bannière du haut du forum

Partagez

Jörmungand Vulpis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Sujet: Jörmungand Vulpis

Jeu 12 Juil - 6:45

avatar
Jörmungand Vulpis
N : 0 Or 40
dossier de personnage
Métier: Vagabond
Classe: Sans classe
http://bariande.forumactif.org/t679-jormungand-vulpis#4490
Voir le profil de l'utilisateur
Présentation de Jörmungand Vulpis
Header

Informations générales

Nom :

Vulpis

Prénom :

Jörmungand

Âge :

Dans le plan de l'enfer j'ai 50 ans. Dans le plan des autres mondes, j'ai 100 ans. Je suis un adolescent

Sexe :

Je suis un mâle

Origine :

Etranger

Nation :

J'ai le sceau de Trione sur le dos de ma patte gauche.

Toi, derrière ton écran


Pseudo / Surnom :

Azazel

Prenom :

Baptiste

Comment as tu connu le forum ?

Google

Des questions ou des suggestions ?


Histoire


Le monde de Turkan était un monde peuplé par différentes races. Il y avait des nains, des elfes (Sylvains, Noir, Aquatique...), des orcs, des géants, des lutins... En bref, il y avait une assez grande diversité. Le monde évoluait comme au moyen-âge, il y avait quelques petites guerres de territoires. Il y avait 80% de la population qui étaient des sorciers. 

Tout allait bien, puis le premier mage noir avait plongé le monde dans les ténèbres. Il s'appelait Verknor.

Verknor voulait des serviteurs de haut rang, il voulait des créatures diabolique, capable de tuer pour lui sans rien demander, mais aussi capable de réfléchir. Il avait cherché dans tout Turkan, mais rien que dalle. Alors, il avait essayé de contacter les Dieux, maître de leur création, mais il s'était fait vite jeté. Il avait essayé de se créer des créatures, mais tout échouait. 

Jusqu'à la venu de Jörgen, le Dieu de la mort qui en avait marre des sorciers. Car selon lui, les sorciers avaient une vie étonnement courte à cause de se jeter des sorts presque non contrôlé dans la face et il avait trop de boulot. Il avait besoin de vacances, donc, il avait travaillé de concert avec Verknor sur une nouvelle race.

Verknor avait nommé toutes ses idées qui penchaient clairement sur des esclaves, ce qui n'était pas au goût du Dieu. Non. À force de dure labeur, Jörgen avait créé le plan de l'enfer où le temps s'écoulait plus lentement. Puis, il avait capturé neuf mâles et dix femelles renards de couleur différentes, son animal fétiche, pour en faire des démons. Mais comme il fallait un roi, il avait pris un renard noir, donc rare, pour le mettre à la tête des démons. Il avait aussi récupérer des âmes des sorciers déjà morts pour rajouter des démons de différentes forces, soit dix par éléments. Tous directement compétents.

Verknor avait été le premier à passer un pacte, vite suivit par d'autres sorciers. Jörgen avait été soulagé, les âmes finissant dans le labyrinthe des damnés, puis venant agrandir les démons. 

La dimension prenant de l'ampleur car le plan grandissait, deux dimensions parralèlles à Turkan (où il y avait aussi des sorciers) s'étaient accrocher au plan de l'enfer. Le portail du passé conduisait au monde orignial qui était style "moyen-âge". Le portail du présent conduisait à un monde moderne. Le portail du futur conduisait à un monde futuriste avec beaucoup de technologie. Chaque version avançait au même rythme pour ce qui était des années. 

La création du calendrier avait vu le jour en même tant que les différentes versions de Turkan s'était lié au plan de l'enfer. 

~~~~~~~~~~~~~~

Le temps des enfers était très particulier, surtout qu'aucun démon ne pouvait se repérer par le temps du monde de Turkan. Ainsi, le temps était compté selon la couleur du vide, pour plus de facilité pour compter le temps qui passait, le roi avait eu l'idée de mettre au goût du jour, une bague spéciale. La bague changeait de couleur en même temps que le vide et ainsi, les démons pouvaient se repérer même s'ils étaient dans le monde des mortels. Une couleur correspondait à une heure dans le plan de l'enfer, mais à deux heures dans le monde de Turkan. Le changement de couleur s'opérait de façon radicale, les démons étaient complètement immunisés contrairement aux âmes qui pouvaient souffrir de vomissement.

La différence du temps:
 

Les couleurs des heures:
 

Les démons possédaient deux calendriers pour être précis dans leurs contrats. Les deux calendrier comportaient le même nombre de jours et d'appellation (Lundi... / Janvier...), néanmoins celui des démons était composer de treize mois, le dernier étant appelé Jörgen. Le démon déclinait toujours son âge Turkanien pour la bonne raison que c'était une petite astuce de manipulation. Ainsi, le sorcier ne pouvait pas imaginer qu'en signant, sa peine allait être compté en siècles du plan de l'enfer. D'ailleurs, pour les renards, les démons ne prennent de l'âge que dans le plan de l'enfer.

Le plan des enfers, situer dans une dimension parallèle au monde de Turkan, était divisé en onze parties bien distinct. Communément appelé les onze familles de noble. Chaque famille disposait d'un domaine qui avait la même taille en apparence et dont l'environnement pouvait se faire changeante selon le bon vouloir des propriétaires. Ainsi, ce n'était pas rare de découvrir dans un domaine pendant un siècle des montagnes à perte de vue, puis le siècle suivant une magnifique mer. Car, il ne fallait pas oublier, que chaque partie était entièrement malléable par la dite famille. Évidemment, chaque démon faisant partie de la famille pouvait quémander à changer l'endroit, mais c'était le chef ou la chef de famille, désigné par le roi qui avait le dernier mot. Chaque domaine était relié par de très grands et longs ponts de verre aux couleurs de l'arc-en-ciel. Une fois le pied posé dessus, il suffisait au démon de juste penser très fortement à la destination qui pouvait être joignable et il se mettait à glisser aussi vite que l'éclair. Les domaines étaient donc d'un point de vue extérieur de taille moyenne, pas plus grande qu'un gymnase, mais une fois le seuil franchit, la magie opérait systématiquement. La seule chose qui restait inchangée était que le domaine finissait des quatre côtés par du vide. L'extérieur des domaines étaient entièrement du vide, dont la couleur changeait. Juste en dessous, à plus de trois mille kilomètres, l'on pouvait trouver le labyrinthe des damnés. C'était là que finissait les âmes des sorciers ayant passé un pacte. L'âme errait sans cesse à la recherche d'une sortie, essayant d'échapper aux monstres. Quand un démon tombait volontairement, il arrivait sans dommage dans le labyrinthe où il pouvait aller s'amuser avec les âmes à sa guise. Mais dans le cas où il tombait involontairement, un puissant vent le ramenait à sa place.

Les familles, ou sous-espèces, de démons sont plus ou moins fortes, chacune possède des facultés qui ne sont pas remise en doute. Dans les contrats des sorciers, il y est écrit le nombre de siècles que l'âme du dit sorcier va devoir faire dans le labyrinthe des damnés avant d'avoir l'opportunité de devenir un démon. Une fois sa peine exécutée, il avait la possibilité de rejoindre une des neuf familles, la dernière étant la famille originale. Le sorcier ne pouvait pas choisir la famille, c'était marqué sur le contrat selon ce que faisait le sorcier avant sa mort. Le sorcier changeait de forme, prenant celui associé à la famille ainsi que systématiquement adulte, une nouvelle identité lui était donné et il oubliait tout de sa vie d'avant. Il avait systématiquement besoin d'un apprentissage d'au moins un siècle ou plus pour apprendre à maitriser la magie. Un démon pouvait passer des pactes seulement après son apprentissage.

L'apparence des démons:
 

~~~~~~~~~~~~~~

FAQ 

Comment les démons apprennent-ils la magie ?:
 

Les démons ont-il un comportement animal ou un lien avec les animaux ?:
 

Que mange les démons ?:
 

Comment passer un pacte ?:
 

Comment se déroule la vie de couple ?:
 

Quel est l'âge maximum des démons ?:
 

Comment grandit un démon de la famille royale ?:
 

On-t-ils des pouvoirs en commun ?:
 

Est-ce que le caractère est influencé par la magie utiliser ?:
 

Les démons ont-il des points faibles ?:
 

Les démons peuvent-ils mourir ?:
 

Les démons ont-ils un nom de famille ?:
 

Quelques liens:
 

~~~~~~~~~~~~~~

Dates actuel:
 

Chronologie, histoire de Jörmungand (année enfer/année monde), l'âge est selon l'année sur le plan de l'enfer :

- 1450/2902 : (naissance) J'ai vu le jour dans la famille royale. Mon père est le roi Eivind, un être pour le moins particulier, digne de régner. Après tout son statut a été donné par le Dieu de la Mort. Ma mère est Inge, elle ne possède pas le statut de Reine (car pour l'avoir il faut la fourrure noire). Mon parrain est notre créateur, le Dieu Jörgen. C'est lui qui m'a donné mon prénom comme c'est lui qui a nommé mon père. Il veut d'ailleurs le faire avec toute la ligné du roi. Enfin, pas besoin de se dépêcher. Je suis le premier prince et une fête a été faite en mon honneur. Les démons des mondes extérieurs ont même été convié et personne n'a manqué à l'appelle. Tout le monde s'est retrouver à danser et à chanter dans le domaine de la famille royale. Le Dieu est aussi présent, incapable pour lui de ne pas s'éloigner de ses créations qu'il adore tellement.

- 1451/2904 : (1 an) L'ambiance n'a rien de très démon comme le pense la plupart des gens. Je ne me fais pas bousculer ou encore menacer. Non, l'ambiance est aimante, mon père me trimballe souvent accrocher à son torse même quand il est en pleine réunion. Il a la fibre paternelle bien plus présente que celle de ma mère. Il n'est pas maladroit pour s'occuper de moi, bien au contraire, il est plutôt douer, même si cela veut dire qu'il faut qu'il danse sur place alors qu'il parle d'un sujet sérieux pour me bercer.

- 1454/2910 : (4 ans) J'apprends à marcher avec l'aide de mon père. Mon père est si content de me voir faire mes premiers qu'il s'est jeté par terre à quatre pattes en remuant de la queue pour me faire avancer. Ce n'est pas un rabaissement ou autre, un simple comportement animal qui malgré le statut de royauté est entièrement accepter.

- 1456/2914 : (6 ans) Le premier mot complet qui sort de ma bouche est le mot "papa". Je l'ai répété en boucle, content de ne pas faire de faute et de savoir ce que cela signifie exactement. Mon père est si heureux qu'il le raconte à n'importe qui. C'est un papa gaga, voilà tout. Le second mot est sorti à l'adresse de mon parrain qui est descendu nous voir et il est enchanté que je commence à parler sans gazouillis.

- 1460/2922 : (10 ans) (sortie de la petite enfance) J'arrête de courir partout comme un dératé, mes leçons de noblesses prennent place, donner par un membre de la famille royale. Je ne suis pas un renard très attentif, je remets souvent en question les sujets aborder. Je trouve cela contraignant de devoir faire preuve de respect aux autres et que l'on ne peut pas grimper partout ou faire le bordel.

- 1467/2936 : (17 ans) Je fais la connaissance de Thorkel, un renard de cinq ans mon aîné. On accroche facilement, si bien qu'en même pas une semaine, on est déjà inséparable. Ensemble, on fait des conneries débiles qui ne font rire que nous, on voyage dans le plan de l'enfer, on se donne des missions d'espionnages de la plus haute importance. La nuit, on se rejoint pour dormir dans le même lit, blotti l'un à l'autre. On est des amis. Des meilleurs-amis, rien ne peut nous séparer.

- 1472/2946 : (22 ans) Sauf elle, peut-être. Répondant au nom de Dagmar, elle est du même âge que Thorkel. Elle a débarqué en plein milieu de notre espionnage des cuisines du palais où l'on soupçonnait notre professeur de lecture, une lapine, en train de se goinfrer de petits gâteaux. Elle a débarqué, avec un sourire innocent et elle a tout de suite captiver Thorkel. Nos jeux se sont espacés, jusqu'à devenir rare, je me suis retrouvé seul et lui s'amuse avec la renarde. J'ai trouvé refuge dans les bras de mon père où j'ai pleuré toute la nuit. Il m'a expliqué que des fois, il fallait laisser partir ses amis pour que ceci vivent d'autres expériences et qu'ils reviennent grandit.

- 1473/2948 : (23 ans) N'arrivant pas à tourner la page, à ne plus avoir mal en voyant Thorkel loin de moi, mon parrain est venu me chercher. Il m'a mis sur son cheval noir et il m'a montré le monde extérieur depuis les cieux. Il m'a expliqué son savoir des peuples vivants ici, leur culture, leur physique, tout de A à Z. J'ai bu ses paroles avec sagesse, les yeux plein d'émerveillements.

- 1474/2950 : (24 ans) Mais une fois rentrer de cette année d'exploration, mes pensées sont uniquement focaliser sur les trois versions du monde de Turkan. Je n'ai qu'une envie, c'est d'y retourner. C'est là que j'ai commencé à faire un plan d'évasion, pensant à chaque détail.

- 1476/2954 : (26 ans) Le grand jour est arrivé, mon plan s'est dérouler à merveille. J'arrive à passer le portail du futur sans me faire voir. Le portail me conduit dans un lieu que je ne connais pas, avec plein d'écrans et d'enfant. Je m'incruste dans un groupe où je suis tout de suite remarquer, certains enfants me font un câlin que j'accepte volontiers, tandis que d'autres essaye de bien se faire voir. J'apprends que je suis dans une salle d'arcade. On m'apprend à jouer et je me lance tout de suite dans les jeux divers. J'aime la technologie, on peut y faire tellement de chose ! Malheureusement, je n'y reste à peine quelques heures, car un blaireau accompagné de son elfe débarque dans la salle d'arcade avec un air affoler. Le voir trimballer l'elfe qui ne comprend rien à ses côtés est assez drôle. Le démon a fait quelques vérifications sur mon état de santé avant de créer un portail pour me ramener sur le plan de l'enfer. Je suis réprimandé, ensuite félicité pour avoir mené un plan aussi rusé. J'ai saisi l'occasion, disant que si j'ai des jeux électronique, je ne recommencerais pas. Mon père a courbé la tête vers l'avant avec un sourire malin sur le visage, acceptant les closes de mon contrat.

- 1480/2962 : (30 ans) (sortie l'enfance) Je grandis et je sens au fur-et-à-mesure mes hormones venir me faire de l’œil. Je reste néanmoins dans l'intimité de ma chambre et je n'ose pas en parler. Pourquoi ? Parce que mes pensées sont focalisé sur seulement les mâles, j'ai beau à essayer de me forcer, rien n'y fait. Je suis bercé dans une assez grande liberté de choix de genre, du fait que l'on peut choisir être mâle ou femelle sans se fier à son genre de naissance et demander au Dieu de la Mort de faire correspondre le genre à nos pensées. Ainsi que dans une grande diversité d'orientation sexuelle. Mais le problème, c'est que je suis le premier prince et je crois que l'on attend de moi des descendants. Hors, je ne peux pas enfanter ou mettre enceint un mâle. Je n'ai pas envie de décevoir mon père.

- 1484/2970 : (34 ans) Encourager par mon père, je me lance dans le chant. J'apprends comment entraîner ma voix, j'apprends à l'utiliser pour me faire délicieusement entendre. Peu confiant en mes capacités, je reste dans l'intimité d'une pièce avec mon professeur.

- 1490/2982 : (40 ans) (sortie de la pré-adolescence) Un cap se fait, un tournant que l'on ne veut pas manquer. Je commence, un peu gauchement, dans la méditation. Pas tout le temps, j'ai le temps et je ne dois pas m'abrutir dessus. De toute façon ce n'est pas comme si j'arrive à trouver un de mes nœuds, c'est plus comme si je marche sur un fil, entourer de noir et du coup, je tombe souvent. Je fais que cinq mètres et je reviens à moi parce que je suis tombé. Alors que cela me paraît que quelques minutes, des heures entières se sont écoulé.

- 1492/2986 : (42 ans) J'avoue à mon père que je n'ai d'attirance seulement pour les mâles. Il me rassure, ce n'est pas si important de faire des enfants. Et puis, mon père peut toujours me faire des petits frères ou des petites sœurs. La pression s'évapore, je respire mieux à présent. Plus en phase avec moi-même, la noirceur de mes méditations deviennent moins foncé.

- 1495/2992 : (45 ans) Poussé par mon père, je monte sur l'estrade lors d'une fête en fin d'année en l'honneur de mon parrain, de Jörgen. Le silence se fait, je prends mon courage à deux mains et je me lance dans une chanson. Les applaudissements sont à leur majorité, mon parrain me fait un câlin. Puis un regard dans la foule croise le mien, celui de Thorkel. Il me regarde avec émerveillement et je rougis. Il a ses bras autour de Dagmar qui semble jalouse du regard que l'on échange.

Chanson:
 

- 1496/2994 : (46 ans) J'ai fêté la nouvelle année avec Thorkel qui s'est montrer très attentif et avenant durant toute la soirée. On est redevenu comme avant, très tactile. Je fonds sous ses pattes, c'est plus fort que moi. La nouvelle année débute et je guide mon ami dans ma chambre. Comme prévu, nos langues se goûtent pour la première fois, nos pattes se découvrent avidement et nos débats durent jusqu'au jaune du vide. Le matin est une épreuve très complexe, car l'on se retrouve forcer d'aller manger avec mes proches. C'est très gênant. Il y a mon père qui me regarde avec amusement, un lapin non loin de lui avec qui il a passé la nuit, ma mère qui est occupé à minauder avec un furet et Thorkel qui semble vouloir me plaquer contre le mur sous prétexte que je n'ai pas le droit de lécher cette cuillère de cette façon.

- 1500/3002 : (50 ans) Je suis tranquillement en train de méditer, en plein dans le domaine de ma famille, en haut d'une petite colline. Je suis concentré à marcher sur ce fil fin qui est devenu une corde. Un pas après l'autre, j’atteins les cinq mètres. Un pas supplémentaire et la corde tremble, je tombe dans le vide, tombant par terre sur le dos. Mes yeux s'ouvrent et je pousse une exclamation de surprise, une femme blanche me regarde. Elle me demande son aide et sa façon d'exprimer me fait automatiquement penser à mon parrain. C'est une déesse ? Je me lève, prêt pour l'aider. Et elle m'emmène dans un autre monde, Bariande. Elle a dû puiser dans toute ma puissance, ce qui fait que je me retrouve démuni, quoi que de base, je n'ai pas eu le temps de développer mes magies. Le fait d'apprendre que je vais passer par un autre chemin que ceux de mes congénères me rends excité. J'apprends vite que je suis sur le territoire de Trione, de ce fait je rencontre la reine de ce domaine. J'accepte volontiers de faire partie de son clan, jugeant que c'est la meilleure chose à faire. Le sceau sur ma patte gauche, je sens la magie et je sais que c'est qu'une question de temps avant que l'influence de cette marque sur mon métabolisme ne fasse plus effet. En attendant, j'enfile une tenue de mon rang et part faire honneur à mon clan pour aussi pouvoir retrouver mes capacités.

Description physique


Il est relativement simple de me repérer dans une population qui se rapproche aux êtres dénués de poils pour la bonne raison que je suis un animal anthropomorphe de la race des renards. Je mesure environ un mètre cinquante pour un poids ne dépassant pas les trente kilos. Mes poils sont noirs foncés ainsi que très doux au touché, je possède des poils de couleur cyan qui forme un certain ornement.

Mon visage possède des poils court. Mes sourcils sont fins voir inexistant. Mes grands yeux sont de couleur bleu ainsi que bleu cyan. Mon museau, muni d'une truffe humide, est des plus mignons. Partant de ma truffe et contournant mes joues, de chaque côté, se trouvent un long trait cyan qui se lie ensemble par le dessous de mon menton. Mes crocs sont pointus, notamment mes canines. Mes oreilles n'ont de poils long qu'à l'intérieur, mais possède comme ornement deux traits cyan courbes vers le haut. Mes poils sur ma tête sont plus long et pratiquement indomptable.

Mes épaules possèdent des poils long, tandis que le reste de mes bras possèdent des poils courts. Quand le changement de poils s'opère, il y a trois traits cyan qui encerclent chaque bras. Mes mains sont munies de cinq doigts avec de petites griffes. L'intérieur de mes paumes sont munies de coussinets lisses de couleur cyan.

Mon torse possède des poils long, tout comme mon dos. Je suis loin d'être musclé. En effet, ma musculature est complètement absente. Je passe les détails sur mon appareil génital qui ne vous regarde pas. Ma queue, mesurant un mètre, est très fourni et possède un trait de couleur cyan qui encercle vers le milieu de ma queue. (La majeure partie a penser à autre chose...)

Mes jambes sont pliées de sortes à pouvoir me tenir à quatre pattes comme mon homonyme animal. Mes poils sur mes cuisses sont plus long que ceux en dessous de mes genoux. Je possède cinq gros orteils munis de petites griffes. Mes coussinets lisses sont de couleur cyan.

Je possède une voix dite contre-ténor, ce qui veut dire que j'utilise le registre le plus aiguë, je peux même faire des bruits de portes qui grince.

Pour mieux comprendre le registre complet:
 

Je suis vêtue d'un manteau altair, dont le devant et le derrière, accompagné de la capuche, est de couleur noir tandis que les côtés sont de couleur doré. Le manteau me va jusqu'à mes genoux et ne possède pas de manches. De ce fait, je porte une tunique dorée dont les manches recouvrent mes bras. Mon pantalon est de couleur marron, se stoppant à la naissance de mes pieds de renard. Situé sur mon ventre, une ceinture marron prend place, auquel est accroché une sacoche de même couleur.

Description psychologique


Je ne mords pas les gens qui m'adresse la parole, tout comme je ne suis pas du genre à rester dans mon coin. Je suis extraverti, parler à des inconnus ne me fait pas peur. Je possède une certaine intelligence qui n'est pas à débattre, bien que je ne me sens pas plus intelligent que les autres. Je suis très curieux, pouvant fouiller là où il ne vaut mieux pas. Je suis à l'image du renard, c'est-à-dire que je suis rusé et que je peux vraiment monter tout un plan pour arriver à mes fins. Qu'importe le temps ou l'énergie mit dedans, je sais me faire patient quand il le faut. Bon, j'avoue que j'ai tendance à trouver des occupations pour ne pas m'ennuyer.

Je suis facilement provocateur, comme si seul le chaos est capable de me satisfaire. Mais je reste néanmoins toujours dans le même registre de paroles, soit le courtois, c'est dû à mon statut de prince. J'ai beaucoup d'énergie tout simplement parce que je suis hyperactif. Il m'arrive facilement d'être envahissant et de m'éparpiller là où je vais.

Comme tout démon qui se respecte, je sais me faire manipulateur pour arriver à mes fins. Je sais aussi utiliser l'art du mensonge et des doubles jeux. J'analyse mon interlocuteur pour savoir sur quel pied danser et ainsi changer ma façon d'être pour me faire bien voir par ce dernier. Évidemment, je ne le fais pas avec tout le monde, seulement avec les personnes qui pourraient me servir dans un futur proche ou lointain. Je sais profiter des situations à mon avantage et je me laisse difficilement marcher sur les pattes.

Autres détails importants



Arme(s) et Pouvoir(s) :

J'ai une force sur-développer, ainsi qu'une régénération cellulaire hors pair. Je suis capable de me retrouver en état de fumée pour me déplacer dans les airs et je suis aussi capable de créé un portail pour retourner au plan de l'enfer. Comme bouclier, je peux compter sur un champ de force et comme simple attaque, je peux compter sur une onde de choc. Sinon, en tant que membre de la Famille royale, je suis capable d'utiliser la magie de Combat, de l'Ombre et des Transformations. Mais bon, je suis loin d'être performant car je débute seulement dans mon long apprentissage. De plus, depuis mon arrivée en Bariande, mes pouvoirs se sont fait la malle.

Familiers(s) :

Je n'ai pas de familier.

Autre(s) possession(s) :

Je possède une bague qui change de couleur en même temps que le vide du plan de l'enfer ce qui me permet de savoir l'heure exacte qui s'y trouve.
Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Jörmungand Vulpis

Jeu 12 Juil - 15:47

avatar
Svenbjornn Haakenson
N : 9 Or 530
dossier de personnage
Métier: Vagabond
Classe: Sans classe
http://bariande.forumactif.org/t620-svenbjornn-haakenson
Voir le profil de l'utilisateur
Bienvenue parmi nous ^^


Revenir en haut Aller en bas

Sujet: Re: Jörmungand Vulpis

Ven 13 Juil - 22:03

avatar
Relhan
N : 9 Or 963
dossier de personnage
Métier: Vagabond
Classe: Sans classe
http://bariande.forumactif.org/t197-relhan
Voir le profil de l'utilisateur
Header

Coucou Jorm,

Pour commencer, bienvenue sur Bariande, on espère que tu t'y plairas :yaha:

Histoire


On voit que tu t'es investis, de plus tu as essayé d'étoffer au maximum l'univers d'origine de ton personnage,
Félicitations :bounce:

Description physique


Pas de soucis :)

Description psychologique


Aucun soucis non plus ^^

Pouvoirs et autres


Pareil à un orteil de troll près, on voit que tu as compris qu'il te faudra regagner toute la puissance et les capacités spéciales dont tu pouvais disposer et ça c'est cool  :duckhug:

Conclusion


Bienvenue parmis les validés  :hug:

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Sauter vers: