bannière du haut du forum

Partagez

Ah ? Fallait payer ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Sujet: Ah ? Fallait payer ?

Mer 21 Fév - 18:57

avatar
Galdan
N : 5 Or 35
dossier de personnage
Métier: Sbire
Classe: Sans classe
http://bariande.forumactif.org/t438-galdan#2407
Voir le profil de l'utilisateur


Ah ? Fallait payer ? [Ft. Galdan&Aki]


Après plusieurs jours passés dans les Terres de Gondone, Galdan adossait à un arbre se faisant littéralement chier. Ce pays était l’archétype même de la région utopiste où il n’y avait que peu de problème ou de discrimination, trop loin de cadre de vie que connaissait le démon, ce dernier ne pouvait supporter durablement un tel cadre de vie. Un être forge et éduquer pour la guerre et le combat ne pouvait que sombrer dans la folie, en restant avec ces êtres que Galdan considérait comme des fragiles. En un sens, il lui faisait penser à un people de son pays, les Sylphes des êtres de la forêt bien que c’est dernier n’aimait pas trop les étrangers.

Regardant le ciel, Galdan submergé par ses souvenirs revoyait le jour où sa vie avait basculé. Légèrement énervé, il se redressa, lâchant quelques mots gentils au sujet de la Dame blanche.

- Cette enfoirée, je jure que je vais la buter…

Soudain, Galdan tourna la tête vers l’allée centrale du bourg dans lequel ce dernier logeait. Regardant alors un étalage de poisson, il lui vint alors une belle idée destinée à tromper sa rage et son ennui.

- Mais bien sûr, la mer, un bateau, je peux me barrer de ce pays d’amoureux des pâquerettes ! Avec un peu de chance, je pourrais trouver un pays avec des vrais hommes !

Galdan se rendit donc au port, s’informant des tarifs, il décida de ne point payer, pourquoi un démon devrait il pays pensait-il.

Se faisant passer pour une armure vide, il parvint à s’infiltrer parmi les marchandises d’un bateau qui allait en direction d’une destination inconnue.

La traversée fut au départ assez paisible, la douceur de climat de Gondone pénétrant loin dans les mers, mais en se rapprochant de sa destination, Galdan constatait depuis la cale du navire que la température chutait à vue d’œil.

- Une zone polaire ? Se demanda t-il

Tout ceci était assez mystérieux, mais faisant extrêmement plaisir à Galdan.

Excellent, il existe donc dans ce monde des endroits rudes, mmm en general, c’est dans ce genre d’endroit que l’honneur et la fierté du combat sont omniprésent.

Après encore quelques jours de navigation, le bateau qui voguait entre les glaces et les icebergs arriva à bon port. Le froid qui y régnait y était extraordinaire, mais ce n’était encore rien face aux plaines éternelles du monde Galdan, sûrement y avait il d’autre endroit encore plus gelés.

Une fois accostés, des hommes vinrent dans la cale pour débarquer les marchandises dont une grosse armure. Une fois sur le quai, un homme faisait le compte des marchandises quand tout à coup, il déclara :

- Mais… Cette armure ne figure pas sur la liste d’où vient elle

- Elle vient d’un autre monde répondit Galdan

La patience du démon avait cédée, son honneur l’empêchait de se camoufler plus longtemps.

Un resquilleur ! Déclara un marin

Galdan qui se relevait sur ces deux mètres 75, prit le temps de réfléchir quelques secondes.

“Merde, si j’avais ma force, une seconde aurait suffi à les envoyer dans un autre monde, saleté de Dame…” Puis toussotant un peu, le démon prit la parole.

- Mes Chers Amis, en effet je suis un resquilleur mais c’était l’idée de mon ami derrière vous.

Les marins se retournèrent avant de vite comprendre la feinte, à leurs grande stupéfaction, Galdan était toujours là, du sable à la main qui leur envoya dans la figure avant de partir en courant.

- À plus la bleusaille, on se reverra ! Criait-il en courant, poursuivit par 5 marins…

Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Ah ? Fallait payer ?

Mer 21 Fév - 23:54

avatar
Aki Nishiie
N : 61 Or 1138
dossier de personnage
Métier: Guérisseuse
Classe: Soigneur
http://bariande.forumactif.org/t180-aki-nishiie
Voir le profil de l'utilisateur


Mauvais payeur

La rouquine se réveilla plus ou moins comme tous les matins, fatiguée, décidée à rester sous sa couverture, et pourtant obligée de se lever. Sauf qu’elle n’était pas chez elle. En effet elle s’était pris quelques jours après le conseil des Hérauts pour rester loin d’Orina. Non pas qu’elle ne voulait pas être auprès de sa fille, mais elle avait peur de trop dévoiler ses émotions en sa présence. Elle avait besoin de digérer ce qui c’était passé pendant cette semaine, ce troll qu’elles avaient attirés en ville et qui avait assassiné des innocents. Si l’archère ne se définissait pas spécifiquement comme quelqu’un d’honorable puisqu’elle n’avait aucun problème avec le mensonge non nuisible, par exemple, elle avait un code de conduite très strict et celui-ci devait la pousser chaque jour à venir en aide aux gens dans le besoin, pas à les regarder mourir sous ses yeux en rigolant. Certes, elle s’était doutée que quelque chose ne tournait pas rond dans cette histoire. Premièrement elles avaient été trois, pas angéliques mais loin du genre mauvaises, à avoir subit le même effet au même moment, deuxièmement si elle se rappelait de tout, elle était persuadé que ce n’était pas vraiment elle. Quelque chose avait dû polluer son esprit. En plus de lui permettre de s’en vouloir sans transmettre son désarroi à sa fille, ce petit voyage devait donc lui permettre de faire quelques recherches sur le sujet pour trouver le fin mot de cette horrible histoire.

Après avoir loué un cheval pour lequel elle avait donné un gage bien au-dessus de sa valeur, elle avait longé la rivière de flèches avant de bifurquer au niveau du lac gelé pour contourner la forêt des âmes et gagner la côte Est de Gothregal. Elle espérait que l’air marin lui ferait un peu de bien et que, peut-être, elle trouverait des informations dans un des derniers endroits de la nation glacée qu’elle n’avait pas exploré. Elle s’était donc arrêté dans un petit village portuaire dont elle ne se souvenait même plus du nom pour la nuit et avait payé une auberge risible et misérable, en effet c’était à peine si son salaire de guérisseuse apprentie lui avait permis de garder sa maison et de manger tous les jours. Heureusement, avec sa montée en grade, elle espérait pouvoir commencer à gagner un peu plus et à se permettre plus de choses.

Ce fut donc alors qu’elle grognait encore sous les draps que des cris la réveillèrent. Visiblement, il s’agissait d’une course poursuite. Grommelant, elle rejeta ses draps en arrière et boitilla jusqu’à la fenêtre où elle observa un spectacle pour le moins étonnant … une armure qui devait avoir prit vie par un moyen magique détourné fuyait une bande de marins contrariés. S’il semblait avoir le dessus en vitesse sur les hommes du port, ce genre d’évènement ne paraissait pas inaperçus et il suffisait d’un rapide coup d’oeil à la situation pour savoir qui était le coupable d’une faute et qui était le juste dignitaire cherchant à retrouver son bien. Les gardes se lancèrent donc à la poursuite de cette mascarade, bien plus rapides de leur côté, et ne tardèrent pas à l’encercler

Curieuse de savoir quelle magie avait pus provoquer cela, la chasseuse s’habilla et descendit dans la rue pour demander à un des marins qui essayait de se frayer un passage à travers la foule massée pour observer le phénomène de foire se faire passer les menottes.

- Oh eh j’ai pas qu’ça à faire ma ptite ! C’t’un resquilleur !

- Un resquilleur ? Mais c’est une armure !


L’homme à la moustache folle s’arrêta un instant pour regarder la fille qui lui faisait face. Elle ne semblait pas avoir l’air d’avoir plus de 17 ans. Une occasion à saisir pour lui. Il lui adressa un sourire jaunâtre et fort désagréable.

- C’est un de ces monstres venus d’un autre monde. J’en suis sûr. Un Héraut. Mais t’en fais pas ma ptite, j’te protégerais si tu me suis.


Se dégageant d’un coup sec de la poigne du pervers, la Druidesse (qui n’avait pourtant pas assez de ces charmes qu’apprécient généralement les marins) ignora sa proposition retorse. Un Héraut ! Alors il allait falloir l’aider ! Peut-être était-il apparut sur ce bateau, peut-être ne pouvait-il rien du tout à sa condition ! Repoussant avec vigueur les gens qui entouraient la scène elle tenta de s’adresser à un garde et se fit repousser à plusieurs reprises avant de décider de recourir au tout pour le tout en lui fichant son sceau sous le nez afin qu’il daigne l’écouter.

- Cette … chose, quelle quelle soit, est un Héraut, vous lui devez le respect, ou au moins d’essayer de comprendre sa situation !

- Le respect ?! Vous foutez le bordel chez nous et on vous doit le respect ! T’en as de bien bonnes toi !

- Laissez moi lui parler, juste une minute, tirer ça au clair !

- J’vois pas en quoi ça m’arrange moi, j’ai une prime si je capture un Héraut sans sceau.


Exaspérée, l’amie des animaux lui fourra sa bourse dans la main avant de se frayer un passage jusqu’à … l’armure.

- Bonjour ! Moi c’est Aki Nishiie, Héraut, comme toi je suppose. Tu as l’air dans de beaux draps, j’aimerais essayer de t’aider, mais est-ce que tu peux me dire comment tu t’es retrouvé sur ce bateau.


Spoiler:
 


Feat. Galdan

                Musique - -  Chronologie - - Liens


Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Ah ? Fallait payer ?

Jeu 22 Fév - 16:55

avatar
Galdan
N : 5 Or 35
dossier de personnage
Métier: Sbire
Classe: Sans classe
http://bariande.forumactif.org/t438-galdan#2407
Voir le profil de l'utilisateur



Franchement vous vous énervez pour rien...



Après s’être lâchement enfui d’une façon que le démon voudra oublier une fois qu’il aura retrouvé ses pouvoirs, Galdan courait entre les passant de la ville distançant les marins sûrement grâce à la taille de ces jambes qui lui permettait de faire de grande enjambée, malgré tous une armure de 2m75 avec des cornes, un visage louche et malsain et des yeux tantôt sombre tantôt jaune luisant, ça ne passait pas inaperçu. Et c’est ainsi qu’une foule de gardes commencèrent à l’encercler, lui demanda de se rendre bien gentiment, ce que bien évidemment, il fit. Dans une situation normale, il se serait bien moquer d’eux et les aurait décapités sans aucun remord, malheureusement, il en était encore incapable et ne voulait pas jouer sa vie de manière stupide, il aurait d’autre possibilité de prendre la poudre d’escampette.

S’asseyant (et donc ne mesurant plus qu’un mètre cinquante), il leur répondit avec un calme déconcertant.

Galdan : bordel, je me suis fait choper, j’aurais dû réfléchir avant de rentrer dans les grandes allées, le feu de l’action tsss. Messieurs, je suis tout à vous, faites votre travail

Puis il leur tendit les mains et fut menotté. L’opération s’était plutôt bien passé, car même pour les gardes, il était rare de voir une personne réagir aussi calmement et poliment à une arrestation sans aucune résistance.

L’armure calmement assise était devenue une bête de foire, il était de rare de voir homme aussi grand et surtout au physique aussi atypique. De plus, cette armure au noir lustré semblait composer d’un métal qui ne venait pas de ce monde, ce qui renforçait les suppositions des villageois sur le statut de Hérault de l’armure, qui elle dégageait toujours une aura sereine, un poil démoniaque mais absolument pas agressive.

Un marin, qui devait être le leader, s’avança pour remercier les gardes.

Marin : Merci bien messire, cette chose était un resquilleur planqué dans notre cale parmi les marchandises, vu comment ce truc est bizarre, c’est un Hérault, c’est sur, il vient d’un autre monde !

La capitaine des gardes se tourna alors vers Galdan.

Garde : avez-vous quelques choses à dire pour vous défendre ?

Galdan :Ouaip votre cale était miteuse et en mauvais état, j’ai senti de la moisissure peut être devriez vous changer l’ossature ou la coque.

Marin : Il se fout de notre gueule !

Galdan : Un peu ouais hahahaha !

Marin : Je te frapperait moi !

Galdan : Tu peux essayer tu vas être surpris Mwahahaha

Garde piquant Galdan avec son arme : silence déchet !

Galdan : He ! Fait gaffe toi, tu vas rayer et abîmer la peinture !

C’est alors que cette belle discussion fut interrompue par une autre arrivée. Une fille assez petite (Qui devait arriver au bassin de Galdan debout), aux cheveux de feux et aux yeux émeraude se présenta devant Galdan. Cette personne ressemblait étrangement à une démone de son ancien monde, une « solitaire qui avait tellement de problèmes affectif mais qui de temps en temps se soulait avec Galdan en territoire ennemi en vidant les caves des auberges dévastées.

Galdan l’observa arriver, ignorant totalement garde et marin en leur montrant un étrange dessin assez complexe, c’était assez mystérieux.

Bonjour ! Moi c’est Aki Nishiie, Héraut, comme toi je suppose. Tu as l’air dans de beaux draps, j’aimerais essayer de t’aider, mais est-ce que tu peux me dire comment tu t’es retrouvé sur ce bateau.

Galdan ne répondit pas de suite, plissant ses yeux de ténèbres, il réfléchissait, 30 secondes, 1 minute 2 minute de blanc passèrent quand tout à coup tapant dans ses mains, Galdan déclara.

Galdan : Haaaaaaaaaaaa ! Oh putain, je viens de piger, c’est donc ça à un Hérault ! Je me disais bien que ce mot revenait souvent ! Donc les Hérault……. Non en fait, je n'ai toujours pas compris…. J’aurais dû écouter ce que me disait le bonhomme de neige mwahahahaha !

Voyant l’œil dépité de la plupart des personnes présentes, le démon se ressaisit en toussotement.

Galdan : Hum hum ! Bref ! Pour répondre à ta question carotte, j’étais dans un continent de fragile et d’amoureux des pâquerettes où la paix et le bonheur régnait. Qu’est-ce que je me faisais chier bordel ! Donc j’ai décidé de me barrer et j’ai pris un bateau, tranquille quoi ! Après, on peut rien dire, c’est pas moi qui suis entré dans le bateau, c’est les marins qui m’ont transporté en me prenant pour une marchandise, c’est donc un enlèvement ! Messieurs les gardes, arrêtez ces hommes Mwahahaha !
Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Ah ? Fallait payer ?

Jeu 22 Fév - 19:54

avatar
Aki Nishiie
N : 61 Or 1138
dossier de personnage
Métier: Guérisseuse
Classe: Soigneur
http://bariande.forumactif.org/t180-aki-nishiie
Voir le profil de l'utilisateur


Mauvais payeur

L’armure que la rouquine venait d’aborder se mit à s’agiter dans tous les sens en criant des choses quasiment incompréhensible. Piger ? Qu’est-ce que ça voulait bien dire ? Bon, si on analysait consciencieusement son discours en omettant les mots étrangers, il semblait qu’il n’avait pas compris ce qu’était un Héraut, mais qui était donc ce bonhomme de neige dont il  parlait ? Assommée par la chose qui se trouvait devant elle, la Druidesse entendit la deuxième floppée de parole avec une perplexité de plus en plus grande. Un continent de fragiles ? Fragiles était un nom maintenant ? A moins que ce soit un adjectif namifié, mais dans ce cas … les gens y étaient-ils en verre ? Facilement cassable ? Non cela n’avait aucun sens. Bordel ? Pourquoi évoquer une maison de passe ici ? Etait-ce là qu’il avait rencontré ce fameux bonhomme de neige parlant ? Mais que se passait-il dans l’esprit de cette chose, au nom de la Mère ? Bon, il essayait de dire qu’il avait été kidnappé. Cela n’avait pas vraiment de sens et il fallait dire que les gardes du coin étaient plus enclins à croire des marins qu’ils connaissaient depuis des dizaines d’années qu’une armure noire possédée et parlant très fort.

- Heuuu … Si tu veux mon opinion, tu devrais essayer de te calmer. Sinon les marins pourraient demander réparation par ta mort si tu n’as pas d’argent, et moi je n’ai plus une seule pièce pour te sortir d’ici … Ce serait … dommage.


Avait-il seulement conscience de la position de faiblesse dans laquelle il se trouvait, probablement pas. Décidée à faire quelque chose pour cette pauvre âme égarée, la soigneuse se retourna vers le guerrier qui tenait encore son argent.

- En tant que Héraut officielle, je vais faire de mon devoir de raccompagner ce Héraut à la capitale afin qu’il prête allégeance à notre jarl bien aimé. Je n’oublierais pas de vous nommer euh …

- Rodrick.

- Mon cher Rodrick ! Je dirais à quel point vous avez courageusement fait face à cette créature d’un autre monde et votre honneur saura être récompensé !


L’improvisation de la jeune femme aurait pus marcher si elle avait eu le moindre charisme. Regardant la petite silhouette chevelue face à elle, le garde se mit à rire avec force et lui tapa l’épaule. Plusieurs de ses collègues se tordaient de rire.

- Mais oui bien sûr ! Allez je vous embarque !

- A … attendez ! Moi aussi ? Mais je n’ai rien fait !

- Eh bien vous essayez de défendre un Héraut sans sceau non ? Il me semble que c’est interdit par les lois internationales.

- Je ? Hein ?! Non !


Mais elle fut rapidement menottée et emmenée dans la prison locale, décrépite et dégageant une odeur de rat mort plutôt persistante. Essayer d’être une héroine quand on a le charisme d’un ver de terre, ce n’est pas toujours une bonne idée.

Feat. Galdan

                Musique - -  Chronologie - - Liens


Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Ah ? Fallait payer ?

Jeu 22 Fév - 22:29

avatar
Galdan
N : 5 Or 35
dossier de personnage
Métier: Sbire
Classe: Sans classe
http://bariande.forumactif.org/t438-galdan#2407
Voir le profil de l'utilisateur


Ce moment où ça part en cacahuète


L’amure continuait de rigoler sur le regard colérique des marins, les soldats dépassés par la bêtise du Hérault voulait désormais en finir rapidement histoire que le calme reviennent, mais cette petite pousse rousse, qui s’était pointée d’on ne sais où avec un sceau qui prouvait son appartenance à un autre monde avait interférée et encore complexifi"e les choses. Galdan de son coté lui avait répondu tout sourire puis la regarda réfléchir quelques secondes avant de lui répondre.

Heuuu … Si tu veux mon opinion, tu devrais essayer de te calmer. Sinon les marins pourraient demander réparation par ta mort si tu n’as pas d’argent, et moi, je n’ai plus une seule pièce pour te sortir d’ici … Ce serait … Dommage.

Le démon ne semblait aucunement déstabilisé par l’épée de Damoclès qui flottait au dessus de sa tête. On pouvait même dire que ceci le faisait doucement sourire.

- Bof, lorsque tu auras plus de 400 ans comme moi et que tu auras passé la plus grande partie de ta vie sur un champ de bataille, tu verras que la mort prendra une toute autre signification pour toi, je vis déjà avec la mort depuis ma naissance… Et puis… Je suis déjà mort une fois…

On voyait à sa mine qu’il s’agissait d’un mauvais souvenir, prenant une mine sombre et triste durant une dizaine de secondes, il se ressaisit aussitôt et reprit son attitude joyeuse.

- Bon, trêve de plaisanterie ! Il se passe quoi maintenant !

La jeune fille s’était déjà retournée pour parler aux gardes, Galdan avec intérêt, écouta minutieusement la discussion.

- En tant que Héraut officielle, je vais faire de mon devoir de raccompagner ce Héraut à la capitale afin qu’il prête allégeance à notre jarl bien aimé. Je n’oublierais pas de vous nommer euh …

- Rodrick.

- Mon cher Rodrick ! Je dirais à quel point vous avez courageusement fait face à cette créature d’un autre monde et votre honneur saura être récompensé !


L’armure se retenait de rire, la manière avec laquelle, cette jeune dame déclara ceci n’était tellement pas crédible, que tous les témoins de la scène Galdan y comprit avait envie de rire. Ce n’était pas tous les jours que l’on pouvait voir, une jeune pousse sans charisme parler de chose aussi importante ! Et c’est dans l’hilarité générale que le garde lui annonça son arrestation. Bafouillant, la jeune Rousse donnait un ton encore plus burlesque à la scène, Galdan ne pus que rire.

Galdan : Gennnnnnrre ! Hahahahahahahahahaha ! Par les enfers, jamais je n’ai vu situation aussi drôle ouhouhou !

Si Galdan avait des yeux, il pleurerait de rire. Voyant la fille au comble du désarroi, ce qui se comprenait, il eut un peu pitié et arrêta de rire, comme s’il avait oublié que lui-même partait aussi en prison.

Galdan : Bon bah désolé pour toi Carotte, après je ne peux savoir si il a raison ou non, j’connais pas vos lois. Des lois internationales ? Depuis quand ? Où va l’univers tsss

Les deux Hérault furent ensuite amenés dans une prison locale, Galdan en observant l’édifice ne put s’empêcher dans rajouter une couche.

Galdan : Mouais, pas terrible l’architecture, c’est bien dégueulasse, vous devriez prendre des cour d’architecture, chez nous, rien que l’extérieur de nos prisons pouvait donner une crise cardiaque à un faible humain.

Garde : Silence vermine ! Vas-tu te taire !

Galdan : Ok ok, je me tais tss aucun sens de l’hospitalité ceux-là, alala c’était bien mieux chez moi, les prisons du pandémonium, c’était bien au-dessus !

Ils furent ensuite enfermés dans une cellule de pierre, froide et miteuse. On pouvait sentir, que cette pièce était un paradis de la moisissure. De l’eau tombait du plafond à intervalles régulier, ce qui à la longue devait rendre fou n’importe quels humains. De l’autre, une odeur de rat mort et d’autre bestiole comme des parasites, de la vermines ou encore des odeurs de restes de vomis, de sang, de bile, etc.

Galdan observa la pièce gardait toujours son calme, faisant un tour ou deux, il chercha sous la paille moisie et humide et exposa un magnifique trophée.

Galdan : Regarde Carotte ! J’ai trouvé la source de l’odeur ! Un gros rat mort ! Oh et puis faut te détendre, ça pourrait être bien pire ! Dans monde dans les meilleures prisons de mon clan affichait un taux de survie à la première semaine de 15% mwahahahaha !

Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Ah ? Fallait payer ?

Jeu 22 Fév - 23:44

avatar
Aki Nishiie
N : 61 Or 1138
dossier de personnage
Métier: Guérisseuse
Classe: Soigneur
http://bariande.forumactif.org/t180-aki-nishiie
Voir le profil de l'utilisateur


Mauvais payeur

Spoiler:
 

La rouquine ne put que prendre très mal l’hilarité générale qui émanait de tout le monde autour. Une fierté exacerbée couplée à la vision de celui qu’elle avait voulus sauver et pour qui elle avait dépensé son argent en train de se foutre ouvertement de sa tentative la mit hors d’elle. Elle avait néanmoins un certain instinct de survie. Jetant donc un coup d’oeil à son compagnon à poil blancs, elle lui fit un signe de tête plutôt compréhensible “file, et va me chercher de l’aide !” ou quelque chose comme ça. Une fois emprisonnée, la Druidesse qui avait à peine écouté le ton mêlé de pitié de son interlocuteur donna un coup de poing dans le mur de rage. Bien évidemment, sa force était à peine suffisante pour produire un petit bruit mat et lui faire sacrément mal. Retenant la douleur, la honte comme la colère, la soigneuse ressentit une certaine envie de pleurer qu’elle ravala tout autant.

- Cette gouge de Dame ! Là où j’étais on me respectait, on m’aimait, on me craignait parfois, mais jamais on aurait osé me faire ça ! Je passais ma vie à aider ce genre de maltaillé, à leur sauver la vie et voilà comment on me remercie maintenant ! Ces chapons maubec se rient de moi aujourd’hui, mais je devrais tout autant les laisser décaniller la gorge ouverte la prochaine fois ! Et toi sottard tu trouve rien de mieux à faire que te fiche de moi ? Tu trouves ça drôle hein ? Mordiable j’aurais dû te laisser dans ton purin !


Après un coup de pied de la force d’un petit écureuil à peine sortis de son tronc, toujours à l’adresse de ce pauvre mur qui n’avait rien demandé de tout cela, la guérisseuse se laissa tomber au sol sans mot dire pendant un long moment.

- Pardon.


Même si le ton de sa voix était toujours plein de rage et de colère, on pouvait sentir qu’il n’était pas vraiment adressé à l’encontre du démon.

- Je ne voulais pas t’insulter. Je suis ridicule. Je l’admet. Je n’ai juste pas l’habitude de … ça … tout ça … ne rien pouvoir faire. Je n’en peux plus. Tu pourrais me donner ton nom au moins ? Me dire d’où tu viens ? On a du temps à tuer devant nous, alors si tu as une histoire à raconter, ça pourra nous occuper.


Ignorant le gros rat mort (la chasseuse avait vus bien pire), elle fut néanmoins intriguée par l’histoire de son monde.

- Tu es donc bien un Héraut ! Mais où vivait-tu pour avoir des prisons pareilles ? Oh et au passage, si tu as une idée pour sortir d’ici, ça m’arrangerait bien. Quelqu’un finira bien par me récupérer, mais toi tu vas te faire marquer si on t’atrappe, alors si veux rester libre, ça vaudrait mieux pour toi qu’on file.


Les genoux ramenés contre sa poitrine pour être le moins en contact avec le sol possible, elle posa son menton sur ceux-ci et ferma à demi les yeux, attendant qu’un miracle vienne les libérer.

Feat. Galdan

                Musique - -  Chronologie - - Liens


Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Ah ? Fallait payer ?

Ven 23 Fév - 1:21

avatar
Galdan
N : 5 Or 35
dossier de personnage
Métier: Sbire
Classe: Sans classe
http://bariande.forumactif.org/t438-galdan#2407
Voir le profil de l'utilisateur


Bon...On y va ?

Galdan fatigué d'être debout depuis tout ce temps, décida de s'asseoir adossé à l'un des murs miteux. Jouant à faire tourner le rat dans tous les sens en lui tenant le bout de la queue, le démon faisait passer le temps. C'est alors que le démon entendit un pif. Se grattant la tête, il demanda à sa co-détenue.

Galdan : C'était quoi ce pif Carotte ? Une souris en approche ?

Il remarqua ensuite que la jeune fille tentait dissimuler sa douleur.

Galdan : Ah non... c'était toi.... contre le mur j'imagine.

Ce visage qui avait des yeux irrités par une envie de pleurer retenu faisait encore plus pitié à Galdan. Ce n'était pas tout les jours que l'on voyait une personne si sensible et expressive pensait le démon.

Puis la jeune fille s'énerva, critiqua la dame puis les moqueries du démon. C'était une chose compréhensible pour l'ex Roi. Nul doute que lui non plus n'aurais pas apprécié... Mais c'était un Roi donc lui pouvait faire ce qu'il voulait.

Galdan : Ohhh c'est bon.... Je ne voulais pas te vexer. Désolé si ça t'as déplu. Mais bon, je suis sûr que si tu t'étais vu t'aurais explosé de rire. Mhahaha, rien que d'y repenser, ça le fait sourire... Sinon pour changer de sujet, je suis d'accord avec toi, cette Dame, ce bonhomme de neige est une chieuse. J'étais l'un des trois plus puissant être de mon monde... Maintenant, je suis revenu au niveau du fermier...

La jeune fille donna ensuite un très faible coup de pied au mur avant de tomber au sol et de... s'excuser ? C'était très surprenant pour le démon.

Galdan : Et bah.... tu te calme vite toi... Et puis pas besoin de t'excuser, t'es dans ton droit. Je comprends ce que tu ressens, c'est pareil pour moi, l'impuissance est un lourd fardeau...

Puis la jeune fille qui semblait s'être un peu calmée, lui demanda son nom et son histoire. Galdan aurait pu faire de même, mais il n'en avait strictement rien à foutre de son histoire.

Galdan : Mmm et bien je me nomme Galdan et je suis un démon. De manière plus précise, j'étais le Roi des démon et à ce titre j'ai déjà tué un Dieu de mon monde, Vasnor, celui du temps. Je pense que c'est ce qui a permis à la Dame d'ouvrir un portail. J'ai évolué depuis le bas de l'échelle affronté multitude d'anges et d'humain regroupés dans une alliance qui se nommait  le purgatoire et actuellement nous étions en guerre sainte contre eux quand.... bah... je me suis retrouvé ici...

.... Concernant les prisons disons que dans celle du monde des enfers, le principe est que tu ne franchis la porte que dans un sens... pour y entrer car même ton cadavre ne sortira pas. Je le sais bien car c'est moi qui ai ordonné la construction de telle prison MWAHAHA !


Alors que le démon rigolait, Carotte mentionna ces affaires de marques et de sceau. Cela ressemblait visiblement à de mettre une marque pour indiquer un statut de paria, enfin c'était peut-être autre chose... Puis encore une fois, la fille le questionna pour savoir s'il avait en moyen de sortir d'ici.

Galdan : Un moyen ! Oui il y en a un... Mais je ne sais pas si tu auras le cran de me suivre parce que tu risques ta peau ma petite dame.

Regarde le plafond, tu vois cette eau, elle est en contact régulier avec les extrémités de la grille attachées à la pierre. Tout ceci est bien rouillé et donc peu solide. De plus regarde bien, tout ceci est bien déchaussés, j'imagine que vous ne prenez pas bien soin de vos cellules. Une arme tranchante est nécessaire pour finaliser le tout... Aaaahh


Galdan ouvrir sa bouche et y fit entrer sa main qui en sortit sa fidèle lance.

Visant les fixations rouillées et déchaussés par de nombreuses années de mauvais entretien, il ne lui fallut que peu de temps pour faire tomber la grille. Il la rattrapa tout de même pour éviter une chute bruyante. Puis se tourna vers Carotte, il lui lança.

Galdan : Alors ? Tu viens ou tu restes là ?
Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Ah ? Fallait payer ?

Sam 24 Fév - 0:07

avatar
Aki Nishiie
N : 61 Or 1138
dossier de personnage
Métier: Guérisseuse
Classe: Soigneur
http://bariande.forumactif.org/t180-aki-nishiie
Voir le profil de l'utilisateur


Mauvais payeur

La personne en face d’elle était l’armure la plus compréhensive qu’elle n’avait jamais rencontré … En même temps elle n’avait pas rencontré beaucoups d’armures dans sa vie, c’était certain et encore moins avec la capacité de parler. Alors était-ce vraiment honorable d’être Top 1 sur une liste d’une seule personne ? Cela pouvait toujours se discuter. Quoi qu’il en soit la rouquine reste emmurée dans son silence écoutant le démon se présenter en tant que Galdan et lui parler plus ou moins de lui et de ce qu’il avait fait. Quelque chose au fond de la jeune femme appréciait le démon, ce côté sombre et sans pitié, un quelque chose qui ne lui appartenait pas mais qui pourtant lui permettait de tolérer la présence de quelqu’un qui était calmement en train de lui expliquer qu’il avait exécuté des humains en grande quantité et qu’il avait conçus une prison horrible. Quelque chose qui l’empêcha de se lever et de le tuer, juste pour s’assurer qu’il ne pourrait plus nuire à personne. Quelque chose qu’elle savait là depuis longtemps sans jamais vraiment avoir compris pourquoi.

Lorsque la chose délogea une épée de sa gorge, Aki ne cilla pas, se contentant de noter cette capacité à la liste qu’elle allait retenir. Aujourd’hui elle était faible et enfermée, n’étant plus capable de ressentir la puissance des gens depuis son arrivée, elle n’avait aucune idée de la tournure qu’un combat contre ce bonhomme qu’elle avait pourtant trouvé sympathique au premier abord pourrait prendre. Tout ce qu’elle savait, c’est que Mune lui cherchait de l’aide en ce moment même. Et que quoi qu’il en soit, elle ne craignait pas grand chose ici, si ce n’était deux jours d’ennuis profond avant qu’on ne la libère. Cependant, alors que la barre de métal se détachait et qu’elle se relevait, non pas pour sortir à la suite de la créature noire mais pour refermer derrière lui, elle tint à préciser quelque chose.

- Je ne comprends pas ce que tu es. Je ne peux plus me fier à mon instinct pour comprendre les personnes comme avant. Tu m’avais semblé être quelqu’un de sournois, d’égoïste peut-être … Mais ce que tu viens de me raconter … Ce n’était sans doute pas la bonne question à poser à une armure vivante je suppose. Je n’ai rien contre les démons en soit. Mais ceux que je connais ne tuent des humains que lorsque c’est nécessaire et accordent une grande importance à la liberté … Toi qui enferme et tue des gens sans remords … je voudrais pouvoir te dire que je n’en ai rien à faire puisqu’après tout au premier abord tu n’avait pas l’air si méchant, peut-être que tu me mens pour être impressionnant, je ne sais pas, je ne sais rien de tout cela. Mais sache que si c’est ce que tu compte faire dans ce monde, tuer des personnes innocentes ou les enfermer … Nous serons ennemis.


Elle haussa légèrement les épaules.


- Je ne vois pas pourquoi je fuierais avec toi. Tu n’es pas quelqu’un de bien, comme j’ai fait l’erreur de le croire, en tout cas selon ma définition. Qui plus est, c’est toi qui risque le plus gros. J’ai une vie et une personne à protéger, ça ne sert à rien de m’enfuir pour deux jours de plus de liberté sur l'entièreté de mon existence. Mais prends garde à toi Galdan, ce monde n’est pas le tiens, il ne fonctionne pas selon les mêmes règles .... Il n’y a pas d’anges ici, en tout cas pas que je sache, seulement la mort.


Sur ce elle se rassit au fond de sa cellule, dans la même position qu’avant, attendant patiemment que vienne son heure.

Spoiler:
 

Feat. Galdan

                Musique - -  Chronologie - - Liens


Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Ah ? Fallait payer ?

Sam 24 Fév - 0:54

avatar
Galdan
N : 5 Or 35
dossier de personnage
Métier: Sbire
Classe: Sans classe
http://bariande.forumactif.org/t438-galdan#2407
Voir le profil de l'utilisateur


Ce moemnt où l'armure montre un autre visage...


Alors que l’armure déposait tranquillement, la grille rongée par la rouille, la jeune fille finit alors par répondre à ses différents monologues que Galdan avait tenu auparavant en fermant la porte. Galdan se retourna alors, cela semblait, loin d’un sentiment d’étonnement, c’était un sentiment d’intérêt qui s’éveillait à lui. Pour la première fois, cette jeune fille du nom d’Aki montrait un comportement un poil intéressant, et cela ne pouvait que satisfaire le démon qui au fond de lui n’aimait pas les gens qui se contentait de suivre ou subir ce qu’on leur disait de faire. Laissant apparaître son œil jeune et sa pupille de feu, il regardait la fille d’un coin de l’œil sans même se retourner. Celle-ci lui faire alors un joli discours, sur la morale, le bien et le mal, le fait qu’il ne fallait pas tuer des humains ou encore le fait que les démons de son monde ne sont pas aussi cruels. Le fait que Carotte se proclame ennemi de Galdan, était aussi des plus intéressants, pour Galdan, ce monde paraissait de plus en plus intéressant.
Sans bouger, il regarda, la jeune fille toujours du coin de l’œil avant de pousser un petit rire inquiétant. La main sur son visage, il finit par se retournant et de toute sa hauteur, il regarda, la jeune fille avec un tout autre air que celui affiché depuis tout ce temps, on pouvait désormais sentir en lui un aura de démon, il ne plaisantait plus. La main sur son menton, il réfléchit quelques secondes avant de répondre.

Galdan : intéressant, très intéressant… Ton cas m’intéresse de plus en plus jeune fille. Où seras-tu prêt à aller pour la justice ? Ou plutôt devrais-je dire TA justice. Commente comme tu veux mon histoire ma vie, ce n’est pas mon problème et je n’ai as l’intention de changer pour les autres. Nous démons sommes les représentants du chaos, dans nos gènes sont inscrit la guerre et la destruction, et c’est ce que j’apporterais à ce monde… Après tous, je ne dois pas être le seul être maléfique tombé en ce monde. La guerre, la souffrance et la destruction voici ce qu’est la réalité jeune fille, une chose parfaitement naturel, oui la guerre est l'état naturel d'un monde. Cesse ton idéalisme, la paix n’existe pas, tu prétends défendre la justice tout en oubliant le sang que verse ton propre clan, hehehe pathétique. Pour l’instant jeune fille, tu n’as pas à t’en faire, je dois rassembler ceux de ma race et regagner l’intégralité de mes pouvoirs, une fois cela fait, j’effectuerais la mission que les dieux ont confiés aux démons, celui de ne permettre qu’aux puissants de survivre. Je détruirais ce monde et en façonnerais un à l’image du clan démon, le pandémonium renaîtra dans ce monde.

Commençant à partir vers l’ombre des couloirs

Ce jour-là, essaye de m’arrêter quand tu le pourras encore et tente de me tuer. Je n’ai pas peur de mourir, la mort fait partie de ma vie. Ce monde s’inclinera devant les démons, vos vies, vos rêves, vos espoirs, vos règles, je les réduirais en cendres. CE n’est pas à moi de m’adapter à vos lois, c’est à vos lois de s’adapter à moi parce que les règles, c’est moi qui les fixe. Profitez de temps qu’il vous reste être de lumière, après l’ère des Hérault, viendra l’ère des démons…

Puis le démon disparu dans l’ombre des souterrains de la prison, trouvant l’une des trous où était censé passer fiente et urine, il parvint à entrer dans le trou et tomba dans le purin qui se mélangeait à la mer. Marchant avec difficulté, il termina finalement par sortir dans le creux d’une petite falaise et regagna la berge. Il pouvait apercevoir d’ici les premières maisons. Souriant, il partit dans la direction opposé décidé à mettre en œuvre de terribles objectifs…
Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Ah ? Fallait payer ?

Sam 24 Fév - 17:35

avatar
Aki Nishiie
N : 61 Or 1138
dossier de personnage
Métier: Guérisseuse
Classe: Soigneur
http://bariande.forumactif.org/t180-aki-nishiie
Voir le profil de l'utilisateur


Mauvais payeur

C’est aux environs de ce moment que le démon devint réellement … démoniaque. Il se mit à rire et à expliquer son plan pour ce monde. La rouquine leva un sourcil. Alors voilà ce qu’était un véritable ennemi. Voilà ce qui motiverait sans doute un grand nombre de ses combats et son aspiration de devenir toujours plus forte. Si Sahronglaag était une gamine brute, Galdan était un monstre. Et c’était un genre d’ennemi beaucoup plus facile à tuer. Bien moins de cas de conscience. Pourtant la Druidesse sourit. Quelque chose bougeait en elle, dans ses intestins, quelque chose qui ne s’était pas réveillé depuis une longue année, depuis qu’elle avait trouvé une famille et s’était posée. Quelque chose qui pourtant était beaucoup plus puissant depuis qu’elle était sur Bariande. Elle se releva et sourit plus franchement encore à Galdan.

- Alors ainsi, la prochaine fois que nous nous verrons, l’un de nous deux mourra. Cela me convient. Deviens fort entre temps, Galdan, sinon ce sera toi. J’ai quelque chose à protéger et il faudra me tuer pour faire appliquer tes règles … et je suis sacrément résistante.


La chose à l’intérieur d’elle bougea plus encore et ses yeux virèrent au rouge sang une seconde. Oui, difficile de faire plus cliché, la narratrice de cette histoire en est bien consciente, mais elle se contente de décrire ce vieux personnage tel qu’il est, emplis de faille et loin d’être parfait, souvent assez stéréotypé. Ce ne fut que lorsque l’armure disparut que la rouquine reprit son calme, son coeur battait la chamade et elle ne comprenait pas bien ce qui se passait. Soulevant légèrement son T-shirt, elle regarda le tatouage sur son nombril qui scellait pourtant cette partie d’elle-même, cette partie qu’elle avait récupéré de la démone qui lui servait de compagne depuis sa plus petite enfance. Mais était-elle devenue plus forte ? Plus grande ? Une vrille de douleur au niveau de ses intestins lui fit comprendre qu’elle avait raison. Quelque chose essayait de sortir de là. Quelque chose qui n’était pas elle mais qui pourtant se retrouvait là.

Sans faire un bruit, la soigneuse s’effondra sur le sol, se tenant le ventre alors qu’elle sentait la chose essayer de lui déchirer le ventre pour sortir, comme l’accouchement d’un alien en quelque sorte, même si elle ne disposait certainement pas de la référence. Finalement, lorsque le tout devint insoutenable, elle se mit à hurler. Hurler plus fort que la douleur. Hurler plus fort que sa peine. Hurler plus fort que sa peur. Ne restait que la colère. Puis elle s’évanouit.

Lorsqu’elle se réveilla, Mune se tenait à côté d’un nain à l’allure rude qu’elle connaissait bien. Comment le louveteau avait fait pour le retrouver, c’était une question intéressante. La douleur était partie et tout était normal, pas une goutte de sang hormis sur ses bras qu’elle s’était griffé inconsciemment. Sans faire une seule réflexion sur cet acte d’auto mutilation étrange, le nain ouvrit la porte.

- J’ai payé pour te faire sortir de là. Tu as une dette envers moi. Je repasserais chez toi dans quelques semaines. 200 pièces il me semble. J’espère que tu les auras et … ben que tu te seras lavé, parce que là on dirait mon vieux chien.


La soigneuse rigola nerveusement. Elle serra la main de son ancien employeur et étreignit doucement le loup dans ses bras. Comme si celui-ci se doutait que quelque chose d’étrange s’était passé, il fixait obstinément son amie. Maintenant Aki savait, ou du moins pensait savoir, où se trouvait la renarde qu’il aimait tant.

Feat. Galdan

                Musique - -  Chronologie - - Liens


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Tutoriel]Comment payer ces impôts?
» C’est Obama qui devra payer pour G BUSH
» WoW > mare de payer ? Lisez ce post !
» De la Tour : fallait pas partir
» Payer ses hommages

Sauter vers: