bannière du haut du forum

Partagez

A boire dans les bois avant d'être aux abois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Svenbjornn Haakenson
N : 9 Or 530
dossier de personnage
Métier: Vagabond
Classe: Sans classe
http://bariande.forumactif.org/t620-svenbjornn-haakenson
Voir le profil de l'utilisateur

Informations sur le participant

Svenbjornn Haakenson
12 ans (24 ans natifs)
Natif
Humain
Sans nation
Enfin ! Svenbjornn n'y croyait plus, il avait commencé à désespérer d'atteindre Tirione un jour... Et pourtant, il y était finalement parvenu ! Il était loin de rêver de cette nation en plus, mais puisqu'il s'agissait d'une étape obligatoire pour atteindre son objectif final, il était tout de même temps d'y arriver pour espérer rejoindre Gondone un jour. En revanche, il n'avait pas franchi la frontière avec Doliene depuis si longtemps non plus, il lui restait un petit bout de chemin à parcourir pour entrer dans Heabury. Mais ça restait quelque chose de positif qui lui redonnait le moral. Evidemment, dit ainsi, la capitale de Tirione semblait être plutôt à l'opposé de sa destination. En réalité, il devait y retrouver une alliée qui lui permettrait d'aller à Gondone en bateau, ce qui serait bien plus rapide et moins fatiguant que de faire toute la route à pieds. En fait, il en avait presque déjà marre de marcher autant depuis son départ de Doliene, alors qu'il n'avait probablement pas fait la moitié du trajet. Pourtant, il aimait bien voyager en temps normal, sa curiosité le poussant à visiter un maximum d’endroits. Mais ce qui le dérangeait davantage, c'était de ne pas avoir d'attaches, un chez-soi où rentrer quand bon lui semblerait. Une fois que ce serait fait, là il pourrait davantage s'amuser à partir en exploration un peu partout dans le monde.

"Bon ! Voila une bonne chose de faite. Mais je ne dois pas me relâcher, surtout que je commence à avoir faim, soif et mal à la gorge. Super..."

Chacune de ces sensations s'expliquait plutôt aisément. La faim avait vite fait de le tirailler quotidiennement tôt ou tard, vivant au jour le jour et se nourrissant de sa chasse, ou de sa cueillette les journées où il était le moins chanceux. La soif, pour sa part, provenait plus de sa gourde qui approchait grandement de la pénurie. Il était temps qu'il trouve une source d'eau pour pouvoir refaire le plein. Le mal de gorge, quant à lui, résultait très sûrement du mauvais temps qu'il avait subi quelques jours plus tôt. Avec la pluie diluvienne sous laquelle il était resté de trop longues minutes avant de trouver un abri, il ne serait pas étonnant qu'il s'attrape une bien mauvaise maladie. Autant dire que cette avancée dans son périple lui redonnait du baume au coeur, alors que son moral commençait à descendre en flèche. En plus, cela faisait quelques temps qu'il avait quitté Aki. Depuis, il n'avait plus croisé personne et la solitude commençait un petit peu à lui peser. Comme quoi, quand on pensait qu'il avait initialement prévu d'éviter un maximum de rencontres sur sa route... Finalement, il y avait peu de chance qu'il s'y tienne jusqu'au bout !

"Oh, la chance ! Des sytlis. Décidément, les bonnes nouvelles s'enchaînent !"

Sven gambada gaiement jusqu'aux fleurs qu'il avait aperçues au loin. Sa mère lui préparait souvent de petits remèdes de grand-mère avec ces plantes, qui avaient quelques vertus contre le mal de gorge. Il les connaissait donc assez bien, et puisqu'il craignait d'être malade, en cueillir en prévision de cette mauvaise passe pourrait être une très bonne idée. En revanche, cela n'allait pas lui remplir l'estomac ni étancher sa soif... Une fois quelques plantes arrachées et rangées précieusement avec ses affaires, le garçon décida de se diriger vers le bois à quelques centaines de mètres de sa position. En plus de lui offrir une bonne couverture et des cachettes idéales en cas de mauvaise rencontre, il serait bien plus à même d'y trouver de quoi manger, et sûrement même de quoi boire. Pour être aussi florissante, il y avait certainement un quelconque cours d'eau à l'intérieur. Même une toute petite étendue d'eau ferait l'affaire ! De toute façon, il aimait trop les arbres et la nature pour contourner ce bois. Il pourrait couper au travers pour rejoindre Heabury, et donc gagner du temps. Toutes les raisons étaient réunies pour se décider à y pénétrer.


Récolte:
 


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Svenbjornn Haakenson
N : 9 Or 530
dossier de personnage
Métier: Vagabond
Classe: Sans classe
http://bariande.forumactif.org/t620-svenbjornn-haakenson
Voir le profil de l'utilisateur

Informations sur le participant

Svenbjornn Haakenson
12 ans (24 ans natifs)
Natif
Humain
Sans nation
La première chose que fit Svenbjornn en pénétrant dans le bois fut de toucher des feuilles, des buissons, des arbres... Cela lui avait grandement manqué dernièrement, alors qu'il n'avait plus mis les pieds dans une forêt depuis plusieurs jours. L'air était relativement frais ici, et la rosée sur les végétaux le confirmait. Ca pour le coup, ce n'était peut-être pas une très bonne chose avec son mal de gorge naissant. L'idéal serait certainement de se poser près d'un cours d'eau pour se désaltérer et manger, le tout autour d'un bon feu. Ainsi, il pourrait reprendre des forces sans attraper froid pour autant. De toute façon, s'il voulait manger chaud, il n'aurait pas trop d'autre choix. Pour ce faire, il lui fallait deux choses : du gibier et des flammes. Le combustible pour le feu était plutôt facile à récupérer, il y avait plusieurs branches mortes au pied des arbres. Il lui suffit d'en ramasser un peu pour se constituer un stock suffisant qu'il ressortirait le moment venu, à savoir lorsqu'il aurait attrapé un petit animal à faire cuire. Il lui restait donc à chasser ce dernier, et il avait déjà une petite idée d'où en trouver un facilement tout en se réapprovisionnant en eau. En effet, si une telle source attirait le garçon, il en était de même pour les animaux, qui venaient obligatoirement s'y abreuver. Justement, il lui semblait entendre le bruit léger mais reconnaissable d'une rivière qui s'écoulait paisiblement non loin. Sans tarder, Sven se mit à courir tranquillement vers l'origine du bruit. Après quelques enjambées, il arriva en vue de la précieuse ressource. Sa course s'accéléra, sa soif lui interdisant de prendre davantage son temps. Arrivé au bord du lit de la rivière, il s'agenouilla aussitôt puis se pencha pour prendre de l'eau dans ses mains et la porter à sa bouche, buvant de longues gorgées du liquide salvateur à plusieurs reprises. Une fois désaltéré au-delà du nécessaire, l'enfant pensa à remplir sa gourde en la plongeant dans l'eau, en vue de la route qui lui restait à parcourir.

"Merci père."

A l'époque, il trouvait souvent que son père était trop dur avec lui, d'autant plus qu'il n'était qu'un enfant, qu'il lui en demandait trop pour son âge. Aujourd'hui, lorsqu'il constatait ses réflexes dans la nature, ou encore son bon sens de l'orientation ou ses quelques maigres facultés de pistage, il réalisait combien cet enseignement lui avait été bénéfique, et surtout indispensable dans sa situation actuelle. Sans tout cela, nul doute qu'il aurait déjà péri en chemin. Evidemment, il n'en était pas totalement à l'abri non plus, mais il y avait peu de chances que ce soit dû à la faim ou à la soif si ça devait arriver. Ce serait davantage à cause de bandits ou d'un animal trop dangereux pour lui. Ou peut-être d'un accident, puisqu'il lui arrivait encore souvent de se montrer un peu trop insouciant. On ne pouvait pas retenir toutes les leçons non plus...
En attendant, il ne lui restait plus qu'à trouver à manger, il avait déjà fait un tiers de ses tâches. Svenbjornn observa le sol autour du cours d'eau, trouvant rapidement plusieurs pistes relativement fraîches de passages d'animaux. Il décida de suivre la plus grosse, celle qui contenait le plus de traces. Ainsi, il augmentait ses chances de trouver au moins une proie parmi toutes celles qui étaient passées par là. Evidemment, il avait pris son arc en main, une flèche dans l'autre, prêt à tendre la corde et à décocher le projectile. Il avançait prudemment, doucement et en faisant le moins de bruit possible, ses pieds ne décollant presque jamais du sol, poussant avec délicatesse les quelques feuilles mortes sur son chemin. Il était légèrement recroquevillé aussi, bien que sa petite taille lui permettait déjà plus aisément de se soustraire à la vue de quelqu'un ou de quelque chose. Enfin, il longeait au maximum les arbres, les buissons ou encore les rochers, toujours dans cette optique de passer le plus inaperçu possible. Cette discrétion aussi il la devait grandement à son paternel.

Il la préserva même lorsqu'il fut déconcentré par la vision d'étranges champignons. Il en avait déjà vu dans la forêt dans laquelle il avait grandi durant près de quatre cycles, mais il ne savait pas grand chose à leur sujet, ou du moins il ne s'en rappelait pas. Ce qui l'intéressait, évidemment, c'était de savoir s'ils étaient comestibles. Peut-être y avait-il quelque chose de noté à ce sujet dans son grimoire des runes ? Il y jetterait un oeil plus tard, il restait en pleine chasse après tout. En revanche, rien ne l'empêchait d'en cueillir quelques-uns, les plus petits qu'il pourrait aisément ranger dans ses sacoches. Au mieux, cela ferait un bon accompagnement avec le gibier. Au pire, s'il revenait bredouille, ça constituerait son seul repas... Enfin ça, évidemment, c'était sans savoir qu'il ne supporterait pas le goût de ces champignons, qui étaient en réalité des docdons.
Svenbjornn s'arrêta soudainement dans sa cueillette, son oreille ayant perçu un bruissement non loin de sa position. Il y avait probablement une créature à proximité, peut-être celle qu'il cherchait depuis quelques minutes. La chasse reprenait.


Récolte:
 


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Svenbjornn Haakenson
N : 9 Or 530
dossier de personnage
Métier: Vagabond
Classe: Sans classe
http://bariande.forumactif.org/t620-svenbjornn-haakenson
Voir le profil de l'utilisateur

Informations sur le participant

Svenbjornn Haakenson
12 ans (24 ans natifs)
Natif
Humain
Sans nation
La créature ne devait pas être bien loin. Le bruit qu'elle faisait trahissait qu'elle était proche, peut-être derrière un arbre ou un buisson des proximités. Svenbjornn cessa aussitôt de cueillir des champignons pour reprendre son arc et sa flèche en mains, les sens en alerte. De nouveau, il se déplaça en faisant le moins de bruit possible. D'après ce qu'il entendait, la créature ne devait pas être trop grosse. Le pas semblait léger, le sol n'émettait que peu de sons et de vibrations, attestant d'un poids léger. Avec un peu de chance, ce serait juste un petit lapin, une proie facile à attraper et rapide à cuire. Ce serait l'idéal pour l'enfant, qui ne souhaitait pas chasser trop longtemps. Son estomac devait vraiment être rempli prestement... D'ailleurs, il le lui rappela en grondant fortement, preuve qu'il avait vraiment faim. Malheureusement, ce genre de manifestation n'était pas des plus discrète. Sven craignait que l'animal l'ait entendu, l'obligeant à accélérer un peu le rythme au détriment de la furtivité. Il fut un peu plus bruyant, mais également plus rapide, ce qui lui permettrait de ne pas perdre sa cible si jamais elle l'avait repéré. Après quelques enjambées, au détour d'un arbre, le garçon tomba presque nez à truffe avec la créature qu'il traquait. Enfin c'était très relatif, l'animal se trouvait à plusieurs dizaines de mètres de sa position. En revanche, là où l'enfant avait l'impression d'en être très proche, c'était à cause de sa taille, plutôt imposante. Comme quoi, il s'était trompé. Le pas n'était pas léger mais distant, et les tremblements du sol étouffés. Il n'avait pas pensé que l'éloignement pouvait tromper à ce point ses sens, il avait encore des progrès à faire visiblement. Svenbjornn se retrouvait donc en face d'un baloth qui faisait facilement deux fois sa taille.

"Zut..."

Cela compliquait quelque peu ses projets. Un baloth était bien plus difficile à abattre qu'un malheureux lapin sans défense. Tandis que cette créature là en possédait quatre, de défenses... En plus de piques à plusieurs endroits sur le corps et d'une peau épaisse que ses flèches perforeraient difficilement. Autrement dit, il valait mieux que Sven reste le plus loin possible, et même ainsi la chasse risquait d'être longue. L'idéal aurait probablement été de faire demi tour et de se trouver une proie plus aisée à tuer, mais c'était sans compter sur le fait que sa flèche était déjà partie. Le garçon avait encore des progrès à faire ici aussi. Il devait garder davantage son sang froid pour éviter de tirer sur la première créature rencontrée, au risque de le regretter ensuite. Dans le cas présent, la réaction de l'animal face à cette flèche qui se planta sur le sol devant lui ne se fit pas attendre : elle chargea aussitôt dans sa direction pour se défendre. Celle de Svenbjornn fut tout aussi rapide : il courut se mettre à l'abri. Mais où ? Même grimper à un arbre ne serait pas des plus efficaces, cet animal pouvant certainement le raser alors qu'il serait dedans. En revanche, les gros rochers qu'il voyait non loin semblaient bien plus appropriés déjà. Il s'élança vers eux, profitant de sa petite taille pour se glisser entre les deux. Le baloth ne put l'atteindre d'ici, mais il commençait déjà à contourner l'obstacle pour le prendre à revers. Sven entama aussitôt une rapide escalade du gros cailloux, qui offrait de nombreuses prises. Une fois perché là-haut, il banda aussitôt son arc pour viser la créature et la cribler de flèches. Beaucoup manquèrent leur cible, d'autres ricochèrent sur son cuir épais. Certaines tout de même parvinrent à se planter dans la peau, mais elles n'avaient pas l'air de déranger l'animal outre mesure. Celui-ci fonça alors vers l'enfant, ou plutôt vers le rocher, avant de le percuter de plein fouet. Il ne le fit pas voler en éclats, mais il réussit à le faire pencher dangereusement. Il s'arrêta cependant avant de basculer, même s'il n'en était plus bien loin. En revanche, pris au dépourvu par ce soudain déséquilibre, Svenbjornn tomba de son perchoir lui. C'était à peine s'il parvint à rouler sur lui-même pour amortir la chute. Il se releva sans tarder, un peu en panique. Où était le baloth ? Il pouvait le piétiner d'un instant à l'autre s'il ne le repérait pas rapidement.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Svenbjornn Haakenson
N : 9 Or 530
dossier de personnage
Métier: Vagabond
Classe: Sans classe
http://bariande.forumactif.org/t620-svenbjornn-haakenson
Voir le profil de l'utilisateur

Informations sur le participant

Svenbjornn Haakenson
12 ans (24 ans natifs)
Natif
Humain
Sans nation
Svenbjornn tournait sur lui-même en espérant apercevoir le baloth, son arc pointant devant lui et prêt à décocher la flèche qui tendait la corde. Un bruit sourd, semblable à celui que ferait une telle créature en chargeant, le fit se retourner. L'animal fonçait droit sur lui. Sven eut tout juste le temps de tirer son projectile avant de faire une roulade sur le côté pour l'esquiver au dernier moment. Il fit aussitôt volte-face pour voir le résultat de son tir. Malheureusement, il était loin d'avoir stoppé la créature, qui faisait demi-tour elle aussi. Une fois de plus, elle courrait droit vers lui, baissant légèrement la tête pour laisser l'énorme pique qui se trouvait dessus encaisser l'intégralité du choc tout en faisant un maximum de dégâts. Si l'enfant se faisait toucher, il se ferait probablement embroché. En plus, cela offrait une certaine protection à l'animal contre ses flèches, en attestait celle qu'il venait de décocher et qui rebondit sur la "corne", ce qui n'allait pas faciliter la tâche de Svenbjornn. Il devait se rendre à l'évidence : ce ne serait pas avec son arc qu'il parviendrait à abattre la créature. Il lui fallait trouver autre chose, une autre idée pour prendre l'avantage. Or, le seul autre atout que possédait le garçon à l'heure actuelle, c'était sa rune de télékinésie. Sauf qu'il ne pouvait pas faire grand chose avec à ce jour, au mieux il pouvait envoyer l'une de ses propres flèches avec au lieu de son arc. Au-delà, tout objet plus gros lui occasionnait encore de grosses difficultés à être saisis par magie, alors s'en servir comme d'une arme... Il voyait mal comment utiliser la télékinésie à son niveau pour se débarrasser d'un tel monstre en somme.
En attendant de trouver une solution, fuir restait ce qu'il y avait de mieux à faire. Sven se remit à courir pour échapper au baloth, se dirigeant vers les arbres les plus proches. Vu la puissance de la créature contre le rocher, il doutait cependant que ces pauvres troncs parviennent à lui résister bien longtemps. Il en dépassa plusieurs pour s'assurer de ralentir le plus possible l'animal, avant de se retourner après quelques-uns pour voir le résultat. La créature les brisait comme des brindilles, ne semblant même pas freiner. Cependant, ce fut en le voyant faire que Svenbjornn eut une idée. L'enfant retourna prestement vers le rocher d'un peu plus tôt, s'arrêtant à son pied. Il avait noté que le baloth fonçait toujours tête baissée, ce qui occultait forcément une bonne partie de son champ de vision. Avec un peu de chance, il ne verrait rien venir... Histoire de s'en assurer davantage, le garçon continua de décocher flèche sur flèche jusqu'au dernier moment, sautant alors sur le côté pour finir à plat ventre. Le choc entre l'animal et le rocher fut rude, ce dernier étant touché à sa base. Alors qu'il penchait déjà de ce côté, cette frappe acheva de le déséquilibrer et de le faire basculer droit sur la créature, qui fut aussitôt écrasée dessous. Sven se précipita pour rouler sur le côté plusieurs fois avant de finir de s’éloigner à quatre pattes, étant encore trop proche du rocher qui finissait sa chute au sol, incapable de tenir sur le corps du baloth.

"Pfiou ! C'était moins une..."

Svenbjornn se releva et s'épousseta. Il avait quelques bleus et égratignures à cause de ses nombreuses chutes, mais rien de bien méchant. Il s'approcha de l'animal pour l'achever, celui-ci n'était pas mort sur le coup et le garçon n'aimant pas le laisser souffrir. Certes, il avait dû le tuer, mais il n'avait pas à être cruel en le laissant agoniser. C'était la moindre des choses que de mettre fin à ses souffrances. Une fois fait, il ne lui resta plus qu'à récupérer un maximum de choses sur la dépouille. Comme le lui avait souvent répété son père, il ne fallait rien gâcher quand on tuait une créature, sinon on la laissait en vie. Outre la nourriture, il pourrait donc aussi récupérer d'autres ressources, qu'il pourrait certainement troquer, revendre ou encore utiliser. Vu la taille de l'animal, il allait sûrement avoir de quoi subvenir à de nombreux besoins pendant quelques temps ! Peut-être jusqu'à arriver à Tirione même, ce qui l'arrangerait bien. Il le saurait sûrement très prochainement, une fois sa petite pause dans ce bois terminé. Pour le moment, il comptait bien profiter un peu plus longtemps de la rivière et du feu qu'il avait prévu de faire.


Récolte:
 


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Promenons-nous dans les bois... [Livre 1 - Terminé]
» [ a trasher ] Prom'nons nous dans le bois...
» [Défi] Promenons nous dans les bois
» Promenons-nous dans les bois. [Emeric]
» Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith

Sauter vers: