bannière du haut du forum

Partagez

Enaya: une récolte surprenante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Sujet: Enaya: une récolte surprenante

Jeu 22 Mar - 15:52

avatar
Arkazock
N : 51 Or 2408
dossier de personnage
Métier: Architecte
Classe: Soigneur
http://bariande.forumactif.org/t254-arkazo-k#1044
Voir le profil de l'utilisateur




Enaya et co.

Avec Hercules et Hilda
...


La journée était calme dans le sanctuaire. Sa bâtisseuse était partie pendant des semaines sans donner d’explication. Ce n’était pas chose inhabituelle à dire vrai, elle avait pour coutume de partir pendant de longues randonnées lorsque le cœur lui en disait. Personne ne l’avait jamais retenue, elle faisait plus que sa part du travail lorsqu’elle était sur place. Ses connaissances spécifiques du terrain apportaient un vrai plus à l’équipée. Il était vrai qu’elle n’était pas aussi sagace qu’avant, et qu’elle tombait souvent sur des lieux communs, mais quand bien même, elle restait celle qui avait le plus de contact avec le monde naturel et en cela, elle était capable de faire bien mieux que les autres pour la plupart des choses qui occupaient le camp en dehors de tout ce qui se rapprochait de l’industrie où de la cuisine. La seule chose pour laquelle elle s’était investie réellement était la construction du nid. Elle avait appris davantage que la plupart de ses compagnons lors de cet évènement. C’était un gros projet pour elle et elle avait dû prendre sur elle pour avoir le résultat le plus proche de ce qu’elle aurait pu vouloir. Elle avait appris beaucoup de techniques, mais s’était surtout attaché au biomimétisme. Sans connaissances initiales autre que les techniques de base, la construction s’était inspirée des ouvrages naturels et ressemblait davantage à un nid sur pilotis que à un bâtiment traditionnel. Cette géométrie peu orthodoxe s’était révélée efficace, et avait permis aux compagnons de passer un hiver tranquille, isolé derrière une large couche de chaume. Ce mur ne devait toutefois pas durer éternellement et il devrait bientôt laisser la place à une couche de plantes grimpantes qui lui donnerait une meilleure résistance thermique, lui assurerait un meilleur ancrage, mais également une meilleure résistance contre l’incendie. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il est assez difficile de mettre le feu à un arbre. Seule une haute température, capable d’évaporer l’eau duquel il s’est gorgé permet d’obtenir un tel résultat. Toutefois, il faudrait attendre au moins cinq ans avant que le lierre parvienne à croître suffisamment pour absorber totalement le nid, et le triple pour obtenir l’épaisseur escomptée. Le bâtiment tiendrait alors même sans ses supports originels et s’incorporerait parfaitement à la forêt environnante.

Pour le moment, Arkazoc’k fit le tour du camp accompagné de Hercules et Hilda, ses deux compagnons de route. Elle n’avait pas de priorités, se contentant de voir si le camp fonctionnait toujours aussi bien. Rien à signaler sinon un manque d’installation, elle vit que les autres avaient pris la peine de commencer à creuser n puis pour s’alimenter directement à la rivière sous-terraine qui coulait sous la butte sur laquelle ils s’étaient installés. Elle salua enthousiaste l’initiative. L’eau était présente en abondance à proximité du camp, mais avoir un point d’eau sui coulait toute l’année était toujours un atout.

Dans son cheminement, elle alla voir la croissance des plantes qu’elle avait repiquées dans différents endroits. Une surprise l’attendait.
Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Enaya: une récolte surprenante

Jeu 22 Mar - 16:19

avatar
Arkazock
N : 51 Or 2408
dossier de personnage
Métier: Architecte
Classe: Soigneur
http://bariande.forumactif.org/t254-arkazo-k#1044
Voir le profil de l'utilisateur




Enaya et co.

Avec Hercules et Hilda
...


Lorsqu’elle avait replanté les pousses de la plante étrange qu’elle avait trouvée à proximité de la coupe, elle n’avait laissé qu’un petit plant composé de quelques racines et tiges qu’elle a avait transplanté à différents endroits. Et là… On aurait cru que le plant avait presque cinq ans. Il avait poussé d’une manière anarchique, et on le voyait s’épanouir et fleurir. Ailleurs un autre plant n’avait pas survécu. Pourtant dans un emplacement qui semblait satisfaisant à la dryade. Les plantes étaient grimpantes et préféraient manifestement les parois rocheuses lumineuses aux arbres qui leur faisaient de l’ombre. Cette vision la fascina. La plante étant inconnue à ses yeux. Il n’y avait pas d’autre végétaux semblables à ses yeux, et si elle était de loin affiliée à la famille des lierres et autres plantes grimpantes, sa capacité à réagir a tous dans le camp excepté hercules et Hilda, mais aussi son extraordinaire capacité de croissance semblaient unique.

Sans savoir si elle avait déjà été découverte, elle la nomma « Enaya », littéralement, cela signifiait liane vive. Elle était vive, certes. Le nom lui plût. Elle n’avait pas à s’inquiéter de sa croissance à présent, la plante survivrait. Il était temps à présent de déterminer si oui ou non elle avait un potentiel néfaste pour l’environnement.
Elle essaya en premier lieu de l’approcher de différents végétaux, sans autres conséquences que celle de se partager l’eau. L’enaya semblait de désintéresser totalement de tout ce qui l’environnait, ne réagissant qu’à la présence de la dryade où d’un autre héraut. Elle essaya avec de petits animaux, mais là encore, la plante les ignora complètement tandis que le lièvre qu’elle avait amené en mangea quelques brins sans que cela n’ait une quelconque conséquence. Non, décidément, si ce n’était sa propriété à réagir aux hérauts, elle ne présentait pas d’autres caractéristiques que sa capacité extraordinaire a occuper les niches écologiques vides des falaises lumineuses. Pour le reste, elle mourrait la plupart du temps.

Arkazoc’k décida de pousser plus loin l’expérience. Elle prit un brin, et sous l’inspection de l’homme qui servait de médecin au camp, elle présenta à sa peau le brin dans différentes circonstances. Immédiatement, celui-ci pénétra la peau de la dryade, fit un avec elle, et sans la gêner eu un impact positif en renforçant le système immunitaire le celle-ci. Ils prirent peur en essayant de l’enlever, elle semblait n’avoir fait qu’un avec la dryade dans une relation symbiotique. Puis, comprirent qu’elle était liée à la volonté de celle-ci. A peine eut-elle pensé qu’elle pourrait l’enlever aussi simplement que le morceau se détacha de lui-même.

Elle n’en savait pas plus, sinon que la plante n’était pas dangereuse, aussi en préleva-t-elle différentes parties pour expérimenter dans un proche avenir.





Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La récolte des algues.
» Une légende amérindienne surprenante...
» Raven - On récolte que ce qu'on sème [HOT]
» Qui sème le vent, récolte la tempête [Fubuki]
» Une invitation... surprenante [PV. Moran & Alexandre] TERMINE

Sauter vers: