bannière du haut du forum
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez

Tod den Wölfen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Sujet: Tod den Wölfen

Ven 2 Fév - 23:18

avatar
KCT-023
N : 57 Or 640
dossier de personnage
Métier: Boutiquier
Classe: Guerrier
http://bariande.forumactif.org/t245-kct-023
Voir le profil de l'utilisateur



Tod den Wölfen


Avec : Solo

Aucune de mes journées n’était réellement tranquille en ce monde. Il fallait dire évidement que je ne la recherchais pas. Contrairement aux humains cherchaient continuellement à trouver un foyer, un endroit où ils pourraient se reposer et se savoir en sécurité, j’étais toujours sur les routes, profitant de mes nuits pour lancer quelques analyses lorsque je n’avais pas grand-chose à faire, ou bien même partir vadrouiller, travailler ou en apprendre plus sur ce monde. Les quelques livres que j’avais récupérée étaient souvent la grande passion de la nuit, à cause de l’absence pour moi d’un besoin très important : la fatigue. Je ne ressentais jamais cette chose handicapante, et la seule chose qui s’en approchait était l’énergie qui était disponible, transmise par mon générateur. Mais elle allait à un fonctionnement habituel, et je ne devais m’en soucier que dans des périodes intenses, où je risquais une surchauffe à trop agir.

Et cette journée n’allait pas être plus différente que les autres. Encore une fois, je lisais les petites annonces, dans l’espoir de trouver quelque chose d’intéressant et de bien payé, le genre d’histoire qui ne demanderait pas plus de quelques heures… Certains recherchaient une épouse, d’autre un valet ou un domestique… Bien loin de mes intérêts immédiats, et trouver une occupation trop stable ne m’intéressait pas. Je voulais faire de l’argent rapidement, mais pas forcément facilement, car les tâches que je prenais étaient souvent dangereuses… Comme celle-ci du coup !

A vrai dire, ce n’était même pas un écrit, juste un petit document, dessiné, représentant une meute de loup, avec un symbole de danger juste au dessus. Donc des gens étaient menacés par une troupe un peu trop approchée ? Un simple rappel à une mission délicate que j’avais menée à Gothregal me mit en tête que cela avait été bien pratique, mais qu’il faudrait que je sois prudente… Après tout, j’étais seule cette fois-ci, bien qu’il ne s’agisse que de loups ‘’Normaux’’. Prenant le dessin, je me dirigeais rapidement vers un homme un peu plus habillé que les autres, semblant être le chef désigné du village… Est-ce qu’il me serait utile ? Je l’espérais, et il avait intérêt !

‘’Je viens pour cette annonce. Que pouvez-vous me dire sur cette meute ? Le nombre d’individu, le lieu de leurs attaques, la fréquence. Des éléments particuliers signalés lors de leurs attaques ?’’

L’homme fut un peu surprit de me voir si directe, qu’il fut un peu confus et en même temps un peu énervé d’être dominé ainsi parce qu’il considérait comme étant inférieur à lui, encore un qui se trouvait un fallacieux prétexte pour diriger les autres, avant de répondre, bien obligé à cela étant donné que j’étais pour lui l’une des rares chance qu’il aurait de s’occuper de ce problème.

‘’Et bien… C’est des loups. Une demi-douzaine, peut-être plus. Ils attaquent la nuit, lorsque tout le monde dort, au moins une fois par semaine. Ils prennent trois quatre bêtes à chaque fois, et repartent aussi rapidement. Mais la dernière fois, on a tentés de les stopper, mais pas possible. Ils nous prennent à chaque fois au dépourvu. Sont rusés, mais ils seront bientôt que des tapis !’’


Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Tod den Wölfen

Ven 2 Fév - 23:23

avatar
KCT-023
N : 57 Or 640
dossier de personnage
Métier: Boutiquier
Classe: Guerrier
http://bariande.forumactif.org/t245-kct-023
Voir le profil de l'utilisateur



Tod den Wölfen


Avec : Solo

Je restais neutre devant ces informations. Une demi-douzaine environ ? C’était une taille assez faible pour une meute. Probable qu’il devait avoir dans les bois d’autres spécimens, qui eux se nourrissaient de gibier, ces terres n’en manquant pas. Mais pour avoir soudainement un gain considérable d’agressivité, leurs besoins avaient dût connaître une grande croissance, subite… Soit une autre meute s’était installée dans les environs, soit le gibier naturel avait considérablement baissé, ou ce que je supposais être le plus probable, à savoir une ou plusieurs portées de louveteaux, qui pour survivre avaient besoin de se nourrir, comme presque tous les êtres vivants…

Donc je devais les empêcher de nuire, les chasser. Cela semblait être réalisable, sans le moindre doute, même si une confrontation directe avec ces créatures risquait d’être dangereuse… Mais c’était ainsi que j’agissais. A vaincre sans péril, l’on triomphait sans gloire. Même si je ne la recherchais pas, j’étais obligée d’accepter le fait que sans risque, il n’y avait pas de récompense, car n’importe qui pourrait le faire, tandis que le fait de pouvoir perdre sa vie en refroidissait déjà pas mal… Ou en excitait d’autres, mais il semblait que j’étais la première sur ce coup.

‘’Bien… Je pense pouvoir m’en charger…’’ Commençai-je, avant de reprendre, pour bien poser les limites de ce dans quoi je m’engageai : ‘’Mais pas gratuitement.’’

Il n’était pas suffisamment idiot pour penser que j’allais faire ceci par gentillesse. Soupirant profondément, il ronchonna, avant de finalement demander : ‘’Bon… Combien il vous faut ?’’

‘’Partons sur deux cents cinquante.’’ Dis-je sans la moindre expression, ce qui provoqua chez lui une sensation de malaise, alors qu’il tentait de négocier :

‘’Quoi ?! Vous plaisantez ! Vous savez combien nous gagnons à chaque récolte ?!’’


‘’Non.’’ Répondis-je directement, pour reprendre : ‘’Mais qu’importe ce que vous pourrez m’annoncer, car demain vous en posséderez moins, et encore moins par la suite, du moins tant que ces loups ont la possibilités d’agir.’’

‘’C’est hors de question !’’
Pesta-t-il en me dévisageant, en se redressant par la même occassion. Il allait falloir que je trouve une autre manière, et elle vint à moi lorsqu’une personne, que je soupçonnais d’être un habitant du village, s’approchait. Il avait l’air assez déprimé, probablement à cause des loups. En lui montant le besoin, peut-être comprendrait-il… Je commençais donc à parler d’une manière plus élevée, plus théatrale pour obtenir de l’attention :

‘’Je suppose que je pourrais pas vous faire changer d’avis. Je conçois que la nature doit être protégée, mais il s’agit tout de même de vos concitoyens qui sont en danger, des personnes qui comptent sur vous pour trouver des personnes en mesure de les protéger de ces loups. Je suis navrée que nous ne puissions pas parvenir à un accord…’’

Entendant cela, quelques personnes se regardèrent, avant de se méler de cette histoire, interloquant le chef du village :

‘’C’est quoi le problème ?! Pourquoi tu refuses son aide ?!’’

‘’Elle demande bien plus que ce que peux me permettre de payer pour…’’

‘’Tu mens ! On sait tous que tu caches des lingots, que t’as réussi à te mettre dans la poche, porc ingrat ! C’est pas parce que tu connais des Albas que t’es plus malin que nous !’’ Il cracha, avant de reprendre : ‘’C’est nos vies qui sont en jeu, alors prouve que t’as bien une raison d’être ici, et pas à servir de gigot aux loups !’’

La réaction obtenue fut… Plus que satisfaisante. Comme quoi, de base il n’était pas très apprécié… Tout à mon avantage du coup !

‘’Bon… Nous disions… Deux cents cin…’’

‘’Trois cents.’’

‘’Quoi ?! Mais vous aviez dit…’’


‘’J’avais dit, oui, mais vous avez refusé. A vous de prendre cette offre, ou de la rejeter…’’


Il sera les dents, avant de soupirer. Visiblement, il n’était pas très content, contraint de me payer… Mais bon, tant pis pour lui. S’il m’avait engagé directement, il aurait eu moins de problèmes… Mais maintenant, j’avais des loups à chasser !


Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Tod den Wölfen

Ven 2 Fév - 23:24

avatar
KCT-023
N : 57 Or 640
dossier de personnage
Métier: Boutiquier
Classe: Guerrier
http://bariande.forumactif.org/t245-kct-023
Voir le profil de l'utilisateur



Tod den Wölfen


Avec : Solo

Cela faisait une bonne heure que je m’étais aventurée dans la forêt. Je suivais un semblant de piste depuis la dernière ferme à s’être fait attaquée. Les bois étaient vastes, mais ce n’était pas insurmontable, étant donné que la piste était tout de même fraiche, et que j’avais entendue il y a quelques minutes plusieurs jappements. Ils avaient dût me sentir, et s’étaient donc retranchés au cœur de leur territoire. Si j’y parvenais, alors ils risqueraient de m’attaquer… Mais cela ne m’effrayait pas.

Les bois en tout cas se ressemblaient, et une personne imprudente aurait tôt fait de finir totalement perdue… Mais j’avais l’idée exacte du nombre de pas que j’avais fait jusqu’à maintenant. Malgré l’absence de signaux GPS, à l’aide de mes accéléromètres je pouvais dire très clairement ma position par rapport à l’entrée de la forêt, ou même par rapport à mon point de départ en son monde, pourtant enregistré il y a des semaines de là…

Toutefois, il semblait bien que j’arrivais au bon endroit. Je vis, après avoir traversée un buisson supplémentaire, plusieurs loups, sur la défensive, poil hérissé évidement, la gueule en sang alors qu’ils avaient stoppés pour mon arrivé le repas qu’ils prenaient, une carcasse de biche à moitié dévorée… C’était donc ça, ces bêtes… Rien de bien surprenant, un problème néanmoins peu courant par rapport à mon expérience…Mais j’étais payée pour ce travail, pas pour assurer la diversité de ce monde. Plutôt que de conserver un équilibre à la nature, je préférais laisser les choses se faire. Si une espèce disparaissait, c’était qu’elle n’avait pas été en mesure de s’adapter.

Tendant mon bras droit, je restais stoïque, en prenant le temps d’aligner mes doigts vers eux. Ils ne se doutaient pas de ce que je leur réservais, et j’allais me charger de ça bien facilement… Car après une dizaine de seconde à viser leurs points faibles, je fis feu, tuant en un seul mouvement trois des spécimens… Cela serait surement encore plus simple que je ne le pensais… Toutefois, un autre se mit à avancer rapidement dans ma direction, courrant à toute vitesse, pour bondir, croc en avant, au niveau de ma gorge… je ne pris en fait même pas la peine de me défendre, le laissant simplement essayer de planter ses crocs dans ma chair d’acier, ce qui n’eu aucun effet…

‘’J’espère que je suis à ton goût.’’


Disant ceci, je sortis une petite lame de ma main, pour lui enfoncer avec force au niveau de la gorge, ouvrant suffisamment pour qu’il commence à se vider de son sang, pour jeter sa carcasse au sol. D’autres canidés, effrayés par la détonation initiale, fuyaient rapidement. J’avais dut tuer rapidement l’alpha. Bon, encore plus simple que prévu… Comme quoi la supériorité technologique que j’affichais était sans pareil en ce monde. Une manière simple de se faire trois cents pièces… le maire avait été un adversaire plus coriace !


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Sauter vers: