bannière du haut du forum

Partagez

Le père Yemeth prend ses vacances !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Sujet: Le père Yemeth prend ses vacances !

Jeu 15 Fév - 19:44

avatar
Niasci
N : 46 Or 3004
dossier de personnage
Métier: Initiée
Classe: Guerrier
http://bariande.forumactif.org/t260-niasci
Voir le profil de l'utilisateur


Les lutins de Yemeth

Niasci venait d’être poussée hors du conseil par des gardes alors qu’elle se tordait de douleur et commençait à voir des choses étranges partout autour d’elle. Elle ressenti une nouvelle vive douleur mais différente des autres, quelque chose qui semblait brûler son corps de l’intérieur et à lui donner l’impression que ses muscles et sa peau se pliaient les uns sur les autres comme pour prendre le moins de place possible. Elle implora la dame que la douleur cesse.

Lorsque la sensation disparut, elle vit la dame apparaitre devant elle et une voix grave et profonde qui parlait d’un ton posé :

Obéis moi. Va dans les villes, va dans les villages, brûle, casse, peint, vole, échange, détruis tous ce que tu verras, que la confusion s’installe dans ce monde !

Cette voix sembla bien différente de celle que Niasci imaginait pour sa déesse mais cela n’avait pas d’importance. Dans un souffle, elle accepta cette mission. Une fois de plus, la douleur la foudroya. Se sentant plus petite, elle essaya de se regarda et observa quelque chose de bien étrange, son corps était minuscule, elle avait 6 doigts pointus et de longs pieds. Observant les alentours, elle vit deux autres êtres un peu plus loin qui semblaient avoir pris la même apparence qu’elle et se dirigea vers eux en boitillant :

Vous ! Avez-vous entendu ? Nous avons une mission, peut-être ne le comprenez-vous pas mais tout cela est bien trop grand pour notre compréhension de mortels.

En attendant une réaction de leur part, elle jeta un œil au paysage qui l’entourait. Le conseil se trouvait à Heabury, la capitale de Tirione dans une partie particulièrement faste. Les bâtiments et leurs habitants suintaient la richesse de part leurs atours et leurs manières guindées. L’Ondine/Elfe se rendit prêt d’un appui de fenêtre qu’elle était trop petite pour atteindre même en tendant les bras. Elle se mit donc à sauter jusqu’à pouvoir s’agripper au rebord. Elle se hissa, mangea une des fleurs présente sur l’appui de fenêtre et fit tomber le reste du pot dans un fracas de poterie brisée. Elle attrapa ensuite une énorme tarte qui était en train de reposer dans le bâtiment et que la servant venait de terminer de cuisiner. Elle enleva un par un les petits fruits noirs qui la décoraient et les jeta sur les passants en riant. Chaque fruit, en s’écrasant créait une petite tâche noire qui, au vu de l’indignation des habitants, devait être bien difficile à faire partir.

Une grosse voix issue de la maison et un claquement de porte se fit entendre. Des pas lourds s’approchaient d’eux et deux gardes hurlants s’approchèrent en pointant leur lance. Niasci lâcha son gâteau et se précipita vers les autres lutins en leur proposant de fuir promptement.

Fuyons, la dame ne peut nous protéger à chaque instant.

Au moment où elle dit cela, elle vit que les humains aux alentours avaient maintenant un visage de lamantin et ceux-ci disparurent après quelques secondes dans une volée de papillons bleus.



Dernière édition par Niasci le Jeu 15 Fév - 21:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Le père Yemeth prend ses vacances !

Jeu 15 Fév - 21:04

avatar
Orina Nishiie
N : 46 Or 1997
dossier de personnage
Métier: Initiée
Classe: Mage
http://bariande.forumactif.org/t212-orina-nishiie
Voir le profil de l'utilisateur


Le père Yemeth prend ...
feat. Aki Nishiie & Niasci



Invocation du démon

Je… Je m’étais assise sur un banc… Aki et m-moi nous é-étions assises toutes les deux, n-non loin d’une petite fontaine d-d’eau… J’étais encore… Un peu tremblotante. Pas forcément à cause d-du climat, de la température, après t-tout il faisait bien plus chaud i-ici qu’à Gothregal, m-mais pas l-les quelques relents d-de douleur q-que me donnait l-les sceaux que j’avais sur les mains… D-donc… Nous portions t-toutes les deux des sceaux d-de deux des dieux sombres… Si au départ j-j’ignorais l-lesquels, nous… Nous nous étions rapidement renseignées sur eux, a-afin de savoir qui étaient ces… Dieux ? J-je n’osais p-pas penser à quelque chose sur eux, a-au risque de les mettre en colère... Ils… Ils devaient nous surveiller en permanence…

I-il y avait donc… Le dieu du néant, u-un dieu complexe, q-qui… Qui semblait être v-véritablement perdu… Et le dieu Akith, d-du chagrin et du regret… V-vu que je pleurais souvent, q-qu’il m’arrivait souvent de regretter m-mes choix, m-mes décisions… Je me disais q-que… Cela aurait p-put être pire… Je ne savais même si j’étais encore en train de délirer… D’autant q-qu’il m’arrivait d’entendre des voix, v-venant d-de je ne sais où, c-comme si… J’avais des hallucinations… J’avais en t-tout cas posée ma t-tête contre l’épaule d-d’Aki, en f-fermant u-un peu les yeux, j-jusqu’à… Etre réveillée p-par une nouvelle voix…

‘’Ta volonté n’est rien. Sers-moi en ce jour ! Répand la terreur, le désordre, le malheur ! Rappelle à tous ce qu’est le désespoir ! SOIS A MOI !’’

Ma vue se brouilla, alors qu’un sifflement se fit… je ne comprenais plus vraiment ce qu’il se passait, mais cela commençait à m’être égal… Ce fut dans une légère brûme que je rouvris les yeux, encore plus minuscule que j’avais put être. Mon apparence avait été quelque peu modifiée, plus pâle, plus vampirique, et surtout plus… Maléfique. Elle m’allait bien, je trouvais. Je penchais en tout cas ma tête en direction d’une individu qui s’approchait, rapidement, avant qu’elle ne commence à jouer de vilains tours aux habitants. Des farces ? C’était encore trop gentil je trouve, trop enfantin… Ce qu’il faudrait amener devait être bien pire, bien plus construit et méticuleusement soigné. Il ne fallait pas faire un millier de tour, mais faire le meilleur possible, pour que tous finissent par être rompus au désespoir… Tel était l’objectif de cette journée, celle où je m’éveillais enfin !

Apparence d'orina :
 

‘’Héhéhéhé… Intéressant !’’ Je sortais l’une de mes mains, presque cadavérique et squelettique, toute maigrelette, avant que mon ongle, taillé comme une aiguille, ne vienne doucement rencontrer le côté d’une ardoise, s’y frottement doucement et très lentement… Très très très lentement ! Un sinistre grincement résonna alors dans les environs stoppant les hommes armés qui poursuivait celle qui se trouvait être ma camarade de jeu, les individus se bouchant les oreilles face à ce son, avant de me regarder, fou de rage, alors que j’affichais un sourire carnassier… Comprenaient-ils que ce n’était que le début ? Pas encore semblait-il, car j’avais encore bien des tours dans mon sac, mais je riais, d’une manière maléfique, car alors qu’ils approchaient, je courrais vers un étal, avant de prendre un sac de farine, et de leur jeter dessus, les rendant ainsi tout blanc ! Héhéhé, un vrai délice que cette journée !
© Aki Nishiie


Dernière édition par Orina Nishiie le Jeu 15 Fév - 23:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Le père Yemeth prend ses vacances !

Jeu 15 Fév - 23:00

avatar
Aki Nishiie
N : 61 Or 1138
dossier de personnage
Métier: Guérisseuse
Classe: Soigneur
http://bariande.forumactif.org/t180-aki-nishiie
Voir le profil de l'utilisateur


Le père Yemeth prend ses vacances !

S’il manquait une seule chose à leur journée qui avait déjà largement outrepasser les limites de la tolérance, c’était une malédiction stupide d’un dieu étranger et bien décidé à ruiner le soleil qui pourtant brillait plutôt joyeusement aujourd’hui. Et comme évidemment ce paramètre particulier n’était pas encore coché, lorsque la rouquine et la rosâtre sortirent du bâtiment du conseil pour se retrouver dans les rues guindées de la capitale de Tirione, le malheur s'abattit sur elle. Les deux jeunes femmes rapetissirent et se mirent à ressembler à des elfes/gobelins petits trolls de fort laides apparences. Et en plus de cela … oh oui ce besoin de faire le mal, le mal, des farces, des stupidités, ooooh. Orina (enfin ce en quoi elle s’était transformée) et une autre elfidée commençaient déjà leurs plans machiavéliques, mouaif, pas très reluisant tout cela, il fallait quelque chose qui pourrait surprendre toute la ville … à la fois ! D’un coup ! Pouf ! Oooh ce serait un plan machiavélique, génial ! L’ancienne rouquine (qui avait conservé des cheveux rouges au demeurant) bondit vers ses congénères pour tenter de les attrapper par leur bras afin de leur exprimer l’idée génialissime qu’elle avait.

- Hey ! Hey ! Imaginez ! Hey ! Imaginez qu’on amène un … un …


Elle se glissa à elle-même un sourire sarcastique.

- UN OGRE ! On trouve un ogre ! On fait du bruit. Avec des trucs en fer. Faut aller voler un forgeron. On en profitera pour mettre des crachats de troll dans son métal fondus héhé. Et on fait beaucoup de bruit.


La petite diablesse agitait ses bras, représentant avec une certaine fougue la façon dont on pouvait agiter des bouts de ferrailles pour faire beaucoup de bruit, ce qui n’était pas vraiment nécessaire, mais l’amusait beaucoup.

- Et il nous court après. Et on court vite. Très vite. Jusqu’à ici. ET POUF ! UN OGRE ! Ce serait pas trop trop fort ?


Toute fière de son plan digne d’un véritable génie du mal elle se dandinait d’un pied sur l’autre en agitant toujours les bras ce qui, pour n’importe quel passant, devait avoir l’air d’un étrange rituel particulièrement stupide.

- Après on pourrait l’énerver en montant sur le toit des maisons et en sautant dessus et en faisant toujours pleins de bruits. Pif Paf Pouf ! Il casserait toutes les maisons ! Oooh comme ce serait rigolo ! Allez aidez-moi !


L’air mi suppliant mi vantard de la petite bestiole avait de quoi faire rire, mais comment ne pas prendre au sérieux un être aussi gracieux ? N’est-il pas ?

Feat. Lot of people

                Musique - -  Chronologie - - Liens


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Niasci
N : 46 Or 3004
dossier de personnage
Métier: Initiée
Classe: Guerrier
http://bariande.forumactif.org/t260-niasci
Voir le profil de l'utilisateur


Les lutins de Yemeth

Un ogre, tel était la proposition du lutin roux. Niasci prit au moins un demi second pour étudier cette alternative. C’est vrai que ce qu’elle avait jusqu’à présent n’embêtaient qu’une ou deux personnes par ci par là et n’apportait pas destruction et désolation sur le monde.  Elle accepta donc la proposition mais en ajoutant une condition :

D’accord mais alors on l’emmène aussi sur le conseil super nul pour faire paniquer les politiciens qui parlent beaucoup trop et qui croient en n'importe quoi. Par contre, tu veux trouver où un troll ?

Elle eut à peine le temps de terminer sa phrase, la douleur fulgura à nouveau dans ses membres et elle la servante hurlante qui avait désormais l’apparence d’un énorme loup assoiffé de sang arrivait sur eux et n’avait vraiment pas l’air commode. Niasci attrapa donc les bras des deux autres lutins et se mit à courir vers la périphérie de la ville pour lui échapper. Sur la route, elle prit un malin plaisir à voler de nombreuses fioles sur l’étal d’un teinturier. Elle courut en les jetant partout autour d’elle : rose, vert, bleu, il fallait de toutes les couleurs !

Ayant semé la cuisinière, l’Ondine s’arrêta et reprit son souffle.

Dans la forêt, là d’où je viens, on pouvait trouver des trolls très rarement dans les forêts. Mais ici, je ne sais pas où ils se cachent. De toute façon, il faut sortir de la ville. Que la dame me guide !

Elle eut une pointe de douleur dans le bras et se mit ensuite à courir, vers l’extérieur de la ville en essayant d’arriver aux murailles de celle-ci pour trouver une sortie, en poursuivant les jolies biches bleues qui courraient devant elle par groupe de dix. Arrivée près d’une sortie de la ville, elle se faufila dans une charrette afin de ne pas être vue (même si cela était inutile). Une fois hors des murailles, elle prit le temps de détacher la charrette des chevaux avant de sauter de celle-ci ce qui causa une sacrée pagaille dans les caravanes de marchands qui se trouvaient désormais temporairement bloqués.



Dernière édition par Niasci le Sam 17 Fév - 1:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Le père Yemeth prend ses vacances !

Ven 16 Fév - 20:43

avatar
Orina Nishiie
N : 46 Or 1997
dossier de personnage
Métier: Initiée
Classe: Mage
http://bariande.forumactif.org/t212-orina-nishiie
Voir le profil de l'utilisateur


Le père Yemeth prend ...
feat. Aki Nishiie & Niasci



Troll des cavernes

‘’Niéniénié !’’

Décidement, je m’amusais trop à enfariner ces gens. Pensaient-ils vraiment qu’ils seraient en mesure de pouvoir faire quelque chose ? J’étais déjà en train de prévoir la suite de mon plan machiavélique… Un sceau d’eau, un peu de levure et tout un tas de chose, et avec la température adéquate ils se transformeraient en brioche ! Des brioches avec des bras et des jambes, comme quoi l’évolution était un processus très particulier qui ne s’appliquait pas unilatéralement. Sinon, ces âmes insignifiantes auraient trouvées un moyen de se prémunir de mes splendides tours ! Ou… En fait non, jamais ils n’en seraient capable, niéniénié !

Mais je n’eu pas le temps de mettre plus à exécution mes tactiques, qu’une individu verdâtre, animée des mêmes pulsions chaotiques que moi, préféra reporter à plus tard la zizanie ambiante, pensant à un plan bien particulier… A une chose bruyante, très bruyante… Un Ogre ! L’idée me fit bien grincer des dents, mais dans le bon sens du terme étant donné que je souriais d’une manière très intéressée par l’idée. Un ogre, cela aurait de quoi détruire toutes les provisions de ces individus, et il n’en resterait pas une ! Ce serait aussi facile que de chipper la sucette d’un enfant, si seulement ils en avaient !

Et donc un Ogre ! Nous partions à l’extérieur de la ville, d’une manière bien discrète en utilisant une charrette (j’avais sabotée l’essieu en plus, quitte à être une grande crapule), avant que nous arrivions à l’écart de la ville… Mais une fois dans la forêt… J’eu une bonne idée…

‘’Nié nié nié… Mieux qu’un ogre… Un troooooll !’’
Je souriais en ricanant, pour reprendre : ‘’Rien que son nom indique ses intentions ! Ces individus vont comprendre le chaos et le désespoir qu’ils rencontreront ! Un festin sera organisé, où nous dégusterons leurs larmes pleines de tristesse et de sel ! Ooooh, je crois atteindre la félicitée !’’

Mais en même temps, ma vue était quelque peu étrange. Devais-je noter sur le coup de la folie ambiante le fait que le ciel était devenue orangé ? Cela rendait bien, mais je préférais constater une mer de sang au dessus de ma tête, ou les ténèbres les plus profonds… Tout rendrait bien en fait ! Sans le rose. Le rose m’était réservé. Evidement. Oh, et il y avait aussi une musique toute particulière, bien précise, bien iconique à mon plan :

Musique

‘’Mais plus important que ça, trouver le spécimen risque d’être une tâche ardue… Mais j’ai ma petite idée ! Ils se trouvent là où les autres ne sont pas ! Et les humains ne sont pas dans les endroits difficiles à vivre. Il nous faut… Des montagnes ! Ou même mieux, une caverne ! OUI ! Trouvons un troll des cavernes !’’

Je ricanais une nouvelle fois, avant de pointer du doigt une direction, vers une montagne qui s’approchait :

‘’Niéniénié, par là !’’

© Aki Nishiie
Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Le père Yemeth prend ses vacances !

Ven 16 Fév - 22:10

avatar
Aki Nishiie
N : 61 Or 1138
dossier de personnage
Métier: Guérisseuse
Classe: Soigneur
http://bariande.forumactif.org/t180-aki-nishiie
Voir le profil de l'utilisateur


Le père Yemeth prend ses vacances !


Mune était resté derrière, cherchant sans doute à résoudre le problème que rencontrait visiblement sa maîtresse. Le louveteau était également victime de quelques-unes des farces et il fut vite énervé, voire boudeur, se roulant en boule dans un coin pour qu’on ne vienne plus le déranger.

Revenons en à notre … chose de petite taille aux cheveux rouges principale. Visiblement, ses deux collaboratrices tout aussi charismatiques qu’elles optaient plutôt pour un troll. Bouarf, un troll et un ogre, l’essentiel était que ce soit gros et que ça puisse casser des maisons, le reste n’était que du détail. Elles se mirent donc toutes joyeusement en route vers la forêt la plus à proximité, motivée par l’idée de ce qui avait un jour été une petite mage innocente : trouver une caverne ! La première montagne en vue sembla donc devenir la direction de la clique qui n’eurent pas besoin de trop utiliser leur flair de … choses, pour trouver une caverne. Oh une jolie caverne, bien puante, assez grande pour faire rentrer deux ou trois trolls dedans.

La rouge de l’équipe avait pris le temps de passer chez le forgeron pendant que la rose trafiquait leur charrette et distribua donc ses précieux bouts de métal à ses deux comparses avant de se mettre à sauter dans tous les sens, les faisant sonner comme des bracelets de danse orientale mais d’une manière que l’on ne pouvait qualifier de musicale qu’après une ablation partielle du cerveau. Pour ajoutez à cela un peu de mélodie, la peau verte se mit à chantonner.

- Trolichon, Trolichounet
Viens donc nous trouver !

Trolichon, Trolichounet
Viens nous voir face de pet !

Trolichon, Trolichounet
Même pas tu pourras nous attrapper !

Trolichon, Trolichounet
T’es aussi moche qu’un bouton d’acné !

Trolichon, Trolichounet
Et aussi stupide qu’un rat attardé !


Particulièrement fière de son improvisation, l’ancienne Druidesse poursuivit cette rengaine jusqu’à entendre une grognement particulièrement agacé faire trembler le bout de leur pied. Elles avaient réussis ! Une masse énorme à l’air particulièrement insultée (avait-il pus comprendre les paroles pleines d’inventivité de notre héroïne ?) émergeait difficilement de l’ouverture ménagée dans la paroi de la montagne.


Il abattit directement sa massue au milieu du petit groupe en grognant. Aki esquiva de justesse en rigolant d’un air particulièrement amusé.


Feat. Lot of people

                Musique - -  Chronologie - - Liens


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Niasci
N : 46 Or 3004
dossier de personnage
Métier: Initiée
Classe: Guerrier
http://bariande.forumactif.org/t260-niasci
Voir le profil de l'utilisateur


Les lutins de Yemeth

Elles se mirent d’accord sur le troll et s’éloignèrent de la ville en cherchant une grotte où l’un deux pourraient se cacher. Entre temps, elles avaient trouvé des petits bâtons de métal qu’elles allaient pouvoir allègrement frapper pour exciter la créature et peut-être assourdir les habitants une fois revenue en ville avec le troll. Quoi que, au vu de l’agitation que celui-ci allait amener, cela ne serait probablement pas nécessaire car le bruit se noierait dans les cris de panique témoignant de la réussite glorieuse de la mission que la dame leur avait donnée, gage de sa confiance.

La rousse attira donc le troll avec une petite chanson, on ne sut pas vraiment ce qui le fit finalement sortir mais toujours est-il que la tactique fonctionna et que celui-ci apparut hors de sa grotte, l’air franchement en colère. Tant mieux, à troll fâché, reine paniquée.

Il frappa d’un grand coup de massue que Niasci voyait à poils longs dans le groupe, elle évita le tout avec une roulade en riant. Elle se mit à sautiller de droite et de gauche pour attirer son regard et finit par monter sur un gros rocher, allant elle aussi de sa petite improvisation :

♪ Je suis un troll et je mesure,
Toute l’odeur de mes chaussures
Pur produit de putréfaction,
            Je suis un troll, je sens pas bon ♪

Elle ponctuait chaque phrase en lançait sur la créature des fruits murs tombés au sol qui s’écrasaient sur lui dans une misérable explosion gluante. Elle espérait que sa petite chanson et ses projectiles pousseraient la créature à s’éloigner de sa demeure : il devait être assez énervé pour les suivre jusqu’à la ville et il avait une petite trotte.

En parallèle, elle continuait à frapper ses bouts de métal afin de l’agacer. Le troll, visiblement à bout de l’impertinence des petites créatures, retenta de les frapper une nouvelle fois mais elles n’étaient plus au même endroit et ses coups lourds et lents étaient faciles à éviter pour les espiègles petites dames.

Niasci voulut accélérer un peu les choses et se faufila jusqu’à lui. Elle prit l’un de ses deux gros bâtons de métal et, l’utilisant comme un marteau, elle frappa de toutes ses forces le plus petit des orteils de la créature à de nombreuses reprises. Au vu du manque de réaction de sa part, elle attrapa une petite brindille et planta celle-ci profondément sous l’ongle. Il cria immédiatement de douleur tandis qu’elle s’enfuyait pour se mettre  à l’abri en riant. Il poussa un hurlement de rage en secouant la jambe et se précipita à la poursuite des lutins.
Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Le père Yemeth prend ses vacances !

Dim 18 Fév - 16:01

avatar
Orina Nishiie
N : 46 Or 1997
dossier de personnage
Métier: Initiée
Classe: Mage
http://bariande.forumactif.org/t212-orina-nishiie
Voir le profil de l'utilisateur


Le père Yemeth prend ...
feat. Aki Nishiie & Niasci



Intérêts maladifs !

Une curieuse balade que nous avions là ! Niéniénié, les choses devenaient de plus en plus intéressantes. Rapidement, nous trouvâmes l’entrée d’une caverne qui semblait prometteuse. Un plaisir donc, que de pouvoir la visiter et d’y trouver moults dangers qui pourraient terroriser les populations avoisinantes. Rien que les champignons déjà. En en lançant quelques uns dans un puit, l’on pouvait créer une bonne épidémei qui durerait des semaines, d’autant que les quartiers de la ville étaient insalubres ! Niéniénié ! Je notais cette idée dans un coin de ma tête, en m’assurant déjà que le cœur du spectacle puisse être présent, alors que je tapais nonchalamment l’une des barres métalliques sur un rocher avoisinant. Mes « Partenaires » étant naturellement plus bruyant, je leur laissais cette fatigante partie, m’assurant de diriger l’opération d’une main experte, comme je le faisais toujours !

Et après quelques comptines bien pointues, l’intéressé fini par montrer le bout de son nez couvert de vérrues. Je ne pus m’empêcher sur le moment de le faire remarquer :

‘’Pouah, qu’il est laid ! Il est parfait !’’


Deux informations certes contradictoires, mais on ne lui demandait pas d’être beau. Juste gros, large, malodorant et contrôlable à soit. Juste fallait-il lui faire comprendre qu’il devrait servir nos intérêts avant tout, et non tenté d’obtenir sa liberté. Il était en tout cas suffisamment enthousiaste pour essayer de nous écraser, mais ses coups imprécis étaient aisés à esquiver, d’autant que nous n’étions pas très grande… Bref, des aiguilles à attraper dans un océan de foin !

Je regardais en tout cas le spectacle, en m’amusant grandement. C’était à la fois pathétique et comique, donc une fois en ville, il pourrait s’adonner à un véritable bazard. Juste fallait-il l’emmener là-bas, et non jouer avec lui ici. Je pris donc les vers, pour leur répondre :

‘’Les roses sont rouges !
Les violettes sont bleues !
Il faut qu’on se bouge !
Et pas qu’un peu !’’


Et sur ces mots, je commençais à avancer, jusqu’à trouver un tronc creux où me faufiler. J’étais bien à l’intérieur, suffisamment pour ne pas être embêtée… J’aurais juste à attendre qu’ils partent, et je pourrais ainsi récupérer quelques petites herbes toxiques, qui rendront les gens verts ! C’était un plan parfait, à moins que mes « camarades » ne s’empressent de me rejoindre dedans, auquel cas nous risquions de dévaler la distance nous séparant des murs à toute vitesse ! Au moins cela amusant ! Cette journée était à marquer de la pierre de l’hilarité. Ou a vous de voir si vous la jetez la première !
© Aki Nishiie
Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Le père Yemeth prend ses vacances !

Dim 18 Fév - 17:16

avatar
Aki Nishiie
N : 61 Or 1138
dossier de personnage
Métier: Guérisseuse
Classe: Soigneur
http://bariande.forumactif.org/t180-aki-nishiie
Voir le profil de l'utilisateur


Le père Yemeth prend ses vacances !


Oooooh l’amusement était à son comble ! Après quelques esquives (qui n’étaient pas vraiment le fort d’Aki, il fallait l’avouer), la gobeline se rendit compte que celle qui avait été sa fille venait de se jeter dans une souche, sans doute pour se protéger tout en attirant le monstre jusqu’en bas de la colline ! Quelle idée faramineusement délicieuse et pleine d’inventivité génialissime ! Le troll, toujours aussi énervé, surtout après la fabuleuse perfidie de Niasci, commença à se ruer sur le tronc mort. la Nishiie bondit à l’intérieur de la souche et appela l’ondine pour qu’elle les y rejoigne.

- Hé ! Hé ! Viens ! Ca ira plus vite comme ça !


Mais que la servante de la dame y parvienne ou pas, le sursaut brutal de la Druidesse avait suffit à ébranler la bout de bois qui se mit délicatement à entamer une descente en roulant, d’abord doucement puis de plus en plus vite, au point que le paysage semblait tourner à une vitesse affolante. Ravie de tour de manège, l’amie des animaux ne put que crier de joie en voyant le monde s’affoler autour d’elle.

- Yeepeeeeeee !


Se calant comme elle le pouvait, elle tentait de former une roue parfaite à l’intérieur du rondin, donnant sans doute à voir un spectacle des plus honorables pour une intervenante de cirque. Mais il fallait avouer que la faiblesse de ses muscles et le tourni qui commençait à lui venir ne ferait pas d’elle une parfaite acrobate puisqu’elle se sentit devenir encore plus verte que ce qu’elle ne l’était à l’origine, gonflant les joues dans une caricature exagérée de la personne sur le point de laisser ses tripes prendre l’air, ce qu’elle fit d’ailleurs aussitôt arrivée, non sans y ajouter un borborygme aux oreilles d’un lapin terrifié.

- Héhé c’était drôlement amusant ça !


Scrutant la colline, l’archère ne mit que peu de temps à voir leur proie arriver. Enfin, elles étaient les proies, ou la ville, mais peu importait l’art de la sémantique à présent, il fallait finir de le diriger jusqu’à la ville.

- T’es même pas capable de nous suivre gros lourdeau !
T’es qu’une sale bestiole qui pue gros nigaud !


Après lui avoir fait un salut des deux mains, la petite chose se mit à fuir de toutes ses petits pattes jusqu’à la ville où elle commença à hurler à l’attention de tous les passants.

- Héééé y’a un truc intéressant là-bas ! Héééé vous devriez aller voir !! Allez-y ya pleiiiiiiiiiiin d’agent !


Même si tous ne se firent pas prendre à ce piège grossier, il y en eut bien deux ou trois pour trottiner droit vers le troll qui grognait alors qu’ils ne le voyaient pas encore, après tout Heabury était une ville où la richesse était le pouvoir manquait à 95% de la population et tous ne pouvaient pas être des flèches !

Feat. Lot of people

                Musique - -  Chronologie - - Liens


Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Le père Yemeth prend ses vacances !

Dim 18 Fév - 19:21

avatar
Niasci
N : 46 Or 3004
dossier de personnage
Métier: Initiée
Classe: Guerrier
http://bariande.forumactif.org/t260-niasci
Voir le profil de l'utilisateur


Les lutins de Yemeth

De leur côté, les filles s’étaient cachées dans un grand rondin de bois qui avait commencé à dévaler la pente à toute vitesse dès que la rousse avait mis le pied dedans, rejoignant le lutin aux cheveux violets. Niasci les avait regardées descendre pendant une ou deux secondes, riant de les voir prendre de la vitesse mais elle s’arrêta d’un coup quand elle avait entendu un grognement de troll qui était particulièrement proche. Niasci se mit à courir et finit par se coucher sur un petit bout d’écorce avant de se lancer elle aussi dans la descente. Le troll faillit la toucher et elle cria :

Ehhhh attendez moiiiiii !

Les trois lutins glissèrent de façon plus ou moins maîtrisées jusqu’en bas de la montagne en ne se prenant que quelques cailloux. N’ayant de protection sur la tête, l’Ondine se prit également de nombreuses branches d’arbres dans les yeux et sur les bras. Elle avala même une mouche en cours de route et arrêta à partir de ce moment de crier.

Elles pénétrèrent à nouveau en ville, le troll toujours à leur trousse mais encore peu visible. La rousse hurla pour attirer du monde en leur promettant de l’argent. Tout le monde ne fut pas pris au piège mais quelques personnes déjà se pressaient dans la zone en attente.

Niasci ne voulait pas en rester là. Pas question de simplement emmener le troll ici, elle voulait qu’ils aillent jusque dans les plus beaux quartiers car, certes, elle ne pourrait probablement pas atteindre les dirigeants mais cela causerait probablement une petite vague d’indignation dans les discussions, perturbants les inutiles palabres incessants qu’ils échangeaient.

Elle attrapa donc un grand tissu coloré qui servait de toit à un étal, l’attacha à un son bâton de métal restant et commença à l’agiter pour attirer la créature qui faisait ses premiers pas en ville dans la panique générale. Les passants s’écartaient précipitamment en hurlant et en renversant tout sur leur passage. Ce bruit excitait encore plus le troll qui donnait des coups de droite et de gauche, faisant de nombreux dégâts sur son passage.

Allez, mon gros, viens par ici, il y a de la nourriture !

Le troll ne sembla pas réellement être attiré par le tissus mais plus par la vue des lutins qui l’avaient sorti de sa grotte. Il se précipita donc à nouveau vers elles. Niasci reprit ses jambes à son coup en remontant vers le centre de la ville. Sur le chemin, elle croisait des gens qui tentaient de récupérer vivement leurs possessions avant d’aller se cacher. Les gardes de la ville commençaient à s’organiser et à se rassembler afin de lancer une attaque contre la créature.
Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Le père Yemeth prend ses vacances !

Dim 18 Fév - 20:15

avatar
Orina Nishiie
N : 46 Or 1997
dossier de personnage
Métier: Initiée
Classe: Mage
http://bariande.forumactif.org/t212-orina-nishiie
Voir le profil de l'utilisateur


Le père Yemeth prend ...
feat. Aki Nishiie & Niasci



Trollo Kart

Musique

Il semblait que mon plan se heurtait à quelques difficultées… Techniques… Si l’idée de passer inaperçue avait été celle qui m’était venue en tête dans l’immédiat, ce fut avec surprise que je vis la créature verte s’inviter dans ma cachette, avant de tout faire pour que nous commencions à dévaler la pente ! Mais enfin, quelle idiote ! Cette chose était tout sauf un moyen de locomotion ! Cela risquait d’être fortement désagréable, à n’en point douter ! je commençais à agiter les bras, tout en lui sommant :

‘’Ouste ! Va-t-en ! C’est pour des raisons tout à fait différentes que… KYAAAAAAAAAAA !!!’’

Et oui, c’était trop trad. Nous étions déjà en train de gagner de la vitesse, trop de vitesse. J’étais secouée, dans tous les sens, si bien que mes intestins durent sortir un instant de mon corps. Mes yeux n’arrivaient même plus à identifier le sol des cieux, et pour ne rien rajouter, voilà qu’une autre invité surprise nous rejoignait ! Comme quoi cette expédition virait au cauchemar personnel ! Mais bon… Pour me réconforter, je me disais que la suite serait plus distrayante, c’était au moins ça de gagné non ? Mon dos était affreusement douloureuse, comme si j’avais prit une cinquantaine d’années en l’espace d’une seule grande descente. Me voilà toute pleine de courbature, et je trouvais un bâton proche pour m’en servir de canne, en marchant tel le troisième âge, courbée à demi angle droit !

Mais bon, pendant ce temps, elles s’occupaient des basses besognes, à savoir mettre de l’agitation de la ville avec le troll, rassembler les gens et autres. J’arrivais après, suivant la piste du troll, avant d’essayer de me mettre au trot pour les rattraper, avant de remarquer que les gardes commençaient à arriver. Il semblait que les mauvaises nouvelles se préparaient, mais j’avais bien une idée dans mon sac pour me charger d’eux ! Les étals vides allaient me servir ! Je récupérais tout un tas de fourniture dessus, avant de commencer un stratagème de guerilla urbaine !

En effet, je m’étais installée à l’avant d’un étal, que je faisais dévaller en étant accroché au troll par une corde qu’il n’avait pas vu. L’objet glissait sur le sol, dans un affreux bruit, et pendant ce temps, alors que les gardes tentaient de rattraper la bête, je jetais tout ce que je trouvais, c'est-à-dire principalement des peaux de bananes et des carapaces de tortues. J’ignorais vraiment comment on pouvait manger ces créatures, mais je gardais cette question pour plus tard, jusqu’à avoir la meilleure idée dans le bazar que j’avais prit : Des champignons… Et si… J’osais ? Bien sûr que oui ! Je lançais d’un geste calculé les champignons à mes camarades, en leur disant à plein poumon :

‘’Donnez-les au troll, on ira plus vite ! Niéniénié !’’

© Aki Nishiie
Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Le père Yemeth prend ses vacances !

Lun 19 Fév - 18:08

avatar
Aki Nishiie
N : 61 Or 1138
dossier de personnage
Métier: Guérisseuse
Classe: Soigneur
http://bariande.forumactif.org/t180-aki-nishiie
Voir le profil de l'utilisateur


Le père Yemeth prend ses vacances !


Alors que le bordel ambiant était devenus comme une seconde nature de la rouquine, elle observa en rigolant les gardes trébucher sur les pièges de sa compagne rose. Mais quelque chose n’allait pas. Dans un premier temps, l’archère était juste persuadée qu’il s’agissait là d’un problème d’échelle, comme l’avait dit Niasci, il fallait attirer la créature dans les quartiers riches, le faire démolir des jolies maisons. Elle s’employa donc à cette tâche, utilisant des moyens plus farfelus les uns que les autres, majoritairement faire du bruit et tenter des pirouettes aux alentours du laid visage de leur proie. Tout ceci fonctionna plutôt bien et le retard de ceux qui étaient censés maintenir l’ordre leur permit d’atteindre des quartiers où les magnifiques myosotis entretenues par quelques Skures ployant le dos furent bien vite écrasées.

Bizarrement, Aki ne se sentait pas beaucoup mieux. Non c’était même plutôt l’inverse. Elle ressentait un espèce d’arrière goût amer, là, quelque part entre la joie et le délice, quelque chose qui gâchait tout cela, comme du poivre sur un fondant au chocolat … De la culpabilité ! C’était le mot ! Elle se sentait coupable en voyant les Skure pleurer en imaginant les sanctions de leurs maîtres,les gardes se démener, certains se casser le nez en tombant, les gens courir, affolés, la folie dans leurs yeux.

Un instant, la jeune femme/gobeline s’arrêta, regardant le carnage désastreux. Et il n’y avait presque plus de joie dans ses yeux. Elle contempla au sol une femme à la jambe cassée qui serrait contre elle son bébé alors que le troll arrivait droit sur elle, pour le protéger sans doute, qu’il l’écrase elle s’il le fallait mais pas lui. Le temps s’était comme arrêté. Qui était-elle ? Que faisait-elle ? Quelque chose n’allait pas. Elle regarda ses petites mains vertes. La scène déchirante qui se déroulait devant ses yeux. Se dit qu’elle pouvait peut-être les sauver eux, à défaut des autres. Voilà qu’elle voulait sauver des gens maintenant ! Cela n’avait plus rien d’amusant. Plus rien du tout.

- Hé gros tas ! Viens voir par là !


Sa voix avait vrillé. Elle avait peur. Le troll tourna son énorme tête vers elle. Elle ne faisait pas le poids et ce n’était que maintenant qu’elle le remarquait. Elle regarda quelques cadavres. C’était sa faute. En partie au moins. Le sol trembla sous ses pieds quand l’énorme chose s’arrêta devant elle pour lever son gourdin. Elle était Aki de nouveau. La peau blanche. Des tâches de rousseurs sur tout le visage. Le poids de ce qu’elle venait de faire l’empêchant de bouger. Il fallait un miracle pour la sauver. Beaucoup de chances sans doute. Était-elle chanceuse ? Parfois oui. Parfois non. Mais si elle mourrait aujourd’hui, elle l’aurait mérité.

Spoiler:
 

Feat. Niasci et Orina

                Musique - -  Chronologie - - Liens


Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Le père Yemeth prend ses vacances !

Lun 19 Fév - 22:07

avatar
Niasci
N : 46 Or 3004
dossier de personnage
Métier: Initiée
Classe: Guerrier
http://bariande.forumactif.org/t260-niasci
Voir le profil de l'utilisateur


Les lutins de Yemeth

La rose demanda aux autres qu’on donne des champignons au troll. Elle n’avait aucune idée de leur effet mais apparemment, cela allait être drôle et c’était tout ce qui l’intéressait. Elle rentra dans une maison ouverte où les gens tremblaient de peur, elle escalada les étages en montant les marches quatre à quatre jusqu’au toit. Arrivée en haut, elle sauta en visant le moment où le troll passait à proximité. Elle faillit tomber mais retomba sur son épaule en s’accrochant aux lambeaux qui lui servaient d’habits. Elle remonta jusqu’à son visage. Le troll se secoua dans tous les sens, comme s’il voulait se débarrasser d’une vilaine mouche mais elle tint bon. Elle lui fourra des champignons dans la bouche pendant qu’il hurlait, manquant d’y perdre un doigt. Il en recracha une bonne partie mais ce qui était passé devrait suffire à provoquer un effet, si effet il y avait. Elle resta ensuite accrochée dans son dos en criant « Yiaaaa ».

Les gardes, désormais parfaitement coordonnés, étaient prêts à lancer un premier assaut sur le troll. Niasci se laissa donc glisser jusqu’au sol pour éviter d’être prise dans celui-ci. En s’éloignant du troll, elle vit que l’un des lutins avait disparu mais elle reconnut Aki, une jeune rousse qu’elle avait déjà rencontrée à Gothregal et ensuite croisé au conseil des hérauts.

Les gardes lancèrent l’offensive : certains lancèrent des cordes pour l’immobiliser et le maintenir tandis que d’autres chargeaient leurs armes à feu pour donner le coup fatal. Les derniers éloignaient les membres les plus riches de la société afin de les mettre à l’abri.

En regardant ses mains, elle vit qu’elles étaient redevenues bleues. Elle ressentit à nouveau la même douloureuse chaleur qu’au début de la journée et eut l’impression de devenir plus grande. Elle remercia la dame de lui avoir enlevée cette hallucination ridicule et dégradante. Quand elle se tourna, amusée, pour regarder l’évolution de leur petite affaire, elle vit que le troll avait une tête entourée de poils, comme un lion.

Bousculée par un garde, elle trébucha et se cogna contre un rocher. Assommée, elle resta allongée en regardant passer, comme dans un rêve au ralenti, des dizaines de personnes qui s’agitaient dans tous les sens.

Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Le père Yemeth prend ses vacances !

Mar 20 Fév - 13:08

avatar
Orina Nishiie
N : 46 Or 1997
dossier de personnage
Métier: Initiée
Classe: Mage
http://bariande.forumactif.org/t212-orina-nishiie
Voir le profil de l'utilisateur


Le père Yemeth prend ...
feat. Aki Nishiie & Niasci



Réaction

Le troll avançait à vive allure après que le champignon lui ait été donné. La confusion était réelle, le chaos immense et tout cela donnait des airs de festivités à ces lieux qui était habituellement un peu morne. Oh oui, il y avait bien quelques pertes, quelques fracas dans ce festival de bruits et de sons, mais le but recherché dépassait de loin toutes ces histoires individuelles, pour se consacrer au parangon de l’amusement et de la déprime. Je demeurais pour le moment accrochée, m’amusant comme une petite folle, même si je sentais que quelque chose n’allait pas… Ballonée ? Un peu…

Mais ce fut le fait de me recevoir deux agrumes dans la tête, qui me calma un peu… Grr… Si je trouvais le responsable, j’allais lui faire payer ! Avec un troll suffisamment immense pour lui faire passer le message ! On obtenait bien plus avec un troll et en demandant que simplement en parlant ! C’était ainsi que la vie fonctionnait, et qu’elle avait toujours fonctionnée. Le fort mangeait le faible, le faible était mangé par le fort. Cela faisait sens, évidement, il n’y avait pas photo, tout comme cela était on ne peut plus clair que j’étais dans le camps des…

Des…

Des f-faibles…

Je… Je commençais d-difficilement à r-reprendre mes esprits… u-une grande mèche s’était mise s-sur mon œil gauche, e-et je voyais u-un peu floue… J’avais mal à l-la tête, au ventre… Partout en fait, c-comme si j’avais été secouée d-dans tous les sens… Je ne savais m-même pas ce q-qu’il se passait e-en fait, mais… Je… Je sentais j-juste le vent m-me frapper le visage, e-et la sensation d-d’avoir d-deux oranges s-sur la tête… J’avais mal, m-mais je ne réalisais p-pas encore dans quoi j’étais… Il… Il y avait devant m-moi un troll, q-qui courrait, q-qui causait u-un véritable c-carnage ! D-des maisons étaient r-renversées, baffées, e-et renversées, a-alors que d-des gens c-criaient et courraient dans tous les sens… Je… J’avais du mal à saisir, m-mais… Je… Je d-devais f-faire quelque chose, m-mais… Quoi ?

E-enfin… L’hésitation a-avait beau m-me gagner, e-elle disparue immédiatement l-lorsque j-je vis Aki, m-menacée p-par le gourdin d-du troll, q-qui l’avait levé h-haut en l’air, avant d-de vouloir l-le faire tomber s-sur elle ! Il… Il n’y avait p-pas une seconde à p-perdre ! Je ne l-lui permettrais p-pas de me l’enlever ! J-je saisis l-le premeir o-objet que j’avais s-sur moi, avant d-de lui jeter, et… Il semblait qu’il s’agissait d’une… D’une bouteille d’alcool, q-qui se brisa en morceau au niveau de s-sa tête, s-sans pouvoir vraiment l-lui faire mal, mais en accaparant u-un peu son attention…

‘’Je suis l-là !’’ Criai-je avant d-d’avoir u-une idée, p-pendant que les bouts de verre retombaient sur le sol… Ce… Encore une fois, je… J’étais contre cette idée, m-mais c’était p-pour sauver d-des gens, p-pour la sauver… Concentrant m-ma magie, j-je visais l’endroit o-où le troll était encore imbibé d’alcool, avant de lancer u-un sortilège enflammant, q-qui eu l’effet d-de faire exploser le liquide, brulant l-le troll qui grogna en b-balayant dans t-tous les sens… M-mais j’avais été catapulté p-par un coup ! Je… Je n’étais pas blessée o-ou touchée, s-seulement, d-dans la confusion, j-je me retrouvais à q-quelques mètres du sol, e-et commençait à retomber, l-là où s-se trouvait Aki… Je… n’avais pas eu le réflexe d-de lancer u-un autre sortilège…
© Aki Nishiie
Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Le père Yemeth prend ses vacances !

Mar 20 Fév - 18:54

avatar
Aki Nishiie
N : 61 Or 1138
dossier de personnage
Métier: Guérisseuse
Classe: Soigneur
http://bariande.forumactif.org/t180-aki-nishiie
Voir le profil de l'utilisateur


Le père Yemeth prend ses vacances !


Alors que la rouquine acceptait le destin avec fatalisme, une petite voix timide mais néanmoins pleine de force signala au gros troll sa présence … qui pour le coup n’en avait que faire. Ce fut la suite qui lui permit de se détourner de l’archère. Peu après qu’une bouteille d’alcool ne vienne s’exploser sur sa petite tête stupide, celle-ci se mit à flamber. Aucun doute sur qui pouvait être responsable de ce sauvetage express … La chasseuse tourna son visage, plus pâle encore que d’accoutumée, vers le corps volant de sa protégée qui avait été projeté dans le combat par on ne savait trop quoi. Si elle pouvait accepter sa mort, celle d’Orina n’était pas envisageable. Elle rassembla toutes ses forces pour entourer la petite rose d’un bouclier qui était certes faible, mais amortirait au moins en partie les dégâts de sa chute. Pendant ce temps, Niasci observait de son côté les gardes ligoter le troll et commencer à s’en occuper dans les règles de l’art. La créature serait bientôt réduite à l'inoffensif état de cadavre. Tâchant de se placer au mieux dans la trajectoire de sa fille, la soigneuse la réceptionna avec un sifflement d’effort alors que ses genoux ployaient sous la force de la vitesse. Aussitôt englobée par son bouclier de piètre manufacture, elle ne les sentit presque pas cogner contre le sol alors qu’elle s’effondrait. Décidément, sa force était risible.

Après quelques secondes qu’elle employa à reprendre ses esprits, la guérisseuse déposa l’homonculus au sol pour l’examiner. Heureusement, elle n’avait rien, c’en était même étonnant. Ravie que toutes les deux aient pus s’en sortir indemne, l’amie des animaux n’en était pas moins affectée par ce qui venait de se produire. La dernière fois qu’un innocent était mort par sa faute, elle avait eu une excuse pour restreindre sa culpabilité, ce qui ne l’avait pas empêché de la dévorer pendant plusieurs jours. A présent, elle savait qu’elle était responsable de la mort d’au moins une dizaine de personnes et elle l’avait fait … pour s’amuser. Elle se serait volontiers lamenté sur son sort et craché dessus à foison, mais elle craignait qu’Orina ne réalise que trop vite qu’elle faisait aussi partie du désastre. La chasseuse resta donc silencieuse, aidant sa protégée à s’asseoir ou à se relever selon ses désirs pour la faire immédiatement passer à autre chose.

- Si tu le veux bien, j’ai besoin de ton aide. Il y a des blessés. Nous devons nous en occuper. Je te guiderais et comme cela tu pourras apprendre quelques techniques de premiers soins, tu en pense quoi ?


Le sourire qu’elle lui adressa n’était vraiment pas convainquant, même s’il avait l’intention de l’être. Repérant l’ondine non loin elle se dirigea vers elle également. Elle ne risquait pas de prendre autant de pincettes tant qu’elle était certaine que la fille aux cheveux roses ne l’entendait pas.

- Je … J’ai besoin de ton aide. Des gens sont blessés. Tu étais là avec nous et … enfin je te fais confiance, veux tu bien m’assister ?


Et c’est ainsi qu’avec ou sans l’ondine ou la mage de feu, la mascarade que la Nishiie avait prévus pour masquer ses crimes se mit en branle. Elle prit rapidement sa place dans un petit groupe de guérisseurs comme elle, et se mit à soigner, panser, calmer, car là aussi était son travail. Elle détourna ostensiblement les yeux du cadavre d’un enfant, le torse horriblement écrasé et de celui de son père, des mètres plus loin, balayé par la massue. Elle se contenta de prendre régulièrement les pouls au niveau de la jugulaire et d’appeler l’équipe de transport ou de soin selon les besoins. Quelque chose dans son esprit avait disparus derrière une brume opaque, étouffante, mais rassurante qui l’empêchait de trop repenser à tout cela.


Feat. Niasci et Orina

                Musique - -  Chronologie - - Liens


Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Le père Yemeth prend ses vacances !

Mar 20 Fév - 21:45

avatar
Niasci
N : 46 Or 3004
dossier de personnage
Métier: Initiée
Classe: Guerrier
http://bariande.forumactif.org/t260-niasci
Voir le profil de l'utilisateur


Les lutins de Yemeth

Un peu plus loin, en plus d’Aki, elle vit voler Orina loin devant ses yeux embrumés et tendis qu’elle se relevait, la rousse lui demandait de venir l’aider à soigner des personnes allongées par terre qui étaient plus ou moins gravement blessées. Niasci n’avait pas de grandes compétences médicales mais suffisamment pour pouvoir panser les blessures les plus légères et réanimer les inconscients en attendant que les professionnels ne viennent prendre le relais.

Elle tituba donc, encore un peu assommée jusqu’à la personne allongée la plus proche. Il ne bougea pas et elle commença donc pas vérifier qu’il était toujours en vie. Il ne l’était pas. Elle ne força et se rendit ensuite au côté d’un jeune homme gémissant. Il avait une sérieuse blessure à la jambe et se vidait un peu trop vite de son sang pour pouvoir se permettre d’attendre son tour. Niasci lui fit donc un garot. Peut-être y perdrait-il sa jambe mais au moins, il ne perdrait pas la vie. Le suivant était une femme de plus ou moins quatre-vingt ans, elle avait la moitié du corps arraché et poussait des petits râles de douleur en tombant inconsciente à plusieurs intervalles. Niasci se pencha près d’elle et murmura à son oreille :

Que la bonté de la Dame t’accompagne dans la mort.


Elle rendit peu après son dernier souffle et Niasci se releva, de nouveau en proie à de violentes hallucinations. Elle ne savait plus qui était qui, tout était brouillé : gens, objets, bâtiments et elle ne parvenait qu’à s’orienter qu’en avançant à tâtons au milieu de la foule de victimes et de soigneurs.

Elle trébucha à deux reprises sur des cadavres avant de tomber à côté d’une personne qui appelait à l’aide. En regardant ses blessures, malgré la brume qui emplissait ses yeux, Niasci sut que personne ne pourrait rien faire pour lui et elle ne s’attarda donc pas, passant directement au chevet d’une personne qu’elle pourrait peut-être sauver. Ayant trouvé un groupe de soigneurs, elle leur proposa d’une voix tremblotante de passer après eux afin de faire les bandages nécessaires après qu’ils aient apportés les soins les plus complexes afin qu’ils puissent rapidement passer un autre blessé. Ils furent un peu sceptiques et refusèrent au vu de son évidente confusion. A la place, ils l’envoyèrent porter aider les brancardiers.

Obéissante, elle alla les rejoindre, récupérant un coté des brancards en suivant mécaniquement une autre personne dont le visage était trop flou pour être vu mis à part ses yeux brillants de taille démesurée. Elle déplaça comme cela plusieurs corps avant que son hallucination ne se calme et qu’elle aperçoive l’assaut donné par les soldats.

Ils avaient terminé d’armer des armes étranges qui provoquèrent un vacarme tel que Niasci n’en avait jamais entendu quand ils furent activés. Le troll tomba au sol dans un grand fracas, toujours empêtré dans de nombreux liens. Niasci ne sut pas s’il était mort et les gardes ne s’approchaient que très progressivement en brandissant des pics par précaution tandis que les autres rechargeaient leurs armes au cas où une seconde salve serait nécessaire.

Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Le père Yemeth prend ses vacances !

Mer 21 Fév - 20:55

avatar
Orina Nishiie
N : 46 Or 1997
dossier de personnage
Métier: Initiée
Classe: Mage
http://bariande.forumactif.org/t212-orina-nishiie
Voir le profil de l'utilisateur


Le père Yemeth prend ...
feat. Aki Nishiie & Niasci



Horreur, malheur !

Je… Je chutais… Et j’avais p-peur… Peur d-de tomber, p-peur q-que cette dernière a-action s-soit celle d-de trop… Je… j’avais sauvée Aki, n-non ? M-mais à q-quel prix… En a-aucun cas j-je ne regrettais d’avoir fait c-ceci, d-de l’avoir aidée, au m-moins une fois, mais… j’aurais j-juste espérée ne… ne pas… Partir… M-même évoquer c-ceci était d-dur… J’avias v-vraiment peur de partir… D-de mourir… A-alors q-qu’il y a q-quelques secondes e-encore j-je ne me posais m-même pas cette question, a-au moment où j’avais l-lancée c-cette bouteille p-pour l’enflammer juste ensuite… A aucun m-moment, je n’avais eu p-peur, e-et maintenant, je… J’étais terrifiée… Je ne voulais pas disparaître, j-je ne voulais p-pas la l-laisser seule !

M-mais a-alors q-que je fermais l-les yeux d-dans la panique, s-sans savoir ce q-qu’il allait arriver ensuite, o-ou même si la chute serait d-douloureuse ou non, je… Je fus rattrapée, t-tout du moins c-c’est ce que je sentis, e-et ce fut avec c-crainte q-que j’ouvris l-les yeux au b-bout de plusieurs secondes, terrorisée, p-pour voir l-le sol, p-proche, m-mais aussi et surtout l-les habits d-d’Aki, q-qui avait assurée m-ma réception. J-je m-me serais s-sans u-un mot contre elle, ravalant t-toutes m-mes larmes d-d’un coup, p-pour essayer de p-passer à autre chose…

P-pour tout dire, j-je ne réalisais p-pas encore l’ensemble de l-la situation… Je… Je savais q-qu’il y avait u-un troll ici, q-que je l’avais c-cherchée a-avec d-d’autres gens, d-dont elle, m-mais… Je ne réalisais p-pas encore toutes les conséquences… Q-qu’il y avait d-d’autres gens, pleins d-de personnes qui étaient l-là, et qui… Avaient subit cette attaque… Je ne l-le réalisais p-pas encore, t-trop inquiétée p-par Aki e-et moi… Je… Je devais être t-trop égoïste… M-mais… Je n’ey p-pas le temps d-d’y penser, c-car rapidement, je… Aki m-me rappela q-qu’il fallait q-que nous agissions. L-le créature s-s’effondrait d-derrière nous, a-après avoir été immobilisée, e-et… Il fallait que n-nous sauvions d-des vies ! Je… je n’étais pas une grande soigneuse, m-même si j’avais q-quelques bases… E-et ce fut donc s-sans attendre q-que je commençais à panser d-des plaies, e-en compagnie d-des guérisseurs présent e-et d’elle… M-mais l-le plus inquiétant é-était que je m’étais m-murée d-dans un mutisme t-tout particulier… N’arrivant p-pas à m’enlever cette sensation… Celle d’avoir f-fait du mal, m-mais sans savoir p-pourquoi ni comment… Je n’avais pas encore réalisée l’horreur dont j’étais responsable…

Mais cela ne saurait tarder… Dans quelques heures ou jours, tout changerai… T-tout… Tomberait… Ma p-part de responsabilité… je n-n’arrivais m-mas encore à l-l’identifier, m-mais elle était l-là, présente… U-une tâche en moi q-qui multipliait m-mes horreurs e-et ma culpabilité… Je ne pourrais l’enlever… Jamais…
© Aki Nishiie
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Décès d'Éval Manigat, père de la musique du monde québécoise
» STANLEY LUCAS, POUR QUI SE PREND IL?
» Tommy Yugurei serpentard de père en fils [Validée]
» Décès d’Ernst Bennett, ex-beau-père de Jean-Claude Duvalier
» Le père noël est une ordure

Sauter vers: