bannière du haut du forum

Partagez

Il était une fois...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Sujet: Il était une fois...

Dim 11 Fév - 15:04

avatar
Leylin Farren
N : 5 Or 717
dossier de personnage
Métier: Apprenti Alchimiste
Classe: Sans classe
http://bariande.forumactif.org/t416-leylin-farren
Voir le profil de l'utilisateur
Header

Rêve et arriver





2nd jour de la semaine Branya, au nord de Tirione

La nuit était tombée à ce moment-là, le vent était calme, les arbres murmuraient entre eux et le ciel étoilé brillait de mille éclats. Pourtant, le mage ne pouvait observer ce paysage de paix et de tranquillité. Cacher dans une grotte, c'était une bougie qui éclairait son habitat. Il n'y avait pas âme qui vive sauf lui, les alambics, les parchemins et les objets en tout genre, étaient éparpiller un peu partout dans la salle. Lui qui avait dû fuir l'académie de l'Os Sombre depuis maintenant plusieurs années, s'était habitué à vivre avec ce niveau de vie si éloigné dont il avait l'habitude. L'endroit était froid et humide, la seule végétation qui était présente fût déjà utilisé pour la concoction de potions en tout genre. Les sorts de protections en forme de figure étrange, étaient disséminer un peu partout, afin d'éviter des voleurs ou plus encore, des individus voulant sa peau.
C'était dans cet environnement que l'on pouvait appeler "sécuriser", que Leylin débuta un étrange rêve.

Lui qui était enfermé dans une grotte, était à l'extérieur.
Lui qui ne pouvait voir les étoiles, brillaient d'une beauté étrange devant ses yeux.
Lui qui devait être seul, ne l'était plus.

Une femme se tenait devant lui, majestueuse comme la lune, mais dont la présence était aussi vague que l'air.
Absente et présente, partout et nulle part, brillante et transparente à la fois. Qu'était-ce ? Que se passait-il ?
Le noble se posait des questions sans réponse en observant l'étrangère devant lui.

"Mage d'un autre temps, d'un autre monde. Je me permets de m'inviter dans tes songes, car ton aide, j'en ai besoin. Tu peux me trouvé égoïste, ignoble ou répugnante, pourtant, c'est le seule choix qui m'est parvenue afin de sauver ce qui m'est de plus précieux."

Farren regarda, sans laisser échappé le moindre mot, tentant toujours de comprendre ce qui se déroulait devant lui.

"Ton regard est embrumé par le doute, hélas, malgré mon envie de t'expliquer d'avantage, le temps m'est précieux.

Il tenta de parlé, cependant, rien ne pouvait sortir. Était-ce le pouvoir de cette femme ? Ou que sa présence a elle seule, provoquait le silence ? Il n'en savait rien.

"On m'appelle la Dame, mon existence est-ce que les mortels ont nommé "divinité". Cependant, malgré mes capacités, j'ai besoin de ton aide. Oh jeune savant, s'il-te-plaît, libère-moi de ma prison, de mes chaînes que mes fils et filles m'ont enchaîné, moi et les miens."

Leylin fronça les sourcils en écoutant son discours. Dieu ? Prison ? Qu'elles-sont ces balivernes ? Veux-t-elle qu'il règle ses problèmes à sa place ? Le jeune homme aimait de moins en moins cette situation inattendue.

"Afin que tu puisse accomplir la tâche, que j'espère que tu tenteras d'y remédier, je vais libérer tes chaînes que ton corps et ton âme possèdent depuis ta plus tendre enfance. Tu parleras et tu connaîtras la langue des Hommes de mon monde, comme si tu y avais vécu. Cependant, en échange de tout ceci et de ton arriver dans mon monde, tes capacités actuels n'existeront plus. Ce sera à toi d'y remédier, afin de les regagner."

Monde ? Allait-il être transporté dans un autre monde ? Une autre dimension ? Mais ce genre de chose relève de calculs gigantisimes et une quantité de puissance magique faramineuse ! N'était-ce réellement pas un rêve ?

"Maintenant, va. Tu pourras recommencer une nouvelle vie parmi les autres mortels, tu pourras rencontrer des personnes comme toi, ayant perdu ami et foyer. S'il-te-plaît, libère-moi et..."

La voix se faisait de plus en plus faible, plus éloigné, l'image de la femme auréolé de lumière devenait aussi visible qu'un grain de poussière.

"... pardonne-moi."

Et ce fût le noir.


Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Il était une fois...

Dim 11 Fév - 21:58

avatar
Einar Usko de Balenria
N : 10 Or 455
dossier de personnage
Métier: Apprenti forgeron
Classe: Sans classe
http://bariande.forumactif.org/t278-einar-usko-de-balenria#1255
Voir le profil de l'utilisateur
Header

Templier et mage du sang





Une fois de plus, j’allais devoir me résoudre à dormir à la belle étoile. Plus de huit jours étaient passés depuis ma rencontre avec cette fille au sang-chaud. J’avais repris la route vers le sud de Tirione, désireux de me diriger vers la capitale, mais plus j’avançai, et plus j’appréhendais mon arrivée là-bas. Des informations que j’avais pu obtenir des paysans rencontrés en chemin, Tirione n’était pas vraiment similaire à un seul royaume d’Itille. En fait, la politique employée par son gouvernement me rappelait bien plus le royaume d’Ishar. J’espérai que la comparaison n’aille pas plus loin que ça, mais plus j’en apprenais et moins j’étais rassuré. Sauf que c’était encore la destination la plus viable pour ma personne. Doliene et son anarchie apparente maintenue par des mages ne m’inspirait pas vraiment confiance, j’étais bien trop faible pour survivre au climat de Gothregal et Gondone était un peu trop éloigné pour que je m’y rende dans l’immédiat. Donc, cette nation du sud était la seule qui pouvait me fournir quelques informations utiles. Je comptai cependant bien prendre mon temps afin de m’entraîner le plus possible avant d’arrivée et d’être donc prêt à recevoir d’éventuel problème.

Heureusement pour moi, je parvenais relativement bien à me faire discret au milieu de la campagne. Les quelques péons que je rencontrais me prenaient pour un nobliau ou un bourgeois et me demandait très souvent pourquoi je me trouvais dans un endroit aussi éloigné sans garde du corps pour me protéger d’éventuels bandits. Et pour éviter de trop attirer l’attention, je jouais le jeu du jeune homme désireux de découvrir le monde par ses propres ailes et de s’émanciper de l’influence de mon père. J’avais même fait l’effort de réduire ma présentation, retirant le “de Balenria”, histoire de ne pas laisser entendre que je venais d’un lieu imaginaire dont personne n’avait pu entendre dans ce monde.

Cependant, je préférais voyager hors des sentiers communs. Déjà pour éviter de tomber dans des embuscades, mais aussi pour avoir de l’espace afin de m’entraîner. Je me trouvais une clairière avec suffisamment d’espace et je restais là plusieurs heures, afin d’enchaîner les exercices. J’étais encore très loin du niveau que j’avais avant d’arriver à Bariande. Puis, quand le soir arrivait, je piochais dans mes rations et je me reposais en observation le ciel. Je voulais me l’approprier, afin de pouvoir plus facilement me repérer dans le futur.

C’est ainsi que le soir du deuxième jour de la troisième semaine – car je me forçai aussi à apprendre comment le calendrier de ce monde fonctionnait, je me trouvai aux abords d’un petit bosquet, adossé à un arbre, essayant de m’endormir. Soudain, je crus entendre un bruit dans mon dos. Je me relevais, attrapant mes épées pour les remettre à ma ceinture, prêt à les dégainer si quelqu’un essayait de s’en prendre à moi. Je me tournai dans la direction vers laquelle j’avais eu l’impression d’entendre ce bruit avant de m’énoncer :
- Qui va là ? Déclinez votre identité et vos intentions. Un combat est la dernière chose que je désire, mais je n’hésiterais pas à faire usage de violence si vous m’y contraignez.


Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Il était une fois...

Mar 13 Fév - 20:00

avatar
Leylin Farren
N : 5 Or 717
dossier de personnage
Métier: Apprenti Alchimiste
Classe: Sans classe
http://bariande.forumactif.org/t416-leylin-farren
Voir le profil de l'utilisateur
Header

Hypnose ? Malédiction ? Ou...





Le bruit des criquets, le vent caressant les feuilles et l'herbe, la lune éclairant ces derniers d'une douce lumière froide... L'endroit n'était pas si enviable à la forêt de l'ancienne cachette du mage, à part bien sur, le manque évidant d'arbres de différentes espèces ou de la taille du tronc et des cimes. Le temps était le même, le sentiment naturel de calme l'était aussi. On pourrait presque croire que rien n'avait changer en fin de compte.
Pourtant, ce n'était pas le cas. Les étoiles dans le ciel n'avaient pas les mêmes dispositions que dans ses souvenirs, le lieu qui servait de grotte, disparu, mais surtout, ce que Leylin trouvait le plus étrange, était le fait qu'il était debout, éveiller et dehors, entrain de humer l'odeur naturelle des plantes et végétaux en tout genre.
Lui qui était dans une grotte,  se reposant en ayant les yeux fermés, était apparu d'un coup sous le ciel étoilé.

"Qu'est-ce que cela veut dire ?"

Le mage fronça les sourcils tout en observant autour de lui. Il ne comprenait pas sa situation. Les évènements s'étaient déroullé à une vitesse extrême, dans un contexte plus ou moins inhabituel. Raffraîchissant sa mémoire sur les derniers évènements, Leylin ferma ses yeux tout en caressant son menton.

"Je m'étais installé dans la grotte depuis une semaine, je faisais des recherches sur les sortillèges utilisés lors de l'âge d'or du continent. J'avais décidé d'aller dormir afin de faire quelques nuits blanche d'affilé, mais..."

Farren se ressassa les images en boucle, déniant l'apparition d'une femme baignée d'une lumière en se prétendant être une divinité d'un autre monde, le forçant à venir dans le sien. Après tout, ne devrait-on pas être le dernier des imbéciles pour croire en un rêve aussi ridicule que celui là ?

"Téléportation ? Hypnose ? Malédiction ? Toutes ces théories sont possibles, cependant, je ne verrais pas pourquoi on aurait pu me téléporté, alors que j'ai intégré un système anti-pistage pour ne pas être retrouvé par magie. Et si c'était quelqu'un étant entré dans la grotte, je l'aurais sentis."

Le jeune homme faisait confiance à ses facultés, que ça devait être du point de vue magique ou physique, donc il réfuta l'hypothèse d'une téléportation forcée de par une personne tierce.
Quand est-il alors des deux autres réflexions ?

"L'hypnose ne marche que si la cible est devant soit, enfin, pour les sorts que je connais. Les malédictions par contre..."

Leylin s'y connaissait en malédiction. Certes, son énorme savoir n'était pas lié sur un seul domaine, par contre, si on pouvait exprimer ses spécialités dans le domaine magique, les malédictions en étaient une. Certains envahissent l'esprit du porteur afin de les envoyé dans des cauchemards, d'autres détruisaient l'âme à petit feu,... il en existait de toute sorte, toutes aussi perverses les unes que les autres.

"Est-ce vraiment une malédiction ?"

Plus il y réfléchissait, plus il trouvait cela incohérent. Les malédictions n'ont pas été crée pour produire une pluie de paillette dans les songes de la personne ciblée, ou le faire voyager dans un monde imaginaire. Elle devait obligatoirement être néfaste et pour le moment, rien d'anormal ne se passait.

"Hm ~, devrais-je vérifié les environs ? Rester ici m'apportera surement rien de plus après tout."

En effet, rien ne pouvait arriver de plus si le noble restait ici pendant des heures. Cela ne l'amusa guère, mais il n'avait pas d'autres choix que de voir ce que le hasard lui montrera en guidant ses pas.

Traversant le bois dont il foulait les pieds, le mage ne pipa un mot, trop concentré à analyser son environnement qu'il esseyait de superposé à celle qui correspondait lorsqu'il vivait dans la grotte. Mais rien à faire. Les malédictions pouvaient aussi bien utilisé le passer de la victime, comme crée un mixte de souvenirs pour créer cette endroit, pourtant, il ne sentait pas de malaise, pas de "présence" voulant lui sauter à la gorge.
Tout cela le rendait de plus en plus confus.

"- Qui va là ? Déclinez votre identité et vos intentions. Un combat est la dernière chose que je désire, mais je n’hésiterais pas à faire usage de violence si vous m’y contraignez."

Surpris d'entendre une voix dans cet endroit tranquille, Leylin leva un sourcil en signe d'interrogation.

*Qui est-ce ? Fait-il partit du sort qu'il m'a été lancé ? Ou un autre étant pris au piège ?*

Intrigué par l'homme qui était apparu devant lui, le jeune homme réfléchit à ce qu'il pourrait faire.

*Le combattre ?  Cela pourrait peut-être régler le problème... mais aussi l'aggravé. Ksss, je sens que ça ne va pas s'arranger...*

Manière pacifique ou l'inverse ? Étrangement, le mage n'était pas certain de sa victoire en cas de combat. Préférant, pour le moment, une conversation pacifique, il s'exprima :

" Mille excuses pour être arrivé sans prévenir et soyez sans craintes, la violence n'est point non plus ma tasse de thé. Permettez-moi de me présenter, Leylin Farren, je viens d'arriver ici sans même le savoir."

Effectuant une salutation dans l'étiquette que l'on lui avait transmit dans sa jeunesse, Farren mit sa main droite au niveau de sa poitrine, avant de faire une légère révérence.

" Et vous ? Puis-je savoir qui vous êtes ?"

Utilisant que l'on pourrait qualifier de respectable pour son interlocuteur, il lui posa ensuite quelques questions, afin d'entamer une conversation et ainsi, si tout se passait bien, réussir à rassembler les pièces du puzzle.


Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Il était une fois...

Jeu 15 Fév - 23:13

avatar
Einar Usko de Balenria
N : 10 Or 455
dossier de personnage
Métier: Apprenti forgeron
Classe: Sans classe
http://bariande.forumactif.org/t278-einar-usko-de-balenria#1255
Voir le profil de l'utilisateur
Header

Templier et mage du sang




Alors que je m’étais positionné de sorte à dégainer Stamatios et Isokrates au moindre danger, un homme d’un tiers de tête plus grand que moi, dont les longs cheveux noir de jais pendaient jusqu’à ses épaules, sortit de dernière les buissons. Quand il me vit, il eut un instant de pause, se demandant sûrement quelle était la meilleure méthode pour réagir à ma demande. Ce temps fut une raison de plus pour le croire quand il se présenta et qu’il m’assura n’avoir aucune intention de se battre. Ainsi, il répondait au nom de Leylin et affirmait qu’il venait tout juste d’apparaître ici. Il me salua d’une révérence et me retourna la charge de la présentation, ce à quoi je répondis en inclinant légèrement la tête, en prenant une posture plus calme et moins agressive et en m’énonçant :
- Mon nom est Einar Usko de Balenria, Templier d’Ivia, bien que ce titre n’ait plus d’importance ici. Je suppose que vous avez de nombreuses questions sur votre situation et je vais essayer de vous aider de mon possible.

Je me laissais ensuite tomber sur les fesses pour me mettre en tailleur, une position plus adaptée à répondre à diverses questions. J’hésitais à allumer un feu de camp, mais avec la clarté de la lueur sélène en cette nuit de ciel dégagé, nous n’avions pas tellement besoin de plus de lumière. Et il faisait suffisamment doux pour ne pas avoir à se réchauffer aux côtés de flammes. Je pris donc une grande inspiration et, alors que je tressais mes cheveux pour m’occuper les doigts, je commençai :
- Bon, je pense pouvoir prédire quelques-unes de vos questions. Premièrement : « Où suis-je ? ». Ce monde s’appelle Bariande. Pour être plus précis, vous vous situez au nord d’une nation nommé Tirione. C’est un royaume basé sur un principe féodal très inscrit dans la société, expliquai-je en sortant une carte que j’avais pu obtenir pour une bouchée de pain. Un peu plus au nord se trouve Gothregal et Doliene. Deuxièmement : « Que fais-je ici ? ». Si je ne me trompe pas, avant d’apparaître ici, vous avez dû avoir une vision d’une femme vous demandant de la secourir. Eh bien, c’est apparemment la supposée mission qui nous a été assignée. Et donc la raison de notre présence à Bariande. Mais je saute les étapes. Je suis moi aussi dans la même situation que vous, si vous ne l’aviez pas compris.

Je m’arrêtais là pour le moment, attendant la réaction de ce Leylin. Voilà que je me retrouvais dans la peau de KCT, qui avait, en compagnie des chasseurs m’ayant secouru du froid, pris soin de me mettre au courant de ma situation. Même si je ne connaissais pas cet homme, l’aider à se rendre compte de la situation était le moins que je pouvais faire. Si nous voulions rentrer au plus tôt, il fallait que les hérauts se serrent les coudes.


Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Il était une fois...

Lun 19 Fév - 22:51

avatar
Leylin Farren
N : 5 Or 717
dossier de personnage
Métier: Apprenti Alchimiste
Classe: Sans classe
http://bariande.forumactif.org/t416-leylin-farren
Voir le profil de l'utilisateur
Header

Soupçons





Prenant une posture moins offensive, l'homme devant le mage se présenta comme étant Einar Usko de Balenria, un "templier d’Ivia". Cheveux noir longs et fins, une musculature équitable, ni trop, ni pas assez, pour une taille d'1 m 80, possédant un teint de peau correct. Il n'avait pas une présence intimidante ou une énergie terrifiante, mais cela n'empêchait pas à Leylin d'avoir l'impression que si un combat éclatait entre eux, il ne pourrait gagner. Que se passait-il ? Il ne ressentait rien de lui pouvant aggravé la supposé malédiction qui frappait le mage, pourtant, si Farren décidait d'attaquer pour une raison ou une autre, ça ne sera que dans un sens.

Cependant, sa curiosité fut de nouveau piquée à vif, mais de pas n'importe quelle manière.
Posé sur l'herbe, le templier pris d'abord une posture qui lui sembla adéquate, avant de répondre étrangement aux questions que se posait Leylin. Bariande, Tirione, Gonthregal, Dolienne, puis pour finir, la fameuse dame qui est apparue il y a quelques minutes plus tôt, et sa mission. Einar répondait aux questions du mage, en essayant, du moins le semblait-il, d'être le plus précis possible. Sortant même une carte, l'autre étranger lui pointa du doigt les différents endroits dont il faisait la description.
Le mage ne disait rien, ne montrait rien, pourtant intérieurement, il était choqué.

* Alors, ce rêve, cette femme, ses paroles... Tout ceci étaient bien réelles ? Ai-je réellement été envoyer dans un autre monde sans conscetement ? *

Il fallait le dire : c'était un fait à dormir debout, ou à un comte pour enfants. Aucune chance que le démoniste puisse croire ça du premier coup, sans broncher, pour ensuite répondre aussi sec. De plus, rien ne pouvait  réellement être prouver en ce moment. Le fait qu'il ai changer de lieu, qu'il se retrouve dehors et qu'une soi-disante divinité apparaisse devant lui pour sauver son monde, pouvait tout aussi bien affirmé le fait que le noble soit sous l'emprise d'un maléfice. Et ceci ne pouvait être en aucun cas écarté.

S'étant approché pour voir ce que montrait le templier, il avait posé un genou à terre afin de bien observer la carte dans son ensemble, tout en étant sur ses gardes, bien entendu.

"Je vois... ; caressant son menton, le mage continua; cela pourrait bien être le cas, mais aussi, n'être que tromperie..."

S'arrêtant de parler, Leylin regarda alors Einar, droit dans  les yeux, sans sourciller afin de ne pas perdre une miette d'un changement d'expression quelconque.

"Cependant, laissez-moi avouez que j'ai... quelques réserves, par rapport à cette histoire. Comme par rapport au fait que tout d'abord, vous puissiez répondre aux questions que je me posais, alors que même, je ne vous avais encore rien demander. Dite moi, ami, comment pouvez-vous répondre à cette question et à prouver que ce que vous dite est vrai ? Je suis toute ouïe".

Là était le hic, la faille dans tout ce remue-ménage. Un être humain, là, était ici comme par hasard, pouvait répondre aux questions d'un homme, sans que celui-ci pouvait même avoir le temps et la confiance d'y répondre.
C'était comme s'il avait été placé là exprès... Ou que l'on ai pu l'envoyer à cet endroit, dans  le but de le voir. Mais si ce n'était pas le cas, alors le fait que tout ceci ne soit que maléfice ou illusion, ne ferait plus aucuns doutes.
Étrangement, si Leylin devrait se départager entre ces deux hypothèses, il n'aurait trouver aucun moyen de se choisir sur le moment.


Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Il était une fois...

Jeu 22 Mar - 17:35

avatar
Einar Usko de Balenria
N : 10 Or 455
dossier de personnage
Métier: Apprenti forgeron
Classe: Sans classe
http://bariande.forumactif.org/t278-einar-usko-de-balenria#1255
Voir le profil de l'utilisateur
Header

Templier et mage du sang




S’il y avait bien une qualité que je n’aurais pas pu reprocher à ce Leylin, c’était d’être prudent en ma présence. Je doutais qu’il y eut dans ce monde plus louche qu’un individu rencontré dans un lieu inconnu et vous déblatérant tout un tas d’informations auxquels vous ne sauriez adhérez. La confiance est un sentiment toujours agréable entre deux personnes qui se connaissent et qui doivent coopérer, mais pour le moment, dans notre cas à nous deux, le temps était à la rencontre. Dans un tel cas, seule la prudence est de mise. J’espérai cependant que cette prévoyance de la part du jeune homme n’allait pas se transformer en méfiance. Pour cela, je n’avais pas d’autre choix que de lui prouver ma bonne volonté. Même si, de mon côté, je ne devais pas négliger la possibilité d’avoir en face de moi quelqu’un de dangereux. Restait donc à jongler précautionneusement avec ce que je pouvais lui dire et ce qu’il valait mieux garder pour moi.

Mon interlocuteur me fit donc part des réserves me concernant, notamment concernant le fait que j’étais capable de répondre aux questions qu’il se posait. Il me demanda donc quelles étaient les raisons qui me permettaient d’être aussi juste sur ses interrogations et qui auraient justifié la véracité de mes propos. Je préférais être honnête avec lui :
- Malheureusement, je crains être dans l’impossibilité de vous donner une preuve concrète pour vous prouver que ce que j’avance est vrai. Quant à ce qui me permet de deviner les questions que vous vous posez, c’est plutôt simple, tout comme vous, je ne suis pas d’origine de ce monde et j’ai été invoqué par cette étrange femme. Là encore, vous allez me croire sur parole, cependant. De toute manière, je pense que vous aurez très vite l’occasion de vérifier que ce que je vous dis est vrai. Néanmoins, je dois admettre que je trouve cela étonnant que vous soyez apparu si près de ma position. A croire que cette Dame Blanche ne veut pas lâcher ses hérauts dans la nature sans…

Je n’eus pas le temps de finir ma phrase, un hurlement retentissant à quelques dizaines de mètres, suivit une seconde plus tard par deux autres qui sonnèrent en chœur. C’était bien notre veine, voilà qu’une bête sauvage et probablement dangereuse rodait dans les parages, alors que Leylin venait tout juste d’apparaître dans ce monde et que, de mon côté, je n’avais pas encore la force de me battre efficacement. Je lâchai un petit « tss » et prononçai dans un chuchotement :
- Je crois qu’il vaut mieux pour nous de prendre le large avant qu’elle ne nous repère. Ne prenons pas le risque de savoir si elle est inoffensive ou non.

Je me relevai d’un mouvement souple et en essayant de causer le moins de bruit possible. Mais alors que j’allais montrer une voie vers la sûreté à Leylin, je vis quelque chose bouger dans les fourrés. J’eus à peine le temps de me jeter sur le côté pour esquiver l’énorme molosse qui m’avait bondi dessus et qui s’écrasa tête la première sur le tronc contre lequel je me reposai quelques minutes auparavant. Je me redressai sur mes pieds une seconde fois et criai à l’autre jeune homme de me suivre au plus vite. Un rapide coup d’œil à la bestiole me fit remarquer qu’elle n’avait pas qu’une, mais trois têtes différentes, détail m’arrachant un cri de surprise. Le coup qu’elle avait reçu en frappant l’arbre l’avait légèrement sonné, mais ça n’allait pas suffire à nous en débarrasser.

En arrivant près de ce bosquet, j’avais remarqué une rivière qui coulait non loin. Elle me semblait suffisamment profonde pour nous servir d’échappatoire. Restait à parvenir à ne pas se faire rattraper par ce chien.


Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Il était une fois...

Lun 2 Avr - 23:39

avatar
Leylin Farren
N : 5 Or 717
dossier de personnage
Métier: Apprenti Alchimiste
Classe: Sans classe
http://bariande.forumactif.org/t416-leylin-farren
Voir le profil de l'utilisateur
Header

Run away !





Prudence et méfiance, deux mots que Leylin connaissait très bien. Fugitif, chasser par ses propres compères, on pouvait dire que l'expérience en ce qui concerne les pièges et magouilles en tout genre, il en était devenu un expert. De plus, venant d'un monde où la magie est développée à un niveau extrêmement élevé, chaque endroit où le mage mettait les pieds, devaient être vérifié avec une précision quasi-parfaite. C'était la principale raison du pourquoi le démoniste était sur ses gardes en voyant le templier.
Un simple sort peut décider du destin d'un homme et le noble, préférait de très loin, mourir au combat, au lieu d'être attrapé vivant. Qui sait ? Les mages de son ancien monde sont pleins de ressources, en ce qui concerne à être cruel envers la personne prise pour cible.

Lorsqu'Einar tenta de s'expliqué, le démoniste ne s'attendait pas à une réponse comme celle-ci. Pour faire simple, De Balenria n'avait aucunes preuves afin de prouvé son innocence et sa bonne foie, cependant, il pourrait bientôt observer la véracité de ses propos. Leylin fronça les sourcils, ne sachant réellement pas quel choix prendre. L'un était de croire un templier qui était, par un coup de chance, là où se situait le noble, tandis que l'autre restait sur sa théorie. L'un demandait de donner sa confiance à un inconnu, l'autre, d'être sous l'emprise d'un mal très puissant. Clairement, le mage n'avait pas confiance au héraut devant lui. Il n'y avait pas besoin d'argumentés d'avantage, les faits étaient ici.

Alors que le noble pensait à partir de son côté, un hurlement intérompit le héraut d'en face. Pensif, deux autres suivirent juste après. Le danger venait à lui. Il ne savait pas réellement quoi faire sur le coup, mais une chose était sur, il préfèrerait dégerpir. Einar, ayant eu la même idée, prévint Leylin qui fut étonné de son action. Ne cherchant point d'avantage, il acquescia à l'idée de partir de cette zone au plus vite. Se relevant en même temps que son compagnon d'infortune, le démoniste allait commencé à le suivre, étant donné que sa meilleur chance de survie était de rester avec lui. Pourtant, la créature ne voulait point les laissés s'en aller aussi facilement. Se jettant sur Einar, celui-ci réussissa tant bien que mal à évité le monstre qui s'écrasa sur un tronc à cause de l'innertie.

Le démoniste n'avait rien vu venir, réfléchissant en un éclair, il pressentit que le combattre le ménerait à la mort pur et simple. Croyant en son instinct, Leylin sprinta comme un diable, allant dans la même direction d'Einar.

"Où va t-on comme ça ? Une idée pour le semer ?"

Son cœur battait rapidement, son souffle ne possédait pas un bon rythme et sa température corporelle montait en flèche. Ces quelques mots avaient déjà réussis à lui donner un point de côté. Le mage se sentait faible, très faible... trop faible, à tel point qu'il croyait être revenu à l'époque de ses 16 ans, avant qu'il ne décide de prendre la voie de la magie. Hélas, pas le temps de niaisé, il fallait courir pour sa vie, courir pour survivre.
Un dernier coup d'oeil pour attisé sa curiosité lui montra la bête au corps de chien et aux trois têtes, puis d'une évidence certaine, il sût : ils étaient dans la merde.




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il était une fois... Carrefour!
» Il était une fois Sophie la girafe
» Il était une fois la légion [DVDRiP]Guerre
» Il était une fois, une jeune fille nommée Katharina....
» Il était une fois... La petite souris

Sauter vers: