C… C’était un… Un sort d’une magicienne confirmée ? Je… Je n’étais clairement p-pas au niveau… T-toutefois, après cette démonstration, e-elle semblait être u-un peu affaiblie, h-heureusement que l’endroit était saturé en énergie… Elle récuperait vite, m-même si je m’inquiétais p-pour elle…

‘’Vous… Vous allez bien ? M-madame Ai ?’’

Mais… Il y avait d-d’autres priorités, c-car les explosions enchaînées avaient fragilisées l-la structure de la caverne, e-et je voyais plusieurs e-endroit devenir instable. E-en quelques minutes, n-nous pourrions nous retrouver s-sous des tonnes de roches ! I-il ne fallait pas traîner ! U-utilisant de nouveau mon sort de lévitation, j-je la prenais d-dans mes bras, p-pour nous déplacer v-vers un autre endroit de la caverne, a-alors que plusieurs pierres tombaient derrière nous… E-et cela n’avait été qu’une simple pièce… Que pourrait-il se passer ensuite ? J-je voyais… U-une construction, u-un passage en pierre o-ou en brique r-rouge carmin… Quelque chose… De non naturel, de sculpté… Peut-être… Pourrions nous y trouver de l’aide ?

Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Une nuit en enfer

Mer 14 Fév - 9:38

avatar
Ai Kyouki
N : 16 Or 982
dossier de personnage
Métier: Vagabond
Classe: Sans classe
http://bariande.forumactif.org/t261-ai-kyouki
Voir le profil de l'utilisateur

Une nuit en enfer
feat. Orina



Bâtiment inconnu


Des explosions résonnèrent aux quatre coin de la caverne, faisant trembler cet endroit souterrain sans le regard inquiet et médusé de la petite demoiselle qui voyait Ai s'effondrer devant elle. La pauvre enfant avait dû user de ses dons pour se sortir, elle et sa nouvelle amie, de cette prison de pierre fragilisée.

Après quelques minutes de marche à éviter les pierres qui tombaient du ciel, Orina avait finalement réussi à sortir notre duo du pétrin. Ai ayant récupéré un peu de force, surtout grâce à la saturation magique ambiante, elle put de nouveau ce mouvoir par elle même, remerciant la petite fille de son aide avant que son regard ne soit également attiré vers une étrange construction ce trouvant un peu plus loin.

Faites de pierre rouge, le bâtiment ne semblait pas être de construction récente et encore moins gobeline. C'était très étrange de trouver ce genre de bâtiment dans un enfer de lave et de feu comme celui-ci et notre aventurière se demandait bien où elle ce trouvait en moment précis... De plus, l'absence de son fidèle rapace n'était pas pour la rassurer non plus, même si elle essayait de garder la tête froide pour le moment, sachant le volatile suffisamment dégourdit pour se sortir de pas mal de situation seul. Échangeant un regard avec Orina, Ai se rapprochait de ce qui semblait être une porte donnant sur l'intérieur de la structure.

Étrangement, il faisait plus frais à l'intérieur de la bâtisse qu'à l'extérieur, les murs carmins semblant de ne pas emprisonner la chaleur comme ils devraient le faire normalement. Avançant prudemment, les demoiselles finirent par arriver dans une première salle dépourvue de sol, la rivière de lave la traversant entièrement alors qu'une simple fine bande de terre reliée la position de nos aventurières avec la suite de leurs aventures.

-Euh... Je crois que nous n'avons pas vraiment le choix... Je passe avant, prend ton temps pour traverser et ne regarde pas en bas...

Hésitant un instant à faire machine arrière, Ai pris cependant son courage à deux mains, souhaitant montrer le bon exemple à sa petite protégée et elle commençait à traverser, lentement mais sûrement, les deux bras tendus à droite et à gauche afin de conserver un certain équilibre durant la manœuvre... Gardant son regard fixait sur son point d'arrivé, elle faillit tomber à trois reprises avant de finalement arriver au milieu de la bande de pierre et de brique qui servait de pont...

©? Aki Nishiie
Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Une nuit en enfer

Mer 14 Fév - 23:03

avatar
Orina Nishiie
N : 44 Or 1947
dossier de personnage
Métier: Initiée
Classe: Mage
http://bariande.forumactif.org/t212-orina-nishiie
Voir le profil de l'utilisateur


Une nuit en enfer
feat. Ai Kyouki



Nouvelles épreuves

Je continuais de maintenir mon sort de lévitation, portant e-et trainant m-madame Ai j-jusqu’à ce que nous soyons hors de danger… Ce… C’était difficile, m-mais… J’espérais q-que nous puissions arriver à u-un endroit sûr… Il devait b-bien y en avoir u-un… Quelque part… Dans cet ensemble d-dangereux e-et p-plein de lave e-et de monstres… En fait, e-en y repensant, c-c’était presque impossible, m-mais… Avions n-nous le choix ? A c-chaque pas que nous faisions, nous… Nous nous mettions u-un peu plus en danger, n-nous enfonçant dans les entrailles de ce lieu que je ne connaissais pas du tout… Il allait falloir que nous continuions à trouver pourquoi nous étions ici… Aucune de nous deux ne le savait en fait…

Arrivant a-au niveau de la structure, n-nous fûmes rapidement confrontées à u-un nouveau problème… La lave… Elle passait, d’un côté à l’autre, e-et le seul chemin était… Un t-tout petit passage… Ce… Cela risquait d’être dangereux, d-de jouer les funambules, m-mais rapidement, m-madame Ai s’y engagea, p-prudement, p-pour passer de l’autre côté. Elle y réussit, f-fort heureusement, et à m-mon grand soulagement, m-mais… Il aurait fallut qu’elle attendre j-juste un peu… Après tout, j-j’avais mon sort de lévitation, que j’utilisais p-pour simplement flotter au dessus de la roche en fusion, arrivant de l’autre côté sans le moindre problème…

Mais j-je n’eu pas le temps de m’excuser de ne pas l’avoir prévenue à temps, u-une nouvelle secousse me f-fit sursauter, s-si proche que je bondis, m-m’aggripant à la t-tunique d-de madame Ai, a-avant de m’en rendre compte, e-et de rougir d’une manière toute confuse, p-pour la prier de m’excuser, en disant :

‘’E-excusez-moi, elle… Elle m’a prit p-par surprise… C-continuons, cet endroit… Me f-fait vraiment p-peur… Je… j’aimerais rentrer chez moi… Ma… Ma maison me… m-me manque…’’


J’angoissais beaucoup e-en fait, e-et j’ouvais l-la marche, avançant à t-travers ce dédale d-de brique, p-pour arriver j-jusqu’à une intersection… Tout semblait normal, excepté que les trois avaient d-des énigmes s-sur le devant, e-en guise de serrure… J-je lisais à haute voix la première :

‘’Qu’est-ce q-qui commence a-avec… L’enfant, f-finit avec l-le père et la mère, m-mais commence e-et finit avec… L’éternité…’’

Je me tournais v-vers la seconde p-porte…

‘’Si… je vis, je dévore… Si je bois… Je meurs… Qui suis-je ?’’


Et enfin, v-vers la troisième…

‘’Nous… Nous sommes deux sœurs… Si on nous met d’accord… Nous p-pouvons faire disparaître l-le monde… Qui… Qui sommes-nous ?’’

Je… j’étais tout de suite u-un peu perdue, a-avant de me tourner v-vers madame Ai, p-pour lui dire l-l’évidence…

‘’Ce… Ce sont des énigmes n-non ? P-peut-être qu’en les résolvant, nous… Nous pourrons progresser ?’’


Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Une nuit en enfer

Mar 27 Fév - 10:13

avatar
Ai Kyouki
N : 16 Or 982
dossier de personnage
Métier: Vagabond
Classe: Sans classe
http://bariande.forumactif.org/t261-ai-kyouki
Voir le profil de l'utilisateur

Une nuit en enfer
feat. Orina



What... WHAT THE F*CK?!


La traversée fut difficile... Longue... Dur et chaude même ! Mais finalement, Ai pu tomber genou au sol de l'autre côté, en sueur et respirant comme un bœuf, heureuse d'être toujours en vie... C'était dans ce genre de moment qu'elle regrettait le plus sa petite auberge tranquille et ses courses à la noix que sa mère lui envoyer faire à travers toute la ville où les risques de mourir au moindre faux pas était bien plus faible, il fallait bien l'avouer...

Prenant quelques secondes pour elle, Ai finit cependant par se retourner vers Orina, le pouce levé et un sourire fatigué sur le visage pour la rassurée, mais... STUPEUR ! La jeune demoiselle à la crinière de feu n'était plus là ! Complètement disparu ! Et comment, vu qu'elle avait user de sa magie, décidément plus que pratique, pour traverser sans risque et rejoindre notre héroine qui la regardait avec des grands yeux ronds, proches des larmes alors qu'elle se posait à ses côtés... Pourquoi elle avait des pouvoirs aussi super utile alors que notre demi-démone n'était bonne qu'à faire sauter des mines... ? HEIN, POURQUOI ?! Bref.

Ce relevant, passant ses mitaines sur ses yeux humides, une nouvelle secousse vint ébranler le courage de nos demoiselles, envoyant même la petite Orina contre sa protectrice qui tremblait presque aussi fort que la caverne et qui réclamait haut et fort qu'elle voulait rentrer chez elle...

-Je veux rentrer chez moi aussi, j'aime pas cet endroit...

Soufflait finalement Ai, perdant le peu d'assurance qu'elle avait encore alors qu'elle regardait le plafond en priant qu'il se leur tombe pas sur la tête à la prochaine secousse. Continuant d'avancer, accroché l'une à l'autre, nos deux Idiana Jones de Bariande arrivaient finalement à un croisement qui s'annonçait plus qu'amusant !



Trois portes. Trois chemins. Trois énigmes que la petite Orina énoncés à haute voix, sa voix claire comme du cristal résonnant dans les couloirs de pierre tel les échoes des aventuriers ayant trouvés la mort à cet endroit à travers les âges...

-Qu'est-ce qui commence avec l'enfant, finit avec le père et la mère, mais commence et finit avec l'éternité. Si je vis, je dévore. Si je bois, je meurs…Qui suis-je ? Et enfin, Nous sommes deux sœurs : Si on nous met d'accord, nous pouvons faire disparaître le monde... Qui sommes-nous ? Hmm...

Résumait rapidement notre héroïne, vérifiant d'un regard les plaques où ses étranges paroles étaient inscrites avant de réfléchir, posant sa main sur son menton d'un air pensif. Les minutes passèrent, doucement... Et pour une raison très simple...

-Je déteste les énigmes...

Elle déteste les énigmes... Ce fut donc en poussant long soupire qu'elle poussait doucement Orina pour la mettre derrière elle, tendant alors l'une de ses mains en direction des portes alors que le mana avoisinant recommencé à vibrer comme lors des sorts précédemment lancé par notre aventurière au devenir incertain.

-Recule Orina, je vais donner une réponse universelle à ses énigmes: une bonne flambée comme... Et attend trente secondes...



Subitement coupé dans son élan, Ai ce rapproché de la seconde porte et eut comme un flash, une soudaine illumination et d'un claquement de doigt ravis, elle dit:

-Le feu ! Lorsqu'il vie, il dévore tout ce qu'il touche mais un peu d'eau suffit à le faire mourir !

Prise dans l'élan de sa découverte qu'elle savait certaine -car une grande mage ne ce trompe jamais-, elle ce décalait pour ce mettre en face de la troisième porte, ce creusant les méninges pendant de longues minutes en baragouinant dans sa barbe...

-La vie et la mort? La lune et le soleil... La paix et la guerre...? Non non et non... Elle ne veut rien dire cette énigme !

Deux sœurs qui peuvent faire disparaitre le monde si elles sont d'accord...


Soupirant, Ai fermé les yeux pour essayer de visualiser tous les angles possibles en ce massant les paupières lorsqu'elle rouvrit les yeux en disant simplement :

0]]-Les paupières... Elles sont sœur et si elles ce ferment ensemble, le monde disparait...[/b]

De nouveau sûr d'elle, c'était avec un large sourire sur le visage qu'elle ce retournait d'un seul coup vers la première porte qui était dos à elle, la pointant du bout d'un index accusateur en hurlant :

-Et toi, c'est la Vie qui te définie !

©? Aki Nishiie


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Une nuit en enfer

Jeu 1 Mar - 20:43

avatar
Orina Nishiie
N : 44 Or 1947
dossier de personnage
Métier: Initiée
Classe: Mage
http://bariande.forumactif.org/t212-orina-nishiie
Voir le profil de l'utilisateur


Une nuit en enfer
feat. Ai Kyouki



Enigme et raplapla

*Ka-tshing*

Tel avait été l-le bruit qu’avait fait la s-seconde porte une fois que m-madame Ai s’était levée, et avait désignée de son doigt accusateur la porte, en t-trouvant la réponse à l’énigme. Je… Je devais admettre n-ne pas être très forte n-non plus en énigme, b-bien que j’avais des bases, mais… J’étais p-peut-être trop… Directe dans m-ma manière de réfléchir… C-ce fut en tout cas u-un regain d’espoir p-pour moi, la preuve q-que nous pouvions nous sortir d-de ce mauvais pas m-malgré toutes les difficultés que nous avions et que nous éprouvions dans ce passage infernal, o-où nous avions déjà p-patientées plusieurs minutes s-sans vraiment réussir à progresser… Mais… Cela appartenait au passé maintenant, c-car maintenant, n-nous allions nous en sortir !

*Ka-tshing*

E-encore une fois, madame Ai v-venait de trouver u-une autre bonne réponse ! A-après le feu, i-il… Il s’agissait d-des paupières… T… Tout cela m-me faisait penser à m-mon œil magique, é-évidement, m-mais que pouvait être l-la première alors ? J-j’étais en tout cas impatiente d-de le découvrir, e-et elle s’annonçait d-déjà comme étant résolue, c-car m-madame Ai se tournait vers elle, victorieuse avant d’affirmer e-en hurlant fortement que la dernière était la vie ! J’avais toute confiance en elle, e-et cela devait être la bonne réponse, et…

*Kapoutch*

Je…Quoi ? I-il… Il semblait qu’il ne s’agissait p-pas de la bonne réponse… J-je regardais, t-toute penaude m-madame Ai, q-qui devait ressentir u-un grand m-moment de solitude d-dans l’immédiat, a-après avoir réussie d-deux des énigmes… Il… Il aurait fallut que la dernière s-se découvre elle aussi… Mais… P-pourquoi ? La… La vie… Ce n’était p-pas ça la réponse ? Ce…  Je baissais les yeux, avant d-d’essayer de réconforter u-un peu madame Ai, e-en lui disant :

‘’D-deux sur trois, c-c’est déjà t-très bien ! V… Voyons s-si on p-peut t-trouver la d-dernière ensemble ! Hum…’’ Je m’approchais d-de la porte, a-avant de relire p-plusieurs fois dans ma tête l-l’énigme… Ce qui commençait avec l’enfant… Ce qui finissait avec l-le père et la mère… Mais qui commençait et finissait avec l’éternité… Ce… La vie correspondait b-bien, mais pourquoi…. L’âme ? Peut-être…

‘’Euh…’’
Fis-je, en essayant de trouver u-une réponse, ou t-tout du moins de formuler une idée… J-jusqu’à ce q-qu’un bruit j-juste devant m-moi ne me surprenne :

*Ka-tshing*

‘’Kyaaa !’’ Criai-je en bondissant d-d’un coup, reculant rapidement, s-surprise e-et effrayée, p-pour me rendre compte, a-après p-plusieurs s-secondes, q-que je m’étais aggripée d-de panique a-au coup d-de madame A-Ai : ‘’D-Désolée, j-j’ai été s-surprise !’’

Je soufflais, en retombant s-sur mes jambes, tout en ne comprenant toujours pas… Je… J’avais donnée la solution de l’enigme ? Je n’en avais aucune idée, m-mais la porte de l-la seconde énigme s’ouvrait, pour donner vue v-vers un p-prochain couloir, c-continuant à n-nous enfoncer d-dans cet endroit étrange…

[/quote]
Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Une nuit en enfer

Mer 7 Mar - 9:39

avatar
Ai Kyouki
N : 16 Or 982
dossier de personnage
Métier: Vagabond
Classe: Sans classe
http://bariande.forumactif.org/t261-ai-kyouki
Voir le profil de l'utilisateur

Une nuit en enfer
feat. Orina



Homonculus et Volte-Face !




Un cliquetis retentit... Une fois, deux fois... Les deux premières réponses donné par la demi-démone à la peau grise semblaient avoir fait réagir les mécanismes des portes et notre amie n'en était pas peu fière ! Cependant, pointé du bout du doigt, la dernière porte émie un bruit sourd avant que le silence ne s'installe à nouveau dans ce couloir, laissant Ai rougir de honte devant le regard, précédemment admiratif, de la petite Orina...

Enfant ayant le cœur sur la main, la jeune fille essayait de remonter le moral de notre aventurière comme elle pouvait en la félicitant pour ses précédentes réussites avant de proposer de chercher, à deux, la solution à l'ultime problème et ce fut sous un « Euh » de réflexion que la dernière porte se déverrouillait à son tour, dévoilant alors le chemin vers la suite du périple de nos deux consœurs.

Prise par surprise, toute deux poussèrent cependant un cri de peur en ce sautant dans les bras l'une de l'autre, de façon très très viril il faut l'avouer, Orina s'excusait rapidement tandis qu'Ai baissé la tête, dissimulant son visage sous l'ombre de son chapeau pendant quelques minutes le temps pour elle de reprendre son souffle et retrouver son calme alors qu'elle sentait les larmes monter : cet endroit aller vraiment finir par avoir raison de son mental à la longue et elle avait hâte de voir enfin le soleil briller à nouveau au-dessus de sa tête, loin de cet enfer.

Prenant une profonde respiration, Ai attrapait la main de la jeune demoiselle avant de s'engouffrer dans le couloir de la seconde porte sans dire un mot, accélérant le pas en espérant enfin avoir des réponses à ses questions, mais ce fut finalement une nouvelle double porte qui finit par apparaître devant nos deux demoiselles...

Deux portes identiques, chacune gardé par une épaisse armure de plaque de trois mètre de haut. Celle de droite était armé d'un bouclier et d'une épée large tandis que sa sœur, protégeant la porte de gauche, avait une hache de guerre entre les mains. Les deux gardiens regardaient les deux arrivantes se présenter devant eux de leurs yeux rouges luisants qui filtraient à travers les fentes de leurs casques. Faisant chacun un pas en avant, les gardiens intimé nos héroïne de stopper leurs courses avant qu'une voix grave ne commence à résonner dans le couloir, énonçant alors un nouvel obstacle.


« Chères amies. Contre toute attente, vous voilà finalement arrivée devant votre ultime obstacle. Celui qui décidera de la fin de cette aventure.

Devant vous ce dresse deux portes. L'une d'elle vous conduira devant moi tandis que la seconde n'est qu'une illusion qui provoquera le courroux des gardiens.

Afin de savoir quel chemin emprunter, vous avez le droit de poser une seule et unique question à l'un des deux gardiens qui vous font face. Mais vous devez savoir que l'un des deux mentira à chacune de ses respirations tandis que l'autre à juré de ne dire que la vérité.

Faites votre choix prestement, je vous attends. »


La voix se tus alors, laissant une Ai recroquevillée dans un coin du couloir, le visage caché dans ses bras, sanglotant de ne jamais voir la fin de ce cauchemars...

©? Aki Nishiie


Dernière édition par Ai Kyouki le Jeu 8 Mar - 9:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Une nuit en enfer

Mer 7 Mar - 21:24

avatar
Orina Nishiie
N : 44 Or 1947
dossier de personnage
Métier: Initiée
Classe: Mage
http://bariande.forumactif.org/t212-orina-nishiie
Voir le profil de l'utilisateur


Une nuit en enfer
feat. Ai Kyouki



Un seul choix

Nous… Nous ne faisions pas les fières, c’était sûr et certains… A v-vrai dire, je… J’étais grandement gênée de me retrouver dans une t-telle situation avec m-madame Ai, q-que je ne connaissais q-que depuis peu, m-mais… Même si son apparence initiale m-m’avait u-un peu troublée, elle n’était vraiment pas méchante… Elle était comme moi, perdue, e-et cherchant à sortir d’ici… M-même si devant moi e-elle essayait d-de se dépasser d-de plus belle… J’étais u-un peu touchée de cette attention, et…

En fait… n-nous aurions t-tout le temps de discuter u-une fois à l’extérieur d-de ces lieux étranges et dangereux… Le froid m-me manquait un peu là, et… J’essayais de ne pas y penser… Nous avions déjà passées des épreuves, nous n’allions pas nous arrêter là, alors que les portes s’ouvraient pour indiquer un nouveau chemin à suivre… Que nous empruntions, non sans inquiétude ou peur… Pour finir par une salle similaire, avec plusieurs portes, cette fois-ci au nombre de deux, et gardées p-par deux grandes statues, immenses… Enfin, surtout par rapport à moi… Mais… Elles… Les interstices pour voir s-s’illuminèrent de rouge, avant q-qu’elles ne se mettent à mouvoir, avançant d’un pas certains vers nous, alors q-que d’un coup, je me mettais à trembler, paniquée de nouveau…

Une… Une nouvelle énigme ? La… La dernière ? Je… Nous devions être prête pour, mais… Je restais muette face à tout cela… je… Est-ce que nous allions être en mesure de la réussir ? Je n’en savais rien, et un rapide coup d’œil à madame Ai m-m’indiquait qu’elle… Qu’elle comptait sur moi p-pour réussir celle-ci. Je… je ne devais pas la décevoir ! Elle avait déjà résolue les énigmes précédentes, et ce n’était que par chance que j’avais eu la dernière… Je… J’allais faire mes preuves !

Mais… Une seule question ? U-un seul choix ? Une erreur, et… Tout était fini… Je secouais la tête ! Ce n’était pas le moment de faiblir ou d’abandonner !

Musique

Après avoir fermée un temps les yeux, pour me concentrer, je les ouvrais, p-plutôt confiante, peut-être pour la première fois de ma vie, ou tout du moins de ce que je me souvenais. Il y avait des risques, c’était certains, car je ne savais même pas si l’énoncé avait été un tissu de mensonge ou non… Mais je me tournais, d’un quart de tour, avant de tendre le doigt, de la même manière, en prononçant quelques mots de ma petite voix :

Instant

Je… J’étais prête à poser la seule question que j’allais avoir, la seule et unique, que le posais à l’être au bouclier :

‘’Quelle serait la porte que l’autre gardien c-choisirait ?’’


Fin de la scène, début d’entracte. Le rideau tombe, ou le couperet ?

Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Une nuit en enfer

Jeu 8 Mar - 10:06

avatar
Ai Kyouki
N : 16 Or 982
dossier de personnage
Métier: Vagabond
Classe: Sans classe
http://bariande.forumactif.org/t261-ai-kyouki
Voir le profil de l'utilisateur

Une nuit en enfer
feat. Orina



Bouclier contre flamme




Voyant l'état désespéré de notre soi-disant héroïne sans peur et sans reproche, Orina s'avançait d'un pas assuré, faisant face aux deux colosses de métal qui ne bougeait plus d'un pouce qui la regardé de leurs regards flamboyant. Elle était seule à présent, seule à face à un choix unique qui n'allait pas devoir être fait aux hasards. Une simple erreur, ne serais-ce que dans les mots choisient dans sa question pouvait totalement en modifier le sens... Une simple mauvaise tournure de phrase pouvait tuer nos deux héroïnes, mais l'Homoculus semblait être prête et totalement sûr d'elle !

Avançant d'un nouveau pas, elle pointait l'adversaire au bouclier et à l'épée d'un doigt accusateur en balançant un tout petit « OBJECTION ! » à peine audible avant de demande au gardien qu'elle serait la porte que choisirait son frère. Un silence s'abattait alors dans le couloir avant que la statue de s'illumine de nouveau, faisant un pas vers son adversaire en quittant sa garde neutre, levant son bouclier et son épée avant de diriger celle-ci vers la porte de gauche avant de s'immobiliser de nouveau. Ayant retrouvé son calme, Ai ce relevait en essuyant ses larmes naissante et rejoins la petite demoiselle, en regardant la statue pointer l'une des portes du tranchant de son arme.

-Dis-moi Orina, comment tu sais que ses cette statue qui dit la vérité ? Si c'est bien celle là, elle nous montrera la porte que la menteuse aurait choisi, donc la mauvaise... Et si c'est la menteuse, elle nous donnera aussi la mauvaise... Ooooh !

Tapant du poing au creux de l'une de ses mains, la petite mage venait tout juste de comprendre la stratégie de sa coéquipière qui était là, bien astucieuse ! Ne réfléchissant pas d'avantage, Ai ce précipité vers la porte de droite, passant sous le tranchant aiguisé de la lame de la statue avant d'empoigner la poignée de la porte, prenant une profonde respiration avant de la tirer vers elle. La porte s'ouvris alors lentement, laissant la salle être illuminé par un puissant éclair de lumière aveuglant, laissant seulement les deux demoiselles entendre que les deux gardiens étaient de nouveau en train de bouger autour d'elles, quand soudain...

VLAM !!!!


La lumière se dissipé finalement après une ou deux bonnes minutes... Ai rouvrit les yeux lentement, son visage caché sous ses bras qui devaient lui servir de bouclier. Tout de suite, ce fut vers Orina qu'elle tournait son attention, poussant alors un cri en s'approchant de son petit corps.

-Orina ! Tu vas bien ?! Orina !!

Inquiète pour la petite demoiselle, Ai se précipita vers elle sans prêter attention aux deux gardiens qui avaient simplement retrouvés leurs positions d'origines, leurs regards de braises éteints et à présent totalement inanimé et laissant les deux aventurières reprendre leurs routes par la porte qu'elles avaient bien sélectionné.


©? Aki Nishiie
Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Une nuit en enfer

Dim 11 Mar - 11:04

avatar
Orina Nishiie
N : 44 Or 1947
dossier de personnage
Métier: Initiée
Classe: Mage
http://bariande.forumactif.org/t212-orina-nishiie
Voir le profil de l'utilisateur


Une nuit en enfer
feat. Ai Kyouki



Onirique ?

Je demeurais s-statique, légèrement inquiète, m-mais déterminée... je... J'étais u-un peu près sûre du résultat, m-mais j'avais une grande appréhension, celle que... Que même l'énoncé de l'énigme ne soit qu'un tissu de mensonge, e-et que donc je m'étais entièrement trompée... Mais... mais il avait fallut que je me b-base sur quelque chose, s-sur... Sur quelque chose de vrai... Le principe d-d'une énigme était d'avoir une solution l-logique non ? Si ce n'était pas le cas... Alors comment aurions nous put trouver la bonne porte ? F... Fallait-il qu'en fait n-nous rebroussions chemin ? Je m'inquiétais trop e-en fait, commençant à v-vraiment douter de la réponse que j'avais donnée, alors q-que la statue s-s'illuminait d-de nouveau, avant de désigner la p-porte de gauche... Donc...

Je n'eu pas le t-temps de faire la d-déduction f-finale que m-madame Ai s'approchait directement, m'interrogeant s-sur ce résultat a-avant d'en faire d'elle même la déduction, comme quoi le raisonnement a-avait du sens ! A v-vrai dire, je... je ne savais pas du tout laquelle des statues disait la vérité, je n'en avais pas la moindre idée, m-mais tout ce que je savais é-était que ce serait la porte de droite qu'il nous fallait prendre si... Si le choix qu'ils auraient fait aurait été de prendre la bonne...

Je n'eu pas le temps d-de tout suivre, m-mais madame Ai s-s'emballait, et courrait v-vers la porte d-de droite, p-pendant que j'essayais de la suivre de m-mes petites jambes, j-jusqu'à ce q-qu'une éblouissante lumière m-me fasse t-très mal a-aux yeux, m-me forçant à l-les protéger a-alors q-qu'un bruit a-assourdissant m-me mit e-encore plus KO... Je... J'ignorais ce qu'il se passait, m-mes oreilles s-sifflant légèrement, alors q-que ma vue t-toute floue avait du mal à d-différencier l-les formes des couleurs... J'étais vraiment sonnée, e-et je fus u-un peu plus réveillée p-par madame A-Ai, qui... Q-qui s'inquiétait g-grandement...

''M... madame Ai ? De... Désolée, j'ai... j'ai é-été sonnée p-par ceci, je... je ne m'y attendais p-pas... P-pas du tout... Q... Qu'est-ce que c'était par ailleurs ?!

Elle ne devait pas en savoir p-plus que moi... J-je me relevais, u-un peu chancelante, avant d'avancer en direction de la porte, pour la franchir p-pour de bon, avant d-de tomber, d-dans une sorte d-d'endroit o-où il n'y avait p-plus aucune lumière. Je... J'avais l'impression de flotter en fait, d-d'être perdue, e-et aucune trace d-de madame Ai... La seule chose q-qui perçait l'obscurité... Etait une voix, lointaine...

''C'est intéressant... Votre niveau est plus que ce qu'aurait fait un individu lambda dans ces situations... Mais ce n'est guère suffisant. Trop de lacune, trop de faiblesse, de vulnérabilité dans la pierre brute que vous êtes... Il me faudra donc encore attendre que les épreuves vous façonnent... Vous n'êtes pas prête encore, l'une comme l'autre...''


Et ce fut en sueur q-que je me réveillais... je... J'étais à Lerry... Tout cela... n'était qu'un rêve ? Je... Je ne voyais rien d'ici, p-pas de madame Ai o-ou autre... Je... J'avais dût faire un cauchemar alors...

Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Une nuit en enfer

Mar 13 Mar - 8:48

avatar
Ai Kyouki
N : 16 Or 982
dossier de personnage
Métier: Vagabond
Classe: Sans classe
http://bariande.forumactif.org/t261-ai-kyouki
Voir le profil de l'utilisateur

Une nuit en enfer
feat. Orina



Réveil


Ai lâchait un long soupire de soulagement lorsqu'elle vit Orina relevé la tête, se confondant en excuses alors que notre héroïne était juste heureuse de la voir saine et sauve. L'aidant à se relever en lui accordant un sourire rassurant, les deux demoiselles allaient maintenant devoir faire face à leurs ultimes face à face, elles allaient enfin savoir pourquoi et comment elles étaient arrivées dans cet enfer de flamme et de lave.

Tenant la main de la petite demoiselle à la chevelure rousse, nos aventurières magiques se décidaient finalement à avancer, non sans une certaine appréhension, dans la direction de la porte qu'elles venaient d'ouvrir. Tant d'épreuves, tant de peur et de doute, le responsable de tous ça avait intérêt à avoir une excellente excuse pour avoir fait endurer tout ça à Ai et Orina !

Ses yeux noirs démoniaques tremblants légèrement de crainte de ne tomber dans un nouveau piège, Ai échangeait un regard avec l'homonculus avant de se passer cette porte, fermant les yeux une fraction de seconde lorsqu'elle sentit le sol se dérober sous ses pieds, lui donnant la sensation qu'elle était en train de chuter, mais lorsque ses yeux ce rouvrirent Ai remarquait qu'elle était à présent dans une salle entièrement noir, seule.

Serrant les poings, notre héroïne se tournait dans tous les sens, à la recherche d'un adversaire à abattre et de sa petite protégée, mais il n'y avait rien... Rien du tout. C'était alors qu'une voix résonnait, la même voix qui avait fait l'énoncer dans la dernière énigme.

''C'est intéressant... Votre niveau est plus que ce qu'aurait fait un individu lambda dans ces situations... Mais ce n'est guère suffisant. Trop de lacune, trop de faiblesse, de vulnérabilité dans la pierre brute que vous êtes... Il me faudra donc encore attendre que les épreuves vous façonnent... Vous n'êtes pas prête encore, l'une comme l'autre...''
-Qu-Qui êtes-vous ?! Où est Orina ?! Montrez-vous !!!

La voix d'Ai résonnait dans le néant, autour d'elle, pendant de longues minutes avant qu'elle ne se réveil en sursaut, son nez faisant face au bois du sol de l'auberge où la petite mage c'était arrêté avant toute cette histoire. Ronchonnant comme un enfant ayant mal dormi, la demoiselle en pyjama ce redressait avec difficulté, massant son nez en regardant le lit dont elle venait de tomber alors que les rayons du soleil matinal filtré à travers les carreaux sales de la fenêtre entrouverte où la regardait Ora qui dépeçait son petit déjeuner fraîchement chassé.

Ai regardait autour d'elle, l'air perdue et désorientée, sortant tout droit d'un cauchemars qui était déjà en train de devenir flou dans son esprit, seul le visage amical de la petite Orina restant gravé dans ses souvenirs confus tandis que la mage allait ce passait de l'eau sur le visage, pouvant constater que son teint de peau pâle était revenu tout comme ses yeux et sa dentition humaine habituelle. Ce regardant dans le miroire, Ai se demandait si tout ceci n'était vraiment qu'un simple rêve et ce que voulait dire la voix dans son dernier monologue...

©? Aki Nishiie
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une nuit en enfer
» Event #1.1 - Une Nuit en Enfer [SUJET]
» [Flashback Tokiwa: Episode 3] Une nuit en enfer...
» Chine: Amérique, va en enfer
» La nuit du renouveau.

Sauter vers: