bannière du haut du forum

Partagez

Des métiers comme les autres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Sujet: Des métiers comme les autres

Sam 31 Mar - 19:02

avatar
Arkazock
N : 51 Or 2408
dossier de personnage
Métier: Architecte
Classe: Soigneur
http://bariande.forumactif.org/t254-arkazo-k#1044
Voir le profil de l'utilisateur




tour d’horizon

Avec les habitants du sanctuaire
...


Aujourd’hui, Arkazoc’k avait fini ses tâches du jour avec une avance confortable sur son temps habituel. Elle en profita pour voir l’avancement des autres personnes qui habitaient le Sanctuaire. Les activités au camp étaient variées et allaient de sa sylviculture a la fabrication et à la réparation d’outils en passant par des activités de fumage, tannage et agriculture. De nombreux corps de métiers étaient indispensable à la vie du camp en plus de la cueillette, de la pêche et de la chasse. Le nombre de personne au camp ne permettait pas une telle diversité de corps d’œuvre, c’est pourquoi ils avaient pris le parti du multitâche, constants et forcés par le petit nombre qu’ils étaient.
Qu’à cela ne tienne, le camp fonctionnait bon gré mal grés. Après tout, avec de la volonté, on peut faire beaucoup de choses. Le sanctuaire était un symbole d’indépendance, bien que sous la tutelle officielle de Gondone, les réalités du terrain donnaient une impression de liberté et d’indépendance. La forêt n’est pas si grande, mais vide d’hommes pour la plupart, et les héros qui avaient tout perdus et pour qui l’assimilation dans une communauté bien établie était impossible. Leurs apparences ici étaient acceptés ainsi que les commodités pour lesquelles ils se seraient battus ailleurs.
Elle commença par aller voir le tanneur. Celui-ci était en trin de finir de détacher la peau d’une chèvre fraîchement égorgée. L’homme était boucher de métier et connaissait bien son affaire. Il avait égorgé la chèvre efficacement pour la faire souffrir le moins possible après lui avoir attaché les pattes. Puis, il avait recueilli le sang dans une sorte de coupe en terre. Lorsque la dryade était arrivée, il avait fini ses préparatifs et avait attaché solidement le cou de la chèvre avant l’ouverture béante qu’il y avait pratiquée pour la saigner. Il fit un trou au niveau d’une patte, puis commença à souffler dans l’ouverture ainsi faite pour gonfler l’animal comme un ballon. Cette technique, si elle manquait de délicatesse avait au moins l’avantage de décoller efficacement la peau et à moindre coût. Rapidement, l’animal était en forme de boule dont les pattes et la tête dépassait. Il prit un couteau, et commença son ouvrage. La dryade demanda à participer. Il la laissa faire avec plaisir, content de lui apprendre quelque chose. Elle n’était pas habituée à l’exercice, mais de bonne volonté. Guidée, elle ne s’en sortit pas mal pour une première fois. La peau fut mise à sécher. Les organes quant à eux furent placés sur un gril pour profiter au mieux de leur fraîcheur. Ils seraient consommés le jour même. Les pattes, elles, étaient mises à sécher pour une consommation ultérieure. La charcuterie n’était pas son fort, mais il avait quelques connaissances, et se mit en préparation de saucissons de chèvres pour l’hiver. Elle le laissa à ses diverses préparations.




Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Des métiers comme les autres

Sam 31 Mar - 19:02

avatar
Arkazock
N : 51 Or 2408
dossier de personnage
Métier: Architecte
Classe: Soigneur
http://bariande.forumactif.org/t254-arkazo-k#1044
Voir le profil de l'utilisateur




tour d’horizon

Avec les habitants du sanctuaire
...


Un peu plus loin, c’était au tour du tailleur de monter son ouvrage. L’homme avait davantage des allures de berger. Il était grand et touffu, la barbe hirsute et un chien l’accompagnait dans ses déplacements. A vrai dire, c’était lui qui s’occupait des cheptels du sanctuaire. Il servait plus souvent de berger que de tailleur. Il faut bien dire qu’il était responsable de faire paître les bêtes et de récolter le lin qu’on avait planté l’an dernier. Il devait en théorie s’occuper de tondre les moutons, mais la saison avançait et ça avait déjà été fait il y a bien longtemps. L’ouvrage qui l’intéressait aujourd’hui était le teillage. Il avait laissé les tiges de lin qu’il avait fauchés une ou deux semaines auparavant macérer dans le sol humide du sous-bois, soumis aux intempéries. L’aspect des tiges était dégradé, presque pourries. C’était là le but recherché : les fibres de lin étant bien plus résistantes au pourrissement que les chairs des tiges, il était facile de les laisser pourrir pour extraire les fibres qu’on associerait pour faire un tissu épais et résistant. Sa récolte avait été bonne, il en avait plusieurs boisseaux qu’il était en train de traiter. Un lourd rondin lui avait servi à broyer les tiges, puis, fibre après fibres, il se prêtait au défilage, en rognant le bout de la partie boisée afin d’extraire le haut des fils, puis de tirer dessus pour les déchausser. C’était un travail de fourmis, mais les bêtes étaient rentrées et il n’avait guère d’ouvrage. Au contraire, les tiges une fois séparées de leur fillasse étaient chaumées et le reste était empaqueté pour servir de nourriture pour les bêtes.
Elle l’aida pendant un certain temps, roulant la fillasse pour former des fils épais qui serviraient à faire des protections contre le froid l’hiver. Elle aimait bien cette tâche, l’homme était plutôt rustre, mais il était discret et concentré, tout à son ouvrage. L’était reposant de travailler de la sorte. Il y avait beaucoup de travail mais la patience était importante, et l’homme n’avait pas l’air d’en manquer, non plus que la dryade qui l’aida jusqu’à ce qu’il ait fini le gros de ce qu’il devait faire dans la journée. Il lui proposa de le laisser finir pour aujourd’hui en la remerciant chaleureusement de son aide. Elle n’insista pas, dehors, quelqu’un l’avait hélé.





Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Des métiers comme les autres

Sam 31 Mar - 19:03

avatar
Arkazock
N : 51 Or 2408
dossier de personnage
Métier: Architecte
Classe: Soigneur
http://bariande.forumactif.org/t254-arkazo-k#1044
Voir le profil de l'utilisateur




tour d’horizon

Avec les habitants du sanctuaire
...


En sortant de la grotte, elle tomba sur l’homme à tout faire du camp. Très capable, curieux et intelligent, celui-ci avait formé une bonne partie des étrangers aux métiers rustiques d’une Bariande rurale, proposant un mode de vie rustique et propre au travail manuel. Lui-même était issu d’un petit village, et si son père était forgeron, les travaux aux champs prenaient toute la main d’œuvre disponible, et n’étant pas fainéant, il avait appris quantité de techniques de production où d’extraction. Au camp, il s’était avéré être un allié précieux, une véritable boule d’énergie toujours prête à donner un coup de main lorsque son ouvrage de forgeron lui laissait le temps.

Le jeune homme n’avait pas eu la vie facile lors de sa visitation. Il avait acquis de pouvoirs qu’il n’avait pas avant, mais s’était également affaibli de manière substantielle comme tous els autres hérauts. De prime abord, les gens avaient cru à un mal guérissable. Quand ils l’avaient vu faible, pâle et incapable de se déplacer pour accomplir ses tâches quotidiennes. Ils n’avaient pas d’argent pour payer un médecin, mais ils s’étaient occupés de lui. Puis, alors qu’il était toujours alité, ses pouvoirs ont commencé à faire surface, effrayant sa famille, ses amis et autres connaissances. Il avait été mis à la porte de chez lui, n’ayant rien d’autre que ce que ses frêles épaules pouvaient porter. Quelques outils, une miche de pain, une bourse presque vide et la pâleur effrayante de son visage.
N’ayant nulle part où aller, il se rendit au conseil pour tenter sa chance, et trouva dans le sanctuaire une seconde demeure, un endroit pour repartir vers une nouvelle vie. Il ne demandait rien d’autre que cela, el il sa plaisait à instruire sur les différentes techniques portées à son attention.

Aujourd’hui, il voulait impressionner la jeune dryade pour prouver une fois de plus son rôle au sein de la petite communauté. C’était peut-être lui qui en faisait le plus, mais il avait une peur irrationnelle de se faire à nouveau abandonner. Il prit un grand sourire et annonça :

« Je t’ai trouvé des matériaux pour que tu puisses essayer par toi-même le forger une dague, je suis persuadé qu’Hubert t’aidera à l’enchantement, tiens regarde ce que j’ai déniché ! »

Avec un enthousiasme débordant il pointa la table du doigt. Dessus était posé effectivement une certaine quantité de matériaux courants, et quelques morceaux plus rares. La dryade regarda curieusement le garçon et essaya.






Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro
» Un journée presque comme les autres.../ PV électrique/
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» Une prof pas comme les autres(Fini)

Sauter vers: